Thomas Tuchel

entraîneur de football allemand

Thomas Tuchel
Image illustrative de l’article Thomas Tuchel
Thomas Tuchel en 2019 sous les couleurs du PSG.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Chelsea FC (entraîneur)
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (47 ans)
Lieu Krumbach (Allemagne)
Taille 1,91 m (6 3)[1]
Période pro. 1992-1998
Poste Défenseur puis entraîneur
Pied fort Droitier
Parcours junior
Années Club
1979-1988Drapeau : Allemagne de l'Ouest TSV Krumbach
1988-1992Drapeau : Allemagne de l'Ouest FC Augsbourg
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1992-1994Drapeau : Allemagne Stuttgarter Kickers008 0(0)
1994-1998Drapeau : Allemagne SSV Ulm069 0(3)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1991Drapeau : Allemagne Allemagne -18 ans003 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2000-2004Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart U19
2006Drapeau : Allemagne FC Augsbourg U19
2007-2008Drapeau : Allemagne FC Augsbourg II20v 08n 06d
2008-2009Drapeau : Allemagne Mayence 05 U1919v 03n 08d
2009-2014Drapeau : Allemagne Mayence 0572v 45n 66d
2015-2017Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund69v 20n 18d
2018-2020 Drapeau : France Paris Saint-Germain95v 13n 19d
2021-Drapeau : Angleterre Chelsea FC13v 4n 2d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Thomas Tuchel, prononcé en allemand : [ˈtoːmas ˈtʊxl̩, – tuː-][2]; né le à Krumbach (Allemagne), est un footballeur allemand reconverti entraîneur.

Défenseur dans les années 1990, Tuchel met un terme prématuré à sa carrière de joueur en 1998 à cause d'une blessure chronique. Il commence à entraîner des équipes de jeunes avant de prendre la tête du club de Mayence en 2009. Tout juste promu en Bundesliga, il stabilise le club et le qualifie même en Ligue Europa à deux reprises avant de partir en 2014.

Un an plus tard, il rejoint le Borussia Dortmund. Sous la direction de Tuchel, le BVB s'affirme comme l'un des meilleurs clubs d'Allemagne derrière l'intouchable Bayern Munich. Il remporte la coupe d'Allemagne en 2017 face à ces mêmes Bavarois. Tuchel est cependant licencié à l'issue de sa deuxième saison, notamment en raison de mésentente avec sa direction[3], malgré le meilleur pourcentage de victoires de l'histoire du club.

Après une année sabbatique, il est recruté par le Paris Saint-Germain à l'été 2018. En 2019-2020, il réalise la meilleure saison de l'histoire du club en remportant les quatre titres nationaux et en disputant la finale de la Ligue des champions. Le club met fin à son contrat fin 2020, après un début de saison difficile.

BiographieModifier

Carrière de joueurModifier

Thomas Tuchel naît en Bavière[4] à Krumbach, dans le District de Souabe. Jeune supporter du Borussia Mönchengladbach, il est initialement entraîné par son propre père en équipe de jeunes au TSV Krumbach[5]. Tuchel dispute par la suite huit matches en deuxième division allemande avec les Stuttgarter Kickers au début des années 1990.

Écarté de l'équipe première, il intègre en 1994 le SSV Ulm, club de Regionalliga Sud. Il y reste jusqu'en 1998, date à laquelle il arrête définitivement le football, à 25 ans, à la suite d'une blessure chronique des cartilages du genou[4].

Débuts d’entraîneur avec les jeunes (2000-2009)Modifier

Très vite, son ancien entraîneur, Ralf Rangnick, l’appelle pour qu’il intègre l'encadrement des équipes de jeunes du VfB Stuttgart en 2000[4],[6].

Entraîneur depuis ses 27 ans, l’ancien défenseur a toujours suivi des études, pour se prouver qu’il pouvait « réussir quelque chose en dehors du football ». S’il n’a pas pu aller au bout de ses formations de physiothérapie, de sciences du sport ou en anglais, en raison d’un emploi du temps surchargé, il a tout de même été diplômé en administration des affaires à l'Université d'État coopérative du Bade-Wurtemberg de Stuttgart (de)[7]. « Rétrospectivement, je suis sûr que mes études et le diplôme étaient importants dans ma construction personnelle », avoue-t-il en 2009. Il sort major de sa promotion pour le diplôme d’entraîneur[8].

En 2007, il retourne au FC Augsbourg, club qu'il fréquente pendant sa formation de joueur. Il y travaille comme entraîneur et directeur du centre de développement de l'équipe des moins de 19 ans[8], où il entraîne notamment Julian Nagelsmann, dont il influence grandement la conception d'entraîneur[9].

Révélation avec Mayence (2009-2014)Modifier

 
Thomas Tuchel entraîneur de Mayence en 2014

En 2009, alors qu'il est à la tête des U19 de Mayence, il remporte le Championnat des moins de 19 ans[10].

Le , à quelques jours du début de la Bundesliga, Thomas Tuchel est placé entraîneur de l'équipe première, promue en première division, en remplacement de Jørn Andersen[11]. Son équipe commence la saison avec deux matches nuls contre le Bayer Leverkusen et Hanovre 96. Lors de la troisième journée, Tuchel et son équipe se font remarquer avec une victoire de prestige face au Bayern Munich, 2-1 à domicile[10]. Mayence termine dixième lors de cette saison de retour parmi l’élite.

En 2010-2011, Mayence s'offre un départ parfait avec sept victoires lors des sept premières journées. L'équipe de Tuchel égale le record de la meilleure entame détenue par le Bayern Munich (1995) et Kaiserslautern (2001)[10]. Durant la trêve hivernale, Tuchel emmène son équipe en stage en Espagne dans l’ancien centre d’entraînement du FC Barcelone et s’inspire du football prôné par Pep Guardiola[12]. Il analyse des heures de vidéo des entraînements dirigés par l’entraîneur espagnol. Mayence obtient une cinquième place à la fin de saison, après une deuxième place à la trêve hivernale. Moins de deux ans après son intronisation, Tuchel permet donc à son club de se qualifier pour le troisième tour préliminaire de Ligue Europa. Durant l'été, il prolonge son contrat jusqu'en 2013[10].

Lors de la saison 2011-2012, Tuchel et son groupe ne parviennent pas à rééditer l'exploit de la saison précédente. En Ligue Europa, après avoir concédé le match nul à domicile une semaine plus tôt (1-1), l'équipe fait le même résultat en déplacement chez le club roumain de Gaz Metan et s'incline aux tirs au but (1-1, 4 t.a.b. 5). Mayence termine à la 13e place de Bundesliga, huit longueurs devant le barragiste[10].

La quatrième saison de Tuchel à la tête de Mayence se termine difficilement. Le club gagne son dernier match le (1-0 contre Leverkusen), puis enchaîne neuf rencontres d'affilée sans succès. Mayence termine encore une fois à la 13e place, sans trembler pour son maintien[10].

Un an plus tard, au lendemain de la dernière journée de Bundesliga 2013-2014, Mayence annonce que Tuchel ne souhaite plus entraîner le club, malgré un contrat qui se termine en 2015. Le technicien allemand s'en va en parvenant à nouveau à qualifier Mayence pour le troisième tour de qualification de la Ligue Europa (7e place). Tuchel décide de s'éloigner un peu des terrains et prend une année sabbatique[10].

Confirmation au Borussia Dortmund (2015-2017)Modifier

 
Thomas Tuchel entraîneur du Borussia Dortmund en 2016

Le , le Borussia Dortmund annonce que Thomas Tuchel est le nouvel entraîneur du club pour la saison 2015-2016[13] où il signe pour un contrat de trois ans[14]. Il est présenté officiellement le et prend ses fonctions le [10].

En remportant ses onze premiers matchs officiels (dont cinq en Bundesliga), il est l'entraîneur du Borussia qui commence le mieux son mandat. Sa série de victoires s'arrête la sixième journée lors du déplacement à Hoffenheim avec un match nul (1-1). Sa première défaite est subie à Munich (5-1)[10]. Son équipe se place deuxième en championnat à la mi-saison 2015-2016[15]. En C3, après avoir éliminé le FC Porto et Tottenham, le Dortmund de Tuchel retrouve le Liverpool de Klopp en quarts de finale de Ligue Europa. Le club allemand concède le match nul à l'aller à domicile (1-1). Le match retour à Anfield est perdu (4-3), Tuchel est éliminé de la compétition par celui qu'il remplace à Dortmund. La première saison de Tuchel à Dortmund est réussie, mais il tombe sur un Bayern Munich qui le prive de titre. D'abord en Bundesliga, où le Borussia termine deuxième – à dix longueurs des Bavarois – avec le record de points pour un dauphin (78). Puis, en finale de coupe d'Allemagne, remportée par le Bayern au bout du suspense (0-0, 3 t.a.b. 4)[10]. Au terme de sa première année de mandat, il est nommé meilleur entraîneur de l'année en championnat.

Pour sa première en Ligue des champions, Tuchel tombe dans le groupe du Real Madrid. Après avoir accroché le tenant du titre à domicile (2-2), Dortmund arrache le match nul au Santiago-Bernabéu (2-2)[10]. Déjà en conflit avec plusieurs joueurs et dirigeants du club, l’attentat du bus avant le quart de finale aller de Ligue des champions face à Monaco, et le fait que les dirigeants aient accepté de rejouer le match le lendemain, alors que Tuchel s’y était fermement opposé, scellent définitivement l’avenir du technicien bavarois dans la Ruhr[4]. Le club remporte la Coupe d'Allemagne[11], son premier trophée en tant qu'entraîneur[16]. Le , il est licencié de son poste d'entraîneur du Borussia Dortmund, malgré un pourcentage de victoire de 63 % ce qui fait de lui le meilleur entraîneur de l'histoire du Borussia Dortmund[17], pour cause de différends irréconciliables avec sa direction[18], notamment sur la politique de transferts[19].

Durant sa saison 2017-2018 sans poste, il est annoncé dans plusieurs grands clubs tels que Arsenal[20], Chelsea[21] ou le Bayern Munich[22].

Paris Saint-Germain (2018-2020)Modifier

Le , le Paris Saint-Germain annonce l'arrivée de Thomas Tuchel comme entraîneur en remplacement d'Unaï Emery, en fin de contrat[23]. En acceptant son poste au PSG, il devient le sixième entraîneur allemand à évoluer en Ligue 1[24] et le premier au club parisien. Après avoir remporté son premier trophée sous les couleurs parisiennes lors du Trophée des champions contre l'AS Monaco (4-0)[25], les joueurs de Thomas Tuchel enchaînent une série de quatorze victoires consécutives en championnat prenant seuls la tête de la Ligue 1[26]. En Ligue de Champions, le club de la capitale termine premier de son groupe devant Liverpool et Naples[27]. Malgré une victoire à l'extérieur 0-2 contre Manchester United en huitième de finale aller, le PSG s'incline 1-3 au match retour, à la surprise générale provoquant son élimination prématurée[28]. Ce nouvel échec en coupe d'Europe suscite beaucoup de critiques[29] et précipite la fin de saison chaotique du club parisien. Privé de Neymar blessé[30], le PSG ne gagne que deux matchs lors des neuf dernières journées mais remporte toutefois le championnat avec 91 points devant Lille (75 points)[31]. En finale de la Coupe de France, Paris s'incline aux tirs aux buts contre Rennes (2-2, 6-5 t.a.b) après avoir mené 2-0 et laisse échapper les deux coupes nationales, fait inédit depuis 2013[32]. Malgré cette fin de saison difficile, le contrat de Thomas Tuchel est prolongé jusqu'en 2021[33].

La saison 2019-2020, marquée par la pandémie de Covid-19 et par conséquent l’arrêt du Championnat de France, est néanmoins prolifique pour le Paris Saint-Germain. En effet, après avoir remporté le Championnat, Tuchel et son équipe s’offrent la Coupe de France et la Coupe de la Ligue française. Côté européen, après s’être sorti des phases de poules de la Ligue des champions de l'UEFA, et malgré une défaite 2 buts à 1 face au BV 09 Borussia Dortmund au match aller des huitièmes de finale de la compétition, le PSG se qualifie pour les quarts au match retour. En quart de finale à Lisbonne en août, le PSG se retrouve face à l’Atalanta Bergame et l'emporte en toute fin après des buts de Marquinhos et de Eric Maxim Choupo-Moting (2-1). Le , le PSG se confronte au RB Leipzig en demi-finale. Avec trois buts de Marquinhos, Ángel Di María et Juan Bernat, Thomas Tuchel et le PSG s’imposent et accèdent à la finale de la Ligue des champions de l'UEFA pour la première fois de leur histoire. Le club de la capitale s'incline finalement 1-0 face au Bayern Munich.

Début , la situation se tend au PSG pour Thomas Tuchel qui demande publiquement des renforts et critique la gestion du mercato de la part de ses dirigeants : « On perd trop de joueurs libres. Ça a commencé avec Adrien Rabiot, grand joueur. Ça peut continuer avec Julian Draxler, Angel Di Maria, Juan Bernat (dont les contrats s'achèvent en 2021) et c’est le pire pour tous les clubs de ne pas avoir d’argent pour réinvestir, et c’est trop pour le PSG, pour le statut qu’on veut avoir en Europe »[34]. Le directeur sportif, Leonardo, lui répond sèchement par médias interposés : « On n'a pas aimé sa déclaration. Le club n'a pas aimé, et personnellement, je n'ai pas aimé. (...) Après, on va voir en interne comment on fait. Mais c'est très clair. (...) L'important, c'est que pour rester dans ce club, on doit être content »[35]. Le , à l'issue du match contre Strasbourg remporté 4-0, la direction du PSG annonce à Thomas Tuchel sa décision de mettre fin à son contrat d'entraîneur, six mois avant son terme[36],[37],[38]. Après un accord des deux parties, sur une indemnité entre 7 et 8 millions d'euros, le limogeage est officialisé le [39]. Mauricio Pochettino lui succède quelques jours plus tard[40].

Chelsea (2021-)Modifier

Le , Chelsea annonce sur son site Web l’embauche de Tuchel[41].

Style de jeu : tacticien diététique à fort caractèreModifier

Tacticien, Tuchel fait constamment évoluer le système de son équipe pour qu’elle s’adapte à son adversaire. 4-1-4-1, 4-3-3, 4-2-3-1, 3-4-2-1, 3-5-2 ou 4-4-2, le Borussia Dortmund joue dans tous les systèmes possibles durant l’ère Tuchel. S’inspirant de Pep Guardiola et grand friand de la possession, le Bavarois de naissance est un adepte des coups tactiques. « Il nous arrivait parfois de modifier notre système trois ou quatre fois dans le même match », explique André Schürrle, qui a côtoyé Tuchel à Mayence et au BvB[4]. Sa philosophie du football est similaire à celle de son confrère espagnol. Il prône un jeu de possession et surtout un pressing accru dès la perte du ballon pour le récupérer au plus vite.

Encore rare dans le sport professionnel, Tuchel donne une très forte importance à l'alimentation. Lors de son arrivée à Dortmund, il impose à ses joueurs de ne manger « plus de sucre, plus de blé ou de céréales », expliquait Ilkay Gündogan en 2016. Tous les joueurs, mais aussi une grande partie du club sont soumis à la bien-nommée « diète-Tuchel », en même temps qu’ils reçoivent des cours sur les bienfaits des omega 3 et de l’alimentation. Le milieu allemand Gündogan perd quatre kilos les premiers mois de l’arrivée de Tuchel, et ses performances sont remarquées. De nombreux observateurs reconnaissent l’importance du facteur alimentation dans le niveau de jeu pratiqué par le BvB, et notamment pour les conditions physiques des joueurs[4].

Entraîneur passionné et perfectionniste, l’ancien entraîneur de Mayence possède un caractère affirmé. Son départ de Dortmund est le résultat des relations tendues qu’il entretient avec les dirigeants Borussens. Tuchel entretient aussi de mauvaises relations avec certains cadres du vestiaire, comme Nuri Şahin, Marcel Schmelzer ou Mats Hummels[4], mésententes qui sont une cause importante dans son licenciement à Dortmund[42].

StatistiquesModifier

Mis à jour le 24/12/2020.

Saison Club Championnat Coupes nationales Coupes continentales Supercoupes Total % vic.
Division M V N D Nom M V N D Nom M V N D Nom M V N D M V N D -
2007-2008   FC Augsbourg II Landesliga 34 20 8 6 - - - - - - - - - - - - - - - 34 20 8 6 58,82 %
2008-2009   FSV Mayence 05 II Regionalliga 34 15 7 12 - - - - - - - - - - - - - - - 34 15 7 12 44,12 %
2009-2010   1. FSV Mayence 05 Bundesliga 34 12 11 11 DFB-Pokal 1 - - 1 - - - - - - - - - - 35 12 11 12 34,29 %
2010-2011 Bundesliga 34 18 4 12 DFB-Pokal 2 1 - 1 - - - - - - - - - - 36 19 4 13 52,78 %
2011-2012 Bundesliga 34 9 12 13 DFB-Pokal 3 2 - 1 C3 2 - 1 1 - - - - - 39 11 13 15 28,21 %
2012-2013 Bundesliga 34 10 12 12 DFB-Pokal 4 3 - 1 - - - - - - - - - - 38 13 12 13 34,21 %
2013-2014 Bundesliga 34 16 5 13 DFB-Pokal 2 1 - 1 - - - - - - - - - - 36 17 5 14 47,22 %
Sous-total FSV Mayence 170 65 44 61 - 12 7 0 5 - 2 0 1 1 - 0 0 0 0 184 72 45 67 39,13%
2015-2016   Borussia Dortmund Bundesliga 34 24 6 4 DFB-Pokal 6 5 - 1 C3 16 11 2 3 - - - - - 56 40 8 8 71,43 %
2016-2017 Bundesliga 34 18 10 8 DFB-Pokal 6 4 2 - C1 10 5 2 3 - - - - - 50 26 14 10 52 %
Sous-total Borussia Dortmund 68 42 16 10 - 12 9 2 1 - 26 16 4 6 - 1 0 0 1 107 67 22 18 63,21%
2018-2019   Paris SG Ligue 1 38 29 4 5 CDF + CDL 8 6 1 1 C1 8 4 2 2 TC 1 1 - - 55 40 7 8 72,72 %
2019-2020 Ligue 1 27 22 2 3 CDF + CDL 10 9 1 - C1 11 8 1 2 TC 1 1 - - 49 40 4 5 81,63 %
2020-2021 Ligue 1 17 11 2 4 CDF - - - - C1 6 4 - 2 TC - - - - 23 15 2 6 65,22 %
Sous-total Paris SG 82 62 8 12 - 18 15 2 1 - 25 16 3 6 - 2 2 0 0 127 95 13 19 74,80 %
Total carrière 388 204 83 101 - 42 31 4 7 - 53 32 8 13 - 3 2 0 1 486 269 95 122 55,35 %

PalmarèsModifier

Thomas Tuchel remporte son premier titre majeur à la tête du Borussia Dortmund et sa victoire en finale de la Coupe d'Allemagne 2016-2017. La saison précédente, il perd en finale de la compétition.

Une fois à la tête de l'effectif du Paris Saint-Germain, Tuchel et son équipe règne sur la France avec le titre de champion 2018-2019 ainsi qu'une défaite en finale de la Coupe de France. En 2019-2020, le PSG de Tuchel réalise le triplé national Coupe-Coupe de la Ligue-Ligue 1 et perd en finale de la Ligue des champions, la première du club parisien. Le technicien allemand remporte les deux Trophées des champions (2018 et 2019) qu'il dispute.

Sur le plan individuel, Thomas Tuchel est nommé meilleur entraîneur de Bundesliga en 2016 et de Ligue 1 en 2019.

Palmarès de Thomas Tuchel
Compétitions continentales Championnats nationaux Compétitions nationales
  • A-Junioren-Bundesliga (1)

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Fiche de Thomas Tuchel », sur DFB.de
  2. (de) Eva-Maria Krech, Eberhard Stock, Ursula Hirschfeld et Lutz Christian Anders, Deutsches Aussprachewörterbuch, Berlin, Walter de Gruyter, , 1076 p. (ISBN 978-3-11-018202-6), p. 984, 1000.
  3. Portrait de Thomas Tuchel, le coach qui pourrait révolutionner le PSG, konbini.com, 10 avril 2018, par Lucie Bacon.
  4. a b c d e f et g « Diète, microéconomie, conflit : qui est Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur du PSG ? », Sport24,‎ 2018-04-10cest12:16:52+0200 (lire en ligne, consulté le 15 mai 2018).
  5. Markus Kaufmann, Thomas Tuchel : faire grandir Paris, Editions Marabout, février 2019.
  6. « Football : l’entraîneur allemand Thomas Tuchel nommé à la tête du PSG », sur Le Monde.fr (consulté le 14 mai 2018).
  7. (de) « "Ich war kein einfacher Spieler" », sur https://www.fr.de, (consulté le 18 août 2020).
  8. a et b Le Point, magazine, « Les cinq vies de Thomas Tuchel », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2018).
  9. Nagelsmann, jeune et bon, sofoot.com, 5 novembre 2016, par Côme Tessier.
  10. a b c d e f g h i j et k « Les moments forts de la carrière de Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur du PSG », sur France Football (consulté le 15 mai 2018).
  11. a et b « PSG : mais qui est Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain ? », France 3 Paris Ile-de-France,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2018).
  12. (de) kicker, Nürnberg, Germany, « Sabbatjahr? Tuchel auf den Spuren Guardiolas », kicker (consulté le 15 mai 2018).
  13. Thomas Tuchel sera le nouvel entraîneur du Borussia Dortmund, www.lequipe.fr, 19 avril 2015.
  14. (de) Borussia Dortmund GmbH & Co KGaA, « Borussia Dortmund verpflichtet Thomas Tuchel », sur www.bvb.de (consulté le 14 mai 2018)
  15. « PSG : Thomas Tuchel nouvel entraîneur, c’est officiel ! », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2018).
  16. « Thomas Tuchel nouvel entraîneur du PSG, c’est officiel », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2018).
  17. « Thomas Tuchel entre en Seine ! », sur Psg (consulté le 15 mai 2018).
  18. « Thomas Tuchel est parti », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2018).
  19. Portrait de Thomas Tuchel, le coach qui pourrait révolutionner le PSG, konbini.com, 10 avril 2018, par Lucie Bacon : Sophie Serbini, journaliste en Allemagne pour So Foot et la radio DW, est formelle : "Ça s'est mal terminé pour lui à Dortmund car il avait des problèmes avec la direction, notamment au niveau des transferts où il avait l'impression de ne pas avoir son mot à dire".
  20. Olivier Brilleau, « Arsenal ferait le forcing pour Tuchel ! / News PSG par PlanetePSG.com », sur PlanetePSG.com (consulté le 15 mai 2018).
  21. « Chelsea vise aussi Tuchel - Transfert Foot Mercato », Transfert Foot Mercato, (consulté le 15 mai 2018).
  22. Avec AFP, « Thomas Tuchel a déjà signé avec un club, selon Karl-Heinz Rummenigge (Bayern Munich) », L'ÉQUIPE (consulté le 15 mai 2018).
  23. « Thomas Tuchel devient le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain », psg.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2018).
  24. « Tuchel au PSG : Ces Allemands qui ont tenté le pari français », Sport24,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2018).
  25. Vincent Bregevin, « Trophée des champions - Le PSG écrase l'AS Monaco (4-0) et remporte un historique huitième titre », sur Eurosport.fr, (consulté le 3 juillet 2020).
  26. « PSG : Thomas Tuchel charge l'arbitrage », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le 3 juillet 2020).
  27. Sasha Beckermann, « Tottenham, le PSG et Liverpool aux anges, Dortmund assure : le point sur les qualifiés », sur Eurosport.fr, (consulté le 3 juillet 2020).
  28. « Le PSG coulé et éliminé par Manchester United en 8es de finale de la Ligue des champions - Foot - C1 », sur L'Équipe, (consulté le 4 juillet 2020).
  29. Bertrand Métayer, « PSG-Manchester : « Cette défaite était un accident », pour Thomas Tuchel », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2020).
  30. « PSG-Strasbourg : Neymar sort sur blessure, à trois semaines de Manchester United » [vidéo], sur RMC SPORT, RMC SPORT (consulté le 3 juillet 2020).
  31. Le Monde avec AFP, « Ligue 1 : le PSG sacré champion de France », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  32. « Coupe de France  : Rennes renverse le PSG aux tirs au but et remporte son premier trophée depuis 1971 - Foot... », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 25 juillet 2020).
  33. « Officiel : Thomas Tuchel prolonge son contrat avec le Paris Saint-Germain ! », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, (consulté le 25 mai 2019).
  34. « PSG : Tuchel-Leonardo, de la friture sur la ligne - Ligue 1 - Football », sur Sport24, 2020-10-02cest06:21:33+0200 (consulté le 4 octobre 2020).
  35. « Leonardo recadre sèchement Tuchel : «Pour rester au PSG, on doit être content» - Ligue 1 - Football », sur Sport24, 2020-10-03cest00:53:01+0200 (consulté le 4 octobre 2020).
  36. José Barroso, « Le PSG limoge Thomas Tuchel », sur lequipe.fr, (consulté le 24 décembre 2020).
  37. Guillaume Paret, « Tuchel viré du PSG ! », sur lepoint.fr, (consulté le 24 décembre 2020).
  38. Philippe Sanfourche https://www.rtl.fr/sport/football/psg-les-raisons-du-renvoi-de-thomas-tuchel-7800945424 sur rtl.fr le 24 décembre 2020
  39. « Le PSG officialise le départ de Tuchel », sur L'Équipe (consulté le 29 décembre 2020).
  40. S. Bu., « Mauricio Pochettino nommé officiellement entraîneur du PSG », sur L'Équipe, .
  41. « Tuchel joins Chelsea | Official Site | Chelsea Football Club », sur ChelseaFC (consulté le 26 janvier 2021)
  42. Interview de Sophie Serbini, Exclu : "Tuchel est un ambitieux maladif", 22 mais 2018, paristeam.fr.

Liens externesModifier