Ouvrir le menu principal

FK Torpedo Moscou

club russe de football
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Torpedo (homonymie).
Torpedo Moscou
Logo du Torpedo Moscou
Généralités
Nom complet Футбольный клуб «Торпедо» Москва
(Futbolny klub «Torpedo» Moscou)
Surnoms Tchiorno-Belye (Les noirs et blancs)
Avtozavodtsy
Noms précédents Proletarskaïa Kouznitsa (1924-1930)
AMO (1930-1932)
ZIS (1933-1936)
Torpedo-Loujniki (1996-1998)
Fondation (95 ans)
Statut professionnel -
-
Couleurs noir et blanc
Stade Stade Eduard Streltsov
(13 450 places)
Siège ul. Luzhnetskaya-Naberezhnaya 24
119048 Moscou
Championnat actuel Deuxième division russe
Propriétaire Drapeau : Russie Roman Avdeïev
Président Drapeau : Russie Elena Elentseva
Entraîneur Drapeau : Russie Sergueï Ignachevitch
Joueur le plus capé Drapeau : URSS Viktor Choustikov (493)
Meilleur buteur Drapeau : URSS Valentin Ivanov (139)
Site web torpedo.ru
Palmarès principal
National[1] Coupe de Russie (1)
Championnat d'URSS (3)
Coupe d'URSS (6)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football D2 2019-2020
0

Le Torpedo Moscou (en russe : «Торпедо» Москва) est un club de football russe fondé en 1924 et basé dans la ville de Moscou, capitale du pays.

Évoluant dans un premier temps au sein du championnat de la ville de Moscou, il intègre en 1936 la deuxième division soviétique avant d'être promu dans l'élite deux ans plus tard en 1938. Le club s'établit par la suite comme une figure récurrente du championnat soviétique d'après-guerre, l'emportant à trois reprises en 1960, 1965 et 1976. Il se fait également remarquer dans la Coupe nationale qu'il remporte six fois entre 1949 et 1986.

Après la fin de l'Union soviétique en 1991, le Torpedo est intégré directement au sein de la première division russe et remporte notamment la première édition de la Coupe de Russie en 1993. Enchaînant par la suite les places de haut et de bas de classement, le club est finalement relégué pour la première fois de son histoire à l'issue de la saison 2006. Il connaît par la suite de multiples problèmes financiers, qui l'amènent notamment à perdre son statut professionnel pour un temps en 2009 et à évoluer principalement dans les échelons inférieurs, malgré un bref retour dans l'élite lors de la saison 2014-2015. Il évolue en deuxième division russe depuis la saison 2019-2020.

Le club est historiquement lié à la grande entreprise automobile ZIL, qui est son propriétaire de 1930 à 1996, puis de 2009 à 2017. Il est par la suite racheté par son propriétaire actuel, l'oligarque Roman Avdeïev, en octobre 2017.

HistoireModifier

Période soviétique (1924-1991)Modifier

Débuts et premier âge d'or (1924-1949)Modifier

Le club est fondé le 17 août 1924 sous le nom Proletarskaïa Kouznitsa (pour « Forges prolétaires ») par le syndicat des métallurgistes d'Union soviétique[2]. Il évolue dans un premier temps au sein du championnat local de Moscou avant d'être repris en 1930 par la société automobile Avtomobilnoïe Moskovskoïe Obchtchestvo (AMO, future ZIL), qui donne son nom à l'équipe dans la foulée. Devenant par la suite le ZIS en 1933, il adopte finalement son appellation historique Torpedo à partir de 1936[3]. Ces premières années voient notamment passer par le club Viktor Maslov, Konstantin Chtchekostski ou encore Mikhaïl Rouchtchinski. Lors de l'organisation du premier championnat soviétique en 1936, le Torpedo est dans un premier temps placé au sein de la deuxième division, où il termine deuxième derrière le Dinamo Tbilissi lors du championnat de printemps puis quatrième à l'automne. Bien que finissant sixième la saison suivante, il tire profit de l'expansion de la première division de neuf à vingt-six équipes pour intégrer l'élite à partir de la saison 1938. Les saisons d'avant-Seconde Guerre mondiale voient par la suite l'équipe termine entre la neuvième et la onzième position[4].

Les années suivants la fin de la guerre s'accompagnent d'une période faste pour le club, qui termine troisième du championnat dès 1945 avant de devenir un habitué des cinq premières places à la fin des années 1940, notamment aidé par les buteurs Oleksandr Ponomarov et Gueorgui Jarkov ainsi que d'autres joueurs tels que Nikolaï Morozov, Piotr Petrov, Antonin Sochnev, Pavel Solomatine ou encore le naturalisé Agustín Gómez Pagóla. Il connaît dans le même temps des parcours notables en Coupe d'Union soviétique, atteignant quatre fois les demi-finales entre 1944 et 1949, qui amènent notamment à une finale perdue face au Spartak Moscou en 1947 suivi d'une victoire à l'issue de l'édition 1949 contre le Dynamo Moscou, donnant au Torpedo son premier titre national[4].

Deuxième âge d'or puis une équipe de coupe (1950-1991)Modifier

 
Affiche de la finale de la Coupe d'Union soviétique de 1961 contre le Chakhtar Donetsk.

Avec le départ progressif des principaux joueurs de l'après-guerre, le club connaît une période de transition entre 1950 et 1952 qui le voit enchaîner les places de bas de classement, bien que remportant une deuxième coupe nationale face au Spartak Moscou en 1952 sous les ordres de Viktor Maslov. Remplacé par Nikolaï Morozov puis Konstantin Beskov entre 1953 et 1956, le retour de Maslov en 1957 s'accompagne d'une nouvelle période faste qui connaît son apogée avec un doublé Coupe-Championnat en 1960, ainsi que deux places de vice-champion en 1957 et 1961 et deux finales de coupe en 1958 et 1961. Les principales figures de cette période sont cette fois les buteurs Guennadi Goussarov, Valentin Ivanov et Eduard Streltsov ainsi que Viktor Choustikov, Slava Metreveli, Leonid Ostrovskiy ou encore Valeri Voronine[4].

Emmené par cette génération dorée, le Torpedo remporte son deuxième championnat en 1965 et découvre dans la foulée les compétitions européennes en prenant part à la Coupe des clubs champions en 1966, où il est sorti d'entrée par l'Inter Milan. Il remporte par ailleurs nouvelle coupe nationale en 1968. L'équipe tombe cependant en fin de cycle par la suite, bien que remportant sa cinquième coupe d'Union soviétique en 1972, et retombe au classement, bien que restant un habitué des places de haut de tableau et remportant notamment la phase d'automne du championnat 1976. Elle se démarque à partir de là plus pour ses parcours en coupe nationale, enchaînant ainsi six finales entre 1977 et 1991, principalement sous la houlette de Valentin Ivanov, qui entraîne le club de 1980 à 1991, mais n'en remportant cependant qu'une seule en 1986 contre le Chakhtior Donetsk. Cette dernière victoire permet ainsi au club de prendre part dans la foulée à la Coupe des coupes où elle atteint le stade des quarts de finale avant d'être éliminée par les Girondins de Bordeaux. L'équipe est alors principalement connue pour ses défenseurs tels que Vladimir Boutourlakine, Vassili Joupikov, Viktor Krouglov ou encore Sergueï Prigoda qui finissent tous en tant qu'internationaux soviétiques et font partie des joueurs les plus capés de l'histoire du club[4].

Période russe (depuis 1992)Modifier

Débuts en championnat russe et relégation (1992-2006)Modifier

Avec la chute de l'Union soviétique et la fin de son système footballistique en fin d'année 1991, le Torpedo est intégré dans la foulée au sein de la nouvelle première division russe à partir de la saison 1992. Finissant onzième pour sa première année puis septième en 1993, le club remporte tout de même la première édition de la Coupe de Russie cette année-là face au CSKA Moscou, notamment emmené par Sergueï Choustikov, Nikolaï Savitchev ou encore Igor Tchougaïnov. Les années qui suivent sont cependant difficiles pour l'équipe qui est finalement vendue en 1996 par la ZIL et rachetée par société Loujniki[4].

