Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Davis et Brad Davis (homonymie).
Brad Davis
Description de cette image, également commentée ci-après
Brad Davis dans la mini-série A Rumor of War en 1980
Nom de naissance Robert Creel Davis
Naissance
Tallahassee, Floride
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 41 ans)
Los Angeles, Californie
Profession Acteur
Films notables Midnight Express
Les Chariots de feu
Querelle
Séries notables Racines

Robert Creel Davis, connu sous le pseudonyme de Brad Davis, est un acteur américain, né le à Tallahassee en Floride et mort le à Los Angeles en Californie.

Son rôle le plus célèbre est celui de Billy Hayes dans Midnight Express d'Alan Parker, pour lequel il remporte le Golden Globe de la révélation masculine de l'année 1979.

BiographieModifier

Enfance et formationsModifier

d'un père dentiste alcoolique et d'une mère dépressive, Robert Creel Davis a une enfance difficile, ponctuée de violence, allant jusqu'aux abus sexuels, étant violé de nombreuses fois[réf. nécessaire].

Il a un frère Eugene M. « Gene » Davis, également comédien.

Il s’intéresse très tôt au théâtre, à la danse et au chant[réf. nécessaire]. Il multiplie les auditions et les concours[réf. nécessaire]. À dix-sept ans, il remporte celui de talents musicaux et rejoint l’équipe du Theatre Alabama où il noue de solides amitiés avec des comédiens et danseurs masculins[réf. nécessaire]. Il travaille au théâtre Atlanta[réf. nécessaire]. Il déménage ensuite à New York, participe à l'American Academy of Dramatic Arts et étudie l'art dramatique à l'American Place Theater[réf. nécessaire].

CarrièreModifier

Après un rôle dans le soap opera How to Survive a Marriage[réf. nécessaire], Brad Davis joue dans l'Off-Broadway plays[réf. nécessaire].

En 1985, il tient le rôle principal dans la pièce de théâtre de Larry Kramer sur le sida, The Normal Heart (Le Cœur normal). Il devient une égérie dans le milieu homosexuel par sa sensualité et son rôle dans le film Querelle de Rainer Werner Fassbinder, ainsi que sa performance dans Midnight Express.

Vie privéeModifier

En 1976, Brad Davis se marie à Susan Bluestein, directrice de casting. En 1984, leur enfant Alex Davis est né, futur musicien et chanteur[1],[2].

MortModifier

En 1985, Brad Davis est diagnostiqué séropositif et garde son secret jusqu'à peu avant sa mort à l’âge de quarante-et-un ans, le à Los Angeles[3]. Il est enterré au cimetière Forest Lawn Memorial Park dans le quartier Hollywood Hills[4]. Plus tard, sa femme Susan Bluestein révèle qu'il s'était suicidé par une overdose de drogue[5],[6].

À sa mort, Brad Davis a été qualifié par les journalistes américains de « premier acteur hétérosexuel à mourir du sida » ; cependant il aurait été bisexuel, ce que laisse supposer son épouse dans sa biographie After Midnight: The Life and Death of Brad Davis (« Après minuit : la vie et la mort de Brad Davis »)[7]. Lorsqu'on lui demandait s'il se considérait comme bisexuel, il répondait : « Quelqu'un n'a-t-il pas dit que nous sommes tous bisexuels au fond ? ».

FilmographieModifier

FilmsModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

  • 1970 : The Young Rebels : Joshua (saison 1, épisode 3 : The Blood of an Englishman)
  • 1974 : How to Survive a Marriage : Alexander Kronos
  • 1976 : The American Parade : Thomas Nast / le conducteur de tramway (2 épisodes)
  • 1976 : Sybil : Richard (2 épisodes)
  • 1977 : Racines (Roots) : le vieux Georges (mini-série)
  • 1977 : Baretta : Ray (saison 3, épisode 23 : Guns and Brothers)
  • 1980 : A Rumor of War de Richard T. Heffron : Lieutenant Philip « Phil » Caputo (mini-série, deux épisodes)
  • 1981 : BBC2 Playhouse : l’Américain (saison 8, épisode 1 : Mrs. Reinhardt)
  • 1983 : Chiefs : Sonny Butts (mini-série, trois épisodes)
  • 1984 : Robert Kennedy and His Times : Robert Kennedy (saison 1, épisode 1)
  • 1985 : Alfred Hitchcock présente (Alfred Hitchcock presents) : Arthur (saison 1, épisode 10 : Arthur, or the Gigolo)
  • 1986 : La Cinquième dimension (The New Twilight Zone) : Arthur Lewis (saison 1, épisode 20 : Profile in Silver/Button, Button)
  • 1987 : Le Voyageur (The Hitchhiker) : Jerry Rulac (saison 4, épisode 4 : Why Are You Here?)
  • 1989 : American Playwrights Theater: The One-Acts) : Luke Bentley (saison 1, épisode 2 : The Rope)

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. (en) The Sheila Variations: Alex Davis, Man of the Year
  2. (en) « Alex Davis: Man of the Year 2011», sur TLDEF.org
  3. (en) David Fox, « How Much Does Hollywood Really Care About AIDS? », Los Angeles Times,‎ .
  4. (en) Wilson, Scott. Resting Places: The Burial Sites of More Than 14,000 Famous Persons, 3d ed.: 2 (Kindle Location 11241). McFarland & Company, Inc., Publishers. Kindle Edition
  5. (en) « Suffering a secret: Brad Davis and AIDS », sur SouthCoast Today.
  6. (en) Alex Witchel, « For the Widow Of Brad Davis, Time Cannot Heal All the Wounds », sur The New York Times, (consulté le 18 juin 2019).
  7. Pocket Books, 1997, pp. 283-299 (ISBN 0-671-79672-0).

Liens externesModifier