Ouvrir le menu principal
Zénith Saint-Pétersbourg
Logo du Zénith Saint-Pétersbourg
Généralités
Nom complet Футбольный клуб «Зенит» Санкт-Петербург
(Futbolny klub «Zénith» Saint-Pétersbourg)
Surnoms сине-бело-голубые (bleus-blancs-azurs)
зенитчики (les Zénitiens)
Noms précédents Stalinets Leningrad (1925-1940)
Zénith Leningrad (1940-1991)
Fondation (93 ans)
Couleurs Bleu azur, bleu et blanc
Stade Gazprom Arena
(68 134 places)
Siège Rue Nekrasova 3/5,
191104 Saint-Pétersbourg, Russie
Championnat actuel Première ligue russe
Propriétaire Drapeau : Russie Gazprom
Président Drapeau : Russie Aleksandr Medvedev
Entraîneur Drapeau : Russie Sergueï Semak
Joueur le plus capé Drapeau : Russie Anatoli Davydov (456)
Meilleur buteur Drapeau : Russie Aleksandr Kerjakov (162)
Site web (en) fc-zenit.ru
Palmarès principal
National[1] Championnat de Russie (4)
Coupe de Russie (3)
Coupe de la Ligue russe (1)
Supercoupe de Russie (4)
International[1] Coupe UEFA (1)
Supercoupe de l'UEFA (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football 2018-2019
0

Le Zénith Saint-Pétersbourg (en russe : «Зенит» Санкт-Петербург ; en anglais : Zenit Saint-Petersburg) est un club de football russe fondé en 1925 et basé dans la ville de Saint-Pétersbourg.

Sommaire

Histoire du clubModifier

L'origine du clubModifier

L’origine du club du Zénith Saint-Pétersbourg découle de plusieurs équipes de football qui ont changé de nom et de propriétaire à de nombreuses reprises au cours de l’histoire. De puissantes forces politiques ont manipulé le sort du club pendant de nombreuses décennies.

Les débuts du Zénith remontent au début du XXe siècle. Le plus ancien club prédécesseur du club a été l'équipe « Murzinka » fondé en 1914. Elle jouait dans le stade Obukhovsky. En 1924, le club prend le nom de « bolchevique ».

L'équipe et le stade ont survécu au drame de la Première Guerre mondiale, à la révolution de 1917 ainsi qu’à la guerre civile de 1918-1922.

En 1925, une autre équipe se forme à Léningrad dans l’usine de métallurgie LMZ. Elle s’appelle « Stalinets ».

En 1936 fut fondée par SWD le club du Zénith. Deux ans plus tard, en 1938, l'équipe du Zénith Leningrad est reléguée en deuxième division soviétique. En 1939, le club termine à l'avant-dernière place du championnat de deuxième division et décide de fusionner avec le Stalinets Leningrad (le nouveau club garde le nom de Zénith Leningrad).

Des débuts difficilesModifier

Le premier titre du club est la coupe d'URSS remportée en 1944.

Bien que très populaire, le club végétera ensuite avant de terminer bon dernier du championnat de 1967. Le club ne sera sauvé de la relégation que sur une décision des pouvoirs publics, qui estimeront que rétrograder le club de la ville qui a été le théâtre de la révolution bolchevique lors de l'année de la célébration des cinquante ans de celle-ci aurait fait mauvaise impression.

Le Zénith terminera à la troisième place en 1980. Il remporte le titre de champion d'URSS et sera finaliste de la coupe soviétique en 1984.

En 1990 le club redevient indépendant puisqu'il était depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale propriété des usines optiques L.O.M.O. En 1991, il prend le nom de Zénith Saint-Pétersbourg.

Le club est relégué en deuxième division en 1992, le Zénith Saint-Petersbourg retrouve des couleurs depuis 1996 en remontant en première division cette année-là.

1999-2002 : Les premiers succèsModifier

 
Logo de 1998 à 2013

Le club remporte la finale de la coupe de Russie en 1999 contre le Dynamo Moscou (3 à 1).

À la mi-saison 2000, Anatoly Morozov est nommé entraineur. Il avait déjà entrainé le club lors de la 3e place du championnat d’URSS en 1981. Le club atteint la finale de la coupe Intertoto contre le club espagnol de Celta Vigo, il termine 7e du championnat de Russie et arrive en 16e de finale de la coupe de Russie.

Lors de la saison 2001, le Zénith réalise un début de championnat impressionnant en remportant 5 victoires lors des 6 premières journées du championnat de Russie. Ensuite, il connait un passage à vide lors des 7 journées suivantes en ne remportant qu’un seul match, car il a dû subir plusieurs blessures graves dans son effectif (en particulier lors du match à domicile contre le Torpedo Moscou perdu 3 à 0 et lors du match perdu à Moscou contre le Lokomotiv Moscou 5 à 0). Ce passage à vide va entrainer un certain nombre de critiques sur l’efficacité devant les buts d’Aleksandr Kerzhakov. Mais celui-ci va répondre au critique en marquant son premier but sous le maillot du Zénith lors du match contre le Spartak Moscou (victoire 2 à 1). À la fin du championnat 2001, le Zénith termine à la 3e place.

En 2002, le club atteint la finale de la Coupe contre le CSKA Moscou. La finale est perdue 2 à 0 et provoque la démission de l’entraineur Yuri Morozov. Pour la fin de la saison 2002, le club est entrainé successivement par Mikhail Biryukov et Boris Rappoport. Il termine à la 10e place. En 2002/2003, le Zénith arrive en 8e de finale de la Coupe de Russie et se fait éliminer au premier tout de la Coupe de l’UEFA contre le Grasshopper Zurich (1-3 et 2-1).

2003-2006 : L'ère PetrželaModifier

À la fin de la saison 2002, le président du club nomme le Tchèque Vlastimil Petržela comme entraineur. Celui-ci va faire venir plusieurs joueurs originaires de son pays dans l’équipe (Kamil Čontofalský, Pavel Mareš ou encore Radek Sirl). Il va mettre fin à la série d’échecs du club depuis plusieurs années.

Petržela peut s'appuyer sur une épine dorsale composée de joueurs issus du centre de formation (Bystrov, Denisov, Radimov, Malafeev, Kerzhakov et Archavine).

À la fin de la saison 2003, le Zénith Saint-Pétersbourg termine à la deuxième place derrière le CSKA Moscou et remporte la Coupe de la Ligue russe contre Tchernomorets Novorossiysk (3-0 et 2-2).

Pendant le championnat 2004, les fans du Zénith espéraient un titre de champion. À quelques journées de la fin alors que le Zénith occupait la première place, le club va échouer dans son objectif et terminer à la 4e place.

Pendant la coupe de l’UEFA 2004-2005, le Zénith va atteindre la phase de groupe en éliminant l’équipe autrichienne de Pasching (1-3 et 2-0) et de l’Étoile Rouge de Belgrade (4-0 et 2-1). En phase de poule, le Zénith commence par une victoire 5-1 contre les Grecs de l’AEK Athènes mais perd ensuite contre le LOSC 1-2 et fait match nul contre Séville (1-1) et les Allemands d'Aachen (2-2). Avec 5 points, l’équipe termine à la 4e place du groupe.

En coupe de Russie 2004-2005, le Zénith arrive en demi-finale et perd contre le CSKA Moscou, futur vainqueur de la Coupe de l’UEFA. Lors du classement final, le club termine à la 6e place.

Gazprom prend le contrôleModifier

À la fin de la saison 2005, la société Gazprom réussit à acquérir le club. Un nouveau président est nommé, il s’agit de Sergei Fursenko. Il fixe comme objectif de remporter trois coupes d’Europe en 10 ans. Il demande à l’entraineur de fixer une liste de joueur pour renforcer l’effectif du club pour atteindre cet objectif. Petrzhelu indique Ryan Giggs et Ruud van Nistelrooy. Le Zénith ne peut pas les acheter mais décide de recruter Jaroslav Nesvadba et Hyun Young-Min. La société propriétaire du club devient également son sponsor et décide de financer la construction d'un nouveau stade prévu pour 2009 (ainsi que des installations destinées à la formation des jeunes).

Dans la Coupe de l'UEFA en 2005/2006, le Zénith atteint les quarts de finale. Le club russe est éliminé par le FC Séville en quarts de finale (4-1 et 1-1).

Le mauvais début de championnat 2006 fragilise la place de l'entraîneur. Lors de la 7e journée du championnat de Russie 2006, l'entraîneur Vlastimil Petržela annonce sa démission à la suite de la défaite de son club 4 à 1 contre le Spartak Moscou. Il est remplacé par Dick Advocaat.

2007-2009 : Le règne de Dick AdvocaatModifier

 
Dick Advocaat entraineur du Zénith de 2007 à 2009

Succès nationaux et continentauxModifier

Le club remporte le titre de champions de Russie 2007 lors de la dernière journée avec une victoire contre le Saturn Ramenskoïe. Quelques mois plus tard, Le Zénith décroche son premier succès européen avec la Coupe de l'UEFA 2007-2008. En 16e de finale, il élimine le club espagnol de Villarreal (1-0 et 1-2). En 8e de finale, il écarte l'Olympique de Marseille (1-3 et 2-0). En 1/4 de finale, il élimine le Bayer Leverkusen (4-1 et 0-1). La demi-finale est remporté contre le Bayern Munich (1-1 et 4-0). Le Zénith remporte la Coupe de l'UEFA en 2008 contre Glasgow Rangers (2 à 0). Le club remporte la super coupe de Russie 2008 contre le Lokomotiv Moscou (2-1).

Le 29 août 2008 à Monaco au stade Louis-II, le Zénith remporte la Super Coupe d'Europe contre Manchester United sur le score de 2 à 1. Cependant, fin novembre 2008, le Zénith ne peut conserver son titre de Champion de Russie, termine seulement 5e et voit un autre club montant, le Rubin Kazan, décrocher son premier titre national.

Grâce à sa victoire en 2007, le Zénith dispute la Ligue des champions 2008-2009, termine 3e de son groupe composé du Real Madrid, de la Juventus ainsi que du FC BATE Borissov. Reversé en 16e de finale de la coupe de l’UEFA, il élimine le VfB Stuttgart (2-1 et 2-1), mais est éliminé en 8e de finale par le club italien d'Udinese (0-2 et 1-0).

Passage à videModifier

La saison 2009 débute comme celle de 2008, le club végète aux alentours de la 5e place. Le 9 août 2009, à la suite d'un match de championnat perdu contre le club de Tom Tomsk, le Zénith se retrouve 7e, les espoirs de reconquête sont envolés. Le lendemain, Dick Advocaat présente sa démission au président.

Anatoly Davydov est nommé entraineur par intérim. Ancien joueur au Zénith de Saint-Petersbourg au moment du titre de champion d’URSS en 1984. Il a été également entraineur en 1999 lors de la victoire en finale de la coupe de Russie et s'occupait depuis de nombreuses années du centre de formation du club. Grâce notamment au retour de Vladimir Bystrov (en provenance du rival, Le Spartak Moscou et auteur de 6 buts lors des 10 derniers matchs), le Zénith accroche finalement la 3e place du championnat, synonyme de tour préliminaire de la Ligue des champions.

2010-2014 : Ère SpallettiModifier

Les départs de plusieurs stars (Andreï Archavine, Anatoly Timochtchouk, Pavel Pogrebnyak) lors des deux années ayant suivi la victoire en Championnat et en Coupe UEFA a stoppé l'élan du club. Désireux de retrouver les sommets nationaux et européens, le Zénith investi fortement lors de l'intersaison russe (ayant lieu de décembre à mars). L'Italien Luciano Spalletti, coach de renommée mondiale, est nommé et prend la place d'Anatoly Davydov. Les premiers investissements ont lieu début janvier avec l'achat du défenseur danois Michael Lumb ainsi que le retour (plus ou moins annoncé depuis août) du buteur maison Alexander Kerzhakov. Le retour après de longs mois d'absence du Portugais Danny — qui était le joueur le plus cher de l'histoire du championnat russe avant 2012 — sera un plus indéniable pour une équipe très ambitieuse à l'aube de la saison 2010.

Dès les matchs amicaux, Spalletti impose sa griffe au sein de l'effectif. À l'image de ce qu'il a fait par le passé avec l'AS Roma, il prône le beau jeu à base de passes courtes et rapides. L'équipe évolue en 4-2-3-1, avec Konstantin Zyrianov et Igor Denisov, deux milieux techniques devant la défense.Danny évolue quant à lui en tant que meneur de jeu.

Après avoir éliminé l'Amkar Perm en demi-finale, le Zénith remporte sa seconde Coupe de Russie en battant le Sibir Novosibirsk par 1 à 0. Afin de consolider le secteur offensif pour le début de la coupe d'Europe, le club investi 12 M€ sur Aleksandr Boukharov, international russe qui évoluait dans le club double champion en titre, le Roubine Kazan. Avec 33 points après 13 rencontres (10 victoires - 3 nuls), Saint-Pétersbourg réalise le meilleur début de saison de l'histoire du Championnat de Russie de football.

La saison européenne des ciels et blancs commence avec le troisième tour préliminaire de la Ligue des champions lors duquel ils sont opposés aux champions de Roumanie, l'Unirea Urziceni. Face à des Roumains accrocheurs, ils passent ce tour en faisant match nul 0-0 à l'aller puis en gagnant 1-0 au Petrovski au retour. Souhaitant toujours consolider son effectif, et notamment en défense, le club investi encore fortement avec les arrivées du latéral gauche international serbe Aleksandar Lukovic pour 7 M€ et du défenseur central portugais Bruno Alves pour 22 M€. Sergueï Semak, capitaine depuis 2 saisons du champion en titre, le Roubine Kazan, rejoint lui aussi le club pour un montant avoisinant les 2 M€.

Pour les barrages de la Ligue des champions, dernière marche avant une éventuelle participation aux poules, le Zénith Saint-Pétersbourg rencontre le club français de l'AJ Auxerre. Après une courte victoire 1-0 à domicile, le Zénith Saint-Pétersbourg s'incline 2-0 au Stade de l'Abbé-Deschamps et ne participe donc pas à la phase de poule de la Ligue des champions. Il est reversé en Ligue Europa. Malgré la désillusion après cette élimination, le Zénith redresse la tête le week-end suivant en battant le Lokomotiv Moscou 3-0 au Lokomotiv Stadium.

Lors de la phase de poule de la Ligue Europa, les adversaires des bleus et blancs sont le RSC Anderlecht, l'AEK Athènes et l'Hajduk Split. Pour le compte de la première journée, le déplacement en Belgique se conclut par une victoire 3-1, marquant le retour en forme d'Aleksandr Kerzhakov auteur d'un triplé. Deux semaines plus tard, le Zénith confirme à domicile avec une victoire 4-2 face aux grecs de l'AEK Athènes. Fin septembre, après 20 journées de championnat, le club est plus que jamais en tête du championnat, et toujours invaincu avec 15 victoires et 5 matchs nuls.