Emmené par l'entraîneur Vitali Chevtchenko, en place entre 1998 et 2002, le Torpedo connaît une très bonne période durant ces années-là qui le voit ainsi finir systématiquement entre la troisième et la quatrième place, avec notamment des joueurs comme Aleksandr Chirko, Viatcheslav Daïev, Igor Semchov ou encore Dmitri Viazmikine. Après le départ de Chetchenko et son remplacement par Sergueï Petrenko à la mi-saison 2002, les résultats de l'équipe retombent progressivement tandis que les difficultés financières s'enchaînent, jusqu'à s'effondrer complètement lors de la saison 2006 qui voit le club terminer avant-dernier du championnat avec vingt-deux points en trente matchs et être relégué en deuxième division pour la première fois de son histoire[4].

Passage dans les échelons inférieurs (depuis 2007)Modifier

Après avoir fini sixième pour ses débuts au deuxième échelon, les problèmes financiers de l'équipe continuent à la plomber sportivement, amenant à une nouvelle relégation à l'issue de la saison 2008 après une dix-huitième place sur vingt-deux. Dans la foulée de cette nouvelle descente, le Torpedo est racheté par son propriétaire historique la ZIL en mars 2009 dans le cadre d'une éventuelle fusion avec son autre équipe du Torpedo-ZIL[5]. Celle-ci échoue cependant et le club n'a d'autre choix que de disputer la saison 2009 au sein de la quatrième division amateur, où il remporte aisément le groupe de la ville de Moscou.

Retrouvant son statut professionnel et découvrant ainsi la troisième division pour la saison 2010, l'équipe dirigée par Sergueï Pavlov puis Igor Tchougaïnov parvient à terminer première du groupe Centre et retrouve ainsi le deuxième échelon pour la saison 2011-2012. Finissant huitième cette saison-là, le club connaît ensuite un exercice 2012-2013 difficile qui le voit terminer quatorzième à trois points de la relégation. Repris en main par Aleksandr Borodiouk pour la saison suivante, l'équipe termine cette fois troisième et barragiste du championnat, à quatre points des places de promotion directe. Confronté ainsi au Krylia Sovetov Samara lors du barrage de promotion, le Torpedo l'emporte dans un premier temps chez lui sur le score de 2-0 grâce à des buts d'Aleksandr Salouguine et Oleg Vlasov. Il obtient par la suite un match nul et vierge à Samara au match retour qui lui permet de retrouver la première division avec huit années d'absence lors de la saison 2014-2015[6].

Ce retour dans l'élite est cependant très difficile pour l'équipe qui enchaîne des défaites à l'extérieur 4-1 puis 8-1 lors des deux premières journées contre le CSKA Moscou puis le Zénith Saint-Pétersbourg. Elle passe par la suite la quasi-totalité du championnat parmi les places de relégation, directe ou de barragiste, avant de finalement termine quinzième et avant-dernière et d'être directement reléguée au terme de l'exercice. Dans la foulée de cette descente, le club est à nouveau rattrapé par ses problème financiers qui le forcent à abandonner une éventuelle participation à la deuxième division, tandis qu'une dissolution est même évoquée[7]. Finalement, grâce au soutien financier de la ZIL[8], le Torpedo parvient à conserver son statut professionnel et est finalement inscrit au sein du groupe Centre de la troisième division pour la saison 2015-2016[9].

Après avoir fini douzième cette saison-là puis troisième à l'été 2017, le club connaît un nouveau changement de propriétaire au mois d'octobre 2017, étant cette fois racheté par l'oligarque Roman Avdeïev[10]. Dirigé par Igor Kolyvanov à partir du mois de juin 2017, le Torpedo termine dans un premier temps sixième l'année suivante avant de finalement l'emporter à l'issue de la saison 2018-2019 et d'effectuer son retour en deuxième division[11]. Le contrat de Kolyvanov n'est cependant pas prolongé à l'issue de l'exercice et il quitte le club en fin de saison[12] et est remplacé par Sergueï Ignachevitch[13]. Cité parmi les principaux prétendants à la montée en première division[14], le Torpedo connaît un début d'exercice 2019-2020 très positif le voyant dominer pendant un temps le championnat, bien qu'une baisse de forme le place finalement en deuxième position au moment de la trêve hivernale[15].

Bilan sportifModifier

PalmarèsModifier

Palmarès du Torpedo Moscou
Ère russe Ère soviétique

Classements en championnatModifier

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat d'Union soviétique de 1936 à 1991.

Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2 
Championnat d'URSS de football 
Championnat d'URSS de football 

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat de Russie depuis 1992.

Championnat de Russie de football 
Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de footballChampionnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D4Championnat de Russie de football D2 

Bilan européenModifier

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du club est toujours donné en premier.

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Total
  Représentant de l'Union soviétique
1966-1967 Coupe des clubs champions Premier tour   Inter Milan 0 - 0 0 - 1 0 - 1
1967-1968 Coupe des coupes Premier tour   Motor Zwickau 0 - 0 1 - 0 1 - 0
Deuxième tour   Spartak Trnava 3 - 0 3 - 1 6 - 1
Quarts de finale   Cardiff City 1 - 0 0 - 1 1 - 1
0 - 1 [n 1]
1969-1970 Coupe des coupes Tour préliminaire   Rapid Vienne 1 - 1 0 - 0 1 - 1e
1973-1974 Coupe des coupes Premier tour   Athletic Bilbao 0 - 0 0 - 2 0 - 2
1975-1976 Coupe UEFA Premier tour   SSC Naples 4 - 1 1 - 1 5 - 2
Deuxième tour   Galatasaray 3 - 0 4 - 2 7 - 2
Troisième tour   Dynamo Dresde 3 - 1 0 - 3 3 - 4
1977-1978 Coupe des clubs champions Premier tour   Benfica Lisbonne 0 - 0 ap 0 - 0 0 - 0
(1 - 4 tab)
1978-1979 Coupe UEFA Premier tour   Molde FK 4 - 0 3 - 3 7 - 3
Deuxième tour   VfB Stuttgart 2 - 1 0 - 2 2 - 3
1982-1983 Coupe des coupes Premier tour   Bayern Munich 1 - 1 0 - 0 1 - 1e
1986-1987 Coupe des coupes Premier tour   Haka Valkeakoski 3 - 1 2 - 2 5 - 3
Deuxième tour   VfB Stuttgart 3 - 0 5 - 3 8 - 3
Quarts de finale   Girondins de Bordeaux 3 - 2 0 - 1 3 - 3e
1988-1989 Coupe UEFA Premier tour   Malmö FF 2 - 1 0 - 2 2 - 3
1989-1990 Coupe des coupes Premier tour   Cork City 5 - 0 1 - 0 6 - 0
Deuxième tour   Grasshoppers Zurich 1 - 1 0 - 3 1 - 4
1990-1991 Coupe UEFA Premier tour   GAIS 4 - 1 1 - 1 5 - 2
Deuxième tour   Séville FC 3 - 1 1 - 2 4 - 3
Troisième tour   AS Monaco 2 - 1 2 - 1 4 - 2
Quarts de finale   Brøndby IF 1 - 0 ap 0 - 1 1 - 1
(2 - 4 tab)
1991-1992 Coupe UEFA Premier tour   Hallescher FC 3 - 0 1 - 2 4 - 2
Deuxième tour   Sigma Olomouc 0 - 0 0 - 2 0 - 2
  Représentant de la Russie
1992-1993 Coupe UEFA Premier tour   Manchester United 0 - 0 ap 0 - 0 0 - 0
(4 - 3 tab)
Deuxième tour   Real Madrid 3 - 2 2 - 5 5 - 7
1993-1994 Coupe des coupes Premier tour   Maccabi Haïfa 1 - 0 1 - 3 2 - 3
1996-1997 Coupe UEFA Deuxième tour Q   Hajduk Split 2 - 0 0 - 1 2 - 1
Premier tour   Dinamo Tbilissi 0 - 1 1 - 1 1 - 2
1997 Coupe Intertoto Groupe 12   Merani Tbilissi N/A 2 - 0 Premier
  Iraklis Thessalonique 4 - 1 N/A
  Floriana FC N/A 1 - 0
  SV Ried 2 - 0 N/A
Demi-finales   AJ Auxerre 4 - 1 0 - 3 4 - 4e
2000-2001 Coupe UEFA Premier tour   Lausanne-Sport 0 - 2 2 - 3 2 - 5
2001-2002 Coupe UEFA Premier tour   Ipswich Town 1 - 2 1 - 1 2 - 3
2003-2004 Coupe UEFA Tour préliminaire   SP Domagnano 5 - 0 4 - 0 9 - 0
Premier tour   CSKA Sofia 1 - 1 1 - 1 2 - 2
(3 - 2 tab)
Deuxième tour   Villarreal CF 1 - 0 0 - 2 1 - 2
  1. Match d'appui.
Légende
  • Victoire ou qualification pour le tour suivant
  • Match nul
  • Défaite ou élimination de la compétition

