Ouvrir le menu principal

Championnat de Russie de football 2010

compétition de football
Premier-Liga 2010
Description de l'image Russian Premier League Logo 2006-2010.png.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) Première Ligue russe de football (ru)
Édition 19e
Lieu(x) Drapeau de la Russie Russie
Date du
au
Participants 16
Matchs joués 240
Affluence 2 903 716 (12 098 par match)[1]
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Première division 2010

Palmarès
Tenant du titre Rubin Kazan
Promu(s) en début de saison Anji Makhatchkala
Sibir Novossibirsk
Alania Vladikavkaz
Vainqueur Zénith Saint-Pétersbourg (2)
Deuxième CSKA Moscou
Troisième Rubin Kazan
Relégué(s) Alania Vladikavkaz
Sibir Novossibirsk
Buts 561 (2,34 par match)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau du Brésil Welliton (19)
Meilleur(s) passeur(s) Drapeau du Brésil Alex (8)
Drapeau de la Russie Vladimir Bystrov (8)

Navigation

Localisation des clubs engagés dans le championnat.

La saison 2010 de Premier-Liga est la dix-neuvième édition du première division russe.

Lors de cette saison, le Roubine Kazan va tenter de conserver son titre de champion de Russie après ses succès lors des deux dernières éditions, face aux quinze meilleurs clubs russes lors d'une série de matchs se déroulant sur toute l'année.

Chacun des seize clubs participant au championnat est confronté à deux reprises aux quinze autres.

Cinq places sont qualificatives pour les compétitions européennes, la sixième place étant celles du vainqueur de la Coupe de Russie 2010-2011.

Le Zénith Saint-Pétersbourg devient champion de Russie le 14 novembre en gagnant à domicile 5-0 lors de la 28e journée face au FK Rostov[2].

Sommaire

Clubs participantsModifier

Un total de seize équipes participent au championnat, treize d'entre elles étant déjà présentes la saison précédente, auxquelles s'ajoutent trois promus de deuxième division que sont l'Alania Vladikavkaz, l'Anji Makhatchkala et le Sibir Novossibirsk qui remplacent les relégués de la saison précédente qui sont le FK Khimki, le Kouban Krasnodar et le FK Moscou.

Parmi ces clubs, cinq d'entre eux n'ont jamais quitté le championnat depuis sa fondation en 1992 : les quatre équipes moscovites du CSKA, du Dynamo du Lokomotiv et du Spartak, ainsi que le Krylia Sovetov Samara. En-dehors de ceux-là, le Zénith Saint-Pétersbourg évolue continuellement dans l'élite depuis 1996 tandis que le Saturn Ramenskoïe (1999), le Rubin Kazan (2003), l'Amkar Perm (2004) et le Tom Tomsk (2005) sont présents depuis plus de cinq saisons.

La pré-saison est marquée par la rétrogradation administrative du FK Moscou, sixième la saison précédente, qui se retire volontairement de la compétition en février 2010 en raison d'un financement insuffisant[3]. Il est remplacé par l'Alania Vladikavkaz, troisième de deuxième division, qui fait son retour après quatre ans d'absence[4].

Légende des couleurs
Club Présent
depuis
Classement
2009
Entraîneur Stade Capacité
Rubin Kazan 2003 1er   Kurban Berdyev Stade central 27 434
Spartak Moscou 1992[n 1] 2e   Valeri Karpine Stade Loujniki 78 360
Zénith Saint-Pétersbourg 1996 3e   Luciano Spalletti Stade Petrovski 21 570
Lokomotiv Moscou 1992[n 1] 4e   Iouri Siomine Stade Lokomotiv 28 810
CSKA Moscou 1992[n 1] 5e   Leonid Sloutski Arena Khimki 20 000
Saturn Ramenskoïe 1999 7e   Andreï Gordeïev Stade Saturn 14 685
Dynamo Moscou 1992[n 1] 8e   Miodrag Božović Arena Khimki 20 000
Tom Tomsk 2005 9e   Valeri Nepomniachi Stade Troud 14 950
Krylia Sovetov Samara 1992[n 1] 10e   Aleksandr Tarkhanov Stade Metallourg 33 001
Spartak Naltchik 2006 11e   Iouri Krasnojane Stade Spartak 14 194
Amkar Perm 2004 12e   Rashid Rakhimov Stade Zvezda 19 500
Terek Grozny 2008 13e   Anatoli Baïdatchny Stade Sultan-Bilimkhanov 10 400
FK Rostov 2009 14e   Oleh Protasov Olimp-2 15 842
Anji Makhatchkala 2010 1er (D2)   Gadji Gadjiev Stade Dinamo 16 863
Sibir Novossibirsk 2010 2e (D2)   Igor Kriouchenko Stade Spartak 12 567
Alania Vladikavkaz 2010 3e (D2)   Vladimir Chevtchouk Stade Spartak 32 464
  1. a b c d et e N'est ici comptée que la période depuis la fondation du championnat russe en 1992, indépendamment de l'éventuelle présence dans l'ancien championnat soviétique dont il est le successeur.

