Robert Wagner (acteur)

acteur américain
Robert Wagner
Description de cette image, également commentée ci-après
Robert Wagner en 1967.
Nom de naissance Robert John Wagner, Jr.
Naissance (90 ans)
Détroit, Michigan, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Films notables Prince Vaillant
Le Brigand bien-aimé
La Panthère rose
Airport 80 Concorde
Austin Powers
Séries notables Opération vol
Switch
Pour l'amour du risque

Robert Wagner est un acteur américain, né le à Détroit dans le Michigan.

À la télévision, il est notamment connu du grand public pour son rôle de Jonathan Hart dans la série télévisée Pour l'amour du risque (1979–1984) avec sa complice Stefanie Powers.

BiographieModifier

Jeunesse et débutsModifier

Robert Wagner (surnommé « RJ » par ses intimes, en références à ses prénoms « Robert John ») naît dans une famille aisée de Détroit dans le Michigan. Sa famille emménage à Los Angeles en Californie alors qu'il n'a que sept ans.

Aspirant à devenir acteur, il effectue plusieurs petits métiers liés à Hollywood, lui permettant notamment d'être caddie pour le légendaire acteur hollywoodien Clark Gable. Il est remarqué par Henry Willson, un découvreur de talent, qui lui fait faire ses débuts d'acteur dans le film Happy Years (1950).

Après plusieurs rôles insignifiants, sa carrière démarre vraiment après sa performance dans le film With a Song in My Heart (1952) aux côtés de Susan Hayward. Il est alors embauché par les studios de la 20th Century Fox.

CarrièreModifier

 
Robert Wagner et Jean Peters dans La Lance brisée (1954).

Robert Wagner tient alors les premiers rôles dans plusieurs films, comme Tempête sous la mer (1953) ou Prince Vaillant (1954). Il se lie d'amitié à l'époque avec l'acteur Clifton Webb avec lequel il apparaît dans Stars and Stripes Forever (1952) et Titanic (1953). Il est alors nommé aux Oscars. Wagner rompt à cette époque ses relations avec Henry Willson, quand son homosexualité est révélée au grand jour, ainsi que celle de plusieurs des vedettes dont il avait lancé la carrière comme Rock Hudson et Tab Hunter.

Sa carrière cinématographique, bien que ralentie, n'est pas stoppée. En 1962, il participe au tournage du film Le Jour le plus long.

En 1968, il commence une seconde carrière à la télévision. Durant deux ans, il joue le rôle d'Alexander Mundy, gentleman cambrioleur, dans la série Opération vol aux côtés de Fred Astaire. En 1972, il joue aux côtés de Bette Davis dans Madame Sin, le pilote d'une série qui ne voit finalement pas le jour.

Professionnellement, sa carrière télévisuelle fonctionne à plein régime et le cinéma lui offre le rôle de Dan Biguelow dans La Tour infernale. Côté télévision, il est coproducteur, avec Aaron Spelling, du pilote d'une nouvelle série intitulée Drôles de dames. Il participe durant toute la décennie 1970 à d'autres séries en tant que guest star. On le voit notamment dans le téléfilm pilote Les Rues de San Francisco et aussi dans le rôle récurrent du major Phil Carrington dans la série Colditz (1972-1974).

De 1975 à 1978, il partage le premier rôle de la série Switch avec Eddie Albert. En 1979, il entame pour cinq ans, avec Stefanie Powers, la série Pour l'amour du risque où il tient le rôle principal de Jonathan Hart, le justicier milliardaire.

En 1989, Robert Wagner fait une apparition dans la mini-série Le Tour du monde en quatre-vingts jours, avec Pierce Brosnan et Jill St. John. Il joue le rôle de celui qui est confondu avec Philéas Fogg.

Il apparaît également dans la série des films Austin Powers à partir de 1997 où il joue le « numéro deux » du docteur Denfer.

En 2006, il joue le rôle du président James Garfield dans le film Netherbeast Incorporated (en).

En 2008, il apparaît dans un épisode de la série d'animation Simpson, « Goo Goo Gai Pan » (épisode 12 de la saison 16).

Vie privéeModifier

La vie sentimentale tumultueuse de Robert Wagner inclurait les actrices Barbara Stanwyck, Joan Collins et Debbie Reynolds.