Le mercredi 27 octobre, lors d'un match de championnat reporté face au rival, le Spartak Moscou, le Zénith concède sa première défaite de la saison, après 23 matchs de championnat sans défaite. Quelques semaines plus tard, face à un autre rival, le CSKA Moscou, l'équipe concède un nouveau revers 1-3 à domicile. Cependant, cette défaite est vite oubliée le 14 novembre avec la victoire 5-0 face au FK Rostov, synonyme de titre de champion de Russie 2010[2].

Le 16 décembre, le Zénith remporte son sixième match en phase de poule de la Ligue Europa face à l'AEK Athènes. C'est le seul club à comptabiliser 18 points sur 18 possibles. Pour les 16èmes de finale, les bleus et blancs devront affronter les Young Boys Berne.

Au terme de cette saison 2010, le Zénith rentre dans l’histoire du football russe en battant de nombreux records :

  • Record de victoires consécutives en championnat : 9
  • Record de victoires consécutives en matchs officiels dans l'histoire du club: 10
  • Record d'invincibilité en championnat : 24
  • Record d’invincibilité toutes compétitions confondues dans l'histoire du club : 26
  • Record d'invincibilité à domicile dans l'histoire du club : 23
  • Avec 108 buts toutes compétitions confondues, Aleksandr Kerzhakov est plus que jamais meilleur buteur de l'histoire du club (17 buts cette saison).
 
Haut à gauche : Danny, Hubocan, Lombaerts, Shirokov, Malafeev (GB), Criscito. Bas à gauche : Zyrianov, Kerzhakov, Anyukov (C), Fayzulin, Denisov

Lors de la saison 2011-2012 du championnat de Russie, le Zénith conserve son titre de champion et remporte également la Supercoupe de Russie grâce à un but du jeune Alexey Ionov.

Les playoffs, phase finale du championnat durant lesquels les huit meilleurs clubs du pays s'affrontent, voit le Zénith prendre rapidement le dessus. Grâce à des victoires face au Dinamo (5-1), au CSKA Moscou (2-1), au Lokomotiv Moscou (2-1) et au Spartak Moscou (2-1), les bleus et blancs comptent 12 points d'avance au soir de la 40e journée. Le samedi 28 avril, Saint-Pétersbourg reçoit le Dinamo Moscou pour le compte de la 41e journée. Grâce à des buts de Roman Shirokov et Aleksandr Kerjakov, le club gagne 2-1 et remporte son troisième titre national après ceux de 2007 et 2010.

 
Hulk sous ses nouvelles couleurs

Pour la saison 2012-2013, le Zénith recrute Hulk et Witsel pour un montant total de 80 millions d'euros[3]. Malgré ce recrutement, le Zénith termine le championnat à la seconde place, échouant à seulement 2 points du CSKA Moscou.

La saison suivante, le Zénith termine une nouvelle fois à la deuxième place du championnat. L'entraîneur Luciano Spalletti est même limogé en cours de saison[4].

Le Zénith redevient champion de Russie lors de la saison 2014-2015. Le Brésilien Hulk est sacré meilleur buteur avec 15 réalisations.

Bilan sportifModifier

PalmarèsModifier

Compétitions russes Compétitions soviétiques Compétitions internationales

Bilan statistiqueModifier

Mis à jour au 19 avril 2019[5],[6].

Compétition M V N D BP BC Diff.
Championnat d'Union soviétique 1 388 461 400 527 1 711 1 889 -178
Championnat d'Union soviétique de D2 102 22 32 48 107 137 -30
Coupe d'Union soviétique 152 68 35 49 208 171 +37
Coupe de la fédération 23 6 3 14 21 35 -14
Total URSS 1 665 557 470 638 2 047 2 232 -185
Compétition M V N D BP BC Diff.
Championnat de Russie 735 363 206 166 1 171 722 +449
Championnat de Russie de D2 122 63 25 34 196 124 +72
Coupe de Russie 89 52 14 23 175 90 +85
Supercoupe de Russie 6 3 1 2 5 7 -2
Coupe de la Ligue 8 4 3 1 15 9 +6
Total Russie 960 485 249 226 1 562 952 +610
Compétition M V N D BP BC Diff.
Ligue des champions 58 27 11 20 77 64 +13
Ligue Europa 115 60 20 35 206 139 +67
Coupe Intertoto 8 6 1 1 17 7 +10
Supercoupe de l'UEFA 1 1 0 0 2 1 +1
Coupe de la CEI 5 2 1 2 8 7 +1
Total International 187 96 33 58 309 219 +90
Total 2 812 1 138 752 922 3 918 3 403 +515

Personnalités du clubModifier

EntraîneursModifier

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1934[7].

Nom Période
  Boris Ivine 1934
  Pavel Boutoussov 1935
  Piotr Filippov 1936-1937
  Boris Ivine janvier 1938-juin 1938
  Konstantin Iegorov juin 1938-mai 1940
  Piotr Filippov mai 1940-décembre 1940
  Konstantin Lemechev 1941-1945
  Mikhaïl Boutoussov janvier 1946-août 1946
  Ivan Talanov août 1946-juin 1948
  Konstantin Lemechev juin 1948-septembre 1950
  Gueorgui Lassine septembre 1950-décembre 1951
  Vladimir Lemechev décembre 1951-avril 1954
  Nikolaï Liouchkine avril 1954-décembre 1955
  Arkadi Alov janvier 1956-juin 1957
  Gueorgui Jarkov juin 1957-août 1960
  Guennadi Bondarenko août 1960-décembre 1960
Nom Période
  Ievgueni Ieliseïev janvier 1961-août 1964
  Valentin Fiodorov août 1964-décembre 1966
  Arkadi Alov 1967
  Artiom Falian janvier 1968-juin 1970
  Ievgueni Gorianski juin 1970-décembre 1972
  German Zonine janvier 1973-octobre 1977
  Iouri Morozov octobre 1977-décembre 1982
  Pavel Sadyrin janvier 1983-juin 1987
  Vladimir Goloubev juillet 1987-décembre 1987
  Stanislav Zavidonov janvier 1988-mai 1989
  Vladimir Goloubev mai 1989-décembre 1989
  Anatoli Konkov janvier 1990-mai 1990
  Viatcheslav Boulavine mai 1990-décembre 1990
  Iouri Morozov janvier 1991-mars 1992
  Viatcheslav Melnikov mars 1992-décembre 1994
Nom Période
  Pavel Sadyrin janvier 1995-novembre 1996
  Anatoli Bychovets novembre 1996-septembre 1998
  Anatoli Davydov septembre 1998-avril 2000
  Iouri Morozov avril 2000-avril 2002
  Mikhaïl Birioukov avril 2002-août 2002
  Boris Rappoport août 2002-novembre 2002
  Vlastimil Petržela novembre 2002-mai 2006
  Vladimír Borovička mai 2006-juillet 2006
  Dick Advocaat juillet 2006-août 2009
  Anatoli Davydov août 2009-décembre 2009
  Luciano Spalletti décembre 2009-mars 2014
  André Villas-Boas mars 2014-mai 2016
  Mircea Lucescu juin 2016-mai 2017
  Roberto Mancini juin 2017-mai 2018
  Sergueï Semak mai 2018-

Effectif professionnelModifier

Effectif du Zénith Saint-Pétersbourg de la saison 2018-2019 au 24 janvier 2019
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 1] Nom Date de naissance Sélection[Note 2] Club précédent
41 G   Kerjakov, MikhaïlMikhaïl Kerjakov 28/01/1987 (32 ans) Anji Makhatchkala
99 G   Louniov, AndreïAndreï Louniov 13/11/1991 (27 ans) Russie FK Oufa
2 D   Anyukov, AleksandrAleksandr Anyukov 28/09/1982 (36 ans) Russie Krylya Sovetov
3 D   Terentyev, DenisDenis Terentyev 13/08/1992 (26 ans) FK Rostov
6 D   Ivanović, BranislavBranislav Ivanović 22/02/1984 (35 ans) Serbie Chelsea FC
13 D   Neto, LuísLuís Neto 26/05/1988 (30 ans) Portugal Fenerbahçe SK
15 D   Nabiullin, ElmirElmir Nabiullin 08/03/1995 (24 ans) Russie Rubin Kazan
19 D   Smolnikov, IgorIgor Smolnikov 08/08/1988 (30 ans) Russie FK Krasnodar
30 D   Mammana, EmanuelEmanuel Mammana 10/02/1996 (23 ans) Argentine Olympique lyonnais
44 D   Rakitskiy, YaroslavYaroslav Rakitskiy 03/08/1989 (29 ans) Ukraine Chakhtar Donetsk
80 D   Skrobotov, IlyaIlya Skrobotov 06/07/2000 (18 ans) Russie -18 ans Formé au club
88 D   Bogaev, DmitriDmitri Bogaev 24/01/1994 (25 ans) FK Tosno
8 M   Kranevitter, MatíasMatías Kranevitter 21/05/1993 (25 ans) Argentine Atlético de Madrid
10 M   Marchisio, ClaudioClaudio Marchisio 19/01/1986 (33 ans) Italie Juventus FC
14 M   Kuzyaev, DalerDaler Kuzyaev 15/01/1993 (26 ans) Russie Akhmat Grozny
16 M   Noboa, ChristianChristian Noboa 09/04/1985 (34 ans) Équateur FK Rostov
17 M   Shatov, OlegOleg Shatov 29/07/1990 (28 ans) Russie Anji Makhatchkala
18 M   Zhirkov, YuriYuri Zhirkov 20/08/1983 (35 ans) Russie Dynamo Moscou
20 M   Mak, RóbertRóbert Mak 08/03/1991 (28 ans) Slovaquie PAOK Salonique
21 M   Erokhin, AlexandrAlexandr Erokhin 13/10/1989 (29 ans) Russie FK Rostov
24 M   Rigoni, EmilianoEmiliano Rigoni 04/02/1993 (26 ans) Argentine Atalanta Bergame
25 M   Barrios, WílmarWílmar Barrios 16/10/1993 (25 ans) Colombie Boca Juniors
27 M   Ozdoïev, MagomedMagomed Ozdoïev 05/11/1992 (26 ans) Russie Rubin Kazan
33 M   , HernaniHernani 27/03/1994 (25 ans) AS Saint-Étienne
7 A   Azmoun, SardarSardar Azmoun 01/01/1995 (24 ans) Iran Rubin Kazan
9 A   Kokorin, AleksandrAleksandr Kokorin 19/03/1991 (28 ans) Russie Dynamo Moscou
11 A   Driussi, SebastiánSebastián Driussi 09/02/1996 (23 ans) River Plate
22 A   Dzyuba, ArtemArtem Dzyuba 22/08/1988 (30 ans) Russie Spartak Moscou
29 A   Zabolotny, AntonAnton Zabolotny 13/06/1991 (27 ans) Russie FK Tosno
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  •   Ivan Carminati
  •   Andrea Scanavino
  •   Mariya Burova
Entraîneur(s) des gardiens
  •   Mikhail Biryukov
Médecin(s)
  •   Sergey Pukhov

Légende

 

Joueurs emblématiquesModifier

 
Viatcheslav Malafeïev passe l'intégralité de sa carrière au Zénith entre 1999 et 2016.
 
Avec 162 buts marqués entre 2001 et 2017, Aleksandr Kerjakov est le meilleur buteur de l'histoire du club.
 
Présent depuis 2005, Aleksandr Anioukov est de loin le doyen de l'effectif actuel.
Nom Période au club Performances[8],[9]
  Leonid Ivanov 1939-1956 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS (ru) entre 1949 et 1954.
  Fridrikh Marioutine 1946-1956 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1948, 1950 et 1952.
  Aleksandr Ivanov 1950-1960 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS entre 1951 et 1953.
  Stanislav Zavidonov 1957-1966 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1962.
  Boris Batanov 1958-1959 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1959.
  Vasiliy Danilov 1961-1968 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS entre 1961 et 1963, puis en 1965 et 1966.
  Pavel Sadyrin 1965-1975 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1965.
  Vladimir Goloubev 1968-1981 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1976 et 1977.
  Gueorgui Khromtchenko 1969-1976 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1972.
  Iouri Zagoumennykh 1970-1975 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1972.
  Vladimir Kazachyonok 1971-1975
1979-1983
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1974, 1979 et 1980.
  Anatoli Zintchenko 1972-1975
1979-1980
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1972.
  Nikolaï Larionov 1975-1976
1979-1989
Champion d'Union soviétique en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS entre 1983 et 1985.
  Aleksandr Markine 1975-1977 Meilleur buteur du championnat soviétique en automne 1976.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1976.
  Anatoli Davydov 1975-1988
1997
Joueur le plus capé de l'histoire du club (456 matchs).
Champion d'Union soviétique en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1979 et 1982.
  Viatcheslav Melnikov 1976-1986 Champion d'Union soviétique en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1983.
  Vladimir Klementiev 1976-1988 Champion d'Union soviétique en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1984.
  Alekseï Stepanov 1980-1981
1982-1990
Champion d'Union soviétique en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1984.
  Valeri Broshine 1980-1985
1994
Champion d'Union soviétique en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1984.
  Iouri Guerasimov 1980-1987 Champion d'Union soviétique en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1980.
  Iouri Jeloudkov 1980-1989
1991
Champion d'Union soviétique en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1980.
  Mikhaïl Birioukov 1980-1991 Champion d'Union soviétique en 1984.
Prix Lev Yachine en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1984.
  Sergueï Dmitriev 1982-1988
1995-1996
Champion d'Union soviétique en 1984.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1985 et 1986.
  Roman Berezovsky 1994-2000 Prix Strelets (ru) du meilleur gardien de but et du meilleur joueur étranger de Russie en 1997.
  Aleksandr Panov 1997-2000 Équipe-type du championnat de Russie (ru) en 1999 et 2000.
Prix Strelets du meilleur attaquant de Russie en 1999.
  Viatcheslav Malafeïev 1999-2016 Vainqueur de la Coupe UEFA en 2008.
Champion de Russie en 2007, 2010, 2012 et 2015.
Prix Lev Yachine en 2003, 2007 et 2012.
Équipe-type du championnat de Russie en 2004 et 2012.
  Andreï Archavine 2000-2008
2012-2015
Vainqueur de la Coupe UEFA en 2008.
Champion de Russie en 2007 et 2015.
Footballeur de l'année en Russie en 2006.
Équipe-type du championnat de Russie entre 2005 et 2008.
  Vladimir Bystrov 2001-2005
2009-2014
Champion de Russie en 2010 et 2012.
Équipe-type du championnat de Russie en 2004, 2009 et 2010.
  Aleksandr Kerjakov 2001-2006
2010-2017
Meilleur buteur de l'histoire du club (162 buts).
Footballeur de l'année en Russie en 2010 (RFS).
Champion de Russie en 2010, 2012 et 2015.
Meilleur buteur du championnat de Russie en 2004.
Équipe-type du championnat de Russie entre 2002 et 2004 puis en 2010.
Prix Strelets du meilleur attaquant de Russie en 2002 et 2003.
  Igor Denissov 2001-2013 Vainqueur de la Coupe UEFA en 2008.
Champion de Russie en 2007, 2010 et 2012.
Footballeur de l'année en Russie en 2012 (RFS).
Équipe-type du championnat de Russie en 2010 et 2012.
  Radek Širl 2003-2010 Vainqueur de la Coupe UEFA en 2008.
Champion de Russie en 2007.
Équipe-type du championnat de Russie en 2008.
  Aleksandr Anioukov 2005- Vainqueur de la Coupe UEFA en 2008.
Champion de Russie en 2007, 2010, 2012 et 2015.
Plus grand nombre de matchs en compétitions européennes (106 matchs)
Équipe-type du championnat de Russie entre 2008 et 2010, puis en 2012 et 2013.
  Pavel Pogrebniak 2007-2009 Meilleur buteur de la Coupe UEFA en 2008.
Champion de Russie en 2007.
  Anatoliy Tymoshchuk 2007-2009
2013-2015
Vainqueur de la Coupe UEFA en 2008.
Champion de Russie en 2007 et 2015.
Équipe-type du championnat de Russie en 2007 et 2008.
  Nicolas Lombaerts 2007-2017 Champion de Russie en 2007, 2010, 2012 et 2015.
Équipe-type du championnat de Russie en 2012 et 2015.
Joueur étranger de l'année en 2012.
  Konstantine Zyrianov 2007-2017 Vainqueur de la Coupe UEFA en 2008.
Champion de Russie en 2007, 2010 et 2012.
Footballeur de l'année en Russie en 2007.
Équipe-type du championnat de Russie en 2007, 2009 et 2010.
  Roman Chirokov 2008-2014 Vainqueur de la Coupe UEFA en 2008.
Champion de Russie en 2010 et 2012.
Footballeur de l'année en Russie en 2012 et 2013 (Futbol (en)).
Équipe-type du championnat de Russie en 2012 et 2014.
  Tomáš Hubočan 2008-2014 Champion de Russie en 2010 et 2012.
Équipe-type du championnat de Russie en 2010.
  Danny 2008-2017 Champion de Russie en 2010, 2012 et 2015.
Footballeur de l'année en Russie en 2010 (Sport-Express et Futbol (en)).
Équipe-type du championnat de Russie en 2008, 2010, 2014 et 2015.
  Domenico Criscito 2011-2018 Champion de Russie en 2012 et 2015.
Équipe-type du championnat de Russie en 2012, 2015 et 2018.
  Hulk 2012-2016 Vainqueur et meilleur buteur du championnat de Russie en 2015.
Footballeur de l'année en Russie en 2015.
Équipe-type du championnat de Russie entre 2014 et 2016.
  Oleg Chatov 2013- Champion de Russie en 2015.
Équipe-type du championnat de Russie en 2015.
  Igor Smolnikov 2013- Champion de Russie en 2015.
Équipe-type du championnat de Russie en 2016.
  Ezequiel Garay 2014-2016 Champion de Russie en 2015.
Équipe-type du championnat de Russie en 2015.
  Artyom Dziouba 2015- Footballeur de l'année en Russie en 2018.
Équipe-type du championnat de Russie en 2017.
  Aleksandr Kokorin 2016- Équipe-type du championnat de Russie en 2018.

Joueurs les plus capés du clubModifier

Joueurs les plus capés[10]
# Nom Période Matchs
1   Anatoli Davydov 1975-1988, 1997 456
2   Viatcheslav Malafeïev 1999-2016 442
3   Lev Bourtchalkine 1957-1972 423
4   Aleksandr Anioukov 2005- 410
5   Aleksandr Kerjakov 2001-2006, 2010-2017 387
6   Vladimir Goloubev 1968-1981 384
7   Mikhaïl Birioukov 1980-1991 383
8   Andreï Archavine 2000-2008, 2012-2015 373
9   Mikhaïl Lokhov 1967-1974, 1976-1979 371
10   Pavel Sadyrin 1965-1975 360

Meilleurs buteurs du clubModifier

Meilleurs buteurs[11]
# Nom Période Buts
1   Aleksandr Kerjakov 2001-2006, 2010-2017 168
2   Vladimir Koulik 1991-1996 101
3   Iouri Jeloudkov 1980-1991 87
4   Vladimir Klementiev 1976-1988 84
5   Lev Bourtchalkine 1957-1972 82
6   Andreï Archavine 2000-2008, 2012-2015 80
7   Vladimir Kazatchionok 1971-1975, 1979-1983 78
8   Hulk 2012-2016 76
9   Danny 2008-2017 69
10   Ivan Komarov 1946-1953 60

StadeModifier

 
Supporters du Zénith au stade Petrovski.

Jusqu'en 2017, le Zénith a été basé au stade Petrovski, situé au centre de la ville. Il fut construit à l'origine en 1924 avant d'être largement reconstruit en 1957, les travaux s'achevant réellement en 1961. Il accueillit les Jeux olympiques d'été en 1980 et était doté d'une capacité de 33 000 places. Aujourd'hui encore, le stade est un élément important de la ville car, en plus d'accueillir les matchs de football, des divertissements comme des concerts et des festivals divers y sont organisés.

L'autre stade de Saint-Petersbourg, le stade Kirov, sur l'île Krestovski, a été totalement détruit pour laisser place à une enceinte ultra-moderne terminée en 2016, collant ainsi davantage aux nouvelles ambitions du club et de son richissime propriétaire. C'est un architecte japonais qui a remporté le marché, à savoir le bureau Kisho Kurokawa Architect and Associates. La nouvelle enceinte, connue initialement comme la Gazprom Arena, a une capacité de 69 500 places et sa construction a coûté plus d'un milliard de dollars, ce qui en fait l'un des stades les plus chers au monde. Il répond aux plus hautes normes d'exigences de l'UEFA et de la FIFA.

Aspects financiersModifier

 
Danny acheté pour 30 M€

Le Zénith Saint-Petersbourg illustre bien la nouvelle richesse du championnat russe. En 2005, le géant russe de l'énergie Gazprom prend le contrôle du club et injecte massivement de nouveaux capitaux. S'il est difficile de connaître le budget exact du club, il est généralement estimé à environ cent millions d'euros par an.

Preuve de cette nouvelle fortune, le Zénith n'hésite pas à débourser de grosses sommes pour acquérir des joueurs étrangers. On peut citer le Belge Nicolas Lombaerts, acheté à La Gantoise pour quatre millions d'euros mais surtout le transfert de l'Ukrainien Anatoliy Tymoschuk, convoité par des grands clubs d'Europe et ancien capitaine de l'ambitieux Shakhtar Donetsk, pour 20 millions d'euros soit l'achat le plus cher de l'histoire du football russe à l'époque. En août 2008, le club poursuit son ambitieuse politique de recrutement en attirant l'international portugais Danny pour la somme colossale de 30 millions d'euros, battant ainsi de nouveau le record du transfert le plus élevé du championnat russe. À l'été 2012, quelques jours avant la fin du marché des transferts, le Zenith fait une nouvelle fois parler sa puissance financière en enrôlant l'attaquant international brésilien du FC Porto, Givanildo Vieira de Souza dit "Hulk" pour 40 M€ payés sur trois ans[12] Quelques minutes plus tard, le milieu de terrain international belge du Benfica Lisbonne, Axel Witsel rejoint le club pour 40 millions d'euros également (montant de sa clause libératoire).

SupportersModifier

Le Zénith est le second club le plus populaire de Russie derrière le Spartak Moscou. Les rencontres entre les deux clubs font d'ailleurs partie des matchs les plus suivis dans le pays.

D'après une étude de Sport + Markt, le Zénith est le 7e club le plus populaire en Europe, avec près de 24 millions de supporters, devançant ainsi des clubs aussi prestigieux que le Milan AC, le Bayern Munich ou encore la Juventus[13].

Le compositeur russe Dimitri Chostakovitch était un fervent du club, son ami Maxime Gorki allant jusqu'à le qualifier de « fan enragé, qui se comporte comme un gamin, bondissant, criant et gesticulant » [14].

AnnexesModifier

Liens externesModifier

  • Site officiel 
  • Marc Bennetts, 'Football Dynamo - Modern Russia and the People's Game, ' Virgin Books, (15 May 2008), 0753513196

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

RéférencesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Russie: Le Zénith sacré champion », Ouest-France, 14 novembre 2010.
  3. Le Zénith achète Witsel et Hulk !, https://www.lequipe.fr, 3 septembre 2012.
  4. Zénith, Spalletti limogé, http://www.goal.com, 10 mars 2014.
  5. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le 19 avril 2019)
  6. (ru) « Statistiques de la période russe », sur wildstat.ru (consulté le 19 avril 2019)
  7. (ru) « ТРЕНЕРЫ », sur footballfacts.ru (consulté le 20 mars 2019)
  8. (ru) « Трофеи », sur fc-zenit.ru (consulté le 20 mars 2019)
  9. (ru) « Онего. Энциклопедия », sur fc-zenit.ru (consulté le 20 mars 2019)
  10. (ru) « Игроки », sur fc-zenit.ru (consulté le 20 mars 2019)
  11. (ru) « Бомбардиры », sur fc-zenit.ru (consulté le 20 mars 2019)
  12. http://en.fc-zenit.ru/main/news/ct3/56047.html
  13. « Zenit is 5th most popular club in Europe according to Sport + Markt research », fc-zenit.ru, 3 mai 2012.
  14. Dimitri Chostakovitch et le "ballet des masses" sofoot.fr, 27 juillet 2014.