Jean-Luc Tardieu

Jean-Luc Tardieu, né en 1945 à Châteaubriant[1],[2], est un metteur en scène français, ancien directeur de la Maison de la Culture de la Loire-Atlantique[3].

Jean-Luc Tardieu
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

BiographieModifier

En 1998, après 15 ans passés à la direction de la MCLA, un conflit politique l'opposa à la principale tutelle politique, le conseil général de Loire-Atlantique, qui fut condamné pour licenciement abusif. Le journal Libération fut condamné conjointement par le Tribunal de Paris, pour un article publié le sous la signature de Nicolas de la Casinière[4], à lui verser 2 000 000 francs (300 000 euros) de dommages et intérêts pour diffamation[5],[6],[7].

TélévisionModifier

Metteur en scèneModifier

Jean-Luc Tardieu a mis fin à ses activités professionnelles.

Notes et référencesModifier

  1. (notice BnF no FRBNF12290008)
  2. Philippe Corbou, « La passion du théâtre... à vie », Presse Océan,‎
  3. http://www.theatremontparnasse.com/cv/jltardieu.htm
  4. « Nantes: la Maison de la culture licencie son directeur. », sur Libération.fr, (consulté le )
  5. Le 14 avril 2000 à 00h00, « Trois millions pour un licenciement MGM iséroise contre MGM américaine Chipie, c'est fini Une grande mosquée dans trois ans », sur leparisien.fr, (consulté le )
  6. « Fin de l'affaire Jean-Luc Tardieu/MCLA », Ouest-France,‎
  7. « Jean-Luc Tardieu dédommagé », Le Figaro,‎ , p. 34 :

    « (...)Pour cette condamnation, la Maison de la culture versera 1 million de francs d'indemnités. Elle versera en plus 2 millions de dommages et intérêts. La lourdeur de la somme ne mettra pas en cause l'équilibre budgétaire de cet établissement (...) »

Lien externeModifier