Maurice Sarfati

acteur français

Maurice Sarfati est un acteur et comédien de doublage français né le dans le 14e arrondissement de Paris, ville où il est mort le dans le 12e[1],[2].

Maurice Sarfati
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 82 ans)
Paris, France
Nationalité
Activités
Autres informations
Films notables

Il est surtout connu pour avoir doublé Tony Danza dans la série Madame est servie, ainsi que les antagonistes de la série Nicky Larson. Maurice Sarfati est également connu pour son interprétation de Tintin, dans les versions enregistrées des aventures de Tintin et Milou qui furent disponibles en disques LP et cassettes audio entre 1960 et 1985.

Pour le journal L'Express, Maurice Sarfati possède « une filmographie extraordinaire » et sa carrière est « hétérogène »[3].

BiographieModifier

Maurice Sarfati est né le dans le 14e arrondissement de Paris.

En 1951, à l'âge de 19 ans, il fait ses débuts au théâtre avec Dieu le savait! à l'âge de 19 ans, et fait ses débuts au cinéma en 1953 à l'âge de 21 ans avec Maternité clandestine de Jean Gourguet[3],[4]. Il joue aussi le rôle de Christian dans Les Premiers Outrages, sorti en 1955, et Frollo dans Notre Dame de Paris sorti en 1956[4]. En 1957, il joue dans Une nuit au Moulin-Rouge et la même année, il incarne Lapointe dans Maigret tend un piège[4]. L'année suivante, en 1958, il joue dans le film La Putain sentimentale puis incarne René Perrin dans Péché de jeunesse[4].

En 1960, Sarfati décroche un rôle dans Les portes claquent et incarne, deux ans plus tard, le rôle d'Alexis pour le film Codine. Entre 1960 et 1985, il interprète Tintin, dans les versions enregistrées des aventures de Tintin et Milou, à l'époque diffusées à la radio[3], puis rendues disponibles en disques LP et cassettes audio.

Dans les années 1970, il travaille comme voix de doublage pour des films en langue étrangère à la télévision française, notamment pour les rôles de Travis dans Taxi Driver et de Jake LaMotta dans Raging Bull, avec Robert De Niro comme personnage le plus connu[3].

Dans les années 1980, il apparaît principalement dans des téléfilms. Entre 1984 et 1992, il devient la voix iconique de Tony Micelli, joué par Tony Danza, de la série Madame est servie[1],[3].

En 1990, il devient directeur artistique et incarne différentes voix additionnelles, en particulier les antagonistes, dans la série télévisée d'animation japonaise Nicky Larson, dont la diffusion s'est faite entre 1990 et 1995 sur la chaîne de télévision française TF1. La version française propose des dialogues davantage édulcorés par rapport à la version originale[1], ainsi que l'occidentalisation du nom des personnages[5]. Toutes ces modifications continuent toujours de diviser le public[5]. Lors d'une interview pour Ultra Manga (MCM) de 2009, Sarfati admettait que son équipe, après avoir su que son travail allait se porter sur un anime destiné aux adultes, devait « adoucir » les dialogues afin que l'anime puisse être regardé par un jeune public[6]. De cette série, sa voix aura marquée toute une génération d'enfants et d'adolescents[1].

Il apparait aussi dans le film de Jean-Luc Godard, Film Socialisme, sorti en 2010[3],[7].

Sarfati décède le dans le 12e à l'âge de 81 ans[1],[2].

FilmographieModifier

ActeurModifier

ScénaristeModifier

RéalisateurModifier

ThéâtreModifier

DoublageModifier

CinémaModifier

FilmsModifier

Dessins animésModifier

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

TéléfilmsModifier

Séries d'animationModifier

RadioModifier

Direction artistiqueModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e « Maurice Sarfati : Mort de la voix culte de Madame est servie et Nicky Larson », sur Purepeople (consulté le )
  2. a et b « Décès de Maurice Sarfati, le doubleur de "Taxi Driver" et "Nicky Larson" » », sur Allociné (consulté le )
  3. a b c d e et f La rédaction, « Cinq raisons de regretter Maurice Sarfati, la voix de Tony Danza », sur L'Express, (consulté le )
  4. a b c et d « Fiche de Maurice Sarfati », sur Planète Jeunesse (consulté le )
  5. a et b Algol, « Critique de Nicky Larson - Saison 1 - Coffret 1 », sur dvdanime.net, (consulté le )
  6. « Reportage Maurice Sarfati », sur YouTube, (consulté le )
  7. « Le nouveau Godard déclenche les passions », (consulté le )

Liens externesModifier