Ouvrir le menu principal

Bataille du faubourg Saint-Antoine

combat du faubourg Saint-Antoine
Bataille du faubourg Saint-Antoine
Description de cette image, également commentée ci-après
Huile sur toile anonyme contemporaine de la bataille,
château de Versailles, XVIIe siècle.
Informations générales
Date
Lieu Porte Saint-Antoine, Paris
Issue Indécise
Forces en présence
Royalistes menés par TurenneTroupes de Condé

La bataille ou combat du faubourg Saint-Antoine a eu lieu à Paris le lors de la Fronde entre l'armée royale commandée par Turenne et les troupes de la Fronde commandées par Condé.

Déroulement de la batailleModifier

Condé et ses troupes sont au pied des remparts de Paris, dans le faubourg Saint-Antoine ; les portes sont closes et ils risquent d'être pris en tenaille entre la muraille et les troupes royales conduites par Turenne, qui arrivent de l'est.

Anne-Marie-Louise d'Orléans (la Grande Mademoiselle), fille de Gaston d’Orléans, convaincue par le comte de Fiesque, que Condé a envoyé pour faire connaître sa situation désespérée, fait tirer le canon de la Bastille sur les troupes royales et ouvrir la porte Saint-Antoine, ce qui permet à Condé d’entrer dans la ville.

En octobre 1652, Condé sera finalement forcé de rendre Paris aux forces royalistes, mettant fin à la période de la Fronde. La Bastille est redevenue par la suite sous contrôle royaliste[1].

Notes et référencesModifier

  1. Thomas Munck, Seventeenth Century Europe: 1598-1700, p. 212.

BibliographieModifier

  • Éric Hazan, L'invention de Paris : il n'y a pas de pas perdus, Paris, Seuil, coll. « Fiction & Cie », 2002, (ISBN 2-02-054093-2).
  • M. Le Bas, France. Annales historiques, Paris, F. Didot frères, 1840, OCLC 656850085.
  • (en) Thomas Munck, Seventeenth Century Europe : 1598-1700, Londres, Macmillan, 1990, (ISBN 978-0-333-28641-8)
  • Sainte-Aulaire, Louis Clair de Beaupoil Le Comte de, Histoire de la Fronde, tome 3, Paris, Baudouin Frères, 1823, OCLC 562330561.
  • (en) Geoffrey Treasure, Mazarin : the Crisis of Absolutism in France, Londres, Routledge, 1997, (ISBN 978-0-415-16211-1).