Ouvrir le menu principal

Barri Griffiths

Catcheur gallois
(Redirigé depuis Mason Ryan)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Griffiths.
Barri Griffiths
Mason Ryan Cropped.png
Mason Ryan en 2013.
Données générales
Nom de naissance
Barri Griffiths
Nom de ring

Barri Griffiths[1]
Celtic Warrior[2]

Mason Ryan[3]
Smackdown Warrior[2]
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
Tremadog (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Taille
6 6 (1,98 m)[1]
Poids
282 lb (128 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Orig Williams
Brian Dixon[4]
FCW Staff[1]
Carrière pro.
2007[4] - aujourd'hui

Barri Griffiths (né le à Tremadog (en)), plus connu sous le nom de Mason Ryan est un catcheur (lutteur professionnel) gallois. Il commence sa carrière de catcheur en Grande-Bretagne en 2007 tout en étant acteur dans la série Gladiators. Il signe un contrat avec la World Wrestling Entertainment en 2010. Il s'y fait connaître en étant membre de The New Nexus, un clan dirigé par CM Punk. Une fois le clan dissout, il cesse d'être mis en valeur et la WWE met fin à son contrat en 2014. Il continue sa carrière jusqu'en 2015 et se reconvertit en artiste en travaillant pour le Cirque du Soleil.

CinémaModifier

Griffiths est apparu dans la deuxième série de la reprise Gladiators (au Royaume-Uni), émission télévisée en 2009, il a participé sous le nom de Goliath. Il a dû se laisser pousser la barbe en particulier pour le rôle.

Carrière de catcheurModifier

Entraînement (2006-2008)Modifier

Griffiths s'entraîne auprès d'Orig Williams et commence à lutter sous le nom de Celtic Warrior[5]. Il s'est alors formé dans une école de catch à Birkenhead. Avant d'apparaître dans Gladiators, Griffiths avait lutté sous les noms Celtic Warrior et Smackdown Warrior depuis 2007, et avait participé à près de 100 matches dans de nombreux pays dont l'Égypte et le Venezuela. Il a représenté le Royaume-Uni dans une bataille du match des Nations par équipes entre le Royaume-Uni et l'Autriche, faisant équipe avec Drew McIntyre et Sheamus O'Shaunessy, dans une cause perdante à Chris Raaber, Michael Kovac, et Robert Ray Kreuzer. À la suite de sa signature avec la World Wrestling Entertainment (WWE), Griffiths a dû faire son dernier spectacle au pays de Galles à Y Ganolfan, Porthmadog en octobre 2008, où il a gagné un match simple, avant de remporter une bataille royale.

World Wrestling Entertainment (2009-2014)Modifier

Florida Championship Wrestling (2009-2011)Modifier

À la mi-2009, Griffiths a signé un contrat avec la WWE. Quand il a reçu son visa de travail, il a fait ses débuts dans leur club-école, la Florida Championship Wrestling (FCW) en janvier 2010. Sous le nom de Mason Ryan, il a concouru contre des lutteurs dont Johnny Curtis, Tyler Reks, Johnny Prime, et Hunico pour ses premiers matches. Le 22 juillet, Ryan a remporté un match triple menace contre le champion en titre Alex Riley et Johnny Curtis en faisant le tombé sur Riley pour gagner le FCW Florida Heavyweight Championship pour la première fois. En novembre 2010, Ryan a tourné en Europe avec la division WWE SmackDown, en battant Chavo Guerrero à Belfast le 4 novembre, à Amnéville le 5 novembre et de nouveau à Liverpool le 6 novembre. Le 3 janvier 2011 à RAW, il bat Primo dans un dark match.

The Nexus et Blessure (2011)Modifier

Article détaillé : The Nexus.
 
