FK Dinamo Minsk

Dinamo Minsk
Logo du Dinamo Minsk
Généralités
Nom complet Футбольный клуб «Динамо-Минск»
(Futbolny klub «Dinamo-Minsk»)
Surnoms Dinamiki (les Dynamiques)
Biélo-sinié (les Blanc et bleus)
Noms précédents Spartak (1954-1959)
Belarus (1960-1962)
Fondation
(93 ans, 4 mois et 6 jours)
Couleurs Blanc et bleu
Stade Stade Dinamo
(22 000 places)
Siège oulitsa Vitebsk 11
220 004 Minsk
Championnat actuel Vycheïchaïa Liga
Président Drapeau : Biélorussie Andreï Tolmach
Entraîneur Drapeau : Biélorussie Leonid Kuchuk
Site web dinamo-minsk.by
Palmarès principal
National[1] Championnat d'URSS (1)
Championnat de Biélorussie (7)
Coupe de Biélorussie (3)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Biélorussie de football 2020
0
Voir l’image vierge
Localisation de la ville de Minsk

Le Futbolny Klub Dinamo Minsk, plus couramment abrégé en FK Dinamo Minsk (en russe : ФК Динамо Минск) ou FK Dynama Minsk (en biélorusse : ФК Дынама Мінск), est un club biélorusse de football fondé en 1927 et basé à Minsk, la capitale du pays.

Fondé en tant que branche minskoise de l'association sportive Dinamo, il devient par la suite le seul club de la RSS de Biélorussie à prendre part à la première division soviétique, dont il dispute 39 des 54 saisons. Il remporte également le championnat lors de la saison 1982. Après l'indépendance de la Biélorussie en 1992, le Dinamo s'impose dans un premier temps comme l'équipe phare du nouveau championnat biélorusse au cours des années 1990, remportant six titres de champion entre 1992 et 1997 ainsi que deux Coupes de Biélorussie. Ses performances se détériorent cependant par la suite, le club ne remportant plus qu'un seul championnat en 2004, et enchaînant depuis les places d'honneur sur le podium.

Avec deux participations à la phase de groupes de la Ligue Europa en 2014 et en 2015, il s'agît du deuxième club biélorusse à atteindre la phase de groupes d'une compétition européenne après le BATE Borisov.

Les couleurs principales de l'équipe sont le blanc et le bleu. Elle évolue au stade Dinamo, d'une capacité de 22 000 places, depuis sa construction en 1934.

HistoireModifier

Période soviétiqueModifier

Premières années (1927-1941)Modifier

Le club est fondé en 1927 en tant qu'implantation de l'association omnisports soviétique Dinamo dans la ville de Minsk. Son premier match se déroule le 18 juin 1927 contre une équipe de Smolensk. La même année, le club gagne officieusement son premier titre en remportant le championnat (ru) de la RSS de Biélorussie[2],[3]. En effet, la compétition n'est alors disputée que par des équipes de ville tandis que celle de Minsk, composée dans sa large majorité de joueurs du Dinamo, termine vainqueur devant celle de Gomel[4].

Dans le courant des années 1930, le club se dote de sa propre enceinte, le stade Dinamo, qui peut alors accueillir environ 10 000 personnes. Dans le même temps, le Dinamo remporte le championnat biélorusse trois fois de suite entre 1937 et 1939, évoluant par ailleurs brièvement en cinquième division soviétique en 1937. À partir de 1940, l'équipe est intégrée au sein de la deuxième division, où elle termine sixième pour sa première année ce qui lui permet alors de monter au premier échelon pour la saison 1941. Ses débuts dans l'élite sont cependant interrompus par le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale qui arrête la compétition pendant quatre ans.

