Ouvrir le menu principal

La 17e Nuit des Molières a été organisée le 12 mai 2003 au Théâtre Mogador par l'Association professionnelle et artistique du théâtre (APAT), elle a été animée et placée sous la présidence de Jean Piat, sociétaire honoraire de la Comédie-Française.

Sommaire

Molière du comédienModifier

Molière du comédien dans un second rôleModifier

Molière de la révélation théâtrale masculineModifier

Molière de la comédienneModifier

Molière de la comédienne dans un second rôleModifier

Molière de la révélation théâtrale féminineModifier

Molière du spectacle de création françaiseModifier

Molière du théâtre privéModifier

Molière du théâtre publicModifier

Molière du spectacle musicalModifier

Molière de l'adaptateurModifier

Molière de l'auteur francophone vivantModifier

Molière du metteur en scèneModifier

Molière du créateur de costumesModifier

Molière du décorateur scénographeModifier

Molière du créateur de lumièresModifier

Molière du meilleur one man show ou spectacle de sketchesModifier

Molière d'honneurModifier

CommentaireModifier

La soirée a été dominée par Un petit jeu sans conséquence, écrit par Jean-Dell et Gérald Sibleyras et mis en scène par Stéphane Hillel. La pièce s'est vu attribuer, directement ou pas, cinq Molières (Révélation théâtrale masculine, Révélation théâtrale féminine, Meilleur spectacle de création française, Meilleur spectacle du secteur privé et Meilleur metteur en scène).

Le Phèdre de Jean Racine, mis en scène par Patrice Chéreau, a également fait bonne figure en obtenant trois Molières : Meilleur comédien dans un second rôle, Meilleur spectacle du secteur public et Meilleur créateur de lumières.

Autres éditions de la Nuit des MolièresModifier