PersonnalitésModifier

EntraîneursModifier

La liste suivante présente les différents entraîneurs du club depuis 1931[16].

Joueurs emblématiquesModifier

Distinctions individuellesModifier

 
Le « Pelé russe » Eduard Streltsov passe l'intégralité de sa carrière au Torpedo au cours des années 1950 et 1960.
 
Auteur de 139 buts entre 1952 et 1966, Valentin Ivanov est le meilleur buteur de l'histoire du club.
 
L'international russe Igor Semchov évolue au Torpedo de 1998 à 2005.

La liste suivante présente les joueurs ayant obtenus des distinctions individuelles notables au cours de leur passage au club.

Nom Période au club Performances
  Anatoli Akimov 1945-1948
1951-1952
Équipe-type du championnat soviétique en 1948.
  Oleksandr Ponomarov 1945-1950 Meilleur buteur du championnat soviétique en 1946.
Équipe-type du championnat soviétique en 1948.
  Valentin Ivanov 1952-1966 Meilleur buteur de l'histoire du club (139 buts).
Meilleur buteur de la Coupe du monde 1962.
Équipe-type du championnat soviétique à neuf reprises entre 1955 et 1964.
  Eduard Streltsov 1954-1958
1965-1970
Footballeur soviétique de l'année en 1967 et 1968.
Meilleur buteur du championnat soviétique en 1955.
Équipe-type du championnat soviétique à six reprises entre 1955 et 1968.
  Slava Metreveli 1956-1962 Équipe-type du championnat soviétique entre 1958 et 1962.
  Valeri Voronine 1958-1969 Footballeur soviétique de l'année en 1964 et 1965.
Équipe-type du championnat soviétique entre 1962 et 1965.
  Viktor Choustikov 1958-1972 Joueur le plus capé de l'histoire du club (493 matchs).
Équipe-type du championnat soviétique en 1963 et 1964.
  Anzor Kavazachvili 1961-1968 Gardien soviétique de l'année en 1965 et 1967.
Équipe-type du championnat soviétique en 1967.
  Guennadi Goussarov 1957-1962 Meilleur buteur du championnat soviétique en 1960 et 1961.
  Sergueï Prigoda 1975-1988 Équipe-type du championnat soviétique en 1977.
  Vadim Nikonov 1966-1975
1977-1978
Équipe-type du championnat soviétique en 1974.
  Viktor Bannikov 1970-1973 Gardien soviétique de l'année en 1970.
Équipe-type du championnat soviétique en 1970.
  Viktor Krouglov 1972-1981
1984-1988
Équipe-type du championnat soviétique en 1976.
  Viatcheslav Chanov 1979-1984 Gardien soviétique de l'année en 1981.
  Valeri Sarytchev 1982-1991 Gardien soviétique de l'année en 1991.
  Sergueï Choustikov 1988-1996 Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1995.
  Andreï Afanasiev 1989-1994 Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1992, 1993 et 1994.
  Aleksandr Podchivalov 1991-1993 Gardien russe de l'année en 1993.
  Igor Semchov 1998-2005 Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 2002, 2004 et 2005.
  Dmitri Viazmikine 2000-2001 Meilleur buteur du championnat russe en 2001.

Joueurs les plus capés du clubModifier

# Nom Période Matchs
1   Viktor Choustikov 1958-1972 493
2   Aleksandr Poloukarov 1980-1991 395
3   Sergueï Prigoda 1976-1988 393
4   Vladimir Iourine 1970-1980 355
5   Sergueï Petrenko 1974-1985 331
6   Valentin Ivanov 1953-1966 311
7   Leonid Pakhomov 1967-1976 309
8   Vassili Joupikov 1977-1985 307
9   Sergueï Agachkov 1987-1992, 1994-1997 278
10   Guennadi Grichine 1986-1995 277

Meilleurs buteurs du clubModifier

# Nom Période Buts
1   Valentin Ivanov 1953-1966 139
2   Eduard Streltsov 1954-1958, 1965-1970 117
3   Oleksandr Ponomarov 1945-1950 101
4   Guennadi Goussarov 1957-1962 82
5   Gueorgui Jarkov 1939-1940, 1945-1951 67
6   Iouri Savitchev 1985-1990 62
7   Igor Semchov 1998-2005 59
8   Piotr Petrov 1938-1940, 1945-1949 59
9   Nikolaï Vassiliev 1976-1985 55
10   Vladimir Grechniov 1985-1990, 1995 47

Joueurs internationauxModifier

Les joueurs internationaux suivants ont joué pour le club. Ceux ayant représenté leur équipe nationale durant leur passage au Torpedo sont marqués en gras.

URSS/Russie
Pays de l'ex-URSS
Europe
Afrique
Océanie

Évolution du blasonModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (ru) « Цель — вернуться в премьер-лигу! "Торпедо" отмечает 95-летний юбилей », sur tass.ru,‎ (consulté le 16 août 2019)
  3. (ru) « НАМ 90 ЛЕТ!!! », sur fc-tm.ru,‎ (consulté le 22 mars 2019)
  4. a b c d e et f (ru) « История », sur fc-tm.ru (consulté le 22 mars 2019)
  5. (ru) « Объединение Торпедо состоялось », sur football.ua,‎ (consulté le 22 mars 2019)
  6. (ru) « «Торпедо» вернулось в премьер-лигу спустя 8 лет », sur sports.ru,‎ (consulté le 22 mars 2019)
  7. (ru) « Футбольный клуб "Торпедо" не выступит в чемпионате ФНЛ-2015/16 », sur tass.ru,‎ (consulté le 22 mars 2019)
  8. (ru) « Игнатьев: ЗИЛ определил, что будет финансировать «Торпедо» на уровне второй лиги », sur championat.com,‎ (consulté le 22 mars 2019)
  9. (ru) « «Торпедо» подало документы на участие в зоне «Центр» второго дивизиона », sur championat.com,‎ (consulté le 22 mars 2019)
  10. (ru) « «Торпедо» меняет владельца и президента », sur kommersant.ru,‎ (consulté le 22 mars 2019)
  11. (ru) « «Торпедо» вернулось в ФНЛ! », sur 1fnl.ru,‎ (consulté le 26 mai 2019)
  12. (ru) « "Торпедо" после выхода в ФНЛ не продлило контракт с Колывановым », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 3 juin 2019)
  13. (ru) « Игнашевич назначен на пост главного тренера ФК "Торпедо" », sur tass.ru,‎ (consulté le 4 juin 2019)
  14. (ru) « ФНЛ-2019/20: «Нижний» — фаворит. Больше ничего не ясно », sur sportbox.ru,‎ (consulté le 4 juillet 2019)
  15. (ru) « Жуткий ноябрь Игнашевича: «Ротор» — осенний чемпион! », sur sportbox.ru,‎ (consulté le 23 novembre 2019)
  16. (ru) « ТРЕНЕРЫ », sur footballfacts.ru (consulté le 22 mars 2019)

Liens externesModifier