Ouvrir le menu principal

Grand-Charmont

commune française du département du Doubs
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charmont.

Grand-Charmont
Grand-Charmont
L'hôtel de ville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Montbéliard
Canton Bethoncourt
Intercommunalité Pays de Montbéliard Agglomération
Maire
Mandat
Jean-Paul Munnier
2017-2020
Code postal 25200
Code commune 25284
Démographie
Gentilé Charmontais
Population
municipale
5 584 hab. (2015 en augmentation de 7,51 % par rapport à 2010)
Densité 1 225 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 31′ 41″ nord, 6° 49′ 28″ est
Altitude Min. 324 m
Max. 425 m
Superficie 4,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grand-Charmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grand-Charmont
Liens
Site web www.grand-charmont.com

Grand-Charmont est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Charmontais.

Sommaire

GéographieModifier

ToponymieModifier

Calmonte en 1182, 1189, 1196 ; Charmont en 1319 ; Grand-Charmont en 1549 ; Grand Carmont en 1616 ; Grand-Charmont depuis le XVIIe siècle[1].

Grand-Charmont, ville de l'est de la France faisant partie de la nébuleuse de villes s'agglomérant à Montbéliard. Elle forme une partie de la périphérie nord de Montbéliard.

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Grand-Charmont appartenait au comté de Montbéliard, qui fut rattaché à la France en 1793.

HéraldiqueModifier

  Blason D’or semé de feuilles de chêne d’argent, au chevreuil bondissant de sable brochant ; à la champagne de sinople chargée d’un pal cousu de gueules surchargé de deux bars adossés d’argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1947 Raymond Banzet    
1947 1959 Paul Laurent    
1959 1965 René Ferreux    
1965 1981 Marcel Dubois    
1981 1983 Jean Richard    
1983 1988 René Maitre PS  
1988 août 2001 Daniel Jeanney PS  
septembre 2001[3] Juillet 2017 Denis Sommer[4] PS puis LREM Professeur
Vice-président du Conseil régional
10 juillet 2017[5] en cours
(au 11 juillet 2017)
Jean-Paul Munnier    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2015, la commune comptait 5 584 habitants[Note 1], en augmentation de 7,51 % par rapport à 2010 (Doubs : +1,74 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
182206253287321323326293300
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
298325363403482631553591674
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
6755475344324334628238901 647
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
5 4827 2017 9227 1395 6055 1044 8814 8505 319
2015 - - - - - - - -
5 584--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • Surplombant la commune, le Fort Lachaux domine le canton de Sochaux. Construit à partir de 1874 avec celui de Mont Bart, il faisait partie de la ceinture sud de Belfort et surveilait les trouées formées par les rivières du Doubs et de la Lizaine. Aujourd'hui, il abrite un club de tir et est un espace vert apprécié des Charmontais. Un émetteur TNT y a été installé courant 2006.
  • Le Temple luthérien[10].
  • La mosquée En-Nour de Grand-Charmont, 5 rue d'Artois, construite en 2002[11].
  • L'église saint François d'Assise et la chapelle Notre Dame.

EnseignementModifier

Grand-Charmont comprend le collège Gustave-Courbet (démoli de 2010 à 2011) et le lycée professionnel La Pierre-Martin (conservé, il appartient depuis 2007 à l'AFPA quand celle-ci a racheté le terrain lycée-habitations du lycée. Les habitations, des appartements dans un petit immeuble rattaché au lycée, a vu ses occupants, les employés du lycée, expulsés par l'AFPA, ces habitations ont ensuite été démolies). La ville compte également trois écoles, l'école du Fort-Lachaux, située sur les hauteurs de la ville, l'école Frédéric-Bataille, située près du centre-ville, et l'école Curie, située vers la banlieue à proximité de l'ancien collège et lycée (environ 500 mètres).

Personnalités liées à la communeModifier

QuartiersModifier

http://images-02.delcampe-static.net/img_large/auction/000/260/902/408_001.jpg

  • Jonchets
  • Les Fougères
  • Giboulon
  • Village (Godard, Graverot, Coquelicot)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

RéférencesModifier

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 3, Besançon, Cêtre,
  2. http://www.francegenweb.org/mairesgenweb/resultcommune.php?id=24900
  3. élu maire à la suite du décès de Daniel Jeanney
  4. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  5. élu maire à la suite de la démission du néo-député Denis Sommer
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. Grand Charmont : l'église luthérienne
  11. Portes Ouvertes à la Mosquée du Grand-Charmont