Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neveux.

Georges Neveux est un dramaturge, scénariste et dialoguiste français, né le à Poltava (alors Empire russe, actuellement en Ukraine) et mort le au Chesnay[1].

BiographieModifier

Georges Neveux émigre à Paris au début des années 1920. Robert Desnos lui fait rencontrer le groupe surréaliste. Il se lie alors avec Jacques Prévert et Raymond Queneau.

Il signe en 1925 le manifeste La révolution d'abord et toujours, mais s'éloigne du surréalisme vers la fin des années 1920.

En 1927, il devient secrétaire général de la Comédie des Champs-Élysées.

Il collabore à l'unique numéro de Discontinuité aux côtés d'Arthur Adamov.

Il se consacre ensuite essentiellement au cinéma et au théâtre, en travaillant notamment aux côtés de Georg Wilhelm Pabst, Marcel L'Herbier et Marc Allégret.

Georges Neveux est l'auteur de Juliette ou la clé des songes, pièce de théâtre à l'esprit proche du surréalisme dont le rôle-titre a été créé en 1930 par Renée Falconetti, et que Marcel Carné portera au cinéma en 1950, Juliette ou la Clé des songes, avec Gérard Philipe, Suzanne Cloutier et Yves Robert. Le compositeur tchèque Bohuslav Martinů en a tiré un opéra en 1937.

Il adapte en 1949 Le Sourire de la Joconde d'Aldous Huxley, dont il est le beau-frère[2].

Il est également l'auteur de la pièce Zamore dont la création fut assurée par André Barsacq au théâtre de l'Atelier, pièce où débuta Jean-Paul Belmondo.

Il est le scénariste-dialoguiste de la série Vidocq (série télévisée) avec Bernard Noël (acteur) (diffusée sur la première chaîne de l'O.R.T.F. en 1967) et de la série Les Nouvelles Aventures de Vidocq avec Claude Brasseur (diffusée sur la première chaîne de l'ORTF en 1971-1973).

En 1966 l'O.R.T.F. lui remet un prix de 5 000 frs pour son œuvre dramatique Le Tabouret[3].

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

Auteur
Adaptation

RadioModifier

Adaptation

Notes et référencesModifier

  1. Transcription d'acte de décès no 270 du 3 septembre 1982, Paris 6e, sur le site des archives de Paris.
  2. Geneviève Latour, « Théâtre - Georges Neveux, les débuts d'un auteur dramatique », sur regietheatrale.com (consulté le 23 juillet 2019).
  3. Flashes, in Les Lettres françaises no 1118 du 10 au 16 février 1966, p. 2

Liens externesModifier