Ouvrir le menu principal
Stade Ramat Gan
Ramat Gan Stadium.jpg
Généralités
Surnom
The National Stadium
Adresse
26 Bugrashov Street
63342 Ramat Gan
Construction et ouverture
Construction
Construction
Ouverture
Architecte
Ivor Shaw Friba
Rénovation
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
41 583
Dimensions
105 m × 68 m
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Israël
voir sur la carte d’Israël
Red pog.svg

Le stade de Ramat Gan (en hébreu : איצטדיון רמת גן, Itztadion Ramat Gan), est un stade omnisports, situé à Ramat Gan, en Israël. Le stade est utilisé par le club de l'Hapoël Ramat Gan. Il est le plus grand stade de football israélien avec 41 583 places. Le stade de Ramat Gan est l'un des stades hôtes de la Coupe d'Asie de football 1964.

HistoireModifier

La construction du stade a commencé en 1950, et le premier événement qui a eu lieu dans le nouveau stade est la cérémonie d'ouverture du troisième Maccabiades, le 27 septembre 1950[1]. Puis, le 8 mars 1954, la sélection israélienne dispute leur première rencontre dans ce nouveau stade lors d'un match des éliminatoirers de la Coupe du monde 1954 contre la Grèce devant 35 000 spectateurs. La rencontre se solde par une défaite 2-0 des Israéliens.

Le stade accueille des matchs de la phase finale de la Coupe d'Asie de football 1964. En 1982, la tribune ouest est reconstruite. Elle est construite dans un meilleur angle de vue que les autres tribunes du stade.

En juillet 1997, lors de la cérémonie d'ouverture du quinzième Maccabiades, un pont s'est effondré sur la rivière Yarkon, où les délégations ont marché en direction du stade. Cette catastrophe a coûté la vie à quatre membres de la délégation australienne et la blessure de 69 personnes.

Le stade a organisé quinze fois la cérémonie d'ouverture du Maccabiades, mais à partir de 2013, c'est le stade Teddy de Jérusalem organisera la cérémonie d'ouverture. L'équipe d'Israël de football dispute leur dernier match dans ce stade, le 15 octobre 2013 contre l'Irlande du Nord, lors d'un match des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 (1-1). Depuis 2014, la sélection nationale dispute ses rencontres au stade Sammy-Ofer d'Haïfa ou au stade Teddy de Jérusalem.

En 2010, selon les déclarations du président de la fédération de football, Avi Luzon, après la construction du stade Sammy-Ofer, le stade devait être démoli en faveur de la construction d'un nouveau stade entre 55 000 et 60 000 places[2]. En novembre 2014, il est signalé que la municipalité de Ramat Gan, a abandonné le projet du nouveau stade national. Au lieu de cela, la municipalité de Ramat Gan prévoit un projet avec un stade plus petit, qui devrait accueillir 40 000 spectateurs[3]. Mais à la fin de 2016, le projet est abandonné. Puis, en avril 2017, la municipalité de Ramat Gan a décidé de démolir prochainement le stade.

Évènements au stadeModifier

Coupe d'Asie de football 1964Modifier

Date Équipe 1 Équipe 2 Score Affluence
  Israël   Hong Kong 1 - 0 25 000
  Israël   Inde 2 - 0 20 000
  Corée du Sud   Israël 1 - 2 35 000

Autres rencontres internationalesModifier

Le stade est hôte de quinze cérémonie d'ouverture des Maccabiades en 1950, 1953, 1957, 1961, 1965, 1969, 1973, 1977, 1981, 1985, 1989, 1993, 1997, 2005 et 2009. L'équipe d'Israël de football dispute 144 rencontres dans ce stade du 8 mars 1954 au 15 octobre 2013[4].

ConcertsModifier

Le stade a accueilli des concerts tels que Depeche Mode, Elton John, R.E.M., Yeah Yeah Yeahs, Leonard Cohen, Sting, High On Fire, Orphaned Land, Metallica, Simon and Garfunkel, Bob Dylan et Kanye West. En 2012, Madonna débute son The MDNA Tour, en Israël devant 33 457 spectateurs.

GalerieModifier

RéférencesModifier