Top secret !

film sorti en 1984
Top secret !
Titre original Top Secret!
Réalisation Jim Abrahams
David Zucker
Jerry Zucker[1]
Scénario Jim Abrahams
David Zucker
Jerry Zucker, Martyn Burke
Acteurs principaux
Sociétés de production Kingsmere Properties
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Comédie, Parodie, Action
Durée 90 min
Sortie 1984


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Top secret ! est un film parodique américano-britannique réalisé en 1984, par le trio David Zucker, Jim Abrahams et Jerry Zucker[1].

SynopsisModifier

Nick Rivers, une vedette américaine du Rock 'n' roll, est invité en République démocratique allemande pour participer à un festival culturel international, qui n'a en réalité pour seul but que de camoufler une opération secrète visant à détruire la flotte sous-marine de l'OTAN.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Version française : Lingua Synchrone

Direction Artistique : Richard Heinz

Texte : Sylvain Dahan

Enregistrement : Studios Marcadet

Laboratoire Joinville GTC-CTM

AnecdotesModifier

  • De nombreux dialogues censés être en allemand sont en réalité du yiddish.
  • Le personnage de Nick Rivers est une jeune star du Rock 'n' roll s'inspirant principalement d'Elvis Presley. Pourtant, la première chanson que passe le général Streck (le tube Skeet Surfin'), s'inspire plus du son des Beach Boys qui fut, à l'époque, considéré comme opposé à celui du King.
  • Un gag passe inaperçu au cours des années qui suivent la projection dans les salles. Lors de la réception, au début du film, Nick Rivers reçoit un vin blanc de millésime 1985, qui en toute logique n'existe pas alors. Ainsi, le vin supposé en fermentation fait fondre le verre.
  • La scène chez le libraire suédois a été tournée entièrement à l'envers. Les dialogues censés être du suédois sont, en réalité, les dialogues anglais correspondant aux sous-titres, mais prononcés à l'envers.
  • La scène finale du film est la parodie de la scène d'adieu du magicien d'Oz où est présent l'épouvantail.
  • La scène des naufragés sur l'île déserte ainsi que les personnages d'Ange et (dans une moindre mesure) de Hillary sont largement inspirés du film Le Lagon bleu (1980) de Randal Kleiser.
  • Dans la version française, le prêtre qui est censé accompagner Nick vers la mort prononce en guise de prières un enchaînement de formules latines qui sont presque uniquement des exemples de grammaire (Dicitur Homerus caecus fuisse, Urbem captam hostis diripuit, Tempus legendi/legendae historiae, etc.), et on entend à la fin trois des camps retranchés romains des albums d'Astérix : Laudanum, Petitbonum, Babaorum. (Dans la version anglaise, après une verbigération macaronique, on entend le début de la première phrase de la Guerre des Gaules de César, puis des citations et expressions latines courantes.)
  • C'est Val Kilmer lui-même qui interprète les chansons du film. Il le fera à nouveau quelques années plus tard dans Les Doors (1991) et dans True Romance (1993).
  • Concernant la scène où une voiture allemande heurte une Ford Pinto et la fait exploser, il y a allusion au problème (très médiatisé à l'époque) du réservoir d'essence de la Pinto qui, en cas de choc arrière, pouvait tout simplement exploser.
  • Lors de la diffusion du film sur Paramount Channel France, le , deux scènes du film ont été coupées. Tout d'abord, lorsque l'imprésario de Nick lui rend visite alors qu'il est emprisonné par l'armée est-allemande, deux gags disparaissent : celui où Nick se plaint d'être resté "20 minutes" en cellule (les marques qu'il trace sur le mur laissent à penser qu'il est en prison depuis des jours) et celui où il propose à son imprésario une sorte de vibromasseur géant pour l'aider à satisfaire sa femme. L'absence de la scène rend incompréhensible une scène suivante, où l'on apprend la mort de l'imprésario, qui a utilisé l'instrument sur lui-même. En outre, la fin de la scène de "la vache et du taureau" a été coupée elle aussi.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b trio connu aussi sous l'abréviation, ZAZ