Ouvrir le menu principal

Piège pour un homme seul est une pièce de théâtre de comédie policière en quatre actes, écrite par Robert Thomas et publiée en 1960.

RésuméModifier

Un jeune marié – en voyage de noces dans un village montagnard – signale la disparition de sa jeune épouse à la police. En effet, celle-ci n'est pas rentrée depuis quelques jours, à la suite d'une dispute, et il s'inquiète.

Lorsque le curé du village arrive et dit au mari qu'il a retrouvé sa femme et qu'elle est là, derrière la porte, la stupéfaction du mari est totale : cette femme qui se présente comme étant sa femme n'est pas la sienne. Or, comble de malheur, personne ne connaît la « vraie » Mme Corban, étant donné la nouveauté de cette relation. Cette Mme Corban affirme haut et fort que son mari est amnésique et pour confirmer ses dires, elle se prête à un interrogatoire en règle et obtient une note parfaite. Est-il fou ou une bande de malfaiteurs s’acharnent-ils sur lui ?

Une histoire rocambolesque suit aussitôt, où le rire et le mystère se croisent au fil des minutes et où le spectateur a parfois lui aussi l'impression de se retrouver dans le piège...

Réception de l'œuvreModifier

Retenue par les Bouffes-Parisiens, Piège pour un homme seul fait un triomphe le 28 janvier 1960, soir de la générale, et son auteur devient célèbre du jour au lendemain.

Cette pièce, récompensée par le Prix du Quai des Orfèvres, se voit rapidement traduite et représentée dans le monde entier. Alfred Hitchcock souhaitant acheter les droits d’adaptation de la pièce au cinéma, rencontre même son auteur[1]. Ce succès théâtral conforte Robert Thomas dans sa voie d’auteur dramatique. Dès lors, il se trouvera une spécialité en mariant l’intrigue policière au théâtre de boulevard.

Notes et référencesModifier