Mason Ryan en tant que membre de la Nexus

2011Modifier

Griffiths fait ses débuts télévisés à la WWE le 17 janvier 2011 à Raw en attaquant CM Punk durant son match face à John Cena, lui permettant ainsi de l'emporter par disqualification, les fans ont d'abord cru que c'était Batista en raison de sa ressemblance. Après son intervention, CM Punk lui présente le brassard à l'effigie de la Nexus, et l'engage ainsi dans le groupe[6]. Ryan participe au Royal Rumble match où il élimine The Great Khali et Booker T avant de se faire éliminer par John Cena. Le 7 février, Ryan fait son premier match à Raw, en perdant par disqualification face à R-Truth, refusant de lâcher la prise. Lors du Raw du 14 mars, Mason Ryan affronte Randy Orton. Il perd contre ce dernier, qui, par la suite, lui administre un violent Punt Kick, ce qui l'éloignera du ring durant une petite période. Il fait son retour lors du Raw du 11 avril en attaquant Randy Orton avec la Nexus. Le 18 avril 2011, Mason Ryan voulait porter à Randy Orton son Punt Kick, mais CM Punk l'en empêcha marquant le début de certaines tensions entre les deux hommes. Il participe à la Bataille Royal du 25 avril lors du draft et est le dernier membre de Raw sur le ring pour être finalement éliminé par le Big Show. Lors du Raw du 2 mai, il perd son match contre Kane par disqualification à cause d'une intervention de CM Punk. Après la venue de la Nexus et du Big Show, il met Big Show à terre et quitte le ring, en laissant le reste de la Nexus derrière lui sous le questionnement de CM Punk. Le 9 mai, il perd encore contre Kane à cause de l'intervention de la Nexus. Lors d'Over the Limit, il fait équipe avec CM Punk face à Kane et Big Show pour les Championnats par équipes, mais ne parviennent pas à remporter le match. Blessé lors d'un house show en juin, il sera absent de 6 semaines à 6 mois.

Carrière en solo, NXT et Départ (2011-2014)Modifier

Ryan fait son retour en tant que face le 8 septembre à Superstars en battant JTG après son nouveau finisher, le Pumphandle slam. Lors du Raw du 26 septembre, il fait équipe avec Jack Swagger et Dolph Ziggler contre Air Boom et Zack Ryder mais fait gagner ses adversaires après avoir attaqué Jack Swagger. Lors du Raw du 3 octobre, lui et Sheamus, Air Boom, John Cena et CM Punk battent Alberto Del Rio, Christian, Cody Rhodes, Dolph Ziggler, Jack Swagger et David Otunga. Lors du Raw du 10 octobre, il fait équipe avec Air Boom et bat David Otunga, Jack Swagger et Dolph Ziggler. Lors du Raw du 7 novembre, il gagne contre JTG. Lors du SmackDown suivant il bat Jack Swagger. Il fait partie de la Team Orton qui comprend Randy Orton, Sheamus, Sin Cara, Kofi Kingston et lui-même contre la Team Barrett qui comprend Wade Barrett, Cody Rhodes, Jack Swagger, Hunico et Dolph Ziggler. Il perdra avec la Team Orton aux Survivor Series. Le 8 décembre à Superstars, il bat Drew McIntyre.

2012Modifier

Lors du Superstars du 16 février 2012, il perd contre Jack Swagger. Lors du Superstars du 22 mars, lui et Alex Riley perdent contre le Latino Clan. Lors du Superstars du 3 mai 2012, il perd contre Dolph Ziggler. Depuis, il n'apparaît plus à la télévision.

2013Modifier

Il fait son retour le 30 janvier à NXT où il bat Sakamoto. Lors du Live Event de NXT du 24 février, il bat Brandon Traven et agi en heel en utilisant le Torture Rack. En avril, la WWE a retiré le profil de Ryan de leur site officiel. Lors de WrestleMania Axxess, il gagne contre Corey Graves. Lors de NXT du 22 mai, il bat Enzo Amore. Lors de NXT du 29 mai, il participe à une bataille royale de 18 catcheurs remportée par Bo Dallas et ne devient pas challenger n°1 au WWE NXT Championship. Lors de NXT du 5 juin, il bat Colin Cassady. Lors de NXT du 3 juillet, il bat Enzo Amore en quelques secondes et quelques minutes après, il bat Colin Cassady. Lors de NXT du 14 août, il bat Scott Dawson. Lors de NXT du 4 septembre, il perd contre Alexander Rusev. Lors de NXT du 13 novembre, il bat Danny Burch.

2014Modifier

Lors du NXT du 1er janvier, il perd contre Tyler Breeze. Lors de NXT du 5 février, il bat Sylvester Lefort.

Il est licencié de la WWE le 30 avril 2014.

Circuit indépendant (2014-...)Modifier

Il fait ses débuts à la PWS le 7 juin en gagnant contre The Lifeguard. Le 16 août, il fait ses débuts pour la fédération WrestleSport et bat Adam Pearce pour devenir le Premier WrestleSport Heavyweight Champion. Le 6 septembre, il perd contre The Mighty Ursus est ne remporte pas le WWC Universal Heavyweight Championship. Le 18 octobre 2014, il bat John Klinger est remporte le wXw Shotgun Championship. Le lendemain, il perd le wXw Shotgun Championship contre John Klinger. Le 8 novembre, il perd contre Dunkan Disorderly dans un match qui incluait également Drew Galloway et Magnus et ne remporte pas le WRESTLING.IE Championship. Le 30 mai 2015, il perd le WrestleSport Heavyweight Championship contre Chris Masters.

Vie privéeModifier

Griffiths a été à l'école primaire de Tremadog, pays de Galles et Ysgol Eifionydd, école secondaire de Porthmadog, avant d'étudier la gestion de la construction à l'Université de Cardiff. Griffiths a travaillé comme stagiaire en menuiserie, et dans les affaires de sa famille au salon funéraire avant de devenir un lutteur professionnel. Griffiths a joué au football en tant que milieu de terrain pour le club gallois Porthmadog FC, mais a dû s'arrêter en raison d'une blessure au genou. En 2015, il se marie au Pays de Galles avec une femme du nom de Julie Rolfe[7].

Caractéristiques au catchModifier

  • Prises favorites
    • Powerbomb
    • Spear
    • Big Foot
    • Scoop Slam
    • Scoop Slam on the second rope
    • Body slam to ropes
    • Backbreaker
    • Fallaway slam
    • Gorilla Press Slam
    • Oklahoma Stampede
    • Clothesline
    • Turnbuckle Thrusts
    • Falling PowerBomb
    • Cross Line
    • Body Bomb
  • Surnoms
    • Barri 10-Foot
    • The Colossus of Cardiff
  • Thèmes Musicaux
Musique d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
Blood Shot Blues Saraceno 2010-2011 FCW
We Are One 12 Stones 2011 WWE
This Fire Burns Killswitch Engage 2011 WWE
Here and Now or Never The Heroes Lie 2011-2014 WWE/NXT

PalmarèsModifier

  • American Pro Wrestling Alliance
    • 1 fois APWA Tri State Champion
  • Westside Xtreme Wrestling
    • 1 fois wXw Shotgun Champion
  • United Pro Wrestling Association
    • 1 fois UPWA World Heavyweight Champion
  • WrestleSport
    • 1 fois WrestleSport Heavyweight Champion

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 de Jon Heidenreich[8]
Année 2010 2011 2012 2013 2014
Rang 366  119  136  286  322

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Profil de Mason Ryan », Online World of Wrestling (consulté le 10 novembre 2011)
  2. a et b Andrew Williams, « Gladiator in hot pants trouble », Metro.co.uk, (consulté le 10 novembre 2011)
  3. « Profil de Mason Ryan », WWE (consulté le 10 novembre 2011)
  4. a et b Geraint Jones, « Barri wrestles with rise to fame », North Wales Chronicle, (consulté le 10 novembre 2011)
  5. (en) « Welsh wrestler Mason Ryan is a stateside hit » [archive], sur www.bbc.com, (consulté le 25 octobre 2018)
  6. (en) « Mason Ryan Debuts On RAW & Joins Nexus (PICTURES) », sescoops.com, (consulté le 10 février 2019)
  7. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Dailypost
  8. (en) « PWI Ratings for Mason Ryan », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 25 octobre 2018)

Liens externesModifier