Foule sentimentale

chanson d'Alain Souchon, sortie en 1993
Foule sentimentale

Single de Alain Souchon
extrait de l'album C'est déjà ça
Face A Foule sentimentale
Face B Les filles électriques
Sortie 1993
Enregistré Studios Ferber, Paris
ICP Studios, Bruxelles
Durée 5:20
Genre Chanson française, pop rock
Auteur-compositeur Alain Souchon
Réalisateur Michel Cœuriot
Label Virgin France

Pistes de C'est déjà ça

Foule sentimentale est une chanson écrite, composée et interprétée par Alain Souchon, extraite de l'album C'est déjà ça sorti en 1993.

GenèseModifier

Alain Souchon a l'idée de cette chanson à l'occasion de Noël. La débauche de dépenses et de consommation occasionnées par cette période de l'année lui inspire un texte qui dénonce l'hyperconsommation[1]. Pour la musique, il s'inspire du guitariste Keith Richards, qu'il admire depuis toujours.

Composition et analyse des parolesModifier

Alain Souchon dénonce dans cette chanson le vide de la société de consommation, avec des paroles comme « On nous inflige des désirs qui nous affligent » et « On nous fait croire/que le bonheur c'est d'avoir/de l'avoir plein nos armoires/dérision de nous dérisoires ».

Il personnifie son propos à travers deux célébrités de l'époque : Paul-Loup Sulitzer et Claudia Schiffer[2]. Du premier, il dit : « il avait le talent de faire de l'argent, mais c'est un peu vide de ne penser qu'à ça. »[3] Quant à Claudia Schiffer : « Elle était le symbole parfait de la superficialité. Elle était sur toutes les couvertures de magazines, on ne parlait que d'elle, mais elle ne disait rien. »

À la fin du 2e couplet et du refrain suivant, Souchon utilise la figure de la paronomase : « On nous prend faut pas déconner dès qu’on est nés/Pour des cons alors qu’on est (Des)/Foules sentimentales... »[4]

Réception critiqueModifier

Selon le magazine Platine, cette chanson est « propre et efficace »[5].

Pour Michel Trihoreau, la chanson a « certainement été plus convaincante dans la prise de conscience populaire, face à la consommation de masse, que les traités des sociologues et des économistes qui ne concernent qu'une petite minorité de la population »[6].

Classement et certificationsModifier

Restée 26 semaines dans les charts[7], cette chanson est devenue l'une des plus emblématiques du chanteur.

Pays Meilleure position Certification Ventes
  France 1[7]   Argent[8] Plus de 125 000

Reprises et hommagesModifier

Reprises
  • En 2006, la chanson a été reprise en portugais par la chanteuse Bïa sous le nom de Tão Sentimental, sur son album Cœur vagabond.
  • En 2009, la chanson a été reprise par Annie Poulain sur son album Saoulée à l'autre.
  • En 2018, le groupe de son cubain Barrio del Este l'a adaptée en espagnol sous le titre La Rosa Engañosa.
Citations et références au titre original
  • En 2005, le titre est cité par Marc Lavoine dans les paroles de sa chanson On est passé à l'heure d'été.
  • En hommage à ce titre, Renaud écrit la chanson Sentimentale mon cul en 2006 sur son album Rouge sang.
  • En 2018, Alain Souchon chante lui-même le titre de sa chanson dans la chanson d'Eddy Mitchell, La même tribu.

RécompensesModifier

La chanson reçoit le prix de la chanson de l'année aux Victoires de la musique de 1994 et la Victoire de la musique de la chanson originale des vingt dernières années en 2005.

Notes et référencesModifier

  1. Laurent Abrial et Fabien Lecoeuvre, Petites histoires des grandes chansons, Editions du Rocher, (ISBN 978-2-268-09583-7, lire en ligne)
  2. [vidéo] Alain Souchon à propos de "Foule sentimentale", Taratata, France 2, 23 octobre 1993, archive INA.
  3. « Alain Souchon emporté par sa Foule sentimentale », sur LExpress.fr, (consulté le )
  4. « Figures du discours et contextualisation », sur revel.unice.fr (consulté le )
  5. Platine, décembre 1993/janvier 1994.
  6. Michel Trihoreau, La chanson de proximité: Caveaux, cabarets et autres petits lieux, L'Harmattan, 2010, p. 144, (ISBN 2296262139).
  7. a et b « Évolution du classement de Foule sentimentale », sur http://lescharts.com, (consulté le ).
  8. « Certification des singles d'argent en 1994 », sur http://www.disqueenfrance.com, (consulté le ).
  9. Stupeflip crou, « Stupeflip - Stupeflip Vite !!! », (consulté le )

Liens externesModifier