Ouvrir le menu principal

Composition du juryModifier

Pour ce vingtième anniversaire un nouveau collège de votants a été mis en place afin de rendre l'attribution des Molières « plus équitable, équilibrée et représentative ». Une académie de 1300 personnes censée représenter la profession du théâtre dans son ensemble est choisie en fonction de « critères objectifs qui combinent l'activité, la situation géographique et la représentativité par secteur », affirme l'APAT. Cette année l'académie des Molières est donc composée de

  • 850 professionnels de la création
  • 150 lauréats des 19 années précédentes
  • 300 producteurs et diffuseurs des secteurs public et privé
  • Par ailleurs des jurys spéciaux sont mis en place pour décerner les Molières du spectacle jeune public, de la compagnie, du théâtre musical et un grand prix spécial du jury théâtre privé ainsi qu'un grand prix spécial du jury théâtre public en région.
  • Les journalistes et critiques dramatiques qui auparavant prenaient part aux votes sont désormais écartés au profit des artistes et producteurs qui font eux-mêmes le paysage théâtral en France.

Molière du comédienModifier

Molière de la comédienneModifier

Molière du comédien dans un second rôleModifier

Molière de la comédienne dans un second rôleModifier

Molière de la révélation théâtraleModifier

Molière du théâtre privéModifier

Molière du théâtre publicModifier

Auteur francophone vivantModifier

Metteur en scèneModifier

Adaptateur d'une pièce étrangèreModifier

Décorateur scénographeModifier

Créateur de costumesModifier

Créateur de lumièresModifier

Spectacle musicalModifier

CompagnieModifier

Spectacle jeune publicModifier

  • Lauréat : Un petit chaperon rouge de Florence Lavaud par le Chantier théâtre

Grand prix spécial du jury théâtre privéModifier

Grand prix spécial du jury théâtre public en régionModifier

Conflit sur le spectacle musicalModifier

Un conflit a surgi avant même la soirée des Molières, le 24 avril. Le Molière du spectacle musical décerné par un jury spécial avant la cérémonie, devait être remis à Un violon sur le toit, mais l'APAT, organisatrice du prix, a décidé de revenir sur ce choix en raison « de graves manquements de la société de production du spectacle aux règles de la convention collective et du droit du travail ». La SPEDIDAM qui devait également remettre un prix à ce même spectacle l'a aussi réattribué...

IntermittentsModifier

La cérémonie s'est déroulée sans intervention impromptue de manifestants, comme le craignaient les forces de l'ordre déployées tout autour du théâtre. Cependant, pour recevoir le Grand prix spécial du jury théâtre public en région, l'interprète principal, Nicolas Bouchaud, a plaidé au nom du TNB la cause des intermittents, qui protestent depuis 2003 contre le protocole régissant leur régime d'assurance chômage. Il a déclaré : « Nous savons depuis trois ans que ce protocole est inadapté à nos métiers, y compris dans sa version la plus récente ». Sous les applaudissements du public, il a rappelé au ministre de la culture le souhait de la profession que « le projet élaboré par le comité de suivi, signé par 476 députés de tous bords » soit examiné par le Parlement.