François Villiers

réalisateur et scénariste français
François Villiers
Naissance
Paris (France)
Nationalité Drapeau de France Français
Décès (à 88 ans)
Boulogne-Billancourt (France)
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables L'Eau vive
Jusqu'au bout du monde
Manika, une vie plus tard
Séries notables Les Chevaliers du ciel

François Villiers, de son vrai nom François Salomons, né le à Paris (France) et mort à l'âge de 88 ans le à Boulogne-Billancourt, est un réalisateur et scénariste français. Il est le frère de Jean-Pierre Aumont.

BiographieModifier

FamilleModifier

François Villiers est le fils d'Alexandre Abraham Salomons, un Juif hollandais administrateur de société, proche collaborateur de Raphaël-Edouard Worms[1], et d'une actrice française Suzanne Cohen[2],[3].

Il est le frère du comédien Jean-Pierre Aumont, qu’il fit tourner dès son premier film, Hans le marin, aux côtés de l’épouse de ce dernier, Maria Montez. Il est également de la famille du philosophe Henri Berr, de l'homme de lettres Émile Berr[4], et du comédien Georges Berr, sociétaire de la Comédie-Française[5].

CarrièreModifier

Homme discret, talentueux et sensible, il a signé une douzaine de films remarquables, depuis Hans le marin, en 1949, à Manika, une vie plus tard, en 1989 prix du public à Cannes. L'Eau vive (1958) d’après Jean Giono avec Pascale Audret a reçu le Golden Globe du meilleur film étranger à Hollywood, La Verte Moisson avec Jacques Perrin et Claude Brasseur, Pierrot la tendresse avec Michel Simon et Jusqu'au bout du monde avec Pierre Mondy, Grand prix du cinéma français en 1962 ou Le Puits aux trois vérités et Constance aux enfers avec Michèle Morgan.

Au milieu des années 1960, François Villiers se tourna vers la télévision, mettant en images des séries aussi prestigieuses que Les Chevaliers du ciel (1967), Jean-Christophe (1978) d’après Romain Rolland, Les Chevaux du soleil (1980) d’après Jules Roy ou Quelques hommes de bonne volonté (1983) adapté de Jules Romains, adapté par Marcel Jullian.

Réalisateur de cinéma apprécié et téléaste emblématique d’une fiction de qualité, François Villiers participait aussi à l’écriture de ses films.

Vie privéeModifier

Il a eu cinq enfants Mara, Patty, Venita, Jean, et Aruna, tous ayant fait carrière dans le milieu artistique et audiovisuel, sauf Venita.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Comme assistant réalisateurModifier

Comme réalisateurModifier

Comme scénaristeModifier

TélévisionModifier

Comme acteurModifier

Comme réalisateurModifier

Comme scénaristeModifier

Honneurs et récompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « ÉDOUARD-RAPHAËL WORMS », sur entreprises-coloniales.fr,
  2. Who's Who in France, dictionnaire biographique, 1992-1993. Éditions Jacques Lafitte 1992
  3. « Jean-Pierre Aumont », sur IMDb (consulté le )
  4. « Ministère de la culture - Base Léonore », sur www2.culture.gouv.fr (consulté le )
  5. Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc, 250 acteurs du cinéma français (1930-1960), Flammarion, 2000
  6. « C'est arrivé à Paris », sur kinematoscope.org (consulté le )

Liens externesModifier