En 1956, il se lie avec une jeune actrice de 18 ans, Natalie Wood, qu'il épouse à Scottsdale, Arizona le et avec qui il emménage à Beverly Hills. Mais la carrière cinématographique de Robert Wagner se ralentit. Il est concurrencé par un nouveau type d'acteur, aux traits plus virils, comme Marlon Brando et Paul Newman. De son côté, le contrat de Natalie Wood avec la Warner Bros est suspendu pour 14 mois après son refus de tourner un film en Angleterre. Le couple connaît alors des problèmes financiers puis conjugaux. Ils divorcent le alors que Natalie Wood a entamé une relation adultérine avec l'acteur Warren Beatty.

Le , Robert Wagner épouse l'actrice Marion Marshall (en). L'année suivante naît Katie Wagner. Le couple divorce en 1970. Le , il se marie de nouveau avec Natalie Wood avec qui il a une fille, Courtney Brooke, née le .

En 1989, il fait une apparition dans la mini-série Le Tour du monde en quatre-vingts jours. À ses côtés, on aperçoit Jill St John, qu'il épouse le .

En 2006, sa fille Katie lui donne un petit-fils nommé Riley Wagner-Lewis.

En , il publie son autobiographie intitulée Pieces of My Heart: A Life (Harper Entertainment), coécrite avec le biographe Scott Eyman.

Disparition de Natalie WoodModifier

 
Robert Wagner et Natalie Wood en 1960.

Le , Natalie Wood se noie au large de Catalina Island après avoir passé la soirée sur le yacht familial aux côtés de Robert Wagner et de l'acteur Christopher Walken. L’enquête conclura à une mort accidentelle. En , cette enquête sera brièvement rouverte, à la suite de l'apparition de nouveaux témoignages. Elle sera close début , sans que des éléments nouveaux soient vraiment portés au dossier. Il cesse tout contact avec sa belle-famille à la suite de l'autobiographie de sa belle-sœur, Lana Wood.

En , le site américain TMZ relance l'enquête autour de la mort de l'actrice et prétend que Robert Wagner est l'assassin de cette dernière, à la suite d'une violente dispute qui aurait mal tourné sous les yeux de Christopher Walken.

Le , la police américaine désigne Robert Wagner, 87 ans, comme « personne d’intérêt », un statut juridique qui peut précéder une désignation formelle comme suspect. Cette décision s'appuie sur de nouveaux témoignages dans l'affaire du décès. Le capitaine du bateau accuse Wagner d'avoir trop attendu avant d’appeler les secours[1].

Le romancier Marin Ledun revient sur la noyade de Natalie Wood, dans son ouvrage No More Natalie[2].

FilmographieModifier

CinémaModifier

Années 1950Modifier

 
Photo promotionnelle de Robert Wagner dans Tempête sous la mer (1953).

Années 1960Modifier

Années 1970-1990Modifier

Années 2000-2010Modifier

TélévisionModifier

Robert Wagner apparaît en tant que guest-star dans plusieurs épisodes de la série NCIS : Enquêtes spéciales, dans le rôle du père d'Anthony DiNozzo. En outre, Michael Weatherly, interprète de DiNozzo, joue le rôle de Robert Wagner dans le téléfilm Natalie Wood : Le Prix de la gloire, diffusé en 2004.

Voix françaisesModifier

et aussi

Notes et référencesModifier

  1. Grégory Philipps, « Etats-Unis : près de 40 ans après la mort mystérieuse de l'actrice Natalie Wood, la police suspecte son mari Robert Wagner », sur francetvinfo.fr, .
  2. Marin Ledun, No More Natalie. Serres-Morlaàs : In8, 02/2013, 88 p. (ISBN 978-2-36224-035-5)
  3. Épisode : 7x12 : Les liens du sang ; 8x07 : Broken Arrow ; 9x10 : Les pêchés du père ; 10x10 : L'Étrange Noël de M. DiNozzo ; 11x16 : Dimanche Interuptus ; 12x17 : Escroc, Mais pas trop ; 12x20 : Le Bon Samaritain ; 13x19 : Un doute raisonnable ; 13x24 : La Famille avant tout ; 14x14 : Non stop
  4. Paturel prêtera plus tard sa voix à Robert Vaughn, en remplacement de Bernard Woringer.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier