Ouvrir le menu principal
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
La Garde nationale de Paris part pour l’armée, septembre 1792, toile de Léon Cogniet.
Années :
1789 1790 1791  1792  1793 1794 1795
Décennies :
1760 1770 1780  1790  1800 1810 1820
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Photographie Philosophie Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1792 du calendrier grégorien.

Sommaire

ÉvénementsModifier

 Sommaire :  Haut - Janvier - Février - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre 

JanvierModifier

FévrierModifier

  • Décret du 1er février 1792 sur les passeports, sanctionné le 28 mars, qui rétablit le contrôle interne de la circulation[4].
  • 7 février : traité de Berlin ; alliance défensive entre la Prusse et l’Autriche contre la Pologne et la France révolutionnaire, ratifié le 19 février[5].
  • 9 février : décret prononçant le séquestre des biens des émigrés, sanctionné le 11 par le roi[2].
  • 27 février : trois cents « citoyennes de Paris » déposent une adresse à l'Assemblée nationale où elles font part aux législateurs de leur droit et de leur volonté de porter les armes dans des bataillons féminins[6].

MarsModifier

  • 6 mars : Pauline Léon, à la tête d'une députation de citoyens, lit à l'Assemblée législative une pétition signée par 319 femmes demandant la permission d'organiser une garde nationale féminine[6]
  • 10 mars : discours de Brissot contre le ministre Lessart, opposé à la guerre ; il est mis en accusation pour trahison. Les ministres feuillants démissionnent à sa suite. Dumouriez est nommé aux Affaires étrangères le 15 mars. Et le 23 mars un gouvernement brissotin se constitue avec Étienne Clavière aux finances et Roland à l’intérieur[7] (fin le 13 juin).
  • 24 mars : décret reconnaissant les droits politiques des hommes libres de couleur et Noirs libres, ratifié par le roi le 4 avril[8].
  • 28 mars :
    • décret d'amnistie pour les crimes politiques[2].
    • une loi sanctionnée par le roi le 4 avril donne l'égalité des droits politiques pour les libres de couleur[9].
  • 30 mars : décret de confiscation des biens des nobles émigrés depuis le [2].

AvrilModifier

 
Rouget de l'Isle chante La Marseillaise pour la première fois.

MaiModifier

JuinModifier

 
Les Tuileries, 20 juin 1792 par Alfred Elmore (en), (musée de la Révolution française).
  • 20 juin : journée du 20 juin (Legendre, Santerre, Fournier), manifestation montée par les 48 sections parisiennes : le peuple envahit les Tuileries, réclamant le retour des ministres brissotins et l'acceptation de plusieurs décrets auxquels le roi a opposé son veto. Le roi, acculé dans une embrasure de fenêtre, est coiffé du bonnet rouge. Il ne cède pas. La manifestation provoque un mouvement de réaction à Paris (restriction du droit de pétition, reprise en main de la garde nationale) et en province[27].
  • 26 juin : le roi de Prusse fait publier un manifeste contre la France. Début de la Première coalition[2].
  • 28 juin : devant l'Assemblée, après l'invasion des Tuileries par le peuple, La Fayette demande des poursuites contre les « factieux » qu'il oppose aux « bons citoyens » et aux « honnêtes gens ». Il réclame une solution définitive aux problèmes intérieurs pour permettre à l'armée de combattre l'esprit libre[28].

JuilletModifier

  • 10 juillet :
  • 11 juillet : proclamation de « la patrie en danger » par l'Assemblée législative[32]. Les fédérés affluent vers Paris malgré le veto du roi.
  • 12 juillet : levée de volontaires[33].
  • 12-14 juillet : massacres de Joyeuse et des Vans[34]. Dispersion de « l'armée catholique du Midi », réunie au camp de Jalès (royalistes), par les gardes nationales du Gard et de l'Ardèche.
  • 14 juillet :
    • fête de la Fédération au Champ de Mars en présence du roi[2], à laquelle participent illégalement les fédérés, qui restent pour la plupart à Paris après la fête.
    • prise d'Orchiespar les Autrichiens ; Les Français reprennent Orchies le lendemain 15 juillet[2].
  • 19 juillet :
    • les bataillons de la garde nationale sont réduits de 60 à 48 et affectés à chaque section[35].
    • le roi de Sardaigne accède à la coalition contre la France[2].
  • 25 juillet :
    • manifeste de Brunswick au peuple de Paris, lancé de Coblence par le commandant en chef des armées prussiennes et autrichiennes, Charles Guillaume de Brunswick[12]. Il menace le peuple parisien « d’une vengeance exemplaire et à jamais mémorable, en livrant la ville de Paris à une exécution militaire et à une subversion totale » si le moindre outrage était fait à la famille royale. Connu le 3 août à Paris, il contribue à la journée du 10 août.
    • arrivée à Paris des contingents de fédérés « Bretons »[36]. Les 48 sections parisiennes sont autorisées à siéger en permanence par décret.
  • 29 juillet : discours prononcé aux Jacobins par Robespierre sur l’usurpation de la souveraineté nationale. Il légitime l'action directe et la violence lorsque l'intérêt supérieur de la nation et de « l'État » le justifie et présente les élus comme de simples « commis » du pouvoir souverain détenu par le peuple[6] : « La source de tous nos maux, c'est l'indépendance absolue où les représentants se sont mis eux-mêmes à l'égard de la nation sans l'avoir consultée. Ils ont reconnu la souveraineté de la nation, et ils l'ont anéantie. Ils n'étaient de leur aveu même que des mandataires du peuple, et ils se sont faits souverains, c'est-à-dire despotes. Car le despotisme n'est autre chose que l'usurpation du pouvoir souverain. »
  • 30 juillet : arrivée des contingents de fédérés « Marseillais » qui popularisent le Chant de guerre pour l'Armée du Rhin[37].
  • 31 juillet : émission de 300 millions d'assignats[2].

AoûtModifier

  • 2 août : déclaration des princes français, datée de Bingen, dans la Hesse-Darmstadt. Députation des Marseillais demandant à l'Assemblée la déchéance du roi[2].
  • 3 août : connu à Paris, le Manifeste de Brunswick suscite un intense mouvement de défense nationale. 47 sections de la garde nationale sur 48 demandent la déchéance du roi et proposent un programme de gouvernement (convocation d'une Constituante et renouvellement des administrations locales au suffrage universel). Les sections fixent un délai à l'Assemblée pour adopter leur programme. L'Assemblée ne réussit pas à choisir une politique, ce qui déclenche la journée du 10 août[35].
  • 6 août : pétition signée au Champ de Mars pour la déchéance du roi[2].
 
Prise des Tuileries le 10 août, (musée de la Révolution française).
 
21 août : première exécution par la guillotine sur la place du Carrousel.
Bonne récolte. Les prix continuent cependant à grimper jusqu’en septembre (dévaluation de l’assignat, stockage des grains, nouvelle récolte en cours de battage). Situation financière préoccupante : les rentrées des nouveaux impôts se font mal. Pour résoudre leurs problèmes, les Girondins poursuivent la politique inflationniste de l’assignat en autorisant de nouvelles émissions. Les Montagnards voudraient imposer les riches et stabiliser le cours des assignats, voire les supprimer[35]. La Commune prend des mesures de réquisition pour obliger les paysans à battre les céréales, fixer le prix et punir ceux qui stockent des grains. Le Conseil exécutif (Danton) ratifie ces décisions et les étend à l'ensemble du territoire et décide l'envoi de commissaires en province.

SeptembreModifier

 
Les septembriseurs, gravure publiée en 1871.
 
20 septembre : Valmy
  • 20 septembre :
    • victoire française à la bataille de Valmy remportée par les troupes françaises de Dumouriez et de Kellerman (44 000 hommes) sur les armées prussiennes de Brunswick[12]. Des volontaires de la Garde nationale ont participé au combat aux côtés des soldats professionnels de l'armée royale. Prise à revers, l'armée de Brunswick bat en retraite et retrouve ses positions de départ le 23 octobre.
    • laïcisation de l'état civil et loi sur le divorce[53].
  • 23 septembre : une troupe de gardes nationaux d’Arles requis par l’assemblée électorale des Bouches-du-Rhône se heurte à la résistance armée d’une coalition de communes, autour d’Eyguières, soutenues par Salon. L’affrontement fait 11 morts et les Arlésiens sont mis en déroute[54].

Fin septembre à novembre : Girondins contre Montagnards à la Convention nationale.

