Marc Jolivet

Marc Jolivet
Description de cette image, également commentée ci-après
Marc Jolivet en 2010.
Nom de naissance Marc Jolivet
Naissance (70 ans)
Saint-Mandé, (Val-de-Marne),
Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Humoriste
Chanteur
Acteur
Films notables À l'heure où les grands fauves vont boire

Marc Jolivet, est un humoriste, chanteur et acteur français né le à Saint-Mandé, (Val-de-Marne).

BiographieModifier

JeunesseModifier

Marc Jolivet est né le à Saint-Mandé, (Val-de-Marne).

FamilleModifier

Issu d'une fratrie de quatre enfants, il est notamment le frère du réalisateur Pierre Jolivet. Ils sont les fils d'Arlette Thomas (voix de Titi et Caliméro, mais aussi voix française de Shirley MacLaine) et de Jacques Jolivet (également comédien)[1]. Il passe son adolescence à Maisons-Alfort, résidence Château Gaillard, quartier de Charentonneau ou il fonde, avec son frère Pierre, ''une boite de nuit'' lieu de rencontre, le Thélème dans les caves de la résidence.

CarrièreModifier

Il fut pendant quatre ans gentil organisateur au club Méditerranée où il monte des spectacles. En 1971, il écrit sa première pièce, 300.000 soleils ou les concierges de l'espace, jouée au Théâtre d'Edgar. Dès 1973, les deux frères forment un duo. En 1975 il interprète le titre phare de l'année en compagnie de son frère: Le Fils D'Hitler. En 1976, ils sont les clowns Récho et Frigo sur TF1. Il joue l'intrus sur scène dans Comic SymphonicLe Combat des chefs[2]. Le duo se sépare en 1980 après le tournage du film Alors... Heureux ?. De 1981 à 1986, Marc Jolivet réalise ensuite deux longs-métrages et une dizaine de courts-métrages. Il se lance ensuite dans le one-man-show tout en continuant à écrire des films dans lesquels il apparaît. En 1990, il triomphe pendant six mois au Café de la Gare, puis pendant deux ans en tournée, ce qui ne l’empêche pas d’écrire l’Avant-Journal télévisé pour France 2[3].

Marc Jolivet est un écologiste convaincu. Il s'est d'ailleurs présenté aux élections municipales à Paris en 1989 sous l'étiquette écologiste, obtenant 11,89 %[4].

 
Marc Jolivet lors de la réunion publique d'Europe Écologie le 3 juin 2009

Depuis , Marc Jolivet est membre de l'Académie Alphonse Allais[5].

Du mois d' jusqu'à la mi-décembre, il a participé à la tournée des Éternels du Rire qui s'est produite dans toute la France.

En 2017, il a été le parrain de la 5e édition du Txiki Festival qui a eu lieu à Biarritz.

FilmographieModifier

Acteur, réalisateur et scénaristeModifier

Acteur et scénaristeModifier

ActeurModifier

DoublageModifier

CinémaModifier

FilmsModifier

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

ThéâtreModifier

ActeurModifier

PiècesModifier

One-man-shows et spectaclesModifier

  • 1986 : Riez, riez, profitez-en mais n'oubliez pas qu'à mon âge Ronald Reagan n'était encore qu'un acteur...
  • 1987 : Au Théâtre Libertaire de Paris.
  • 1988 : Tu m'aimes combien ? au Théâtre Grévin
  • 1990 : Au Café de la Gare
  • 1992 : Cet homme va changer le monde au Théâtre Tristan-Bernard
  • 1994 : Je t'aime Maël-Li au Palais des Glaces
  • 1997 : Gnou au Splendid
  • 1999 : Le Meilleur au Casino de Paris
  • 2001 : Cet Homme Va Changer le Monde
  • 2002 : L'Utopitre
  • 2006 : Comic Symphonic
  • 2008 : Mon frère l'ours blanc
  • 2011 : 40 ans de scène
  • 2012 : Tout ce qu'il faut savoir avant d'aller voter, avec Christophe Barbier, Gérard Miller et Claude Posternak
  • 2012 : 41 ans de scène
  • 2013 : Rêvons !
  • 2016 : Distributeur d'oubli
  • 2017 : Moi Président et Nous Présidents (version du spectacle avec Christophe Barbier)
  • 2018 : 1 an après, avec la participation de sa fille Camille Jolivet

Metteur en scèneModifier

PublicationsModifier

  • 1994 : Iconoclaste - Librairie Plon, (ISBN 2-259-18058-2)
  • 2000 : L'utopitre - Flammarion
  • 2013 : Rêvons - Flammarion, coécrit avec Christophe Barbier
  • 2014 : Mémoires d'un appui-tête - Ed. de l'Aube, préface de Christophe Barbier

DiscographieModifier

DistinctionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Marc Jolivet, fiche sur le site de France Inter, 2013
  2. « Marc Jolivet donne le tempo »
  3. (fr) « Marc Jolivet »
  4. Le monde de TV5, émission du 14 mars 2006.
  5. Académie Alphonse Allais, consulté le 29 décembre 2013.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :