Ouvrir le menu principal

Régiment Royal cavalerie
Image illustrative de l’article Régiment Royal cavalerie
Étendard du régiment Royal cavalerie, avers

Création 1635
Dissolution 1815
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle cavalerie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiment Cardinal-Duc, régiment Royal et régiment du Dauphin.

Le régiment Royal cavalerie est un régiment de cavalerie du Royaume de France créé en 1635.

Sommaire

LignageModifier

  • 16 mai 1635 : création du régiment Cardinal-Duc cavalerie
  • 1er août 1643 : renommé régiment Royal cavalerie
  • 1er décembre 1761 : renforcé par incorporation du régiment de Vogué cavalerie[1]
  • 1er janvier 1791 : renommé 2e régiment de cavalerie
  • 24 septembre 1803 : transformé en 2e régiment de cuirassiers
  • 1814 : renommé régiment de cuirassiers du Dauphin
  • 1815 (Cent-Jours) : renommé 2e régiment de cuirassiers
  • 1815 : licencié

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

6 étendards « de ſoye bleue, Soleil au milieu & fleurs de lys brodées d’or & deviſe du Roi, Nec pluribus impar, frangez d’or »[2].

HabillementModifier

 
Cuirassiers du 2e régiment de cuirassiers de la Grande Armée, illustration de Vernet de la série La grande armée de 1812.

HistoriqueModifier

Mestres de camp-lieutenants et colonelsModifier

  • 16 mai 1635 : François de Barthon, vicomte de Montbas
  • 13 janvier 1654 : Jean François de Trémollet-Buccelli, marquis de Montpezat, maréchal de camp le 4 mai 1646, lieutenant-général le 10 mars 1651, † avril 1677
  • 23 janvier 1654 : Louis François de Trémollet-Buccelli, marquis de Montpezat, fils du précédent
  • avril 1666 : François, duc de La Rochefoucauld, maréchal de camp le 19 mai 1646, † 17 mars 1680
  • 1670 : N. du Saillant, comte d’Estaing
  • 4 février 1672 : N., marquis de Plancy
  • avril 1674 : François-Philippe de Castille, marquis de Chenoise
  • 29 août 1675 : Nicolas Auguste de La Baume, marquis de Montrevel, maréchal de France en 1702
  • 22 juillet 1677 : Léonor Marie du Maine, comte du Bourg, maréchal de France en 1724
  • décembre 1701 : N. du Maine, comte du Bourg
  • 19 décembre 1706 : Maximilien Henri de Béthune, duc de Sully
  • 1712 : Louis, comte de Melun
  • 1724 : N., prince d’Épinoy
  • 25 février 1738 : Anne Pierre d’Harcourt, comte de Beuvron
  • 6 mars 1743 : Augustin Louis Hennequin, marquis d’Ecquevilly
  • 10 février 1759 : Armand Louis, marquis de Sérent
  • 15 février 1771 : Armand François Hennequin, comte d’Ecquevilly
  • 10 mars 1788 : Ferdinand de Châtillon, marquis de Moyria
  • 21 septembre 1788 : Henri Thomas Charles de Preissac-Fézenzac, duc d’Esclignac
  • 5 février 1792 : Louis de La Pinserie d’Hauboutet
  • 23 mai 1792 : Edme Henri de Beaujeu
  • 15 mai 1793 : Xavier Frédéric de Marne
  • 9 novembre 1793 : Jacques Magron
  • 27 juillet 1794 : Jean Antoine Étienne Radal
  • 7 décembre 1798 : Jean Frédéric Yvendorf
  • 27 décembre 1805 : Claude Louis, baron Chouard
  • 7 septembre 1811 : Pierre Rolland
  • 5 novembre 1813 : N. Morin
  • 17 mars 1814 : Louis, baron de La Biffe
  • 28 septembre 1814 : Jean Guillaume de Lacroix
  • avril 1815 : N. Grandjean

Campagnes et bataillesModifier

2e régiment de cavalerie

Le 2e régiment de cavalerie a fait les campagnes de 1792 à 1794 à l’armée du Rhin.

Campagnes des ans IV et V à l’armée de Rhin-et-Moselle ; an VI à l’armée d’Allemagne ; an VIII et IX aux armées de réserve et d’Italie.
Faits d’armes : bataille d’Heidenheim et combat de Freising, les 3 août et 2 septembre 1796 ; deuxième passage du Rhin, le 20 avril 1797 ; bataille de Marengo, le 14 juin 1800. Ce régiment est un des trois qui, dans cette bataille, enveloppèrent six bataillons de grenadiers autrichiens et leur firent mettre bas les armes.

2e régiment de cuirassiers

Campagnes de l’an XIII au corps de réserve de cavalerie ; de l’an XIV à 1808 à la Grande Armée ; 1809 et 1810 à l’armée du Rhin (corps de réserve de l’Allemagne) ; 1811 et 1812 à l’armée d’Allemagne et au corps d’observation de l’Elbe ; 1813 au 1er corps de réserve de cavalerie de la Grande Armée ; 1814 à Hambourg (1er corps de cavalerie) ; 1815 à la 2e division de réserve de cavalerie.

Après son lienciement, le fond du 2e régiment de cuirassiers est entré, avec le fond du 8e, dans la composition du 3e régiment de cuirassiers dit d’Angoulême.

QuartiersModifier

Notes et référencesModifier

  1. Ordonnance du 1er décembre 1761, État militaire de France pour l’année 1762, p. 380.
  2. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1739

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Cinquième abrégé de la carte du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis novembre 1737, jusqu’en décembre 1738, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris 1739
  • Chronique historique-militaire, Pinard, tomes 4 et 6, Paris 1761 et 1763
  • État militaire de France pour l’année 1762, par MM. Montandre-Longchamps, chevalier de Montandre, et de Roussel, cinquième édition, chez Guyllin, Paris 1762

Article connexeModifier

Lien externeModifier