  • 21 septembre : première réunion de la Convention nationale ; abolition de la monarchie[55] ; le Conseil exécutif constitué après le 10 août est maintenu. L'Assemblée ratifie l'union du Comtat Venaissin et d'Avignon à la nation française. Convention girondine jusqu'au . Les Brissotins dominent l'Assemblée dès les premières séances. Pétion est élu président de l'Assemblée[56]. Danton est écarté du Conseil exécutif sous la menace d'une enquête sur sa gestion.
  • 21-22 septembre : les troupes françaises envahissent le duché de Savoie[12]
  • 22 septembre : proclamation de l'an I de la République française[55],[2].
  • 24 septembre-8 octobre : échec du siège de Lille par Albert de Saxe-Teschen[12].
  • 28-29 septembre : conquête du comté de Nice par l'armée du Midi conduite par Anselme[2].
  • 29 septembre-3 octobre : bombardement de Lille par les Autrichiens[2].
  • 30 septembre : prise de Spire par le général Custine à la tête de l'armée des Vosges[2]. Il s'empare de Worms le 5 octobre, de Mayence le 21, de Francfort-sur-le-Main le 22[57], pille et rançonne le pays.
  • OctobreModifier

    NovembreModifier

     
    6 novembre : bataille de Jemmapes, Henry Scheffer, d'après Horace Vernet.

    DécembreModifier

     
    Interrogatoire de Louis XVI à la barre de la Convention.


    • Les effectifs de l'armée entre décembre 1792 et février 1793 diminuent de moitié après le départ des volontaires (de 400 000 à 220 000 hommes).

    Notes et référencesModifier

    1. Hoefer, Nouvelle biographie générale, vol. 22, Paris, Firmin Didot, (présentation en ligne)
    2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd et be Ludovic Lalanne, Dictionnaire historique de la France, Hachette, (présentation en ligne)
    3. Haim Burstin, Une révolution à l'œuvre : le faubourg Saint-Marcel, 1789-1794, Champ Vallon, (ISBN 9782876733701, présentation en ligne)
    4. Auguste Vermorel, Les mystères de la police : La police pendant la révolution & l'empire, vol. 2, Librairie centrale, (présentation en ligne)
    5. Léonard Chodźko, Recueil des traités, conventions et actes diplomatiques concernant la Pologne 1762-1862 par le comte d'Angeberg, Amyot, (présentation en ligne)
    6. a b et c Gérard Noiriel, Une histoire populaire de la France : De la guerre de Cent Ans à nos jours, Agone, (ISBN 9782748903027, présentation en ligne)
    7. Ernest Hamel, Les Girondins, vol. 2, Lacroix, Verboeckhoven & cie., (présentation en ligne)
    8. Florence Gauthier, Triomphe et mort de la révolution des droits de l'homme et du citoyen (1789-1795-1802), Syllepse (ISBN 9782849504215, présentation en ligne)
    9. Esclavage, métissage et liberté, Grasset, (ISBN 9782246644897, présentation en ligne)
    10. a et b Dictionnaire de la conversation et de la lecture : Pal - Pel, vol. 42, Belin-Mandar, (présentation en ligne)
    11. a et b André-Marie-Jean-Jacques Dupin, Manuel des étudians en droit et des jeunes avocats : recueil d'opuscules de jurisprudence, Tarlier, (présentation en ligne)
    12. a b c d e et f Christophe Koch et Frédéric Schoell, Histoire abrégée des traités de paix, entre les puissances de l'Europe, depuis la paix de Westphalie, vol. 4, Chez Gide fils, (présentation en ligne)
    13. Jean Albert Sorel, Historie de France et d'Angleterre : la rivalité l'entente, Éditions françaises d'Amsterdam, (présentation en ligne)
    14. Jean-Antoine-Nicolas de Caritat Condorcet, Rapport et projet de décret sur l'organisation de l'instruction publique, présentés à l'Assemblée Nationale, au nom du Comité d'instruction publique, par Condorcet, les 20 et 21 avril 1792, ré-imprimés par ordre de la Convention nationale, Imprimerie nationale, (présentation en ligne)
    15. Louis Du Bois, Recherches historiques et physiologiques sur la guillotine, Paris, ChezFrance, (présentation en ligne)
    16. Bernard Richard, Les emblèmes de la république, CNRS (ISBN 9782271073662, présentation en ligne)
    17. Auguste Quiquerez, Ville et chateau de Porrentruy, J. Boéchat, (présentation en ligne)
    18. Charles Théodore Beauvais de Préau, Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des Français depuis 1792, vol. 1, Firmin Didot frères, (présentation en ligne)
    19. Nicolas Viton de Saint Allais, La France militaire sous les quatre dynasties, vol. 1, V. Lepetit, (présentation en ligne)
    20. Sophie Wahnich, La révolution française, Hachette Éducation, (ISBN 9782011400949, présentation en ligne)
    21. Mercure de France, vol. 6, Paris, (présentation en ligne)
    22. Alphonse Aulard, Histoire politique de la Révolution française : Origines et développement de la démocratie et de la République (1789-1804), Ligaran (ISBN 9782335033359, présentation en ligne)
    23. Michel de Guillenchmidt, Histoire constitutionnelle de la France depuis 1789, Economica (ISBN 9782402146319, présentation en ligne)
    24. Marius Lechalier, Les annales municipales de la ville d'Avignon (de 1790 à nos jours), vol. 1 (présentation en ligne)
    25. Charles Soullier, Histoire de la révolution d'Avignon et du Comté-Venaissin, en 1789 & années suivantes, vol. 2, Seguin aîné, (présentation en ligne)
    26. Louis Vivien de Saint Martin, Histoire générale de la révolution française, de l'empire, de la restauration, de la monarchie de 1830, jusques et compris 1841, vol. 1, Pourrat frères, (présentation en ligne)
    27. Louis Mortimer Ternaux, Le 20 juin 1792, M. Lévy, (présentation en ligne)
    28. Guy de La Prade, L'illustre société d'Auteuil 1772-1830, ou, La fascination de la liberté, Fernand Lanore, (ISBN 9782851570659, présentation en ligne)
    29. Mortimer Ternaux, Histoire de la terreur, 1792-1794 : d'après des documents authentiques et inédits, vol. 2, Michel Lévy frères, (présentation en ligne)
    30. Philippe Joseph Benjamin Buchez, Prosper Charles Roux, Histoire parlementaire de la révolution française: ou, Journal des assemblées nationales, depuis 1789 jusqu'en 1815, vol. 15, Paulin, (présentation en ligne)
    31. Jean Gallet, Les paysans en guerre, Ouest-France (ISBN 9782402090315, présentation en ligne)
    32. Raymonde Monnier, Républicanisme, patriotisme et Révolution française, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782296425781, présentation en ligne)
    33. Collection générale des décrets rendus par l'Assemblée Nationale, (présentation en ligne)
    34. Anatoli Ado, Paysans en révolution : Terre, pouvoir et jacquerie (1789-1794), Société des études robespierristes, (ISBN 9782908327380, présentation en ligne)
    35. a b c d e f g h i et j Michel Péronnet, Le XVIIIe siècle (1740-1820) : Des Lumières à la Sainte-Alliance, Hachette supérieur (ISBN 9782014612479, présentation en ligne)
    36. Haim Burstin, op. cit, p. 400.
    37. A. Rouget de Lisle, La vérité sur la paternité de la Marseillaise, Moncelot, (présentation en ligne)
    38. Pierre Albert, Histoire de la presse : « Que sais-je ? » n° 368, Presses Universitaires de France, (ISBN 9782130807957, présentation en ligne)
    39. Michel Biard, Philippe Bourdin, Hervé Leuwers, Pierre Serna, 1792 Entrer en République, Armand Colin, (ISBN 9782200290368, présentation en ligne)
    40. Charles Théodore Beauvais de Préau, Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des Français depuis 1792, vol. 1, Firmin Didot frères, (présentation en ligne)
    41. a b c d e et f Philippe Valode, L'histoire de France en 2 000 dates, Acropole, (ISBN 9782735703616, présentation en ligne)
    42. Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, avec les renseignement bibliographiques et l'indication des sources à consulter : Cortese-Danremont, vol. 12, Paris, Firmin Didot, (présentation en ligne)
    43. a b et c Paul Merat, Verdun en 1792 : épisode historique et militaire des guerres de la révolution française, J. Corréard, (présentation en ligne)
    44. Recueil général des lois, décrets, ordonnances, etc. depuis le mois de juin 1789 jusqu'au mois d'août 1830, vol. 3, (présentation en ligne)
    45. Jacques Crétineau-Joly, Histoire de la Vendée militaire, vol. 1, Plon, (présentation en ligne)
    46. Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des Français de 1792 à 1815 : par une société de militaires et de gens de lettres, vol. 7, Paris, C.L.F. Panckoucke, (présentation en ligne)
    47. Daniel Lacotte, Les Tribuns célèbres de l'histoire, Albin Michel, (ISBN 9782226214430, présentation en ligne)
    48. Frédéric Bluche, Septembre 1792 : logiques d'un massacre, Robert Laffond (ISBN 9782221178560, présentation en ligne)
    49. Assemblée électorale de Paris 2 septembre, p. XI
    50. a b c d et e Roger Dupuy, République jacobine - Terreur, guerre et gouvernement révolutionnaire 1792-1794, Points (ISBN 9782757839379, présentation en ligne)
    51. La Revue de Paris, vol. 24, (présentation en ligne)
    52. Danielle Chadych, Dominique Leborgne, Histoire de Paris Pour les Nuls, edi8, (ISBN 9782754052139, présentation en ligne)
    53. Muriel Parquet, Droit de la famille, Éditions Bréal, (ISBN 9782749507835, présentation en ligne)
    54. C. Lourde, Histoire de la révolution à Marseille et en Provence : depuis 1789 jusqu'au consulat, vol. 3, Senés, (présentation en ligne)
    55. a et b Louis Jean Joseph Blanc, Histoire de la Révolution française, vol. 2, Libr. du Figaro, (présentation en ligne)
    56. Maurice Duverger, Les constitutions de la France: « Que sais-je ? » n° 162, Presses Universitaires de France, (ISBN 9782130609766, présentation en ligne)
    57. a et b Charles Pierre Victor Pajol, Kleber : sa vie, sa correspondance, Firmon-Didot et cie, (présentation en ligne)
    58. Émilie Cadio, « Le Comité de sûreté générale (1792-1795) », La Révolution française,‎ (présentation en ligne)
    59. Jean-Michel Eymeri-Douzans, Le règne des entourages : Cabinets et conseillers de l’exécutif, Presses de Sciences Po (ISBN 9782724618273, présentation en ligne)
    60. Victor Derode, Le siège de Lille en 1792, L. Danel, (présentation en ligne)
    61. Histoire des batailles, sièges et combats des Français, depuis 1792 jusqu'en 1815, vol. 1, Paris, Pierre Blanchard, (présentation en ligne)
    62. Charles Théodore Beauvais de Préau, Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des Français depuis 1792, vol. 1, Firmin Didot frères, (présentation en ligne)
    63. Corinne Townley, Christian Sorrel, La Savoie, la France et la Révolution : repères et échos 1789-1799, La Fontaine de Siloë, (présentation en ligne)
    64. Gérard Gengembre, L’École normale de l’an III, vol. 4, 2008, Éditions Rue d'Ulm (ISBN 9782728803668, présentation en ligne)
    65. Joachim Ambert, Le maréchal Bessières, duc d'Istrie, (présentation en ligne)
    66. Histoire des batailles, sièges et combats des français, depuis 1792 jusqu'en 1815, vol. 1, Blanchard, (présentation en ligne)
    67. Jean-Louis Masson, Provinces, départements, régions : l'organisation administrative de la France d'hier à demain, Fernand Lanore, (ISBN 9782851570031, présentation en ligne)
    68. a b et c Galeries historiques du palais de Versailles, vol. 7, Imprimerie de Fain et Thunot, (présentation en ligne)
    69. Alphonse Aulard, Études et leçons sur la Révolution Française, vol. 2, Cambridge University Press, (ISBN 9781108034982, présentation en ligne)
    70. Louis de Jullian, Galerie historique des contemporaines, ou Nouvelle biographie, vol. 3, Auguste Wahlen, (présentation en ligne)
    71. Bulletin annoté des lois, décrets et ordonnances ; depuis le mois de juin 1789 jusqu'au mois d'aout 1830, vol. 4, Paul Dupont, (présentation en ligne)
    72. Louis Mortimer-Ternaux, Histoire de la Terreur, 1792-1794, Michel Lévy frères, (présentation en ligne)
    73. Bernard Gainot, Les officiers de couleur dans les armées de la République et de l'Empire (1792-1815), Karthala, (ISBN 9782811141813, présentation en ligne)
    74. Philippe Tessier, François-Denis Tronchet, Fayard, (ISBN 9782213683973, présentation en ligne)
    75. Recueil général des lois, décrets, ordonnances, etc. depuis le mois de juin 1789 jusqu'au mois d'août 1830, vol. 4, P. Dupont et cie, (présentation en ligne)
    76. Jean-Christian Petitfils, Histoire de la France, Fayard, (ISBN 9782213687858, présentation en ligne)
    77. Louis XVI, Relation de la mort de Louis XVI, et son testament, Chez Lallemand, (présentation en ligne)

    Articles connexesModifier