Laurent Weil

journaliste français
Laurent Weil
Description de cette image, également commentée ci-après
Laurent Weil au 64e festival de Cannes en 2011.
Naissance (56 ans)
Paris, Île-de-France, Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
Famille
3 enfants

Laurent Weil est un journaliste et animateur de télévision français, né le à Paris.

BiographieModifier

Passionné de cinéma, il devient de 1985 à 1989 chroniqueur pour la radio Hit FM. En 1987, il rejoint M6 et présente l’émission hebdomadaire Ciné 6 qui deviendra par la suite Projection privée.

Laurent Weil s’oriente vers la presse écrite et participe en 1997 à la création du mensuel cinéma Ciné Live dont il est le rédacteur en chef jusqu’en .

Il rejoint le groupe Canal+ en en tant que directeur adjoint des programmes. À partir de , il devient le porte-parole du cinéma sur la chaîne, et présente le magazine La Semaine du cinéma. À partir de 2004, il fait partie des chroniqueurs du Grand Journal, émission diffusée chaque soir et présentée par Michel Denisot, dont il est remercié en [1] bien qu'il ait à nouveau participé à l'émission pendant la quinzaine du festival de Cannes à partir de 2009.

À partir de , il officie également en tant que maître de cérémonie des soirées de Ligue 1 de la chaîne.

Il remplace en juin 2008 Daphné Roulier à la présentation d'Extérieur Jour[2], puis Rencontres.

Depuis , il présente tous les mercredis une chronique cinéma dans la matinale de Bruno Guillon sur Virgin Radio.

Chaque année, il commente la cérémonie des Oscars en direct de Los Angeles et la montée des marches du Festival de Cannes sur Canal+. Il anime toujours sur cette chaîne une émission hebdomadaire consacrée au cinéma intitulée Rencontres de cinéma.

Le , il présente, avec Astrid Bard, la quinzième Nuit du rugby, soirée annuelle, diffusée sur Canal+ Sport, qui récompense les acteurs du rugby professionnel français[3].

En , il signe avec 40 personnalités du monde du spectacle et de la culture, parmi lesquelles Denis Podalydès, Pierre Arditi, l'ex-ministre de la Culture Françoise Nyssen ou le journaliste Patrick de Carolis, un appel contre l'interdiction de la corrida aux mineurs que la députée Aurore Bergé voulait introduire dans une proposition de loi sur le bien-être animal[4].

Notes et référencesModifier

  1. (fr) Julien Bellver, « Laurent Weil écarté du Grand Journal sur C+ », sur Ozap, (consulté le 23 juin 2008).
  2. (fr) « Laurent Weil remplace Daphné Roulier pour le mag ciné de C+ » sur le blog de Jean-Marc Morandini, 8 juin 2008.
  3. « Astrid Bard et Laurent Weill animeront la Nuit du rugby », sur www.rugbyrama.fr, Eurosport, (consulté le 25 septembre 2018).
  4. « 40 personnalités lancent un appel pour ne pas interdire la corrida aux mineurs », sur France 3 Occitanie (consulté le 23 novembre 2019)