Pepe (football)

footballeur portugais

Pepe
Image illustrative de l’article Pepe (football)
Pepe avec le Portugal pendant la Coupe du monde 2018
Situation actuelle
Équipe FC Porto
Numéro 3
Biographie
Nom Képler Laveran Lima Ferreira[1]
Nationalité Brésilien
Portugais
Nat. sportive Portugais
Naissance (39 ans)[1]
Maceió (Brésil)
Taille 1,88 m (6 2)[2]
Poste Défenseur central / Milieu défensif
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2000-2001 Corinthians Alagoano
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2001-2004 CS Marítimo066 0(3)
2004-2007 FC Porto089 0(8)
2007-2017 Real Madrid334 (15)
2017-2018 Beşiktaş JK052 0(9)
2019- FC Porto142 0(6)
Total683 (41)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2007- Portugal132 0(8)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Képler Laveran Lima Ferreira (surnommé Pepe), né le à Maceió au Brésil, est un footballeur international portugais évoluant au poste de défenseur central au FC Porto.

Il démarre sa carrière au Portugal en 2001 sous les couleurs du CS Maritimo. Après trois années passées à Funchal, il rejoint le FC Porto, sacré champion d'Europe quelques mois plus tôt. Avec les Dragões, il remporte deux championnats nationaux et plusieurs coupes. Recruté par le Real Madrid en 2007, il ajoute à son palmarès trois Liga ainsi que deux Coupes du Roi et prend part à la conquête de la « Décima » (dixième Ligue des champions du club) soulevée en 2014, de la "Undécima" (onzième) en 2016 et de la "Duodécima" (douzième) en 2017. Avec Sergio Ramos, il a formé la charnière centrale des Merengues pendant une décennie.

En sélection, il se révèle au grand public durant l'Euro 2008 où il fait partie de l'équipe-type. Il participe ensuite aux Coupes du monde 2010, 2014, 2018 et 2022 (il dispute cette dernière comme titulaire malgré ses 39 ans) ainsi que les championnats d'Europe 2012, 2016 (qu'il remporte) et 2020.

Solide physiquement, Pepe est connu pour ses interventions agressives et son comportement rugueux sur le terrain. Défenseur central de formation, il peut jouer également milieu défensif. Il termine 9e du Ballon d'or France football 2016.

BiographieModifier

Carrière en ClubModifier

Maritimo (2001-2004)Modifier

Au Brésil, Pepe a été formé au Sociedade Sportiva Sete de Setembro avant de rejoindre le Corinthians Alagoano. À l'âge de 18 ans, aux côtés de son coéquipier Ezequias, il s'installe au Portugal et signe avec le CS Marítimo sur l'île de Madère, où il passe la grande majorité de sa première saison avec l'équipe B. Promu en première division pour la saison 2002-03 sous les ordres d’Anatoli Bychovets, Pepe rate rarement un match, évoluant même à différents postes. Au cours de la pré-saison 2003-04, Pepe reçoit l'autorisation de s'entraîner avec le Sporting Club du Portugal pendant deux semaines, un accord pouvant par la suite être négocié pour son transfert. Toutefois, celui-ci échouant finalement, le natif de Maceió fait son retour au Marítimo qui finira sixième et se qualifiera pour la Coupe UEFA.

FC Porto (2004-2007)Modifier

 
Pepe lors de son premier passage au FC Porto.

Au cours de l'été 2004, Pepe signe avec le FC Porto, pour 1 000 000  plus trois joueurs : Tonel, Evaldo et Antonielton Ferreira. Une clause de l'accord a également déclaré que Marítimo recevrait 20 % de toute indemnité de transfert à venir. Pour sa première saison, Pepe était surtout utilisé comme remplaçant, jouant avec les vétérans Pedro Emanuel, Jorge Costa et le défenseur Ricardo Costa. Cependant, l'année suivante, il s'impose sous la direction de Co Adriaanse comme l'un des meilleurs défenseurs de l'équipe. Porto remporte finalement la Liga Sagres et la Coupe du Portugal en 2006.

Real Madrid (2007-2017)Modifier

 
Pepe à la lutte avec Sergio Agüero lors du derby madrilène.

Il rejoint le Real Madrid à l'inter-saison 2007[3]. Il signe un contrat de cinq ans en faveur du Real Madrid, pour un transfert de trente millions d'euros. Il est officiellement présenté dans son nouveau club le .

Accumulant les blessures à son arrivée dans la Casa Blanca, Pepe peine à s'imposer et à faire taire les critiques.

Pepe défraie la chronique sportive à l'occasion du match Real - Getafe le . Alors que le score est de 2-2, Javier Casquero chute dans la surface de réparation au contact de Pepe. Ce dernier, énervé par cette action provoquant un penalty, infligera à l'Espagnol une série de coups de pied pour ensuite se pencher vers lui, l'écraser avec le genou, lui tirer les cheveux, le pincer violemment au bras et lui piétiner le mollet, le tout alors que Casquero est encore au sol. Il enchaîne en assénant une gifle et un coup de poing à deux joueurs de Getafe venus s'interposer. Il sera finalement maitrisé par son équipier et capitaine Iker Casillas qui le conduira en dehors du terrain. Pepe écopera de dix matches de suspension pour ces actes[4].

Ses interventions lors du huitièmes de finale retour de la Ligue des champions en 2011 contre Lyon donnèrent également lieu à différents commentaires parmi lesquelles ceux du président d'honneur du Real Madrid, Alfredo Di Stéfano, qui lui conseilla de ne « pas perdre les pédales »[5].

Le , il prolonge son contrat (qui prenait fin l'année suivante) jusqu’en [6]. Son nouveau salaire sera d'environ 4 millions d’euros, contre 1,8 million auparavant[7]. Durant l'exercice 2012-2013, Pepe se voit relégué sur le banc des remplaçants à la suite de l'éclosion du jeune défenseur central français Raphaël Varane. Quelques mois plus tard, le solide Portugais profite cependant d'une longue indisponibilité de Varane ainsi que de l'arrivée d'Ancelotti à la tête de l'équipe pour réintégrer le onze. À son retour, Varane reprend place dans l'axe mais par intermittence, pour ne pas se blesser à nouveau, et c'est Pepe qui est le plus souvent aligné avec lui. En 2017, le numéro 3 madrilène arrive au terme de son bail et celui-ci n'est cette fois pas reconduit.

Beşiktaş JK (2017-2018)Modifier

Le , il s'engage avec Beşiktaş JK[8]. En , à la suite des difficultés financières du club turc, Pepe résilie son contrat [9],[10].

Retour au FC Porto (depuis 2019)Modifier

 
Pepe avec le FC Porto en 2019.

Laissé libre par les Aigles Noirs, il rejoint le FC Porto le , douze ans après l'avoir quitté [11].

Sélection nationaleModifier

 
Pepe célébrant un but avec le Portugal lors de la Coupe des confédérations 2017.

Pepe, qui a été révélé dans le championnat lusitanien, envisage assez vite de rejoindre la sélection portugaise plutôt que la brésilienne. Mais pour pouvoir entamer sa carrière internationale, il doit attendre sa naturalisation : elle sera en règle en . Quasi immédiatement, le , il est appelé en équipe nationale par Luiz Felipe Scolari. C'est un premier rendez-vous manqué car une blessure l'empêche de rejoindre la Seleção.

Scolari le rappelle le , pour les matches contre l'Arménie et la Finlande. Il devient international le , en disputant en entier la rencontre du contre la Finlande qui se clôture sur un 0-0 permettant aux siens de décrocher la qualification pour l'Euro 2008. Très vite, avec ses performances très solides, il devient un pilier du onze rouge et vert. Il marque son premier but sous les couleurs portugaises le , lors de leur premier match du championnat d'Europe contre la Turquie.

Bien qu'il fasse partie des cadres de l'équipe nationale, sa blessure (rupture des ligaments croisés du genou droit, synonyme de six mois d'absence) remet en cause sa participation au Mondial 2010 qui se tient en Afrique du Sud [12] mais il est finalement rétabli à temps. Le 16 juin 2014, lors de l'édition suivante au Brésil, il se fait exclure lors du match Allemagne-Portugal pour avoir donné un coup de tête à l'attaquant Thomas Müller[13].

Lors de l'Euro 2016, premier titre majeur pour son pays, Pepe tient son rang parmi les meilleurs joueurs du continent à son poste. Il est l'une des principales satisfactions quand son équipe s'extrait laborieusement de sa poule en finissant troisième, après trois partages contre l'Islande (1-1), l'Autriche (0-0, match au cours duquel il recevra son seul carton jaune), et la Hongrie (3-3). Ses prestations sont encore saluées en huitième de finale contre la Croatie (victoire 1-0 a.p.) et en quart face à la Pologne (1-1, 5 t.a.b. à 3). Blessé, il manque la demi-finale face au Pays de Galles (2-0). Mais lors de l'apothéose face à la France, que le Portugal remporte 1-0 grâce à un but d'Éder à la 109e minute, Pepe est élu homme du match et remporte son premier trophée en sélection. Il figure aussi dans l'équipe-type de la compétition, pour la troisième fois en trois participations.

En 2018, le défenseur central est évidemment de la partie au mondial russe. Il égalise contre l'Uruguay en huitième de finale mais ne peut cependant empêcher l'élimination de la Seleção (défaite 2-1).

Le , le sélectionneur Fernando Santos annonce qu'il figure parmi les 26 joueurs qui disputeront la prochaine Coupe du monde[14], ce qui fait de lui le deuxième plus vieux joueur de champ sélectionné pour la compétition (derrière le Canadien Atiba Hutchinson)[15]. Le , il inscrit le but du break (2-0) en huitième de finale contre la Suisse, contribuant ainsi à la large victoire de son équipe (6-1) et devenant le plus vieux joueur (39 ans et 283 jours) à marquer en phase à élimination directe d'un mondial[16].

StatistiquesModifier

GénéralesModifier

Statistiques de Pepe (football) au [17],[18]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs   Portugal Total
Division M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B. M. B. M. B. M. B.
2001-2002   CS Marítimo Primeira Liga 4 0 - - - - - - - - - - - - - 4 0
2002-2003 Primeira Liga 29 2 1 0 - - - - - - - - - - - 30 2
2003-2004 Primeira Liga 30 1 2 0 - - - - - - - - - - - 32 1
Sous-total 63 3 3 0 - - - - - - - - - - - 66 3
2004-2005   FC Porto Primeira Liga 15 1 1 0 - - C1 5 0 1 0 - - - - 22 1
2005-2006 Primeira Liga 24 1 4 0 - - C1 5 2 - - - - - - 33 3
2006-2007 Primeira Liga 25 4 1 0 - - C1 8 0 - - - - - - 34 4
Sous-total 64 6 6 0 - - - 18 2 1 0 - - - - 89 8
2007-2008   Real Madrid CF Liga 19 0 1 0 2 0 C1 3 0 - - - - 7 1 32 1
2008-2009 Liga 26 0 0 0 1 0 C1 5 0 - - - - 11 0 43 0
2009-2010 Liga 10 1 1 0 - - C1 6 0 - - - - 9 1 26 2
2010-2011 Liga 26 1 4 0 - - C1 8 0 - - - - 6 0 44 1
2011-2012 Liga 29 1 5 0 2 0 C1 9 0 - - - - 11 1 56 2
2012-2013 Liga 28 1 2 0 1 0 C1 11 1 - - - - 7 0 49 2
2013-2014 Liga 30 4 7 1 - - C1 11 0 - - - - 9 0 57 5
2014-2015 Liga 27 2 1 0 1 0 C1 6 0 1 0 2 0 5 0 43 2
2015-2016 Liga 21 1 1 0 - - C1 9 0 - - - - 12 0 43 1
2016-2017 Liga 13 2 2 0 - - C1 3 0 - - - - 9 2 27 4
Sous-total 229 13 24 1 7 0 - 71 1 1 0 2 0 86 5 420 20
2017-2018   Beşiktaş JK Süper Lig 23 2 5 0 1 0 C1 6 0 - - - - 13 1 48 3
2018-2019 Süper Lig 10 3 - - - - C3 7 2 - - - - 4 1 21 6
Sous-total 33 7 5 0 1 0 - 13 2 - - - - 17 2 69 11
2018-2019   FC Porto Primeira Liga 13 2 5 0 - - C1 3 0 - - - - 3 0 24 2
2019-2020 Primeira Liga 25 1 3 0 - - C1+C3 2+7 0 - - - - 2 0 39 1
2020-2021 Primeira Liga 27 2 6 0 1 0 C1 6 0 - - - - 11 0 51 2
2021-2022 Primeira Liga 21 1 3 0 - - C1+C3 5+4 0 - - - - 9 0 42 1
2022-2023 Primeira Liga 7 0 - - 1 0 C1 3 0 - - - - 4 1 15 1
Sous-total 93 6 17 0 2 0 - 30 0 - - - - 29 1 171 7
Total sur la carrière 482 35 55 1 10 0 - 132 5 1 0 2 0 132 8 814 49

Matchs internationauxModifier

Buts internationauxModifier

Liste des buts en sélection de Pepe
00 Date Lieu Compétition Résultat Adversaire Détail Sél.
1er Stade de Genève, Lancy, Suisse Premier tour de l'Euro 2008 V 2-0   Turquie   61e du pied droit 1-0 4e
2e Stade Ferenc-Puskás, Budapest, Hongrie Éliminatoires Coupe du monde 2010 V 0-1   Hongrie   10e de la tête 0-1 21e
3e Arena Lviv, Lviv, Ukraine Premier tour de l'Euro 2012 V 2-3   Danemark   24e de la tête 0-1 41e
4e Estádio do Bessa, Porto, Portugal Match amical V 5-0   Gibraltar   79e de la tête 5-0 78e
5e Otkrytie Arena, Moscou, Russie Match pour la troisième place de la Coupe des confédérations 2017 V 2-1 a.p.   Mexique   90+1e du pied droit 1-1 86e
6e Stade olympique Ficht, Adler, Russie Huitième de finale de la Coupe du monde 2018 P 2-1   Uruguay   55e de la tête 1-1 99e
7e Estádio Algarve, Faro, Portugal Match amical N 1-1   Croatie   32e de la tête 1-1 100e
8e Stade de Lusail, Lusail, Qatar Huitième de finale de la Coupe du monde 2022 V 6-1   Suisse   33e de la tête 2-0 132e
Total 8 buts (2 du pied droit et 6 de la tête), en 132 sélections entre le et le .

PalmarèsModifier

 
Pepe avec le Real Madrid à New York en 2012.
Palmarès collectif de Pepe
  FC Porto (11)   Real Madrid (14)   Équipe du Portugal (2)

Distinctions personnellesModifier

RevenusModifier

Entre 2009 et 2014, Pepe aurait dissimulé 3,77 millions d'euros via "la société Weltex, créée en aux Iles Vierges britanniques". Une enquête a été ouverte contre le joueur par le fisc espagnol en 2015, selon Expresso qui indique ignorer si le joueur a réglé ses dettes, ni les autorités espagnoles ni Gestifute (la société de Jorge Mendes) n'ayant répondu aux questions posées par le consortium de journaux européens[22].

Vie privéeModifier

Depuis le , il est en couple avec Ana Sofia Moreira avec qui il a deux filles : Angeli, née le et Emily, née le .

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « 2018 FIFA World Cup Russia – List of Players » [PDF], sur FIFA.com, Fédération Internationale de Football Association (FIFA), (consulté le )
  2. « 2022 FIFA World Cup Qatar: List Of Players: Portugal » [archive du ], sur fdp.fifa.org (consulté le ), p. 22
  3. (en) Madrid pick up Pepe from Porto
  4. « Pepe prend dix matches », sur lequipe.fr, (consulté le )
  5. « Pepe, la cocotte minute du Real », sur lequipe.fr, (consulté le )
  6. « Pepe et Sergio Ramos prolongent », sur lequipe.fr, (consulté le )
  7. « Pepe et Sergio Ramos prolongent au Real Madrid », sur 7sur7.be, (consulté le )
  8. Le défenseur portugais Pepe signe au Besiktas, www.lequipe.fr, 4 juillet 2017.
  9. Turquie : le Portugais Pepe quitte Besiktas, www.lequipe.fr, 15 décembre 2018.
  10. Besiktas: le geste très classe de Pepe avant de quitter le club, www.rmcsport.bfmtv.com, 16 décembre 2018.
  11. Mercato: Pepe revient à Porto, www.rmcsport.bfmtv.com, 8 janvier 2019.
  12. « Pepe en prend pour six mois », sur eurosport.fr, (consulté le )
  13. M.M./LeMatin.ch, « Pepe perd la boule et prend un carton rouge », (consulté le )
  14. « Le Portugal avec trois Parisiens mais sans Renato Sanches ni João Moutinho à la Coupe du monde », L'équipe,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. Simon Hamoir, « Le joueur le plus âgé, le plus grand, la sélection la plus jeune, le club le mieux représenté… : les chiffres fous des 32 nations », sur La DH Les Sports+,
  16. (en) Carlie Poterfield, « Pepe Becomes Oldest Player To Score In World Cup Knockouts—Here Are The Other Records Set In Qatar », Forbes, (consulté le )
  17. « Fiche de Pepe », sur footballdatabase.eu
  18. « Fiche de Pepe », sur L'Équipe.fr.
  19. (en) « Full-time report Portugal-Turkey » [PDF], sur UEFA.com, Union of European Football Associations, (consulté le )
  20. (en) « Full-time report Denmark-Portugal » [PDF], sur UEFA.com, Union of European Football Associations, (consulté le )
  21. (en) Tom Kell, « Portugal spoil France's party with extra-time win », sur UEFA.com, (consulté le )
  22. « FOOTBALL LEAKS : PEPE ET COENTRAO AURAIENT DISSIMULÉ 7 M€ À EUX DEUX », sur https://rmcsport.bfmtv.com/,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :