Ouvrir le menu principal

Stade olympique de la Pontaise

Stade olympique de la Pontaise
Stade Olympique.jpg
Généralités
Adresse
Route des Plaines du Loup 7
1018 Lausanne, VD
Construction et ouverture
Ouverture
1904
Rouvert le 23 mai 1954
Rénovation
1954
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ville de Lausanne
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
50 000 (1954) • 25 000 (1985) • 15 850 (1993) • 8 500 (Challenge League)
Tribunes
Tribune Interibat (nord), Tribune LMT (sud)
Dimensions
104,5 × 69,5 m
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse
Red pog.svg
Localisation sur la carte du canton de Vaud
voir sur la carte du canton de Vaud
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lausanne
voir sur la carte de Lausanne
Red pog.svg

Le stade olympique de la Pontaise est un stade de 15 786 places situé à Lausanne et construit en 1952[1]. C'est le siège du FC Lausanne-Sport. Il a accueilli cinq matchs de la Coupe du monde de football de 1954.

HistoireModifier

D'anciens terrains vagues à la Pontaise, au nord de Lausanne, ont accueilli dès 1904 les premières installations sportives. Le site est alors partagé par les footballeurs du Montriond Football Club et les athlètes du Club Hygiénique de Lausanne. Auparavant, le Montriond Football Club disputait ses matchs principalement au bas de la colline de Montriond, actuel Parc de Milan[2].

Dès 1920, les premières tribunes ainsi qu'une piste d'athlétisme sont construites par les athlètes eux-mêmes.

Le stade de Vidy (actuellement Stade Pierre-de-Coubertin, édifié en 1922) perd de son importance vers 1950 au profit d'un nouveau Stade olympique à la Pontaise, édifice construit en vue de l'organisation en Suisse de la Coupe du monde de football en 1954. La nouvelle installation, dessinée par l'architecte Charles-François Thévenaz, est édifiée en 1950-1952 par l'entreprise de génie civil Contini. Pour offrir la meilleure visibilité possible, ce volume ovale en béton armé n'offre que des lignes courbes et présente une hauteur variable des gradins, plus haute aux extrémités, tandis que la couverture des tribunes représente une prouesse technique pour l'époque. Ce témoin le plus remarquable des stades construits en Suisse dans l'après-guerre - inspiré peut-être des stades italiens des années 1930, particulièrement le stade de Turin (1932-1934) - est promis à la démolition[3], [4].

Le 23 mai 1954, le stade est inauguré officiellement devant 43 500 spectateurs. Lors de la Coupe du monde, il accueille 43 000 spectateurs pour la victoire 2-1 de l'équipe de Suisse sur l'Italie le 17 juin 1954. Sept jours plus tard, la Suisse est sortie en quart de finale par l'Autriche 7-5 devant 35 000 spectateurs pour ce qui reste le match de Coupe du monde le plus prolifique en buts.

Sa capacité sera progressivement réduite selon les normes de sécurités pour arriver à 15 850 places toutes assises.

Ce stade n'est plus homologué pour les compétitions internationales (matches UEFA et FIFA), ni pour le championnat suisse de Super League. Par conséquent un projet de nouveau stade est à l'étude.

En octobre 2009, les citoyens lausannois ont refusé par 55,93 % des voix l'initiative populaire « Pour les deux stades au Nord », ce qui signifie que le stade de la Pontaise sera à terme détruit pour faire place à un éco-quartier dans le cadre du projet Métamorphose[5]. Le stade actuel sera donc remplacé par deux stades distincts. Le premier sera consacré au football et se situera quelques kilomètres au nord de l'actuel stade, sur la plaine de la Tuilière. Il pourra accueillir au moins 12 000 personnes, sera bâtit à l'anglaise et sera par conséquent le plus moderne des stades de Suisse. Il respectera les directives de l'UEFA et de la FIFA. Le premier coup de sifflet doit avoir lieu en 2020. Le second stade sera consacré aux épreuves olympiques. Il s'agit d'un agrandissement et d'une rénovation de l'actuel stade Pierre de Coubertin à Vidy, quartier lacustre de Lausanne. Ce stade offrira 6 000 places en temps normal et 12 000 lors des épreuves d'Athletissima.

AthletissimaModifier

Athletissima est une compétition d'athlétisme ayant lieu chaque année à Lausanne dans l'enceinte du stade de la Pontaise. Créé en 1977, cette compétition d'ampleur internationale figure depuis 2010 au programme du circuit de la Ligue de diamant. Après la destruction du stade actuel, les compétitions annuelles auront lieu au stade Pierre de Coubertin rénové pour l'occasion.

ÉvénementsModifier

Sport

 
Tribune nord lors d'un match de championnat opposant le Lausanne Sport au FC Sion en avril 2014.

Concerts

ImageModifier

 
Panorama de la Tribune Nord

BibliographieModifier

  • Franz Graf, Le Parc des Sports de la Pontaise. Vélodrome municipal, stade olympique. Etude patrimoniale, vol. 4, Lausanne, École polytechnique fédérale de Lausanne, .
  • Martine Jaquet, « En haut ou en bas. Stades lausannois et ambitions olympiques », Monuments vaudois,‎ , p. 82-85.

Notes et référencesModifier

  1. « Stade Olympique de la Pontaise », sur www.lausanne-sports.ch (consulté le 26 juin 2008).
  2. http://www.ls1896.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=136&Itemid=89
  3. Catherine Schmutz et Gilles Prodhom, « Actualité: architecture sportive à Lausanne », Art+Architecture, no 1,‎ , p. 66-69 (ISSN 1421-086X).
  4. Bruno Marchand (dir.), Architecture du canton de Vaud 1920-1975, Presses polytechniques et universitaires romandes, , 419 p., p. 337.
  5. Détails du projet sur http://www.lausanne-metamorphose.ch/

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier