FK Kaïrat Almaty

club kazakh de football
Kaïrat Almaty
Logo du Kaïrat Almaty
Généralités
Nom complet Kaïrat Almaty Fýtbol Klýby
Noms précédents Lokomotiv Almaty (1954-1955)
Ourojaï Almaty (1955)
Fondation 1954
Couleurs Jaune et noir
Stade Stade central
(23 804 places)
Siège ul. Kablukova 30,
480060, Almaty
Championnat actuel Premier-Liga
Président Drapeau : Kazakhstan Kaïrat Boranbayev
Entraîneur Drapeau : Biélorussie Alekseï Chpilevski
Site web www.fckairat.kz
Palmarès principal
National[1] Championnat du Kazakhstan (2)
Coupe du Kazakhstan (9)
Supercoupe du Kazakhstan (2)
Coupe de la fédération d'URSS (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat du Kazakhstan de football 2020
0

Le Kaïrat Almaty Fýtbol Klýby (en kazakh : Қайрат Алматы Футбол Клубы), plus couramment abrégé en Kaïrat Almaty, est un club de football kazakh fondé en 1954 et basé dans la ville d'Almaty.

Club historique du football kazakh, il est la seule équipe de la république à prendre part à la première division soviétique, où il évolue pendant 24 saisons et remporte notamment la Coupe de la fédération en 1988.

Après la prise d'indépendance du Kazakhstan, le Kaïrat connaît rapidement de nombreux problèmes sportifs puis financiers qui rendent ses performances très inconstantes, malgré deux championnats remportés en 1992 et 2004 ainsi que des succès fréquents en coupe nationale. Racheté en 2012 par la société énergétique KazRosGaz, le club devient par la suite un candidat régulier au titre de champion, sans succès du fait de la domination nationale du FK Astana. Il connaît en parallèle un nouveau cycle de domination dans la coupe du Kazakhstan, remportant son neuvième titre dans la compétition en 2018.

HistoireModifier

Période soviétiqueModifier

Le club est fondé en 1954 sur la base du Dinamo Almaty[2]. Il prend alors l'appellation Lokomotiv et fait dans la foulée ses débuts dans la deuxième division soviétique, où il termine quatrième de la zone 1. Brièvement renommé Ourojaï pour la saison 1955, il prend de manière durable le nom Kaïrat à partir de 1956. Continuant par la suite d'évoluer au deuxième échelon où il connaît des classements moyens, la décision par le comité sportive soviétique d'étendre la première division à 22 équipes pour la saison 1960, avec l'objectif de la diversifier en ajoutant des participants venant de républiques soviétiques moins représentées, permet au club d'être promu dans l'élite à cette occasion malgré une sixième place dans la zone 6 en 1959[3],[4].

Pour ses premières saisons dans l'élite, le Kaïrat se fait principalement remarqué pour son style de jeu défensif, qui lui vaut d'être surnommé le « Kaïrat de béton » dans la presse sportive de l'époque tandis qu'une forte rivalité se développe avec le club ouzbek du Pakhtakor Tachkent[2],[5]. Malgré cela, la solidité relative en défense s'accompagne de difficultés en attaque, ne permettant au club de faire mieux que des placements en bas de classement jusqu'à sa relégation en 1964. Il atteint malgré tout en 1963 les demi-finales de la coupe nationale, où il est finalement éliminé par le Chakhtior Donetsk. Retrouvant l'élite dès 1965, le club connaît par la suite quatre saisons moyennes avant de redescendre en 1969.

De retour au premier échelon dès 1971 après avoir terminé deuxième de l'échelon inférieur, le Kaïrat réalise dans la foulée sa meilleure performance en date en terminant huitième du championnat avant de remporter la Coupe des chemins de fer la même année contre le Rapid Bucarest[6],[7]. De nouveau relégué en 1974, le Kaïrat remporte en 1976 le championnat de deuxième division pour faire son retour dans l'élite où il effectue son passage le plus long, se maintenant cette fois pendant six saisons consécutives avant de finalement terminer dernier en 1982 et tomber en deuxième division.

Une fois de plus, ce passage dans l'échelon inférieur est très bref, le club finissant champion dès sa première saison pour revenir en première division où, sous la direction de Leonid Ostrouchko (ru), il passe plusieurs saisons dans le milieu de classement, réalisant notamment sa meilleure performance dans le championnat soviétique en 1986, saison qui le voit terminer septième à seulement trois points d'une qualification en Coupe UEFA[8]. Après cette dernière performance cependant, le club retombe rapidement dans le bas de classement et est relégué de manière définitive en fin d'année 1988, bien que remportant au même moment la Coupe de la fédération face au Neftchi Bakou[9]. Passant ensuite ses dernières années soviétiques au deuxième échelon, le Kaïrat se classe troisième en 1989 avant de tomber dans le bas de classement entre 1990 et 1991.

Période kazakheModifier

Dans le contexte de la dissolution de l'Union soviétique et l'organisation des championnats des nouvelles républiques indépendantes de l'ancien union, le Kaïrat est intégré en 1992 au sein de la nouvelle première division kazakhe. Dirigé alors par Bakhtiyar Baiseitov (en), le club effectue cette année-là le doublé en remportant le championnat ainsi que la première édition de la coupe du Kazakhstan. Cette première performance reste cependant sans suite et le club s'effondre au classement dès l'année suivante en terminant onzième[10]. Après le départ de Baiseitov et son remplacement par son adjoint Kurban Berdyev, les performances de l'équipe restent très médiocres avec une onzième puis une neuvième place entre 1994 et 1995 tandis que Berdyev quitte ses fonctions à la fin de cette dernière année.

L'arrivée de Vakhid Masudov (en) à la tête du club s'accompagne d'une amélioration relative des résultats, avec notamment une victoire en coupe nationale suivi d'une troisième place en championnat lors de l'année 1997[11]. Cependant, à l'aube de la saison 1998, le Kaïrat connaît des difficultés financières en raison de la crise financière qui touche alors le pays, un contexte qui amène le ministère de la Défense kazakh à devenir le sponsor principal du club. Ce passage sous contrôle de l'armée est mal accepté par une partie du personnel, qui décide de se séparer pour aller fonder une nouvelle équipe, le Kaïrat-SOPFK, financé par l'homme d'affaires Boulat Abilov et qui doit repartir de la deuxième division tandis que les restes du Kaïrat sont incorporés au sein du nouveau CSKA-Kaïrat[12],[13]. Tandis que le CSKA se place septième en 1998, le SOPFK parvient quant à lui à être promu dans l'élite en fin d'année, donnant lieu à la participation des deux Kaïrats au sein de la première division lors des saisons 1999 et 2000. Durant cette période, le SOPFK s'impose nettement comme la meilleure équipe sportive en terminant troisième en 1999 avant de remporter la coupe nationale dès l'année suivante tandis que le CSKA stagne dans le bas de classement. Cet épisode s'achève finalement au mois de mars 2001 avec la réunification des deux Kaïrats sous la bannière du SOPFK[14].

Dans les années suivants sa réunification, le club remporte deux nouvelles coupes du Kazakhstan en 2001 puis en 2003 avant de gagner son deuxième titre de champion sous la houlette d'Alekseï Petrouchine en 2004. En fin d'année 2006, le retrait de la société des chemins de fer kazakh, principal sponsor du club, entraîne celui-ci dans une grave crise financière qui amène au départ d'une grande partie des joueurs tandis que le Kaïrat doit jouer la saison 2007 avec une équipe jeune et inexpérimentée qui termine treizième. Malgré une reprise par un groupe d'investisseurs en juillet 2007, les déboires financiers du club se poursuivent tout au long de l'année 2008 et, après s'être volontairement retiré de la première division à l'issue de la saison, le Kaïrat se déclare officiellement en faillite en début d'année 2009. Il prend par la suite part à la deuxième division où il termine premier, ce qui lui permet de faire son retour dans l'élite dès 2010[7].

Toujours en difficultés sur le plan financier, les performances du club restent médiocres entre 2010 et 2012 tandis que l'équipe stagne dans le bas de classement. Le Kaïrat est finalement racheté durant l'année 2012 par la société énergétique KazRosGaz, qui devient actionnaire majoritaire en rachetant 70% des parts du club et investi notamment dès 2013 dans un nouveau centre de formation tandis que Vladimír Weiss est nommé au poste d'entraîneur[15]. Par la suite, les résultats sportifs s'améliorent de manière drastique et le Kaïrat atteint le podium pour la première fois depuis 2005 dès la fin de la saison 2013 avant de remporter sa première coupe du Kazakhstan depuis 2003 l'année suivante.

Le club s'impose par la suite comme un candidat régulier au titre de champion, faisant concurrence avec le FK Astana mais échouant à l'emporter et ayant enchaîné pas moins de cinq places de deuxième entre 2015 et 2019. Il connaît en parallèle une domination marquée en coupe nationale, compétition dont il remporte quatre éditions sur cinq entre 2014 et 2018. Prenant également part de manière régulière à la Ligue Europa, le Kaïrat atteint notamment le stade des barrages en 2015, avant d'être finalement éliminé par l'équipe française des Girondins de Bordeaux[16].

Modifier

Bilan sportifModifier

PalmarèsModifier

Période kazakhe Période soviétique
  • Coupe internationale des syndicats de chemin de fer (1) :
    • Vainqueur : 1971.

Classements en championnatModifier

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat d'Union soviétique.

Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2
Championnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de football

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat du Kazakhstan.

Championnat du Kazakhstan de footballChampionnat du Kazakhstan de football D2Championnat du Kazakhstan de footballChampionnat du Kazakhstan de football D2Championnat du Kazakhstan de football

Bilan par saisonModifier

Légende
  • Vainqueur de la compétition
  • Vice-champion ou finaliste de la compétition
  • Troisième de la compétition
  • Promotion en division supérieure
  • Relégation en division inférieure

Période soviétiqueModifier

Bilan par saison[17]
Saison Championnat Coupe d'URSS
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1954 2e Zone 1 4e 29 22 11 7 4 25 13 +12 Deuxième tour
1955 2e Zone 2 10e 26 30 7 12 11 24 32 -8 Deuxième tour Q
1956 15e 28 34 9 10 15 41 52 -11 N/A
1957 2e Zone 3 7e 37 30 16 5 9 49 37 +12 Seizièmes de finale
1958 2e Zone 5 2e 45 30 20 5 5 62 20 +42 Premier tour Q
1959 2e Zone 6 6e 30 26 11 8 7 46 37 +19 N/A
1960 1re 18e 22 30 9 4 17 25 44 -19 Troisième tour Q
1961 17e 28 32 10 8 14 31 48 -17 Premier tour
1962 20e 17 18 5 7 6 14 14 0 Seizièmes de finale
1963 14e 32 38 10 12 16 28 47 -19 Demi-finales
1964 15e 26 32 8 10 14 23 27 -4 Huitièmes de finale
1965 2e 2e 38 30 13 12 5 37 17 +20 Quarts de finale
1966 1re 12e 35 36 12 11 13 30 39 -9 Quarts de finale
1967 14e 31 36 10 11 15 27 47 -20 Huitièmes de finale
1968 15e 32 38 12 8 18 33 42 -9 Quarts de finale
1969 17e 34 34 12 10 12 29 31 -2 Seizièmes de finale
1970 2e 2e 61 42 25 11 6 71 29 +42 Seizièmes de finale
1971 1re 8e 28 30 9 10 11 36 40 -4 Quarts de finale
1972 13e 26 30 6 14 10 23 27 -4 Huitièmes de finale
1973 9e 26 30 8 11 11 25 37 -12 Huitièmes de finale
1974 15e 26 30 8 10 12 37 47 -10 Huitièmes de finale
1975 2e 4e 47 38 20 7 11 58 34 +24 Quarts de finale
1976 1er 56 38 24 8 6 55 23 +32 Seizièmes de finale
1977 1re 8e 29 30 6 17 7 26 31 -5 Huitièmes de finale
1978 12e 25 30 9 7 14 29 41 -12 Huitièmes de finale
1979 13e 24 34 8 9 17 29 44 -15 Phase de groupes
1980 12e 30 34 10 11 13 33 44 -11 Huitièmes de finale
1981 12e 30 34 10 12 12 42 46 -4 Huitièmes de finale
1982 18e 24 34 7 10 17 34 56 -22 Phase de groupes
1983 2e 1er 60 42 25 10 7 78 36 +42 Seizièmes de finale
1984 1re 8e 34 34 13 8 13 44 42 +2 Deuxième tour
1985 9e 32 34 11 13 10 43 46 -3 Quarts de finale
1986 7e 30 30 11 8 11 33 39 -6 Seizièmes de finale
1987 12e 26 30 10 6 14 27 38 -11 Seizièmes de finale
1988 16e 16 30 6 4 20 25 53 -28 Seizièmes de finale
1989 2e 3e 50 42 23 9 10 75 39 +36 Huitièmes de finale
1990 17e 30 38 10 10 18 35 50 -15 Seizièmes de finale
1991 14e 40 42 17 6 19 58 52 +6 Premier tour
Premier tour

Période kazakheModifier

Bilan par saison[18]
Saison Championnat Coupe du Kazakhstan
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1992 1re 1er 53 26 16 5 5 48 22 +26 Vainqueur
1993 11e 18 22 5 3 14 23 41 -18 Deuxième tour
1994 11e 36 30 10 6 14 36 42 -6 Premier tour
1995 9e 41 30 13 2 15 37 35 +2 Premier tour
1996 6e 62 34 19 5 10 61 30 +31 N/A
1997 3e 53 26 16 5 5 52 14 +38 Vainqueur
1998[n 1] 2e 2e 6 3 2 0 1 11 5 +6 N/A
1999 1re 3e 64 30 21 1 8 62 19 +43
2000 4e 60 28 18 6 4 48 17 +31 Vainqueur
2001 5e 52 32 15 7 10 42 33 +9 Quarts de finale
Vainqueur
2002 7e 46 32 13 7 12 41 36 +5 Demi-finales
2003 7e 49 32 14 7 11 51 42 +9 Vainqueur
2004 1er 83 36 25 8 3 70 21 +49 Finale
2005 3e 62 30 18 8 4 56 22 +34 Finale
2006 7e 46 30 12 10 8 39 30 +9 Troisième tour
2007 13e 30 30 9 3 18 23 43 -20 Quarts de finale
2008 10e 34 30 9 10 11 25 28 -3 Quarts de finale
2009 2e 1er 42 26 19 4 3 63 21 +42 Premier tour
2010 1re 10e 29 32 6 11 15 17 38 -21 Troisième tour
2011 11e 22 32 8 8 16 30 49 -19 Quarts de finale
2012 10e 29 26 7 8 11 23 34 -11 Deuxième tour
2013 3e 33 32 12 12 8 56 28 +28 Deuxième tour
2014 3e 38 32 18 5 9 58 31 +27 Vainqueur
2015 2e 45 32 20 7 5 60 19 +41 Vainqueur
2016 2e 71 32 22 5 5 75 30 +45 Finale
2017 2e 78 33 23 9 1 75 28 +47 Vainqueur
2018 2e 62 33 19 5 9 60 33 +27 Vainqueur
2019 2e 68 33 22 2 9 65 32 +33 Quarts de finale
  1. Le Kaïrat est divisé en deux entités à l'issue de la saison 1997 : le CSKA-Kaïrat, contrôlé par le ministère de la défense kazakh et qui récupère la licence du Kaïrat, et le Kaïrat-SOPFK qui doit quant à lui repartir de la deuxième division.

Bilan continentalModifier

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du club est toujours donné en premier.

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Total
Asie
1997-1998 Coupe des coupes Premier tour   Vakhsh Qurghonteppa 3 - 0 1 - 2 4 - 2
Huitièmes de finale   Köpetdag Achgabat 3 - 1 0 - 2 3 - 3e
2000-2001 Coupe des coupes Premier tour   Regar-TadAZ Tursunzoda 2 - 0 1 - 1 3 - 1
Huitièmes de finale   Nebitçi Balkanabat 3 - 1 0 - 1 3 - 2
Quarts de finale   Esteghlal Téhéran 0 - 0 0 - 3 0 - 3
Europe
2002-2003 Coupe UEFA Tour préliminaire   Étoile rouge de Belgrade 0 - 2 0 - 3 0 - 5
2005-2006 Ligue des champions Premier tour Q   Artmedia Bratislava 2 - 0 1 - 4 ap 3 - 4
2006-2007 Coupe UEFA Premier tour Q   Fehérvár FC 0 - 2 0 - 3 0 - 5
2014-2015 Ligue Europa Premier tour Q   FK Kukës 1 - 0 0 - 0 1 - 0
Deuxième tour Q   Esbjerg fB 1 - 1 0 - 1 1 - 2
2015-2016 Ligue Europa Premier tour Q   Étoile rouge de Belgrade 2 - 1 2 - 0 4 - 1
Deuxième tour Q   Alashkert FC 3 - 0 1 - 2 4 - 2
Troisième tour Q   Aberdeen FC 2 - 1 1 - 1 3 - 2
Barrages   Girondins de Bordeaux 2 - 1 0 - 1 2 - 2e
2016-2017 Ligue Europa Premier tour Q   Teuta Durrës 5 - 0 1 - 0 6 - 0
Deuxième tour Q   Maccabi Tel-Aviv 1 - 1 1 - 2 2 - 3
2017-2018 Ligue Europa Premier tour Q   Atlantas Klaipėda 6 - 0 2 - 1 8 - 1
Deuxième tour Q   Skënderbeu Korçë 1 - 1 0 - 2 1 - 3
2018-2019 Ligue Europa Premier tour Q   UE Engordany 7 - 1 3 - 0 10 - 1
Deuxième tour Q   AZ Alkmaar 2 - 0 1 - 2 3 - 2
Troisième tour Q   Sigma Olomouc 1 - 2 0 - 2 1 - 4
2019-2020 Ligue Europa Premier tour Q   Široki Brijeg 2 - 1 2 - 1 4 - 2
Deuxième tour Q   Hapoël Beer-Sheva 1 - 1 0 - 2 1 - 3
2020-2021 Ligue Europa Premier tour Q   - - -
Légende
  • Victoire ou qualification pour le tour suivant
  • Match nul
  • Défaite ou élimination de la compétition

Personnalités du clubModifier

Présidents du clubModifier

Entraîneurs du clubModifier

La liste suivante présente les différents entraîneurs du club depuis sa fondation[19].

Joueurs emblématiquesModifier

Distinctions individuellesModifier

La liste suivante présente les joueurs ayant obtenu des distinctions individuelles notables au cours de leur passage au club.

Nom Période au club Performances
  Oleg Dolmatov 1967-1971 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS (ru) en 1971.
  Evstaphiy Pechlevanidis (en) 1980-1989 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1984.
  Sergueï Volguine (en) 1980-1981
1984-1985
1986-1989
1992
Footballeur kazakh de l'année en 1992.
Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1985.
  Evgueni Iarovenko 1984-1988 Liste des 33 meilleurs joueurs d'URSS en 1987.
  Rejepmyrat Agabaýew 1999-2002 Meilleur buteur du championnat kazakh en 1999.
  Arsen Tlekhugov 2003-2006 Meilleur buteur du championnat kazakh en 2004.
  Samat Smakov 2004-2006
2013-2014
Footballeur kazakh de l'année en 2004.
  Bauyrzhan Islamkhan 2014-2019 Footballeur kazakh de l'année en 2014.
  Gérard Gohou 2014-2017 Footballeur kazakh de l'année en 2015.
Meilleur buteur du championnat kazakh en 2015, 2016 et 2017.
  Aderinsola Eseola (en) 2018- Meilleur buteur du championnat kazakh en 2019.

Autres joueurs notablesModifier

Les joueurs ayant disputés des rencontres internationales au cours de leur passage au club sont marqués en gras.

Effectif actuelModifier

Effectif à jour au 16 avril 2020[20].

No. Nat. Position Nom du joueur
1   G Stas Pokatilov
2   D Sergey Keiler
4   D Nuraly Alip
5   D Gafurzhan Suyumbayev
6   M Jacek Góralski
7   A Abat Aimbetov
8   M Aybol Abiken
10   A Erkebulan Seydakhmet
11   A Aderinsola Eseola
13   M Kamo Hovhannisyan
14   M Adam Adakhadzhiev
15   D Nurlan Dairov
17   A Sultanbek Astanov
No. Nat. Position Nom du joueur
18   A Konrad Wrzesiński
19   A Artur Shushenachev
20   D Rade Dugalić
21   A Erkebulan Tungyshbaev
22   M Nebojša Kosović
23   A Vyacheslav Shvyrev
24   D Dino Mikanović
25   A Kirill Kolesnitchenko
27   M Gulzhigit Alykulov
28   M Alibi Tuzakbaev
29   M Daniyar Usenov
30   G Danil Ustimenko
31   G Dinmukhammed Zhomart

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a et b (ru) « История клуба », sur fckairat.kz (consulté le 20 mars 2020)
  3. (ru) « 1960 год. Часть первая », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  4. « Le football dans les RSS : #8 Le Kazakhstan - La première épopée en Classe A du Kairat Alma-Ata », sur footballski.fr, (consulté le 20 mars 2020)
  5. (ru) « Неистовый Остроушко », sur caravan.kz,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  6. (ru) « Умер Виктор Шведков », sur kaz-football.kz,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  7. a et b (en) « 9 things you should know about FC Kairat », sur scotsman.com, (consulté le 20 mars 2020)
  8. (ru) « “Кайрат” 80-х: “административный” подход », sur caravan.kz,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  9. (ru) « В этот день », sur caravan.kz,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  10. (ru) « Почему тренеры футбольной сборной остаются не востребованы в Казахстане? », sur caravan.kz,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  11. (ru) « «Кайрат»: ВЫБОР МАСУДОВА », sur caravan.kz,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  12. (ru) « "Кайрат": Команда-скандал », sur caravan.kz,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  13. (ru) « Глава 48. ПУТЕШЕСТВИЕ КАЗАХСТАНСКОГО ФУТБОЛА ИЗ ЕВРОПЫ В АЗИЮ - И ОБРАТНО », sur lyakhov.kz,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  14. (ru) « Точки бифуркации – «Кайрат» против «Кайрата», словно брат против брата », sur sportsarena.kz,‎ (consulté le 20 mars 2020)
  15. « Le gratin Kairat Almaty », sur footballski.fr, (consulté le 20 mars 2020)
  16. « Ligue Europa - Barrages: Bordeaux qualifié malgré sa défaite chez les Kazakhs du Kairat Almaty (2-1) », sur eurosport.fr, (consulté le 20 mars 2020)
  17. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le 18 juillet 2019)
  18. (ru) « Statistiques de la période kazakhe », sur wildstat.ru (consulté le 18 juillet 2019)
  19. (ru) « Entraîneurs du Kaïrat Almaty », sur footballfacts.ru (consulté le 29 janvier 2020)
  20. « Effectif du Kaïrat Almaty », sur transfermarkt.fr (consulté le 24 décembre 2019)