Débuts dans l'élite et premières performances (1945-1973)Modifier

Après la fin de la guerre et la reprise du championnat soviétique à partir de 1945, le Dinamo complète sa première saison au premier échelon avec une neuvième position sur douze. Les années qui suivent voient le club stagner dans le bas de classement, chutant progressivement de place jusqu'à sa relégation en 1950 après une dix-septième position. Le Dinamo entame alors une phase d'ascenseur qui le voit monter et descendre de manière régulière tout au long des années 1950. Durant cette période, le club adopte l’appellation Spartak à partir de 1954, année qui le voit par ailleurs réaliser son meilleur classement en date en terminant troisième du championnat, à cinq points du premier[3], avant d'être relégué dès l'année suivante.

Remontant dans l'élite pour la quatrième fois de la décennie en 1959, le club change une nouvelle fois de nom pour devenir le Belarus à partir de 1960. Cette dernière montée marque la fin de la période d'ascenseur de l'équipe qui se stabilise par la suite dans l'élite soviétique. Tandis que le nom Dinamo est repris de manière durable à partir de 1962 et que l'entraîneur Aleksandr Sevidov est nommé à la tête du club, une génération dorée voyant notamment les arrivées de Leonard Adamov (en), Beniamin Arzamastsev (ru), Eduard Malofeev, Mikhaïl Moustyguine, Ivan Mozer, Igor Riomine (en) ou encore Eduard Zarembo (ru) au sein de l'équipe première permet au Dinamo d'égaler sa meilleure performance historique en 1963 avec une troisième position à sept points de la première place. Il se classe ensuite plusieurs fois dans le haut de classement. En parallèle, le club atteint en 1965 la finale de la coupe nationale, où il est cependant vaincu par le Spartak Moscou. Le départ de Sevidov au cours de la saison 1969 s'accompagne d'un déclin progressif des performances de l'équipe dans les années qui suivent, culminant avec une relégation en fin d'année 1973 qui met un terme à quatorze saisons consécutives au sein de l'élite.

Titre de champion et fin de l'ère soviétique (1974-1991)Modifier

Après une nouvelle brève période d'ascenseur entre 1974 et 1978 qui voit le Dinamo monter deux fois pour une descente, le club à présent sous la houlette d'Eduard Malofeev parvient à se stabiliser à nouveau au premier échelon. Après trois saisons passées dans le milieu de classement, l'équipe crée la surprise en 1982 en remportant son seul et unique titre de champion à l'issue de la saison, enregistrant notamment deux victoires d'importance lors des deux dernières journées face au Dynamo Moscou (7-0) puis le Spartak Moscou (4-3) pour terminer avec un point d'avance sur le Dynamo Kiev[5]. L'équipe victorieuse de cette saison, décrite par Sergueï Aleïnikov comme une « harmonie de la jeunesse et de l'expérience », compte parmi ses principaux titulaires des joueurs tels que Sergueï Borovski, Georgi Kondratiev, Iouri Kournenine, Sergueï Gotsmanov, Igor Gourinovitch, Viktor Ianouchevski (en), Iouri Poudychev, Aleksandr Prokopenko, Iouri Troukhan (ru), Mikhaïl Vergueïenko ou encore Andreï Zygmantovitch.

Ce titre de champion permet au Dinamo de prendre part à sa première compétition européennes en disputant la Coupe des clubs champions en 1983. Appelé à la tête de la sélection olympique au mois d'août 1983, Eduard Malofeev doit cependant laisser sa place entre-temps à Beniamin Arzamastsev (ru), qui amène l'équipe à la troisième place du championnat avant d'atteindre les quarts de finale de la coupe d'Europe, échouant face au club roumain du Dinamo Bucarest[3]. Sous les houlettes successives d'Arzamastsev puis d'Ivan Sabostikov (ru), le club se maintient pendant un temps dans le haut de classement, se qualifiant notamment pour la Coupe UEFA en 1984, 1986 et 1988 ainsi que pour la Coupes des coupes en 1987, à la faveur d'une deuxième finale de coupe d'Union soviétique disputée la même année, elle aussi perdue face au Dynamo Kiev à l'issue d'une séance de tirs au but. Tandis que Malofeev retourne au poste d'entraîneur en mai 1988, les dernières années soviétiques du Dinamo sont marquées par une stagnation dans le milieu voire bas de classement. L'équipe parvient malgré tout à se maintenir jusqu'à la dissolution de l'Union soviétique en 1991, totalisant au final trente-neuf saisons dans l'élite soviétique tout en étant l'unique club biélorusse à y avoir participé.

Période biélorusseModifier

Domination dans le championnat biélorusse et stagnation sportive (1992-1999)Modifier

Dans la foulée de l'indépendance biélorusse, le Dinamo Minsk prend son indépendance de la section biélorusse de la société Dinamo pour devenir une entité légale privé dont Ievgueni Khvastovitch devient propriétaire et président[6],[7]. Étant alors l'unique club de l'ancienne élite soviétique à prendre part au nouveau championnat biélorusse, le club s'impose immédiatement comme la tête de proue des premières années du football biélorusse indépendant, remportant six titres des sept premiers championnats entre 1992 et 1997 ainsi que deux coupes nationales en 1992 et 1994. Ces résultats lui permettent également de prendre part régulièrement au compétitions européennes, notamment la Coupe UEFA, où il ne connaît cependant aucun résultat notable, étant régulièrement dès les premiers tours de qualification.

Sportivement en stagnation tandis que la concurrence s'intensifie, l'hégémonie du Dinamo est mise à mal dans un premier temps en 1996, lorsque le titre lui échappe au profit du MPKC Mazyr avant de se confirmer dès la saison 1998 lors de laquelle l'équipe connaît une année désastreuse s'achevant sur une huitième position en championnat. Au cours de l'année 1998, Ievgueni Khvastovitch se retire de la présidence du club, qui passe alors sous contrôle public à la demande du président biélorusse Alexandre Loukachenko. La majorité de ses parts sont par la suite rachetés par l'entreprise Triple, dont le propriétaire Iouri Tchij (en) accède à la présidence du club en fin d'année 1999[3],[6],[8].

Présidence de Iouri Tchij (2000-2019)Modifier

L'arrivée du nouveau propriétaire ne parvient pas à régler les problèmes sportifs du Dinamo, qui se démarque à présent par ses fréquents changements d'entraîneurs, plus d'une trentaine se succédant sur le banc du club en vingt ans[9]. Les années suivants la prise de pouvoir de Tchij voient le club ne remporter qu'un seul championnat en 2004 ainsi qu'une coupe nationale en 2003. Par la suite, il se trouve complètement éclipsé par la montée du BATE Borisov qui finit par s'imposer comme nouveau club dominant sur le plan national, bien que le Dinamo se classe de manière régulière sur le podium et passe très près de remporter le titre en 2017, le BATE ne l'emportant finalement que dans les derniers instants de la dernière journée[3],[4].

En parallèle de ses performances nationales, le club continue de prendre part régulièrement aux compétition européennes, atteignant notamment les barrages pour la phase de groupes de la Ligue Europa en 2010 avant d'échoue face au Club Bruges. Le Dinamo atteint cette même phase quatre ans plus tard en 2014 et triomphe cette fois des Portugais du CD Nacional pour prendre part à sa première phase de groupes européenne, devenant le deuxième club biélorusse à réaliser cette performance après le BATE Borisov. Tiré au sein du groupe K avec la Fiorentina, le PAOK Salonique et l'EA Guingamp, Minsk termine cependant dernier avec une victoire et un nul pour quatre défaites. Le club se qualifie une nouvelle fois pour la phase de groupes dès la saison suivante, battant cette fois le Red Bull Salzbourg en barrage avec d'être tiré dans le groupe E avec le Viktoria Plzeň, Villarreal et le Rapid Vienne, où il termine à nouveau dernier avec une seule victoire pour cinq défaites.

À partir de mars 2016, le président Tchij connaît des déboires judiciaires et financiers de plus en plus croissants[10]. Cette situation culmine au mois de mai 2019 avec la prononciation par le tribunal économique de Minsk de l'illégalité de l'acquisition du club par son entreprise Triple en 1999[8]. L'intégralité de ses parts sont alors rétrocédées à la ville de Minsk[11].

Bilan sportifModifier

PalmarèsModifier

Palmarès du Dinamo Minsk
Période biélorusse Période soviétique

Bilan par saisonModifier

Légende
  • Vainqueur de la compétition
  • Vice-champion ou finaliste de la compétition
  • Troisième de la compétition
  • Promotion en division supérieure
  • Relégation en division inférieure

Période soviétiqueModifier

Bilan par saison[12]
Saison Championnat Coupe d'URSS
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1936 Championnat régional Premier tour
1937 5e 9e 17 10 2 3 5 20 21 -1 Premier tour
1938 Championnat régional Deuxième tour
1939
1940 2e 6e 26 26 10 6 10 42 41 +1
1941-1944 Seconde Guerre mondiale
1945 1re 9e 17 22 5 7 10 20 39 -19 Seizièmes de finale
1946 11e 13 22 3 7 12 22 43 -21 Huitièmes de finale
1947 12e 14 24 5 4 15 17 46 -29 Huitièmes de finale
1948 12e 18 26 5 8 13 38 62 -24 Huitièmes de finale
1949 15e 22 34 8 6 20 36 73 -37 Seizièmes de finale
1950 17e 23 36 9 5 22 44 73 -29 Huitièmes de finale
1951 2e 2e 49 34 21 7 6 57 30 +27 Premier tour
1952 1re 14e 5 13 1 3 9 10 29 -19 Huitièmes de finale
1953 2e 1er 33 22 13 7 2 36 13 +23 Premier tour
1954 1re 3e 30 24 12 6 6 29 23 +6 Huitièmes de finale
1955 12e 10 22 2 6 14 13 32 -19 Quarts de finale
1956 2e Zone 1 1er 47 34 18 11 5 45 26 +19
1957 1re 12e 9 22 1 7 14 11 40 -29 Huitièmes de finale
1958 2e Zone 3 2e 41 30 18 5 7 56 25 +31 Premier tour Q
1959 2e Zone 2 7e 31 28 13 5 10 33 28 +5
1960 1re 11e 31 30 13 5 12 32 39 -7 Premier tour Q
1961 19e 24 32 7 10 15 29 44 -15 Seizièmes de finale
1962 19e 18 18 6 6 6 21 22 -1 Huitièmes de finale
1963 3e 48 38 18 12 8 47 27 +20 Quarts de finale
1964 9e 31 32 7 17 8 24 21 +3 Seizièmes de finale
1965 4e 37 32 14 9 9 37 27 +10 Finale
1966 11e 35 36 11 13 12 36 39 -3 Demi-finales
1967 4e 43 36 13 17 6 47 31 +16 Huitièmes de finale
1968 6e 46 38 17 12 9 52 36 +16 Huitièmes de finale
1969 13e 19 26 5 9 12 14 31 -17 Seizièmes de finale
1970 9e 32 32 11 10 11 33 29 +4 Huitièmes de finale
1971 11e 28 30 8 12 10 36 43 -7 Huitièmes de finale
1972 8e 31 30 10 11 9 27 28 -1 Seizièmes de finale
1973 15e 17 30 7 9 14 21 36 -15 Huitièmes de finale
1974 2e 3e 51 38 21 9 8 60 38 +22 Seizièmes de finale
1975 2e 50 38 21 8 9 52 31 +21 Seizièmes de finale
1976
(printemps)
1re 9e 15 15 6 3 6 17 18 -1 Seizièmes de finale
1976
(automne)
16e 8 15 2 4 9 10 21 -11
1977 2e 4e 47 38 19 9 10 48 29 +19 Huitièmes de finale
1978 3e 53 38 21 11 6 57 28 +29 Premier tour
1979 1re 6e 36 34 15 6 13 48 38 +10 Phase de groupes Q
1980 10e 32 34 11 12 11 41 42 -1 Huitièmes de finale
1981 9e 32 34 11 13 10 44 39 +5 Quarts de finale
1982 1er 47 34 19 9 6 63 35 +28 Quarts de finale
1983 3e 43 34 17 9 8 51 34 +17 Seizièmes de finale
1984 5e 40 34 15 13 6 43 28 +15 Demi-finales
1985 4e 41 34 16 9 9 40 31 +9 Quarts de finale
1986 10e 28 30 10 8 12 37 40 -3 Quarts de finale
1987 5e 33 30 12 9 9 33 25 +8 Finale
1988 12e 25 30 7 11 12 29 34 -5 Seizièmes de finale
1989 9e 29 30 11 7 12 35 33 +2 Quarts de finale
1990 12e 15 24 6 3 15 20 34 -14 Quarts de finale
1991 8e 29 30 9 10 11 29 31 -2 Quarts de finale
Huitièmes de finale

Période biélorusseModifier

 
Classements du Dinamo Minsk depuis 1992. La ligne hachurée représente le nombre d'équipes participant à chaque saison.
Bilan par saison[13]
Saison Championnat Coupe de Biélorussie
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1992 1re 1er 25 15 11 3 1 38 7 +31 Vainqueur
1992-1993 1er 57 32 26 5 1 90 25 +65 Demi-finales
1993-1994 1er 52 30 24 4 2 76 20 +56 Vainqueur
1994-1995 1er 48 30 20 8 2 83 24 +59 Huitièmes de finale
1995 1er 38 15 12 2 1 42 13 +29 Finale
1996 2e 75 30 23 6 1 83 20 +63
1997 1er 70 30 21 7 2 74 24 +50 Demi-finales
1998 8e 39 28 11 6 11 39 38 +1 Finale
1999 6e 51 30 14 9 7 51 30 +21 Huitièmes de finale
2000 3e 62 30 14 9 7 49 21 +28 Huitièmes de finale
2001 2e 53 26 16 5 5 52 21 +31 Demi-finales
2002 7e 42 26 12 6 8 44 28 +16 Quarts de finale
2003 3e 64 30 20 4 6 62 24 +38 Vainqueur
2004 1er 75 30 24 3 3 64 18 +46 Quarts de finale
2005 2e 50 26 15 5 6 50 26 +24 Huitièmes de finale
2006 2e 52 26 15 7 4 44 22 +22 Quarts de finale
2007 9e 35 26 8 11 7 27 28 -1 Quarts de finale
2008 2e 62 30 19 5 6 49 29 +20 Demi-finales
2009 2e 50 26 14 8 4 38 18 +20 Huitièmes de finale
2010 4e 56 33 17 5 11 49 34 +15 Quarts de finale
2011 4e 49 33 14 7 12 50 43 +7 Huitièmes de finale
2012 3e 56 30 16 8 6 37 19 +18 Huitièmes de finale
2013 3e 54 32 15 9 8 44 33 +11 Finale
2014 2e 61 32 18 7 7 44 21 +23 Huitièmes de finale
2015 2e 53 26 15 8 3 36 13 +23 Demi-finales
2016 3e 55 30 15 10 5 46 28 +18 Quarts de finale
2017 2e 68 30 22 2 6 46 15 +31 Quarts de finale
2018 3e 63 30 18 10 3 41 17 +24 Huitièmes de finale
2019 4e 50 30 15 5 10 43 39 +4 Demi-finales
2020 à venir Quarts de finale

Bilan européenModifier

Bilan européen du Dinamo Minsk au [14]
Compétition M V N D BP BC Diff.
Ligue des champions 12 3 5 4 18 18 0
Coupe des coupes 6 2 3 1 6 4 +2
Ligue Europa 105 41 23 41 138 137 +1
Coupe Intertoto 12 5 3 4 22 13 +9
Total 135 51 34 50 184 172 +12

Personnalités du clubModifier

EntraîneursModifier

La liste suivante présente les différents entraîneurs du club depuis 1940[15].

Effectif actuelModifier

Effectif du Dinamo Minsk au 24 juin 2020[18]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[note 1] Nom Date de naissance Sélection[note 2]


2 D   Tchij, AleksandrAleksandr Tchij 10/02/1997 (23 ans)
3 D   Chviatsov, MaksimMaksim Chviatsov 02/04/1998 (22 ans)
4 D   Shitov, IgorIgor Shitov 24/10/1986 (34 ans) Biélorussie
5 D   Goropevšek, MihaMiha Goropevšek 12/03/1991 (29 ans)
6 D   Dinga, DominikDominik Dinga 07/04/1998 (22 ans)
7 M   Bakhar, IvanIvan Bakhar 10/07/1998 (22 ans) Biélorussie
8 M   Pavlovski, MarkoMarko Pavlovski 07/02/1994 (26 ans)
9 A   Chikavka, IevgueniIevgueni Chikavka 15/10/1992 (28 ans) Biélorussie
10 M   Danilo, Danilo 13/01/1990 (30 ans)
11 D   Bručić, KarloKarlo Bručić 17/04/1992 (28 ans)
14 A   Jung-young, KimKim Jung-young 31/05/1999 (21 ans)
15 A   Klimovitch, VladislavVladislav Klimovitch 12/06/1996 (24 ans) Biélorussie
17 D   Rios, AlekseïAlekseï Rios 14/05/1987 (33 ans) Biélorussie
20 A   Bilonoh, DmytroDmytro Bilonoh 26/05/1995 (25 ans)
21 M   Borodine, DmitriDmitri Borodine 19/07/1999 (21 ans)
23 M   Olekhnovich, EdgarEdgar Olekhnovich 17/05/1987 (33 ans) Biélorussie
24 D   Sukhotsky, ArtemArtem Sukhotsky 06/12/1992 (27 ans)
31 G   Roudenok, KonstantinKonstantin Roudenok 15/12/1990 (29 ans)
32 G   Pomazan, IevgueniIevgueni Pomazan 31/01/1989 (31 ans)
49 G   Plotnikov, MaksimMaksim Plotnikov 29/01/1998 (22 ans) Biélorussie
71 M   Kozlov, MikhaïlMikhaïl Kozlov 12/02/1990 (30 ans)
77 A   Vergueïtchik, KirillKirill Vergueïtchik 23/08/1991 (29 ans)
Entraîneur(s)

Légende

 

  1. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Joueurs emblématiquesModifier

Distinctions individuellesModifier

La liste suivante présente les joueurs ayant obtenu des distinctions individuelles notables au cours de leur passage au club.

Nom Période au club Performances
  Juan Ussatorre (ru) 1962-1965 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS (ru) en 1965.
  Mikhaïl Moustyguine 1962-1972 Meilleur buteur du championnat soviétique en 1962 et 1967.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1963 et 1967.
  Eduard Malofeev 1963-1974 Membre du club Grigory Fedotov (en).
Meilleur buteur du championnat soviétique en 1971.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1963 et 1965, 1967 et 1968.
  Vladimir Sakharov (en) 1968-1973 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1968.
  Aleksandr Prokopenko 1973-1983 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1982.
  Piotr Vassilevski (en) 1973-1984 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1982.
  Valeri Chaveïko (en) 1974-1980 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1979.
  Iouri Kourbyko 1974-1985
1988-1992
Footballeur biélorusse de l'année en 1991.
  Sergueï Borovski 1974-1987 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1981, 1982, 1983 et 1984.
  Iouri Poudychev 1976-1984 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1982.
  Iouri Kournenine 1976-1987 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1982, 1983 et 1984.
  Sergueï Gotsmanov 1977
1979-1990
1992-1994
Footballeur biélorusse de l'année en 1983, 1985, 1987 et 1989.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1983, 1984, 1985, 1986 et 1987.
  Igor Gourinovitch 1977-1987 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1982 et 1983.
  Viktor Ianouchevski (en) 1977-1988 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1982.
  Viktor Chichkine (en) 1978
1982-1985
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1983.
  Viktor Sokol 1979-1991 Meilleur buteur de la Coupe des clubs champions en 1984.
  Georgi Kondratiev 1980-1988 Membre du club Grigory Fedotov (en).
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1985 et 1987.
  Sergueï Aleinikov 1981-1989 Footballeur biélorusse de l'année en 1984, 1986, et 1989.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 1987 et 1988.
  Andreï Zygmantovitch 1981-1990
1992
Footballeur biélorusse de l'année en 1992.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1983, 1984, 1985, 1988 et 1989.
  Aleksandr Metlitski 1984-1990 Footballeur biélorusse de l'année en 1990.
  Sergueï Gerasimets 1989-1993 Footballeur biélorusse de l'année en 1993.
  Pyotr Kachura (en) 1990-1991
1994-1996
2001-2002
2005
Meilleur buteur du championnat biélorusse en 1994.
  Valentin Belkevich 1991-1996 Footballeur biélorusse de l'année en 1995.
  Sergueï Baranovski (en) 1992-1994 Meilleur buteur du championnat biélorusse en 1993.
  Vladimir Makovski 1996-1997
2003
Footballeur biélorusse de l'année en 1996.
  Andreï Lavrik 1996-1997 Footballeur biélorusse de l'année en 1997.
  Sergueï Kornilenko 2001-2003 Meilleur buteur du championnat biélorusse en 2003.

Autres joueurs notablesModifier

La liste suivante présente des joueurs du club qui y ont eu une certaine longévité ou dont le passage a été notable[19]. Les joueurs ayant disputés des rencontres internationales au cours de leur passage sont marqués en gras.

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (ru) Евгений Николаевич Казаков, История чемпионатов СССР по футболу : 1-й том (1936—1969 годы), Ridero,‎ , 710 p. (ISBN 978-5-04-214456-1, lire en ligne).
  3. a b c d et e (en) « History Milestones », sur dinamo-minsk.by (consulté le 14 février 2019)
  4. a et b (ru) « Золото минувших лет. Минское «Динамо» », sur tribuna.com,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  5. « Le football dans les RSS - #17 la Biélorussie : Dinamo Minsk 1982, la victoire du "football sincère" », sur footballski.fr, (consulté le 18 février 2019)
  6. a et b (ru) « «Генерал из Белсовета «Динамо» спрашивал: «Ну, кто ты такой? Откуда ты взялся?» Евгений Хвастович – о своей империи », sur tribuna.com,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  7. (ru) « Империя Хвастовича. «Для меня было абсолютно неважно, что продавать – лук или футболистов» », sur tribuna.com,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  8. a et b (ru) « Чиж 20 лет незаконно был в «Динамо». Суд удовлетворил иск управления Мингорисполкома », sur tut.by,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  9. (ru) « «Устроили из команды какой-то базар-вокзал!» 20 лет Чижа в «Динамо» – это хорошо или плохо? », sur tribuna.com,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  10. (ru) « За что задержан Юрий Чиж? », sur sputnik.by,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  11. (ru) « Владимир Базанов: пока минское "Динамо" берет Мингорисполком, а там будет видно », sur pressball.by,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  12. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le 19 avril 2019)
  13. (ru) « Statistiques de la période biélorusse », sur wildstat.ru (consulté le 19 avril 2019)
  14. (en) « Dinamo in EuroCups », sur dinamo-minsk.by (consulté le 17 février 2019)
  15. (ru) « Liste des entraîneurs du Dinamo Minsk », sur footballfacts.ru (consulté le 31 mai 2019)
  16. (en) « Sergei Gurenko steps down as head coach of FC Dinamo Minsk », sur eng.belta.by,
  17. (en) « New head coach: The level of Belarus' Football Championship has improved », sur eng.belta.by, (consulté le 23 avril 2020)
  18. « Effectif du Dinamo Minsk », sur transfermarkt.fr (consulté le 23 décembre 2019)
  19. (ru) « 11 лучших игроков минского «Динамо» в XXI веке », sur tribuna.com,‎ (consulté le 20 mars 2020)