Changements d'entraîneurModifier

Club Entraîneur partant Motif du départ Date de départ Position Entraîneur arrivant Date d'arrivée
Anji Makhatchkala   Omari Tetradze Démission 10e   Gadji Gadjiev
Dynamo Moscou   Andreï Kobelev Renvoi 10e   Miodrag Božović
Krylia Sovetov Samara   Iouri Gazzaïev Démission 16e   Aleksandr Tarkhanov

CompétitionModifier

Pré-saisonModifier

  • Avant même le début de la saison, le FC Moscou est contraint d'abandonner la compétition en raison d'importantes difficultés financières à la suite de la défection de son principal sponsor, Norilsk Nickel. Il est remplacé par l'Alania Vladikavkaz, troisième de la seconde division.

Moments forts de la saisonModifier

  • La saison s'est ouverte le 12 mars et a débuté par un duel opposant le CSKA Moscou à l'Amkar Perm. C'est le club de la capitale qui s'est imposé 1 but à 0 grâce à Keisuke Honda à la dernière minute. Le Roubine Kazan, double tenant du titre s'installe en tête dès la 1re journée grâce à sa victoire contre le Lokomotiv Moscou. Kazan est co-leader avec le Tom Tomsk et le Terek Grozny.
  • Le Roubine Kazan devient seul leader du championnat après sa victoire acquise au Tom Tomsk (1-0) au terme d'un match particulièrement houleux qui a vu Tomsk terminer à 9 et le Roubine à 10. Le Lokomotiv Moscou se reprend après sa défaite lors du match d'ouverture en s'imposant largement 3 à 0 (avec notamment un doublé de Alexandre Aliev) face au Krylya Sovetov, qui devient la nouvelle lanterne rouge du championnat. À noter également, les deux victoires à domicile du Spartak Naltchik qui bat Vladikavkaz et de l'Amkar Perm qui a vu son adversaire Makhackala être réduit à 10 pendant plus d'une mi-temps après l'exclusion de Mahir Shukurov. Les 4 autres matchs se sont conclus sur un score nul.

Qualifications en coupes d'EuropeModifier

À l'issue de la saison, les clubs placés aux deux premières places du championnat se qualifieront pour la phase de groupes de la Ligue des champions 2011-2012, le club arrivé troisième se qualifiera quant à lui, pour le tour de barrages de qualification pour non-champions de cette même Ligue des champions.

Alors que le vainqueur de la Coupe de Russie 2010-2011[5] prendra la première des trois places en Ligue Europa 2011-2012, les deux autres places reviendront respectivement au quatrième et au cinquième du championnat. Il est à noter que cette dernière place ne qualifie que pour le troisième tour de qualification, et non pour les barrages comme les deux précédentes. Aussi si le vainqueur de la coupe fait partie des cinq premiers, les places sont décalées et la dernière place revient au finaliste de la coupe. Si ce dernier club fait lui-même partie des cinq premiers, la dernière place revient au sixième du championnat.

ClassementModifier

Le classement est basé sur le barème classique de points (victoire à 3 points, match nul à 1, défaite à 0).

Pour départager les équipes à égalité de points, on utilise les critères suivants :

  1. Le nombre de matchs gagnés.
  2. Les confrontations directes (points, matchs gagnés, différence de buts, buts marqués, buts marqués à l'extérieur)
  3. Différence de buts générale
  4. Buts marqués (général)
  5. Buts marqués à l'extérieur (général)
  6. Position dans le championnat précédent ou match d'appui

Source : RFPL

Classement mis à jour le

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Zénith Saint-Pétersbourg 68 30 20 8 2 61 21 +40
2 CSKA Moscou C 62 30 18 8 4 51 22 +29
3 Rubin Kazan T S 58 30 15 13 2 37 16 +21
4 Spartak Moscou 49 30 13 10 7 43 33 +10
5 Lokomotiv Moscou 48 30 13 9 8 34 29 +5
6 Spartak Naltchik 44 30 12 8 10 40 37 +3
7 Dynamo Moscou 40 30 9 13 8 38 31 +7
8 Tom Tomsk 37 30 10 7 13 35 43 -8
9 FK Rostov 34 30 10 4 16 27 44 -17
10 Saturn Ramenskoïe [Note 1] 34 30 8 10 12 27 38 -11
11 Anji Makhatchkala P 33 30 9 6 15 29 39 -10
12 Terek Grozny 33 30 8 9 13 28 34 -6
13 Krylia Sovetov Samara 31 30 7 10 13 28 40 -12
14 Amkar Perm 30 30 8 6 16 24 35 -11
15 Alania Vladikavkaz P 30 30 7 9 14 25 41 -16
16 Sibir Novossibirsk P 20 30 4 8 18 34 58 -24
Qualifications européennes
Ligue des champions 2011-2012
  • Phase de groupes
  • 3e tour de qualification pour non-champions
Ligue Europa 2011-2012
Relégation
Autre 
  • Dissolution du club
Abréviations

T : Tenant du titre 2009
P : Promu 2009
C : Vainqueur de la Coupe de Russie 2010-2011
S : Vainqueur Supercoupe de Russie 2010

MatchsModifier

Tableau de résultats — mise à jour : 28 novembre 2010
Résultats (▼dom., ►ext.) Ala Amk Anj Csk Dyn Kry Lok Ros Rub Sat Nov SpM SpN Ter Tom Zén
Alania Vladikavkaz 0-0 0-0 1-3 0-0 2-3 0-0 0-0 1-1 1-1 2-1 5-2 1-0 2-1 2-1 1-3
Amkar Perm 1-0 1-0 0-0 0-1 2-1 1-2 1-0 0-1 0-1 3-1 0-2 3-1 2-0 2-1 0-2
Anji Makhatchkala 2-0 1-0 1-2 1-1 0-0 0-1 1-2 0-1 1-2 1-0 0-1 0-0 1-0 1-0 3-3
CSKA Moscou 2-1 1-0 4-0 0-0 4-3 1-1 2-0 0-0 1-1 1-0 3-1 1-2 4-1 3-1 0-2
Dynamo Moscou 2-0 1-1 4-0 0-0 1-1 3-0 3-2 2-2 1-0 4-1 1-1 0-3 3-1 0-0 1-2
Krylia Sovetov Samara 1-0 1-1 3-0 0-1 1-0 0-0 1-2 0-2 2-1 1-1 0-0 2-0 1-3 2-3 0-1
Lokomotiv Moscou 3-0 2-0 2-1 1-0 3-2 3-0 0-1 0-0 0-1 1-1 2-3 1-0 2-1 2-1 0-3
FK Rostov 0-1 2-1 1-0 1-0 1-1 1-2 1-2 0-2 1-0 0-1 1-0 1-1 1-0 0-2 1-3
Rubin Kazan 1-0 3-0 0-0 0-1 2-0 3-0 2-0 2-1 2-0 1-0 1-1 1-1 0-0 2-1 2-2
Saturn Ramenskoïe 1-1 2-2 1-0 1-1 3-2 1-1 0-1 0-2 0-0 1-1 0-0 3-1 1-0 1-2 0-1
Sibir Novossibirsk 1-2 1-0 2-4 1-4 2-2 4-1 2-2 2-0 2-2 0-1 0-0 0-2 0-2 0-1 2-5
Spartak Moscou 3-0 2-2 3-0 1-2 0-1 0-0 2-1 2-1 0-1 2-1 5-3 0-0 2-1 4-2 1-0
Spartak Naltchik 2-1 2-1 1-3 1-1 1-0 1-0 1-1 5-2 1-1 2-0 4-2 0-2 2-1 2-1 2-3
Terek Grozny 2-0 1-0 1-3 0-3 1-1 2-0 0-0 1-1 1-1 2-0 1-1 2-0 1-1 1-0 0-0
Tom Tomsk 1-1 1-0 1-4 0-3 1-0 1-1 1-1 3-1 0-1 2-2 3-2 2-2 1-0 2-1 0-0
Zénith Saint-Pétersbourg 3-0 2-0 2-1 1-3 1-1 0-0 1-0 5-0 2-0 6-1 2-0 1-1 3-1 0-0 2-0
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Bilan de la saisonModifier

StatistiquesModifier

Notes et référencesModifier

NoteModifier

  1. Club dissout en fin de saison à cause de ses dettes.

RéférencesModifier

  1. « Футбол. Россия. Чемпионат России. Премьер-лига. », sur http://stats.sportbox.ru
  2. « Zenit thrash Rostov 5-0 to claim title », ESPN,
  3. (ru) « «Москва» не будет играть в премьер-лиге », sur sports.ru,‎ (consulté le 22 mai 2019)
  4. (ru) « ФК "Москва" прекращает членство в Премьер-Лиге », sur championat.com,‎ (consulté le 22 mai 2019)
  5. C'est une particularité de la Russie, alors que le championnat se déroule sur l'année civile, la coupe elle suit le même format que les autres coupes européennes.

Liens externesModifier