Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Litvak.
Anatole Litvak
Description de l'image Litvak, Anatole.jpg.
Nom de naissance Anatole Michael Litvak
Surnom Tola
Naissance
Kiev (Ukraine)
Nationalité Drapeau de l'Empire russe Russe
Drapeau de l'URSS Soviétique
Drapeau des États-Unis Américain
Décès (à 72 ans)
Neuilly-sur-Seine (France)
Profession Réalisateur
Scénariste
Producteur
Films notables Mayerling
La Fosse aux serpents
Anastasia
Aimez-vous Brahms...
La Nuit des généraux

Anatole Litvak est un réalisateur, producteur et scénariste américain d'origine ukrainienne, né le [1] à Kiev (Ukraine) et décédé le à Neuilly-sur-Seine (France).

BiographieModifier

C'est en URSS que, très jeune, il fait ses débuts au cinéma en tant qu'acteur avant de devenir ensemblier puis assistant-réalisateur en 1923. En 1925, il réalise son premier film, Tatiana, avant d'aller travailler en Allemagne où il effectue le montage de La Rue sans joie de Georg Wilhelm Pabst (1925), puis il est de nouveau assistant-réalisateur et réalisateur de plusieurs productions allemandes.

D'origine juive, devant la montée du nazisme, il quitte l'Allemagne au milieu des années 1930 pour se rendre en Angleterre et en France où il se lie d'amitié avec Joseph Kessel. Il adapte un roman de celui-ci en réalisant L'Équipage avec Charles Vanel, Annabella et Jean-Pierre Aumont (1935). Il collabore également avec l'écrivain sur Mayerling avec Danielle Darrieux et Charles Boyer (1936). Ce dernier film, un drame sentimental décrivant la relation entre l'archiduc Rodolphe d'Autriche et sa maitresse Maria Vetsera, connait un très gros succès international et lance la carrière de Danielle Darrieux.

En 1936, Litvak s'installe à Hollywood et prend la nationalité américaine. Il amorce sa carrière aux États-Unis au sein de la firme Warner Brothers pour qui il dirige notamment la comédie Cette nuit est notre nuit, film adaptant une pièce du dramaturge français Jacques Deval et dont la vedette est à nouveau Charles Boyer. Il tourne aussi la comédie policière Le Mystérieux docteur Clitterhouse, dont John Huston est un des scénaristes.

En 1939, il réalise un des premiers films ouvertement antihitlérien produit aux États-Unis : Les Aveux d'un espion nazi. Le film est basé sur l'histoire réelle d'un agent du F.B.I qui avait réussi à démanteler un réseau d'espions allemands. La sortie du long-métrage suscite une certaine hostilité et une salle de cinéma projetant le film fut même incendiée par une bande de sympathisants nazis.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Anatole Litvak réalise avec Frank Capra, entre 1942 et 1945, trois des sept films de la série Why We Fight (Pourquoi nous combattons) commandée par le gouvernement des États-Unis, à l'intention des soldats américains avant leurs combats en France, qui est souvent considérée comme un chef-d'œuvre de propagande. En 1942, son premier épisode, Prelude to War, obtint un Oscar dans la catégorie « documentaire ».

Après la guerre, Litvak réalise notamment The Long Night, un remake du film Le jour se lève dans lequel Henry Fonda reprend le rôle initialement tenu par Jean Gabin. The Long Night est généralement jugé inférieur à son modèle. Litvak tourne ensuite deux de ses films les plus célèbres : Raccrochez, c'est une erreur et La Fosse aux serpents. Le premier est un film d'angoisse écrit par Lucille Fletcher qui adapte sa pièce radiophonique. Barbara Stanwyck y incarne une femme qui découvre qu'on veut la tuer. Le second est l'adaptation d'un roman semi-autobiographique de Mary Jane Ward. Olivia de Havilland y tient le rôle d'une femme qui séjourne dans une institution psychiatrique. Les deux films seront de gros succès au box-office. La Fosse aux serpents sera en outre en nomination pour six Oscars.

Des réminiscences du passé d'Anatole Litvak se retrouvent dans plusieurs de ses derniers films où il est question de quête identitaire, de révolution russe, d'insurrection, de répression, de nazisme, et dont l'action se situe en Europe. Dans cette veine, on peut citer le récit d'espionnage Le Traître (1951), Un acte d'amour avec Kirk Douglas et Dany Robin (1953), Anastasia avec Yul Brynner et Ingrid Bergman (1956), Le Voyage avec Deborah Kerr et Yul Brynner (1959), et enfin La Nuit des généraux, avec Omar Sharif et Peter O'Toole (1967). Enquête policière se déroulant durant la deuxième guerre mondiale, La Nuit des généraux permet de plus à Litvak de collaborer à nouveau avec Kessel, qui cosigne le scénario du film.

Entretemps, il réalise trois films de genre en France : une comédie romantique adaptée du roman homonyme de Françoise Sagan, Aimez-vous Brahms... avec Ingrid Bergman, Yves Montand et Anthony Perkins (1961), et deux thrillers, Le Couteau dans la plaie avec Anthony Perkins et Sophia Loren (1962), puis La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil, adaptation d'un roman de Sébastien Japrisot mettant en vedette Samantha Eggar et Oliver Reed (1970). C'est avec ce film que Litvak achève sa carrière. Il s'éteint à Neuilly-sur-Seine en décembre 1974.

Il a été marié avec Miriam Hopkins de 1937 à 1939 avant d'épouser en secondes noces le mannequin Sophie Steur, qui fut sa compagne jusqu'à son décès.

FilmographieModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Source : son extrait de décès no 741/1974 chez Les Gens du Cinéma.

Liens externesModifier