Ouvrir le menu principal

La Boissière (Mayenne)

commune française du département de la Mayenne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Boissière.

La Boissière
La Boissière (Mayenne)
L'entrée du bourg et l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Château-Gontier
Canton Cossé-le-Vivien
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Craon
Maire
Mandat
Bruno Gilet
2014-2020
Code postal 53800
Code commune 53033
Démographie
Gentilé Buxérien
Population
municipale
114 hab. (2016 en diminution de 12,31 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 54″ nord, 0° 58′ 57″ ouest
Altitude Min. 34 m
Max. 98 m
Superficie 6,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
La Boissière

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
La Boissière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Boissière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Boissière

La Boissière est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 114 habitants[Note 1].

GéographieModifier

La Boissière est située sur l'ancienne frontière de l'Anjou, face à la Bretagne.

La commune est située dans le Sud-Mayenne.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989[1] En cours Bruno Gilet[2] SE Notaire

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 114 habitants[Note 2], en diminution de 12,31 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
268192245231227257272284291
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
295283284275270282289284259
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
273269265218220222215208214
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
190175158131152111120130114
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine religieuxModifier

 
L'église Saint-Serge.

Patrimoine civilModifier

 
Le monument aux morts.
  • Manoir de la Haute Bergerie situé au hameau Saint-Christophe. Située au bord de l'ancienne voie romaine Angers-Rennes, la tour Saint-Christophe de La Boissière fut prise par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans. Selon l'abbé Angot, il s'agirait de la tour du château de La Boissière.
En 1577, le manoir de la Haute Bergerie et une partie des terres du fief furent achetés par Étienne Poyet, cousin du chancelier de France Guillaume Poyet, marié à Adrienne Baraton[7]. En 1587, le sénéchal de Craon prononce le dépit du fief et condamne la famille Poyet à reconnaître l'autorité du château de La Boissière et à rendre foi et hommage à son châtelain.
La famille Poyet détient le manoir jusqu'en 1701, date à laquelle Toussaint Poyet est retrouvé noyé dans l'étang de la Grande Queille.
Jacques Bouchart, contrôleur des traites à Craon, petit-fils de Claude Bouchard, conseiller du roi et receveur des traites à Château-Gontier, devient propriétaire du manoir et y réside en 1775. À la Révolution, Françoise Bu de Chaubusson, cordelière au monastère de Buron d'Azé, décide de prêter serment civique et de se fixer au manoir en 1796 où elle meurt le à 89 ans.
En 1980 démarre une campagne de restauration. En 2007, le manoir devient un site touristique appelé le Manoir Saint Christophe puis le Manoir de Merlin. Le manoir de la Haute Bergerie est vendu en 2016 par son propriétaire qui souhaite s'installer à Brocéliande à cause du manque d'attractivité touristique en Mayenne[8].
  • Château de La Boissière.

Activité et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « La médaille vermeil à Bruno Gilet, élu depuis trente ans », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 août 2018)
  2. Réélection 2014 : « La Boissière (53800) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 mai 2014)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. BNF-Généalogie des chanceliers de France par le RP Anselme, Branche rapporté Etienne Poyet
  8. Le manoir de Merlin va déménager à Brocéliande, Oues-France du 11 mai 2016.