Ouvrir le menu principal
Page d’aide sur l’homonymie « Cazarre » redirige ici. Pour l’article homophone, voir Quasar.
Julien Cazarre
Description de cette image, également commentée ci-après
Julien Cazarre en 2013.
Nom de naissance Julien Patoukian
Naissance (44 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession

Julien Cazarre, né le à Paris, est un humoriste et comédien français.

Sommaire

ParcoursModifier

Julien Cazarre est né le à Paris, fils unique de parents exerçant la profession d'agents de voyages[1]. Sa mère est d'origine arménienne[2]. Sa famille est originaire de Toulouse[3].

Renvoyé de plusieurs lycées, il passe son bac en candidat libre et suit des études de lettres modernes. En 1996, il s'essaye au théâtre amateur à Meudon et découvre l'improvisation au sein de la L.I.S.A (Ligue d'Improvisation Sud Alto-Séquanaise) avec quelques camarades du lycée Rabelais de Meudon dont Pascal Rénéric et Thomas Séraphine[1].

En 2002, il rejoint Canal+ où il collabore aux deux émissions produites par Karl Zéro, Le Vrai Journal et Le Journal des Bonnes Nouvelles présenté par Estelle Martin et Victor Robert. En 2004, il participe dans Défis et des garçons, avec la même équipe, composée de Sébastien Thoen, Patrice Mercier, Pierre Samuel, Pascal Rénéric et Thomas Séraphine sur la chaîne Comédie !, chaîne pour laquelle il dessinera le logo.

Durant l'été 2004, il rejoint France 2, où il collabore activement au magazine Les Hyènes, présentée par Caroline Diament. Toujours sur la deux, on le voit aux côtés de Thierry Ardisson dans Tout le monde en parle[4].

Un an après, il fait son retour sur la chaîne cryptée où il fait partie de l'équipe de l'émission humoristique Radio+. Il s'illustre dans de nombreux sketchs et apparaît naturellement comme le leader incontestable du groupe.

Action discrète (2006-2012)Modifier

Depuis septembre 2006, il participe à l'émission humoristique Action discrète sur Canal+, aux côtés de Sébastien Thoen, Patrice Mercier, Pierre Samuel et Thomas Séraphine. Qui se compose de sketchs, de caméras cachées et de parodies.

Ils font la une du quotidien La Croix, le 15 novembre 2007, illustrant un article sur les grèves de la SNCF[5]. Déguisés en syndicalistes de la CGT pour les besoins d'un sketch, ils sont pris en photo par un photographe indépendant qui met le cliché en ligne sur le site Fedephoto, sorte de place de marché de photographie. La rédaction de La Croix choisit la photographie sans s'apercevoir de son caractère parodique[6]. Le journal s'excusera le lendemain pour « cette méprise » auprès de leurs lecteurs et des « authentiques syndicalistes »[7].

En février 2010, les comédiens d'Action discrète ont proposé un sketch mettant en scène des faux militants de la liste « Tous pour le Languedoc-Roussillon », dans lequel il y avait des insultes envers des homosexuels, des handicapés, les communautés israélite et maghrébine. L'avocat de Georges Frêche avait annoncé dans un communiqué que le socialiste avait décidé de saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel afin que les principes d'une campagne électorale digne soient fermement rappelés. Par ailleurs, une association de personnes handicapées, le collectif contre l'homophobie et la Lesbian and Gay pride de Montpellier ont déposé des plaintes contre Canal +[8].

En 2012, il quitte la bande d'Action discrète.

Chroniqueur sportif à la radio et à la TVModifier

En 2008, il participe à la série de Le coq sportif, Rugby or not to be, en compagnie de Frédéric Michalak, Jean-Pierre Rives et Sergio Parisse.

Le , il rejoint la radio RMC, où il tient une chronique dans l'After Foot chaque lundi, le Conseil de Surveillance de l'After (CSA). Il y débriefe de manière humoristique l'émission et se fait connaître par des parodies consacrées au football.

En , on le retrouve aussi du lundi au jeudi, dans l'émission de Luis Fernandez, Luis Attaque pour le répondeur à 16 h 5, 16 h 45, 17 h 5 et 17 h 45, depuis mai 2011, il anime une nouvelle rubrique le foot replay à 17 h 55. À la rentrée de 2011, Julien Cazarre n'est pas reconduit dans Luis Attaque.

Le , Julien Cazarre intègre l'émission 100 % Foot sur M6, présentée par Vincent Couëffé aux côtés d'Éric Di Meco et Vikash Dhorasoo[9]. En décembre 2011, l'émission est supprimée de la grille des programmes de M6[10].

En 2012, Julien Cazarre intègre l'équipe de la nouvelle chaîne de télévision beIN Sport où il est auteur et acteur principal d'un programme court Objectif Ligue 1, diffusé du lundi au jeudi à 19 h 45[11].

À la rentrée 2013, il rejoint Stéphane Guy dans la nouvelle émission J+1, tous les lundis soirs à 23h sur Canal+ Sport.

Il est également régulièrement présent dans le Super Moscato Show en compagnie de Vincent Moscato et Éric Di Meco.

À la rentrée 2014, en plus des émissions J+1 et de l'After Foot, il revient dans Luis Attaque du lundi au jeudi. Il intègre également le Canal Football Club avec 3 bonnes raisons de regarder, une rubrique composée de détournement d'images ; la chaîne et l'humoriste l'arrêtent en novembre[12].

En février 2016, Le Canard enchaîné révèle que Julien Cazarre a porté plainte contre Cyril Hanouna, animateur de Touche pas à mon poste ! et Enora Malagré. D'après lui, les deux personnalités l'ont menacé de violences physiques. Quelques jours plus tard, il affirme : « C'est de l'histoire ancienne. Pour moi, c'est une affaire classée, on s'est parlé au téléphone et il a reconnu s'être un peu emporté. [...] Cette histoire est réglée. » La plainte de ce dernier a été classée sans suite par la justice[13].

Le 11 juillet de la même année, alors que le directeur du service des sports du groupe SFR veut lui faire signer l'exclusivité en lui demandant de quitter Canal Plus, il décide de quitter RMC et de poursuivre sa collaboration avec la chaîne cryptée[14].

À la rentrée 2017, Julien Cazarre rejoint Europe 1 dans l'émission Y'a pas péno de Thomas Thouroude entre 17 h et 18 h[15] où il anime la rubrique Interdit de Stade[16]. En juin 2018, Europe 1 annonce que l'émission Y a pas péno n'est pas reconduite à la rentrée de septembre.

À partir du 20 octobre 2018, il est chroniqueur dans l'émission Bonsoir !, un magazine de société présenté par Isabelle Ithurburu et programmé le samedi à 19 h 40 sur Canal+.

Le 28 octobre 2018, il commente le classico Olympique de Marseille / Paris Saint-Germain aux côtés de Sébastien Thoen sur Canal+ Décalé. Encadrés de Laurent Weil, Cazarre et Thoen affichent respectivement leurs couleurs pour Paris et Marseille[17].

Depuis janvier 2019, Julien Cazarre anime un podcast hebdomadaire sur l'application TooGoal qui traite de l'actualité du football[18].

Parodies musicalesModifier

FilmographieModifier

ScénaristeModifier

ActeurModifier

TélévisionModifier

CinémaModifier

Courts-métragesModifier

Bandes dessinéesModifier

  • Footage de gueule (avec Jack Domon), Hugo Sport, 2016
  • I want to foot you (avec Jack Domon), Hugo Sport, 2017
Préface
  • Jack Domon, Trash de vie, Michel Lafon, 2018

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Alain Constant, « Julien Cazarre, droit au but » sur Le Monde, 10 juin 2016
  2. Laurent David Samama, « Qui est Julien Cazarre, le trublion du foot qui a dit "non" à Hanouna ? » sur Les Inrocks, 12 mars 2016
  3. Ghislain Corréa, « Julien Cazarre : "Les gardiens du TFC, un cadeau pour les humoristes" » sur La Dépêche du Midi, 7 avril 2015
  4. S.B. « Qui est Julien Cazarre, l'humoriste grinçant de J+ 1 ? (Canal+ sport) » sur Télé Loisirs, 17 février 2016
  5. « Une du journal La Croix le 15 septembre 2007 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) sur Le Post, 15 septembre 2007
  6. Comment La Croix s'est fait piéger par des faux grévistes sur rue89.com, 15 novembre 2007
  7. Une de La Croix : une photo de faux syndicalistes sur nouvelobs.com, 25 juin 2008
  8. Sketch de "Action discrète" (Canal+): Frêche saisit CSA sur JeanMarcMorandini.com, 15 février 2010
  9. 100 % Foot : Vincent Couëffé fait sa rentrée avec un nouveau chroniqueur sur tele.premiere.fr, 26 août 2011
  10. 100 % Foot remplacée par Zemmour et Naulleau sur M6 ? enpleinelucarne.net
  11. Info EPL : Julien Cazarre en quête de Ligue 1 sur BeIn Sport enpleinelucarne.net
  12. J. L., « Julien Cazarre sur la touche du CFC » sur L'Équipe, 27 novembre 2014
  13. lefigaro.fr, « Affaire Cyril Hanouna : la plainte de Julien Cazarre classée,.. », (consulté le 2 août 2016)
  14. « L'humoriste Julien Cazarre quitte RMC » (consulté le 11 juillet 2016)
  15. Pierre Dezeraud, « "Y'a pas péno" : Julien Cazarre et Didier Roustan rejoignent Thomas Thouroude sur Europe 1 » sur PureMédias, 24 août 2017
  16. « Julien Cazarre », sur europe1.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  17. Sacha Nokovitch, « Julien Cazarre et Sébastien Thoen aux commentaires de Marseille-PSG sur Canal+ Décalé », sur www.lequipe.fr, (consulté le 30 octobre 2018)
  18. Baptiste Bize, « TooGoal, le premier réseau social 100% foot », sur lanouvellerepublique.fr, La Nouvelle République du Centre-Ouest, (consulté le 10 février 2019).