Michel Le Royer

acteur français
Michel Le Royer
Michel Le Royer Lausanne 2014.jpg
Michel Le Royer à Lausanne le au mariage de son fils Guillaume.
Biographie
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Paris 18e (France)
Sépulture
Nom de naissance
Michel François Georges Leroyer
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Autres informations
Distinction

Chevalier de la Légion d'Honneur

Officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres
Films notables

Michel Le Royer est un acteur français né le à Carrouges (Orne) et mort le à Paris 18e.

BiographieModifier

EnfanceModifier

Michel François Georges Leroyer naît le à Carrouges (Orne).

Jeunesse et étudesModifier

D'une famille d'origine normande, Michel Le Royer est élevé par des parents garagistes. Il travaille comme télégraphiste chez France-Soir pour se payer des cours de théâtre.

Il se présente au Conservatoire national d'art dramatique en 1952[1] et entre dans les classes de Georges Le Roy et de Béatrix Dussane. Il y côtoie entre autres Jean-Paul Belmondo, Bruno Cremer et Claude Rich.

CarrièreModifier

Pensionnaire de la Comédie-Française de 1957 à 1962[1],[2], Michel Le Royer apparaît pour la première fois à la télévision en 1960 dans le Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand réalisé par Claude Barma dans le rôle de Christian, qu'il avait joué l'année précédente sous la direction de Jean Le Poulain au théâtre des Célestins.

Il se voit ensuite confier le rôle principal dans Le Chevalier de Maison-Rouge en 1963, aux côtés de Jean Desailly. Ce Feuilleton télévisé réalisé par Claude Barma pour l'unique chaine de la RTF le fait connaître du grand public. Il remporte ensuite un grand succès dans Corsaires et Flibustiers en 1966, feuilleton aussi réalisé par Claude Barma[3].

Il continuera dans la décennie suivante sa carrière de comédien, puis versera dans le domaine du doublage, tant pour le cinéma et la télévision, notamment en doublant Christopher Lee dans le rôle de Saroumane du Seigneur des anneaux[3]. Il dirige à partir de 2005 l'école de théâtre La Récréation à Lyon (VIe)[4]. Il fera son dernier doublage fin janvier 2022 pour la série NCIS, quelques semaines avant de disparaitre.

Vie privée et mortModifier

Gaulliste depuis sa prime jeunesse, Michel Le Royer s'essaya aussi à la politique dans les années 1980 en devenant maire-adjoint de Levallois-Perret, chargé de la culture, et en se présentant — sans succès — aux élections cantonales dans l'Orne[5].

Michel Le Royer a été marié trois fois ; ses épouses ont été :

  • l’actrice Pascale Roberts de 1954 à 1956 ;
  • Christiane Nussbaum, de 1965 à 1976, dont il a eu un fils, Guillaume, en 1965 ;
  • Aleth Girardin, de 1988 à 2009, dont il a eu deux filles, Célina en 1989 et Anne-Charlotte en 1991.

Outre ses enfants légitimes on lui connait d'autres enfants et d'autres compagnes, en particulier Frédérique de Mortain avec qui il vécut plus de dix ans, et surtout Michèle M. qui l'accompagna de nombreuses années, ce jusqu'à son dernier souffle[réf. nécessaire].

Il meurt à Paris dans la matinée du [6],[7] à l'âge de 89 ans. Il est inhumé au cimetière de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine)[8] avec ses parents.

DécorationsModifier

Michel Le Royer est nommé chevalier de la légion d'honneur en 2011[9].

Michel Le Royer est promu officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres en 2001.

ThéâtreModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Au théâtre ce soir

Séries téléviséesModifier

DoublageModifier

Note : Les dates inscrites en italique correspondent aux sorties initiales des films dont Michel Le Royer a assuré le redoublage ou le doublage tardif.

CinémaModifier

FilmsModifier

Films d'animationModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

Séries d'animationModifier

Jeux vidéoModifier

Livre audioModifier

  • En ce temps-ci ou le mystère contemporain : Jésus[12],[13]

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Crédité sur le carton du doublage français.

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :