Ousmane Dembélé

footballeur français

Ousmane Dembélé
Image illustrative de l’article Ousmane Dembélé
Ousmane Dembélé avec l'équipe de France en 2018.
Situation actuelle
Équipe FC Barcelone
Numéro 7
Biographie
Nom Masour Ousmane Dembélé[1]
Nationalité Français
Naissance (24 ans)
Vernon (France)
Taille 1,78 m (5 10)[2]
Période pro. 2015-
Poste Milieu offensif / Ailier
Pied fort Ambidextre
Parcours junior
Années Club
2004-2009 ALM Évreux
2009-2010 Évreux FC
2010-2015 Stade rennais FC
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2015-2016 Stade rennais FC029 (12)
2016-2017 Borussia Dortmund050 (10)
2017- FC Barcelone129 (31)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2013-2014 France -17 ans008 0(5)
2014-2015 France -18 ans005 0(0)
2015 France -19 ans003 0(1)
2016 France espoirs003 0(0)
2016- France027 0(4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Ousmane Dembélé, né le à Vernon en France, est un footballeur international français qui évolue au poste d'ailier au FC Barcelone.

Il remporte la Coupe du monde 2018 avec l'équipe de France.

Biographie

Enfance et formation à Rennes

 
Ousmane Dembélé en CFA2 durant la saison 2014-2015.

Né le à Vernon, dans le département de l'Eure[3], d’un père d'origine Malienne et d’une mère sénégalo-mauritanienne venue de Wali Djantang[4], Ousmane Dembélé grandit dans la ville voisine des Andelys[5]. En , il commence la pratique du football sous les couleurs de l'ALM Évreux, le club du quartier de la Madeleine[6], l'une des trois zones urbaines sensibles de l'agglomération ébroïcienne[7]. Ousmane Dembélé y joue durant cinq saisons, avant de rejoindre, de à , l'Évreux FC[6], club issu de la fusion entre l'ALM Évreux et l'Évreux Athletic Club. Il s'essaye alors au futsal, se mesure à des joueurs plus âgés que lui, et démontre des qualités techniques supérieures à la moyenne[8]. À l'âge de treize ans, il est détecté par le club professionnel du Stade rennais, et réalise des tests qui se révèlent concluants. Également courtisé par le Stade Malherbe de Caen et Le Havre AC[9], le joueur choisit de prendre la direction de la Bretagne, et intègre le centre de formation du club rennais[10]. Pour qu'il conserve ses repères familiaux, sa mère Fatimata, son frère et ses deux sœurs déménagent également pour s'installer à Rennes[9].

En Bretagne, Ousmane Dembélé réalise sa formation durant cinq ans au sein de la génération 1997 du club rouge et noir. Il démontre des qualités qui lui permettent d'être sélectionné dans les équipes de France de jeunes. En , il fait ainsi ses débuts avec les moins de 17 ans à l'occasion de deux rencontres amicales face à l'Ukraine[6]. Parfois trop individualiste à son arrivée au Stade rennais, il montre également quelques problèmes de comportement, mais corrige peu à peu ses défauts[11]. Avec les moins de 17 ans tricolores, Dembélé marque quatre buts durant la saison 2013-2014, mais échoue avec ses partenaires à se qualifier pour l'Euro de la catégorie, éliminés par les Pays-Bas, futurs finalistes[12]. Durant la saison 2014-2015, il honore cinq sélections avec l'équipe de France des moins de 18 ans, mais ne marque pas[6]. Dans le même temps, Ousmane Dembélé participe au bon parcours rennais lors de la Coupe Gambardella 2014-2015 : il marque contre l'USSA Vertou au premier tour[13], puis contre l'AJ Auxerre en quarts de finale[14], mais l'équipe stadiste est éliminée en demi-finale par l'Olympique lyonnais[15]. Enfin, le joueur brille dans le groupe A du CFA 2 avec la réserve rennaise, marquant treize buts pour dix-huit matchs disputés[16], et étant élu meilleur joueur du groupe par les entraîneurs des équipes adverses[17].

Passage contrarié chez les professionnels, et débuts en Ligue 1

 
Ousmane Dembélé en juillet 2015.

À la fin du mois de , Ousmane Dembélé est convié par Philippe Montanier à la reprise de l'entraînement de l'effectif professionnel, tout comme trois autres jeunes issus du centre de formation rennais, Namakoro Diallo, Jérémy Gélin et Denis-Will Poha[18]. Alors que la signature d'un premier contrat professionnel semble devoir intervenir, la proposition de la direction du club rennais tarde à venir, trop au goût du joueur et de ses conseillers, qui dénoncent un manque de confiance[8]. Une situation qui provoque alors la colère du président du Stade rennais, René Ruello[19]. Le joueur annonce alors vouloir quitter Rennes[20], et refuse une première proposition finalement formulée par son club formateur[21]. Poursuivant la préparation estivale avec le groupe professionnel, il réalise quelques bonnes prestations lors des matchs amicaux, et marque notamment un but face au Stade brestois[22]. Voyant sa situation bloquée, le joueur finit par boycotter un stage de préparation effectué en Allemagne[23], et par refuser de s'entraîner avec son club[24]. Convoité par le Red Bull Salzbourg et par le Benfica Lisbonne, Dembélé est finalement bloqué par le Stade rennais, qui ne souhaite pas son transfert et fait valoir son droit de conserver un joueur sous contrat jusqu'en 2017[8],[25].

Le , le joueur finit par signer un premier contrat professionnel de trois ans en faveur du Stade rennais, convaincu notamment par Mikaël Silvestre[26],[27]. Un mois plus tard, le , il dispute son premier match en Ligue 1 sur la pelouse du stade Jean-Bouin, face au SCO Angers, entrant en fin de match en remplacement de Kamil Grosicki[28]. Deux semaines plus tard, titularisé au Roazhon Park contre les Girondins de Bordeaux, Ousmane Dembélé marque son premier but professionnel, sur une passe décisive de Paul-Georges Ntep[8]. Devenant rapidement un élément régulièrement utilisé par son entraîneur Philippe Montanier, il donne ensuite une passe décisive à Kamil Grosicki contre le Stade de Reims[29], puis est impliqué dans les deux buts d'une victoire rennaise au stade de Roudourou contre l'En avant Guingamp, en ouvrant le score sur un service de Giovanni Sio, avant de rendre la pareille à son coéquipier quelques minutes plus tard[30]. En , il marque encore de nouveau contre le FC Lorient, sur un service de Juan Fernando Quintero[31], puis contre l'ES Troyes AC, match lors duquel il provoque également un penalty[32].

Alors que le Stade rennais change d'entraîneur, Rolland Courbis remplaçant Philippe Montanier, Dembélé continue de s'affirmer au sein de l'attaque rennaise. Après avoir égalisé, sur penalty contre le LOSC Lille le [33], il permet à son équipe de l'emporter contre le Toulouse FC trois semaines plus tard, en égalisant puis en donnant le but de la victoire à Kamil Grosicki, pour un retournement de situation réalisé dans le temps additionnel de la rencontre[34]. Le , il réussit le premier triplé de sa carrière professionnelle et permet au Stade rennais de l'emporter lors d'un derby face au FC Nantes au Roazhon Park (4 buts à 1)[35], alors que des recruteurs du FC Barcelone étaient en tribunes pour le superviser[36]. Sa progression est récompensée par un surclassement en équipe de France espoirs, avec laquelle il est appelé pour deux rencontres éliminatoires de l'Euro 2017[37]. Il honore sa première sélection face à l'Écosse, le au stade Jean-Bouin d'Angers[38], alors que Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France, affirme suivre ses performances[39]. Après avoir inscrit un doublé contre le Stade de Reims[40], il remporte le trophée UNFP de joueur du mois de , après avoir terminé à la seconde place le mois précédent[41], puis est sacré meilleur espoir de Ligue 1 pour la saison 2015-2016 lors des trophées UNFP[42]. Il boucle ainsi sa première saison professionnelle avec douze buts marqués et cinq passes décisives données en vingt-six matchs de championnat disputés.

Borussia Dortmund

Le , le Stade rennais et le Borussia Dortmund annoncent conjointement avoir trouvé un accord pour le transfert d'Ousmane Dembélé, qui doit s'engager pour cinq ans avec le club allemand[43],[44]. Le , il reprend ainsi l'entraînement sous les couleurs du Borussia[45]. Un mois et demi plus tard, il fait ses débuts en compétition officielle avec le Borussia, à l'occasion de la Supercoupe d'Allemagne, perdue deux buts à zéro face au Bayern Munich[46]. Puis, le , il fait sa première apparition en Bundesliga, titularisé contre le FSV Mayence (victoire 2-1 de Dortmund)[47]. S'il ne se montre pas décisif à cette occasion, il fait forte impression auprès de ses adversaires, le défenseur Leon Balogun qualifiant sa prestation d'« incroyable »[48]. Il inscrit son premier but en Bundesliga le contre le VfL Wolfsburg (victoire 1-5 du Borussia)[49]. Avec les jaunes et noirs il découvre la Ligue des champions, jouant son premier match le contre le Legia Varsovie. Il se fait remarquer en délivrant deux passes décisives, et son équipe s'impose largement par six buts à zéro[50].

Il marque au total 6 buts dans sa première saison et donne 12 passes décisives. Il termine la saison en remportant la Coupe d'Allemagne le face à l'Eintracht Francfort sur le score de 2-1, avec le premier but du Borussia Dortmund inscrit par Ousmane Dembélé[51].

Après sa bonne saison 2016-2017, il entre en conflit avec son club au début de la nouvelle saison. Le , il ne se présente pas à l'entraînement sans excuse valable et est sanctionné par son club[52].

FC Barcelone

Le , le FC Barcelone annonce avoir trouvé un accord pour le transfert d'Ousmane Dembélé sous ses couleurs, pour une indemnité annoncée par la presse de 105 millions plus des bonus. La volonté des dirigeants du Barça est de faire du Français le remplaçant de Neymar, parti trois semaines auparavant au Paris Saint-Germain. Il reçoit ainsi le numéro 11, le même que son prédécesseur[53]. Ce transfert est alors le deuxième le plus élevé de l'histoire du football, derrière celui de Neymar, et devant celui de Paul Pogba à Manchester United, un an auparavant[54]. Il signe un contrat de cinq ans avec le FC Barcelone le , puis est présenté au Camp Nou devant 18 000 personnes[55]. Ce même jour, l'ailier explique qu'il n'est pas venu à Barcelone pour « remplacer Neymar », estimant qu'« il y a une classe d'écart » entre le joueur brésilien et lui[56]. Dembélé est considéré à cette période comme l'étoile montante du football français, au même rang que Kylian Mbappé. Dembélé débute avec le Barça le lors de la troisième journée de la Liga face au RCD Espanyol et donne une passe décisive à Luis Suárez (victoire 5 à 0)[57]. Lors de la quatrième journée de la Liga face à Getafe, Dembélé se blesse gravement à la 25e minute de jeu dû à une talonnade. Victime d'une rupture du tendon du biceps fémoral à la cuisse gauche, il sera opéré en Finlande et sera indisponible entre trois mois et demi et quatre mois[58]. Le son équipe lui rend hommage lors de la réception de Eibar, avec un tee-shirt en son nom porté par l'ensemble de l'équipe où il est inscrit « courage Ousmane »[59]. Il fait son grand retour le , lors des huitièmes de finale aller en Coupe du Roi contre le Celta de Vigo en entrant à la 72e minute mais ne parvient pas à faire gagner son équipe, le score final est de 1 à 1[60]. Le , toujours contre le Celta de Vigo en Coupe du Roi, Ousmane Dembélé réalise une nouvelle passe décisive à Ivan Rakitić (victoire 5 à 0)[61].

Le , il inscrit son premier but sous le maillot du Barça en 8e de finale de Ligue des champions contre Chelsea sur un service de Lionel Messi (victoire 3 à 0)[62].

Le , il inscrit son premier but en Liga contre le Celta de Vigo à la 36e minute de jeu sur un service de Paco Alcácer (match nul 2 à 2)[63].

Lors de sa première saison au Barça, il remporte le doublé championnat/Coupe d'Espagne. Cette saison reste cependant décevante pour lui sur le plan individuel, avec seulement 5 buts inscrits en 23 matchs et des blessures l'ayant éloigné des terrains près de la moitié de la saison.

Le 2018, de retour en club après un mondial victorieux, Dembélé marque le but de la victoire en Supercoupe d'Espagne d'une frappe somptueuse contre le Séville FC (2-1) offrant ainsi le titre aux Blaugranas[64],[65].

Lors de cette saison 2018-2019, il joue 42 matchs, totalisant 14 buts et finissant une deuxième fois champion d'Espagne avec son club[66].

Depuis son transfert au Barça, Ousmane Dembélé est régulièrement raillé pour son hygiène de vie, qui serait responsable de ses nombreuses blessures[67]. Il a en effet manqué 46 matchs avec son club depuis [68].

Lors du premier match de la saison 2019-2020 contre l'Athletic Bilbao, après un été où il a régulièrement été évoqué au Paris Saint-Germain[69], il se blesse une nouvelle fois et manque cinq matchs de compétition[68]. Il marque finalement son premier but le contre Séville, avant de prendre un carton rouge en fin de match[70].

En , le joueur subit une rupture complète du tendon du biceps fémoral de la cuisse droite, qui le conduit à une opération et le laisse sur le flanc pendant six mois[71].

Vers la fin de la saison, il retourne à l'entraînement mais il n'est pas assez entrainé pour le match face au Napoli. Il est ensuite convoqué pour le match face au Bayern Munich mais n'entre pas en jeu[72].

Lors de la rencontre face au Villareal CF, il effectue son retour sur les terrains, le [73].

Pour la saison 2021-2022, il prend le maillot frappé du numéro 7, laissé libre à la suite du départ d'Antoine Griezmann[74].

En équipe de France

 
Ousmane Dembélé, vainqueur de la Coupe du monde avec l'équipe de France, le à Moscou.

Le , Didier Deschamps l'appelle en équipe de France, à l'instar de Geoffrey Kondogbia et Kevin Gameiro, à la suite des forfaits sur blessures de Nabil Fekir, Yohan Cabaye et Alexandre Lacazette pour un match amical face à l'Italie, et pour un match éliminatoire de la Coupe du monde 2018 face à la Biélorussie[75]. Ainsi, le , il honore sa première cape internationale en entrant en jeu, en seconde mi-temps, à la place d'Antoine Griezmann face à l'Italie[76], puis fait ses débuts en compétition officielle en remplaçant Moussa Sissoko contre la Biélorussie[77]. Le , il honore sa première titularisation en équipe de France lors d'une rencontre amicale face à la Côte d'Ivoire, et est remplacé par Nabil Fekir à la mi-temps[78]. Le , il marque son premier but en sélection, face à l'Angleterre, en match amical, sur une passe décisive de Kylian Mbappé après un beau mouvement collectif[79].

À l'été 2018, il fait partie de la liste de Didier Deschamps pour la Coupe du monde en Russie[80]. Lors du premier match de poule contre l'Australie, il débute en tant que titulaire mais est décevant tandis que la France gagne 2-1[81]. Lors de la suite de la compétition, il est logiquement relégué sur le banc, entrant parfois en jeu en fin de match sans toutefois marquer ou effectuer une passe décisive. Toutefois, lors du dernier match de poule face au Danemark, Didier Deschamps fait tourner et Dembélé retrouve sa place de titulaire pour un match décevant et ennuyeux des deux équipes qui finit sous les sifflets du public du Loujniki[82]. Il est champion du monde lorsque la France s'impose face à la Croatie lors de la finale, bien qu'il ne dispute pas la rencontre[83].

Après la finale, il décide de reverser sa prime gagnée avec la France (400 000 euros) au village natal de sa mère, Diaguili, dans le département de Sélibabi dans l'extrême sud de la Mauritanie, afin qu'y soit érigée une grande mosquée[84].

En juillet 2021, des vidéos datant de 2019 sont diffusées sur lesquelles on le voit avec Antoine Griezmann se moquant du physique et de la langue d’employés d’un hôtel au Japon[85], ou imiter un accent asiatique[86].

Style de jeu

 
Centre d'Ousmane Dembélé du pied droit.

Après ses débuts en Ligue 1, Yannick Menu, l'un de ses anciens formateurs au Stade rennais affirme qu'Ousmane Dembélé est un « futur joueur de Ligue des champions », grâce à sa « fluidité » et son « relâchement ». Sélectionneur de l'équipe de France des moins de 19 ans, Ludovic Batelli estime lui qu'il est « très intéressant et très efficace en tant que joueur de rupture », qu'il « est très bon dans le sens du jeu, rapide, et il peut éliminer grâce à ses qualités de percussion et de perforation », mais doit « jouer plus juste, plus vite et plus simple » et « progresser dos au but quand il sert d'appui ». Enfin, il est « quasiment autant à l'aise » sur les deux ailes du terrain, grâce à « une grande habileté du pied droit comme du gauche »[87]. Une qualité qui relève presque de l'ambidextrie, ses éducateurs n'arrivant pas à déterminer quel est son pied le plus fort[9]. Un constat confirmé en par Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus : « Il va vite, il percute, il a les deux pieds. Il va se bonifier »[39]. À son arrivée à Rennes, le travail de ses entraîneurs consiste en grande partie à discipliner son jeu, Ousmane Dembélé tombant parfois dans l'individualisme et l'excès de dribbles. Un défaut qu'il gomme progressivement, pour développer un jeu davantage porté sur le collectif[9].

Directeur du centre de formation du Stade rennais jusqu'en 2014, Patrick Rampillon estime que Dembélé fait partie des « tout meilleurs » joueurs qu'il ait vu évoluer dans les équipes de jeunes rennais, à l'instar de Sylvain Wiltord, Yoann Gourcuff, Yann M'Vila et Stéphane Mbia[87]. Mikaël Silvestre estime pour sa part que le joueur est « dans le top 10 » des talents qu'il a pu observer durant sa carrière[88], et le compare au jeune Cristiano Ronaldo lors de l'arrivée de ce dernier à Manchester United[89].

Statistiques

Statistiques générales

Statistiques de Ousmane Dembélé au [90]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
  France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2015-2016   Stade rennais FC Ligue 1 26 12 5 2 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 29 12 5
Sous-total 26 12 5 2 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 29 12 5
2016-2017   Borussia Dortmund Bundesliga 32 6 12 6 2 2 - - - 1 0 0 C1 10 2 6 7 1 1 56 11 21
2017-2018 Bundesliga - - - - - - - - - 1 0 1 C1 - - - - - - 1 0 1
Sous-total 32 6 12 6 2 2 - - - 2 0 1 - 10 2 6 7 1 1 57 11 22
2017-2018   FC Barcelone Liga 17 3 7 3 0 1 - - - 0 0 0 C1 3 1 0 9 1 0 32 5 8
2018-2019 Liga 29 8 4 4 2 3 - - - 1 1 0 C1 8 3 1 5 0 0 47 14 8
2019-2020 Liga 5 1 0 0 0 0 - - - 0 0 0 C1 4 0 0 - - - 9 1 0
2020-2021 Liga 30 6 3 6 2 0 - - - 2 0 0 C1 6 3 2 6 2 0 50 13 5
2021-2022 Liga 6 0 2 1 1 0 - - - 1 0 0 C1 3 0 0 0 0 0 11 1 2
Sous-total 87 18 16 14 5 4 - - - 4 1 0 - 24 7 3 20 3 0 149 34 23
Total sur la carrière 154 36 33 22 7 6 1 0 0 6 1 1 - 34 9 9 27 4 1 244 57 50

Liste des matches internationaux

Buts internationaux

Palmarès

Clubs

Sélection nationale

Distinctions individuelles

Ousmane Dembélé obtient le trophée UNFP de joueur du mois de , en devançant Steve Mandanda et Hatem Ben Arfa[41]. Au terme de la saison 2015-2016, il remporte également le Trophée UNFP du meilleur espoir de Ligue 1[42].

Avec le Borussia Dortmund, il est élu joueur du mois de en Bundesliga[92]. En fin de saison, il est élu meilleur espoir du championnat et figure dans l'équipe-type de l'année[93],[94]. Il est également présent dans l'équipe-type de la phase de groupes de Ligue des champions[95]. Il est nommé pour le Trophée UNFP du meilleur joueur français à l'étranger en 2017.

Il termine deuxième pour le Golden Boy en 2017 juste derrière son compatriote Kylian Mbappé[96].

Décoration

Vie privée

Ousmane Dembélé est un suiveur assidu du Leeds United de Bielsa, ayant notamment demandé le maillot de joueur du club lors de la saison 2020-21, par l'intermédiaire de son gardien français Illan Meslier[97],[98].

En , une vidéo privée de l'été 2019 filmée par Dembélé dans une chambre d'hotel apparait sur les réseaux sociaux, entrainant des accusations de racisme à son encontre. Dans celle-ci on peut voir son coéquipier du FC Barcelone, Antoine Griezmann — avec qui il est alors en tournée en Asie — contemplant le travail de deux employés japonais en train de raccorder une console à un écran, dont le physique et le langage est rallié par Dembélé[99],[100],[101].

Griezmann et Dembélé ont tous les deux réagi après la polémique, ce dernier précisant que ces moqueries faites dans un contexte privé ne visaient pas la communauté japonaise, tout en présentant ses excuses au personnel local qui apparaissait dans la vidéo[99],[102].

Notes et références

  1. a et b « Décret du 31 décembre 2018 portant promotion et nomination », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le )
  2. « Ousmane Dembélé | FC Barcelona », sur FC Barcelona (consulté le ).
  3. « Fiche d’Ousmane Dembélé », sur L'Équipe.fr.
  4. Mathieu Olivier, « Qui est Ousmane Dembélé ? », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
  5. « Ousmane Dembélé, la nouvelle pépite du football français a vécu au Levant », sur actu.fr
  6. a b c et d « Fiche d’Ousmane Dembélé », sur FFF.fr.
  7. « Zus : La Madeleine », sur insee.fr (consulté le ).
  8. a b c et d Maxime Nadjarian, « Ousmane Dembélé, joyau du royaume rennais », sur sofoot.com, (consulté le ).
  9. a b c et d Vincent Villa, « Dembélé : Aux origines d'un phénomène », L'Équipe, no 22511,‎ , p. 13.
  10. Khaled Karouri, « Info FM : à la découverte d’Ousmane Dembele, jeune espoir de Rennes », sur footmercato.net, (consulté le ).
  11. Duhault, « La Coupe Gambardella, le parler « djeun’s » », sur stade-rennais-online.com, (consulté le ).
  12. « Feuille du match France 1 - 3 Pays-Bas », sur FFF.fr, .
  13. « Gambardella : Rennes se qualifie à Vertou (1-2) », sur stade-rennais-online.com, (consulté le ).
  14. « Gambardella : Rennes élimine Auxerre et affrontera Lyon en demies », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  15. « Tombeur de Rennes (1-0), Lyon est en finale de la Coupe Gambardella », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  16. « Ousmane Dembélé », sur stade-rennais-online.com (consulté le ).
  17. « CFA2 : Ousmane Dembélé élu meilleur joueur du groupe A », sur stade-rennais-online.com, (consulté le ).
  18. « Trois jeunes avec les pros », sur stade-rennais-online.com, (consulté le ).
  19. FL, « Rennes, Ruello et l'imbroglio Dembélé », sur sofoot.com, (consulté le ).
  20. « Ousmane Dembélé veut quitter Rennes », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  21. « Dembélé décline le contrat proposé par Rennes », sur stade-rennais-online.com, (consulté le ).
  22. Nils, « Amical : Rennes 1 - 0 Brest », sur stade-rennais-online.com, (consulté le ).
  23. « Stade Rennais. Ousmane Dembélé boycotte le stage en Allemagne », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  24. Jérémy Goujon, « Stade Rennais: Dembélé, c'est compliqué », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  25. L. Ha., « Rennes bloque Ousmane Dembélé », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  26. « Ousmane Dembélé signe chez les pros », sur staderennais.com, (consulté le ).
  27. Jérémy Goujon, « Stade Rennais: Dembélé, tout s'est arrangé », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  28. Benjamin Idrac, « Ousmane Dembélé, revenu de si loin », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  29. « SDR-SRFC : Reims stoppe la spirale négative », sur stade-de-reims.com, (consulté le ).
  30. « Dembele-Sio, duo gagnant du Stade Rennais à Guingamp », sur francefootball.fr, (consulté le ).
  31. « Ligue 1. Rennes - Lorient (2-2). Gourcuff a rejoué », sur letelegramme.fr, (consulté le )
  32. Antoine Raguin, « Rennes enfonce Troyes », sur francefootball.fr, (consulté le ).
  33. « Lille-Rennes : Dembelé arrache le nul sur penalty pour les Bretons », sur rtl.fr, (consulté le ).
  34. Benjamin Idrac, « Mais où s'arrêtera Ousmane Dembélé, le crack du Stade Rennais ? », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  35. Vincent Villa, « Grâce à un Ousmane Dembélé irrésistible, Rennes s'adjuge le derby contre Nantes », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  36. « Rennes : Ousmane Dembélé a flambé devant le Barça », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  37. « Bleus : Dembélé surclassé avec les Espoirs », sur rmcsport.bfmtv.com, .
  38. « Equipe de France espoirs. Dembélé et les Bleuets battent l'Ecosse », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  39. a et b « Didier Deschamps : « Dembélé ? Évidemment que je le regarde » », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  40. T.C., « Ligue 1 : Ousmane Dembélé marque un doublé et Rennes bat Reims (3-1) », sur francefootball.fr, (consulté le ).
  41. a et b « Ligue 1 : Dembélé joueur du mois de mars », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le ).
  42. a et b « Ousmane Dembélé, meilleur espoir de Ligue 1 », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  43. « Ousmane Dembélé rejoint Dortmund ! », sur staderennais.com, (consulté le ).
  44. (en) « Borussia Dortmund signs top talent Ousmane Dembélé », sur bvb.de, (consulté le ).
  45. (de) « Trainingsauftakt im Zeichen der Leistungsdiagnostik », sur bvb.de, (consulté le ).
  46. « Supercoupe : Dembélé titulaire avec Dortmund contre Munich », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  47. « Feuille du match Borussia Dortmund - FSV Mayence 05 », sur transfermarkt.fr, (consulté le )
  48. « Dortmund, un joueur de Mayence subjugué par Ousmane Dembélé », sur goal.com, (consulté le ).
  49. « Dortmund écrase Wolfsburg », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le )
  50. « Feuille du match Legia Varsovie - Borussia Dortmund », sur transfermarkt.fr
  51. Maxime Berger, « Dortmund s'adjuge la Coupe d'Allemagne face à Francfort », sur rtbf.be, (consulté le )
  52. « Dortmund est sans nouvelle de Dembelé », sur eurosport.fr.
  53. « Ousmane Dembélé à Barcelone, c'est officiel », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  54. Adrien Lelièvre, « Neymar, Dembélé : pourquoi les prix des joueurs de football flambent », sur lesechos.fr, (consulté le ).
  55. « Ousmane Dembélé présenté au Camp Nou devant 18 000 spectateurs », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  56. « Dembélé : « Pas là pour remplacer Neymar » », sur 20min.ch, (consulté le ).
  57. « Triplé de Messi, passe décisive de Dembélé : le Barça écrase l'Espanyol Barcelone (5-0) », sur lequipe.fr, (consulté le )
  58. « Dembélé blessé », sur Eurosport, (consulté le ).
  59. « Courage Ousmane, el mensaje de apoyo de los jugadores del Barça a Dembélé tras su operación », Eurosport Espana,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  60. « Dembélé a rejoué », sur Football.fr, (consulté le ).
  61. Michael Beauprés, « Le Barça cartonne le Celta Vigo 5-0 pour rallier les quarts de finale », sur eurosport.fr, (consulté le )
  62. « Feuille du match FC Barcelone - Chelsea FC », sur transfermarkt.fr
  63. « Feuille du match Celta Vigo - FC Barcelone », sur transfermarkt.fr
  64. Timothé Crepin, « D'une frappe merveilleuse, Ousmane Dembélé a offert la Supercoupe d'Espagne au Barça face à Séville », sur francefootball.fr, France Football, .
  65. « Ousmane Dembélé offre la Supercoupe d'Espagne au Barça », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  66. « Fiche d’Ousmane Dembélé », sur L'Équipe.fr
  67. « «Il est sous influence»… L’ancien cuisinier d'Ousmane Dembélé s'inquiète », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  68. a et b « Ousmane Dembélé - Historique des blessures », sur www.transfermarkt.fr (consulté le )
  69. « PSG : les raisons du non d’Ousmane Dembélé », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, (consulté le )
  70. « Vidéo : Le premier but de la saison d'Ousmane Dembélé avec le Barça ! », sur France Football (consulté le )
  71. « Barça : grave rechute pour Ousmane Dembélé, sa fin de saison compromise », sur lequipe.fr,
  72. Fabien Borne, « Barça-Bayern Munich : le groupe de Setién avec Dembélé », sur dailymercato.com, (consulté le )
  73. Julien Philipakis, « Le Barça de Messi étrille Villarreal pour débuter sa saison », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le )
  74. N. C., « Barça : Dembélé récupère le numéro de maillot de Griezmann », RMC Sport,
  75. « Dembélé, Gameiro et Kondogbia appelés chez les Bleus », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  76. « Italie-France : et Dembélé lança sa carrière en Bleu... », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le ).
  77. Alexandre Borde, « Qualifications Mondial 2018 : les Bleus pataugent en Biélorussie », sur lepoint.fr, (consulté le ).
  78. Martin Mosnier, « Ousmane Dembélé : « Je n'ai pas montré ce que je sais faire, je ne me suis pas lâché » », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  79. Bertrand Métayer, « France - Angleterre (3-2) : Mbappé-Dembélé, le duo gagnant », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  80. « Equipe de France : voici la liste des 23 Bleus sélectionnés pour la Coupe du monde 2018 », sur francefootball.fr, (consulté le )
  81. Thomas Rassouli, « FRANCE - AUSTRALIE (2-1) : LES BLEUS S'IMPOSENT DANS LA DOULEUR ! », sur onzemondial.com, (consulté le )
  82. Martin Weynants, « La France et le Danemark se quittent sur un pénible 0-0, le premier du Mondial », sur rtbf.be, (consulté le )
  83. Alice Devilez, « Une France ultra-réaliste décroche son deuxième Mondial face à la Croatie », sur rtbf?be, (consulté le )
  84. « Dembélé construira une mosquée en Mauritanie », Mauritanietoday,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  85. « Antoine Griezmann, un couac marketing qui coûte (déjà) cher », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  86. LIBERATION, « Racisme anti-asiatique : Dembélé et Griezmann présentent des excuses après leur vidéo polémique », sur Libération (consulté le )
  87. a et b Vincent Villa et Luc Hagège (avec J. Ri.), « Dembélé, tête à crack », L'Équipe, no 22461,‎ , p. 10.
  88. Dominique Faurie, « Ousmane Dembélé, joyau à protéger », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  89. Jérémy Goujon, « Stade Rennais: Ousmane Dembélé, trois mois d'état d'excellence », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  90. « Fiche d’Ousmane Dembélé », sur footballdatabase.eu
  91. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.
  92. « Ousmane Dembélé élu joueur du mois de décembre en Bundesliga », sur L'Équipe, (consulté le ).
  93. « Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir », sur So Foot, (consulté le ).
  94. (en) « Bundesliga Team of the Season announced », sur Fox Sports, (consulté le ).
  95. (en) « Our Champions League breakthrough team of 2016 », sur UEFA, (consulté le ).
  96. « Golden Boy 2017 - Kylian Mbappé vainqueur devant Ousmane Dembélé », sur goal.com, (consulté le )
  97. Apolline Bouchery, « Ousmane Dembélé, ce grand fan de Leeds qui réclame des maillots à Meslier »  , sur RMC Sport, (consulté le ).
  98. « Ousmane Dembélé (Barça) fan de Leeds »  , sur L'Équipe, (consulté le ).
  99. a et b « Racisme anti-asiatique: les excuses insuffisantes de Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne  , consulté le ).
  100. « Controverse. L’international français Ousmane Dembélé coupable de racisme anti-asiatique ? », Courrier international,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  101. « Leaked video shows French football stars mocking Asian staff »  , sur TRT, (consulté le ).
  102. « Critiqués pour une vidéo jugée raciste, Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann présentent leurs excuses »   [php], sur Le Parisien, (consulté le )

Liens externes