Fernando Santos

footballeur portugais

Fernando Santos
Image illustrative de l’article Fernando Santos
Fernando Santos en 2018
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Portugal Portugal (sélectionneur)
Biographie
Nom Fernando Manuel Fernandes da Costa Santos
Nationalité Drapeau : Portugal Portugais
Naissance (66 ans)
Lisbonne (Portugal)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 1971-1987
Poste Arrière gauche
Parcours junior
Années Club
1970-1971 Drapeau : Portugal Operário Lisbonne
1971-1973 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1973-1979 Drapeau : Portugal GD Estoril-Praia
1979-1980 Drapeau : Portugal CS Marítimo
1980-1987 Drapeau : Portugal GD Estoril-Praia
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1987-1994 Drapeau : Portugal GD Estoril-Praia
1994-1998 Drapeau : Portugal Estrela da Amadora
1998-2001 Drapeau : Portugal FC Porto27v 9n 15d
2001-2002 Drapeau : Grèce AEK Athènes37v 5n 8d
2002-2003 Drapeau : Grèce Panathinaikos6v 0n 3d
2003-2004 Drapeau : Portugal Sporting CP25v 5n 8d
2004-2006 Drapeau : Grèce AEK Athènes48v 21n 16d
2006-2007 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne27v 11n 8d
2007-2010 Drapeau : Grèce PAOK Salonique 59v 29n 32d
2010-2014 Drapeau : Grèce Grèce 26v 17n 6d
2014-Drapeau : Portugal Portugal 54v 19n 15d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 27 juin 2021

Fernando Santos, né le 10 octobre 1954, est un joueur de football portugais désormais reconverti en entraîneur et actuellement sélectionneur du Portugal. Avec lui, la sélection portugaise remporte ses deux premiers titres majeurs : un Championnat d'Europe en 2016 et une Ligue des nations en 2019.

BiographieModifier

JoueurModifier

Fernando Santos est issu de la formation du Benfica Lisbonne.

Il est joueur du GD Estoril-Praia pendant toute sa carrière à l'exception de la saison 1979-1980 qu'il dispute avec le CS Marítimo[1].

EntraîneurModifier

En 1987, il commence entraîner son ancien club Estoril Praia et y travaille jusqu'en 1994. Puis il déménage à Estrela da Amadora et en 1998, il dirige le FC Porto.

Sous sa gouverne, le FC Porto remporte le Championnat du Portugal, deux Coupe du Portugal et deux Supercoupe du Portugal. L'équipe atteint le quart de finale de la Ligue des champions de l'UEFA en 2000 face aux Bayern Munich.

En 2001, Fernando Santos part en Grèce entraîner l'AEK Athènes puis le Panathinaikos en 2002.

En 2003, il rejoint Sporting Clube de Portugal[2].

Il est recruté en juin 2006 par le Benfica Lisbonne où il remplace Ronald Koeman à la tête du club portugais. Il obtient ainsi la particularité d'être passé par les trois grands clubs portugais : FC Porto, Sporting et Benfica.

Le 1er mai 2007, le Benfica prolonge son contrat d'un an jusqu'en 2008. Mais Fernando se fait renvoyer dès le , à la suite d'un match nul (1-1) réalisé face au Leixões Sport Club, club promu. Il est alors remplacé par José Antonio Camacho, déjà entraîneur du club de 2002 à 2004.

En juillet 2010, il est nommé sélectionneur de l'équipe nationale grecque. Il participe à l'Euro 2012 et à la Coupe du monde 2014.

Le 28 février 2014, il annonce qu'il quittera son poste après la Coupe du monde 2014 au Brésil. Le 29 juin 2014, avant la séance de tirs au but (perdue 5 à 3) qui doit conclure le huitième de finale Costa Rica-Grèce, il est expulsé par l'arbitre pour avoir violemment manifesté son mécontentement quant au choix du but sur lequel devaient se tirer les penaltys[3].

Fin septembre 2014, il est nommé sélectionneur de l'équipe nationale portugaise[4]. Il ne prend place sur le banc portugais qu'une fois avoir purgé sa suspension de 8 matchs reçue lors du Mondial 2014. Le 8 octobre 2015, le Portugal est assuré de disputer l'Euro 2016, c'est la première fois depuis 8 ans que la sélection se qualifie directement, sans passer par les barrages, pour une compétition internationale[5].

Surnommé « l'ingénieur» (il est en effet diplômé de l'Instituto Superior de Engenharia de Lisboa en 1977), il est devenu un héros dans son pays après avoir donné à l'équipe du Portugal son premier titre majeur international en remportant l'Euro 2016[6].

En 2017, le Portugal va participer à la Coupe des Confédérations pour la première fois de son histoire, après s’être sacré champion d’Europe en juillet 2016[7]. Le Portugal finira la phase de groupes en tète du groupe[8]. Éliminé par le Chili en demi-finale aux tirs au but le Portugal a profité du match pour la troisième place pour terminer la compétition sur une bonne note contre le Mexique (2-1)[9].

Avec Cristiano Ronaldo et un groupe composé de jeunes joueurs prometteurs et d'autres plus expérimentés, le Portugal n'a jamais été aussi bien armé. Une mise en route difficile, une montée en puissance et un peu de pression puis le Portugal a composté son billet pour la Russie. Les champions d'Europe avaient débuté leur campagne des éliminatoires pour le mondial par une défaite en Suisse (2-0), ils ont ensuite su enchaîner pas moins de neuf succès consécutifs dont un dernier décisif face à la Nati au match retour (2-0). La Seleçao a ainsi doublé son adversaire sur le fil et fini en tête du groupe B grâce à une meilleure différence de buts[10].

Lors du premier match de groupe B de la Coupe du monde 2018, le Portugal et l'Espagne se quittent sur un match nul spectaculaire (3-3) avec un triplé de Cristiano Ronaldo. Malheureusement, l'Uruguay domine et élimine les portugais de cette compétition en huitième de finale (2-1)[11].

Il devient le premier sélectionneur à remporter la Ligue des Nations en 2019 avec le Portugal en battant les Pays-Bas[12].

Le 16 juin 2020, le sélectionneur portugais prolonge son contrat avec la sélection portugaise jusqu'à l'Euro 2024[13].

PalmarèsModifier

En sélectionModifier

En clubModifier

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (pt) « Fiche de Fernando Santos », sur ForaDeJogo.net
  2. « FERNANDO SANTOS. BIOGRAPHY », sur http://www.footballtop.com/
  3. « Fernando Santos pourrait quitter la sélection grecque après le Mondial », sur https://www.eurosport.fr/,
  4. « Santos sélectionneur du Portugal », sur uefa.com, (consulté le )
  5. « Euro 2016 : Le Portugal bat le Danemark (1-0) et se qualifie pour l'Euro », sur Eurosport, (consulté le )
  6. « Euro 2016 : Santos et Ronaldo ont changé le Portugal », sur https://www.voaafrique.com/,
  7. « Coupe des Confédérations : tirages », sur www.luso.f
  8. « Le Mexique sort la Russie, le Portugal s'offre la première place », sur https://www.eurosport.fr/,
  9. « Le Portugal se "console" en terminant sur le podium », sur https://www.eurosport.fr/,
  10. « Le Portugal, un sérieux outsider qui rêve du doublé », sur https://www.eurosport.fr/,
  11. « Coupe du monde 2018 : l’Uruguay domine le Portugal et rejoint la France en quarts », sur https://www.lemonde.fr/,
  12. « Le Portugal remporte la première Ligue des nations en battant les Pays-Bas », sur https://www.lequipe.fr/,
  13. « Fernando Santos prolonge avec le Portugal », sur https://www.lequipe.f,
  14. a et b « Globe Soccer. Fernando Santos vence o prémio de Treinador do Ano », sur ionline

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :