Montpellier Handball

club français de handball basé à Montpellier
Montpellier Handball
Logo du Montpellier Handball
Généralités
Surnoms MHB
Noms précédents Cosmos Montpellier (1982-1987)
Montpellier Paillade SC (1987-1989)
Montpellier Handball (1989-2007)
Montpellier Agglomération Handball (2007-2015)
Fondation 1982
Statut professionnel Depuis 1992
Couleurs Bleu
Salle Palais des sports René-Bougnol
Sud de France Arena
(3 000 ; 9 000 places)
Siège Centre Jean-Paul Lacombe
1000, Av. du Val de Montferrand
34090 Montpellier
Championnat actuel Division 1
Président Julien Deljarry
Entraîneur Patrice Canayer
Joueur le plus capé Michaël Guigou (526)
Meilleur buteur Michaël Guigou (1757)
Site web http://www.montpellierhandball.com
Palmarès principal
National[1] Champion de France (14)
Coupe de France (13)
Coupe de la Ligue (10)
Trophée des champions (3)
International[1] Ligue des champions (2)

Maillots

Kit left arm MontpellierHB2122h.png
Kit body MontpellierHB2122h.png
Kit right arm MontpellierHB2122h.png
Kit shorts Pumawhitelogo.png


Domicile
Kit left arm MontpellierHB2122a.png
Kit body MontpellierHB2122a.png
Kit right arm MontpellierHB2122a.png
Kit shorts MontpellierHB2122a.png


Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Lidl Starligue 2020-2021
0

Dernière mise à jour : .


Le Montpellier Handball[2] ou MHB, (anciennement « Montpellier Agglomération Handball », MAHB), est un club français de handball fondé en 1982. Club le plus titré du handball français avec quatorze titres de champion de France, treize coupes de France, dix coupes de la Ligue et deux Ligue des champions en 2003 et 2018, il évolue en Division 1 depuis 1992.

HistoriqueModifier

Dates clés
 
Le club, vainqueur de la Coupe de la Ligue 2011-12.
 
Le club, vainqueur de sa dixième Coupe de la Ligue en 2016.
 
Le club, finaliste de la Coupe de France en 2017.

Fondé en 1982 sous le nom de Cosmos par Jean-Paul Lacombe, le club monte chaque année en division supérieure depuis l'honneur départemental jusqu'à la nationale 3.

En 1987, après le football et le basketball, Georges Frêche et Louis Nicollin décident d'investir dans le club qui devient le « Montpellier Paillade Sport Club »[3],[4] et ainsi de faire revivre la grande époque du Montpellier Université Club de Jean Férignac et Maurice Portes. Alors que le club n'évolue qu’au 4e niveau national, il recrute cette même année le gardien de but international Philippe Médard, qui vient de remporter son cinquième titre de champion de France. Puis la saison suivante, le club se renforce encore avec les arrivées de Frédéric Échivard, cinquième meilleur buteur du dernier championnat de France, et Stéphane Stoecklin, grand espoir français au poste d'ailier-arrière droit. Avec ces recrues, le club remporte les championnats de France de Nationale 3 (actuelle Nationale 2) en 1988 puis de Nationale 2 (actuelle Nationale 1) en 1989.

Champion de France de nationale 2 et vainqueur du Challenge de France en 1989, le club est rebaptisé « Montpellier Handball » et passe trois saisons en Nationale 1B (deuxième division). En 1991, Guy Petitgirard remplace Lucien Courdesse en tant qu'entraîneur de l'équipe, avec à la clé un titre de champion de Nationale 1B permettant la promotion parmi l'élite. Le club se structure alors rapidement, sous l'impulsion du président Jean-Paul Lacombe.

Les résultats s'enchaînent ensuite très vite avec une cinquième place en Championnat, synonyme de première participation en coupe d'Europe avec la Coupe de l'EHF 1993-1994. En , Patrice Canayer quitte le PSG-Asnières et devient entraîneur de l'équipe du Montpellier Handball. Le premier titre de Champion de France est acquis dans les dernières secondes du dernier match de championnat contre l'OM Vitrolles en 1995.

Entre 1998 et 2012, Montpellier a remporté treize des quinze titres de champion de France, étant vice-champion en 2000-2001 derrière Chambéry et en 2006-2007 derrière Ivry. Pendant la même période, il a remporté onze fois la Coupe de France et huit fois la Coupe de la Ligue.

En 2003, le Montpellier Handball devient le premier club français à remporter la Ligue des champions, en battant en finale le club de PSA Pampelune menée par Jackson Richardson. L'équipe s'incline sévèrement 27-19 au match aller en Espagne malgré les 11 buts du jeune joueur de 19 ans formé au club, Nikola Karabatic[5]. Lors du match retour à Bougnol, l'équipe comble le handicap des huit buts de l'aller et s'impose de 12 buts sur le score de 31-19[6].

Depuis la saison 2010-2011, le club joue ses matches de Ligue des champions ainsi que certaines rencontres nationales dans la Sud de France Arena, d'une capacité de 9 000 places.

Le , le Montpellier Handball change de statut et prend le nom de « Montpellier Agglomération Handball », ou MAHB. Le , Rémy Lévy, responsable juridique des transferts depuis 2006 et vice-président du club depuis 2009, devient le nouveau président du MAHB. Il prend la succession de Robert Molines après 14 ans de présidence. En 2014, le club ouvre son capital à des investisseurs privés pour faire face au déficits financiers du club. En effet, 11 actionnaires assureront dorénavant la pérennité financière du club en compagnie de la commune et de l'agglomération de Montpellier.

En 2012, le club est marqué par l'affaire des paris truqués, dans laquelle il se porte partie civile. Au terme d'une saison difficile à la fois sur et en dehors des terrains, le club remporte malgré tout la Coupe de France 2013, perpétuant la tradition commencée en 1998 de remporter au moins un titre par saison. Échouant à la troisième place en championnat en 2013, le club ne dispute pas la Ligue des champions pour la première fois depuis 1998 mais atteint la finale de la Coupe de l'EHF qu'il perd 28-29 face à Szeged.

Peu avant la reprise de la saison 2015-2016, le club change d’appellation pour retrouver celle qu'il avait précédemment[2]. Ce retour fait suite au changement de statut juridique de Montpellier, qui est devenue la 13e métropole de France le sous l’appellation Montpellier Méditerranée Métropole[7].

Le , Montpellier remporte pour la 2e fois de son histoire la Ligue des champions. Pourtant issu des poules basses, Montpellier élimine le FC Barcelone en huitièmes de finale et Flensburg en quart de finale. Lors de la Finale à quatre à Cologne, Montpellier écarte le Vardar en demi-finale puis s'impose 32 à 27 en finale face à un autre club français, le Handball Club de Nantes.

PalmarèsModifier

Compétitions internationales Compétitions nationales

Bilan saison par saisonModifier

Parcours détaillé du Montpellier Handball
Saison   Compétitions nationales Compétitions internationales
Niv. Championnat Coupe France Coupe Ligue Trophée Champions Coupe d'Europe* Autre
1982-1983 8 Champion N.Q. Pas de compétition Pas de compétition N.Q. N.Q.
1983-1984 7 Champion N.Q. N.Q. N.Q.
1984-1985 6 Champion N.Q. N.Q. N.Q.
1985-1986 5 Champion N.Q. N.Q. N.Q.
1986-1987 4 3e place N.Q. N.Q. N.Q.
1987-1988 4 Champion N.Q. N.Q. N.Q.
1988-1989 3 Champion N.Q. N.Q. N.Q.
1989-1990 2 3e place N.Q. N.Q. N.Q.
1990-1991 2 4e place ? N.Q. N.Q.
1991-1992 2 Champion Huitième de finaliste N.Q. N.Q.
1992-1993 1 5e place Huitième de finaliste N.Q. N.Q.
1993-1994 1 3e place Quart de finaliste C3 : Huitième de finaliste N.Q.
1994-1995 1 Champion Quart de finaliste C3 : Huitième de finaliste N.Q.
1995-1996 1 4e place Quart de finaliste C1 : Huitième de finaliste N.Q.
1996-1997 1 3e place Quart de finaliste C3 : Quart de finaliste N.Q.
1997-1998 1 Champion Finaliste C3 : Seizième de finaliste N.Q.
1998-1999 1 Champion Vainqueur C1 : Phase de poule N.Q.
1999-2000 1 Champion Vainqueur C1 : Phase de poule N.Q.
2000-2001 1 2e place Vainqueur C1 : Quart de finaliste N.Q.
2001-2002 1 Champion Vainqueur 3e C2 : Quart de finaliste N.Q.
2002-2003 1 Champion Vainqueur Finaliste C1 : Champion N.Q.
2003-2004 1 Champion Annulée Vainqueur C1 : Huitième de finaliste Supercoupe d'Europe : 4e
2004-2005 1 Champion Vainqueur Vainqueur C1 : Demi-finaliste N.Q.
2005-2006 1 Champion Vainqueur Vainqueur C1 : Quart de finaliste N.Q.
2006-2007 1 2e place Demi-finaliste Vainqueur C1 : Huitième de finaliste N.Q.
2007-2008 1 Champion Vainqueur Vainqueur C1 : Tour principal N.Q.
2008-2009 1 Champion Vainqueur Finaliste C1 : Tour principal N.Q.
2009-2010 1 Champion Vainqueur Vainqueur C1 : Quart de finaliste N.Q.
2010-2011 1 Champion Quart de finaliste Vainqueur Vainqueur C1 : Quart de finaliste N.Q.
2011-2012 1 Champion Vainqueur Vainqueur Vainqueur C1 : Huitième de finaliste N.Q.
2012-2013 1 3e place Vainqueur Quart de finaliste 3e place C1 : Phase de poule N.Q.
2013-2014 1 3e place Huitième de finaliste Vainqueur 4e place C3 : Finaliste N.Q.
2014-2015 1 2e place Demi-finaliste Quart de finale 3e place C1 : Huitième de finaliste N.Q.
2015-2016 1 4e place Vainqueur Vainqueur 3e place C1 : Huitième de finaliste N.Q.
2016-2017 1 3e place Finaliste Quart de finale 3e place C1 : Quart de finale N.Q.
2017-2018 1 2e place Demi-finaliste Quart de finale 3e place C1 : Champion N.Q.
2018-2019 1 2e place Demi-finaliste Finaliste Vainqueur C1 : Phase de poule Coupe du monde : 3e
2019-2020 1 4e place Annulée (Demi-finaliste) 1/4 de finale Finaliste C1 : Annulée (1/8 de finale) -
2020-2021 1 2e place Finaliste Pas de compétition Pas de compétition C3 : Quart de finale N.Q.
2021-2022 1 à venir à venir à venir Pas de compétition C1 : à venir N.Q.
* C1=Ligue des champions ; C2=Coupe des vainqueurs de coupe ; C3= Coupe de l'EHF/Ligue européenne ; N.Q. : Non Qualifié.

Parcours européen par annéeModifier

Saison Compétition Dernier résultat (En gras, le score du club)
Tour Adversaire Aller Retour Total
1994 Coupe de l'EHF (C3) 1/8   Elektromos Budapest 19 – 17 18 – 17 37 – 34
1995 Coupe de l'EHF (C3) 1/8   SC Pick-Szeged 27 – 24 20 – 22 47 – 46
1996 Ligue des champions (C1) 1/8   Pfadi Winterthur 27 – 23 26 – 23 53 – 46
1997 Coupe de l'EHF (C3) 1/4   BM Granollers 21 – 20 24 – 26 45 – 46
1998 Coupe de l'EHF (C3) 1/16   SG Flensburg-Handewitt 28 – 25 21 – 21 46 – 49
1999 Ligue des champions (C1) Phase de groupe : 3e du Groupe A
2000 Ligue des champions (C1) Phase de groupe : 3e du Groupe A
2001 Ligue des champions (C1) 1/4   RK Celje 24 – 23 23 – 29 47 – 52
2002 Coupe des vainqueurs de coupe (C2) 1/4   BM Ciudad Real 27 – 25 21 – 26 48 – 51
2003 Ligue des champions (C1) Champion   PSA Pampelune 19 – 27 31 – 19 50 – 46
2004 Ligue des champions (C1) 1/8   SC Pick-Szeged 29 – 22 26 – 27 55 – 49
2005 Ligue des champions (C1) 1/2   BM Ciudad Real 30 – 24 31 – 33 61 – 57
2006 Ligue des champions (C1) 1/4   MKB Veszprém KC 23 – 21 22 – 27 45 – 48
2007 Ligue des champions (C1) 1/8   FC Barcelone 28 – 25 23 – 29 51 – 54
2008 Ligue des champions (C1) Tour principal : 3e du Groupe 2
2009 Ligue des champions (C1) Tour principal : 4e du Groupe C
2010 Ligue des champions (C1) 1/4   Medvedi Tchekhov 32 – 27 27 – 32
4 – 5tab
63 – 64 tab
2011 Ligue des champions (C1) 1/4   Rhein-Neckar Löwen 27 – 29 35 – 26 62 – 55
2012 Ligue des champions (C1) 1/8   FC Barcelone 30 – 28 20 – 36 50 – 64
2013 Ligue des champions (C1) Phase de groupe : 5e du Groupe A
2014 Coupe de l'EHF (C3) Finaliste   SC Pick Szeged 28 – 29
2015 Ligue des champions (C1) 1/8   KS Kielce 25 – 29 33 – 31 58 – 60
2016 Ligue des champions (C1) 1/8   SG Flensburg-Handewitt 27 – 28 30 – 31 57 – 59
2017 Ligue des champions (C1) 1/4   Veszprém KSE 26 – 23 30 – 25 56 – 48
2018 Ligue des champions (C1) Champion   HBC Nantes 32 – 27
2019 Ligue des champions (C1) Phase de groupe (poule haute) : 7e du Groupe A
2020 Ligue des champions (C1) 1/8   SG Flensburg-Handewitt Annulé
2021 Ligue européenne (C3) 1/4   Füchse Berlin 32 – 29 23 – 31 55 – 60

Meilleur buteur en championnat par saison depuis 1999Modifier

Saison Nat. Joueur Buts Matchs Moy.
1998-1999   Patrick Cazal 121 26 4,7
1999-2000   Cédric Burdet 100 26 3,8
2000-2001   Jérôme Fernandez 114 26 4,4
2001-2002   Sobhi Sioud 106 18 4,4
2002-2003   Rastko Stefanovič 104 25 4,0
2003-2004   Grégory Anquetil 117 ? ?
2004-2005   Mladen Bojinović 140 26 5,4
2005-2006   Wissem Hmam 128 24 5,3
2006-2007   Mladen Bojinović (2) 141 26 5,4
2007-2008   Mladen Bojinović (3) 186 25 7,4
2008-2009   Michaël Guigou 110 21 5,2
2009-2010   William Accambray 115 25 4,6
2010-2011   William Accambray (2) 139 24 5,8
2011-2012   Dragan Gajić 143 23 6,2
2012-2013   William Accambray (3) 125 22 5,7
2013-2014   Dragan Gajić (2) 194 26 7,5
2014-2015   Dragan Gajić (3) 164 26 6,3
2015-2016   Dragan Gajić (4) 130 20 6,5
2016-2017   Jure Dolenec 132 26 5,1
2017-2018   Melvyn Richardson 94 23 4,1
2018-2019   Melvyn Richardson (2) 162 26 6,2
2019-2020   Hugo Descat 104 17 6,1
2020-2021   Hugo Descat (2) 137 29 4,7

EffectifsModifier

Effectif 2020-2021Modifier

Effectif 2020-2021 du Montpellier Handball[8],[9]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat. Nom Date de naissance Taille Sélection Au club depuis Contrat
Gardiens
1 GB   Šego, MarinMarin Šego 13 275  (36 ans) 194 cm   Croatie 2019 2022
16 GB   Bonnefoi, KévinKévin Bonnefoi 10 961  (30 ans) 193 cm - 2019 2024
Ailiers
9 ALG   Descat, HugoHugo Descat 10 704  (29 ans) 182 cm   France 2019 2023
10 ALG   Pellas, LucasLucas Pellas 9 597  (26 ans) 184 cm   Suède 2020 2023
13 ALD   Bos, JulienJulien Bos 8 511  (23 ans) 188 cm - 2016 (CDF) 2023
32 ALD   Lenne, YanisYanis Lenne 9 291  (25 ans) 187 cm   France 2019 2024
Arrières
7 ARG   Truchanovičius, JonasJonas Truchanovičius 10 392  (28 ans) 203 cm   Lituanie 2016 2022
11 ARD   Tskhovrebadze, GiorgiGiorgi Tskhovrebadze 7 595  (20 ans) 194 cm   Géorgie 2016 (CDF) 2023
17 ARG   Bataille, BenjaminBenjamin Bataille 10 726  (29 ans) 196 cm - 2020 2022
22 ARD   Richardson, MelvynMelvyn Richardson 9 075  (24 ans) 190 cm   France 2017 2021
28 ARD   Porte, ValentinValentin Porte   11 413  (31 ans) 190 cm   France 2016 2024
90 ARG   Duarte, GilbertoGilberto Duarte 11 476  (31 ans) 196 cm   Portugal 2019 2022
Demi-centres
4 DC   Simonet, DiegoDiego Simonet 11 668  (31 ans) 189 cm   Argentine 2013 2024
5 DC   Villeminot, KyllianKyllian Villeminot 8 601  (23 ans) 189 cm - 2015 (CDF) 2023
Pivots
18 P   Pettersson, FredricFredric Pettersson 11 986  (32 ans) 201 cm   Suède 2018 2021
27 P   Borges, AlexisAlexis Borges 11 019  (30 ans) 196 cm   Portugal 2020 2023
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
Kinésithérapeute



Légende
  • P. : Poste
  • Nat. : Nationalité
  •   : Capitaine
  •   : Joueur prêté par un autre club
  •   : Joueur au centre de formation
———

Dernière mise à jour : 11 juillet 2020  

TransfertsModifier

Année Nom Poste Provenance/Destination Durée
    Arrivées
2021   Marko Panić Arrière droit   HC Meshkov Brest 3 ans[10]
  Karl Wallinius Arrière gauche   Lugi HF 4 ans[11]
  Lucas Moscariello Pivot   BM Cuenca 2 ans
  Charles Bolzinger Gardien de but Centre de formation 3 ans
  Veron Načinović Pivot   RK Celje 4 ans
  Ólafur Guðmundsson arrière gauche   IFK Kristianstad 1 an + 1 en option
2022   Arthur Lenne Pivot Centre de formation 3 ans
  Rémi Desbonnet Gardien de but   USAM Nîmes Gard 4 ans
  Karl Konan arrière gauche   Pays d'Aix UC 3 ans
  Giorgi Tskhovrebadze arrière droit   Pfadi Winterthur retour prêt
    Départs
2021   Melvyn Richardson Arrière droit   FC Barcelone[12] 4 ans
  Jonas Truchanovičius Arrière gauche   Motor Zaporijjia 1 an[13]
  Fredric Pettersson Pivot   Fenix Toulouse Handball 2 ans[14]
  Alexis Borges Pivot   Benfica Lisbonne 4 ans
  Giorgi Tskhovrebadze Arrière droit   Pfadi Winterthur (prêt) 1 an
2022   Marin Šego Gardien de but   Frisch Auf Göppingen 2 ans
    Prolongations
2020   Hugo Descat Ailier gauche jusqu'en 2023
  Julien Bos Ailier droit jusqu'en 2023
  Giorgi Tskhovrebadze Arrière droit jusqu'en 2023
2021   Valentin Porte Arrière droit jusqu'en 2024
  Diego Simonet Demi-centre jusqu'en 2024
  Yanis Lenne Ailier droit jusqu'en 2024
  Kévin Bonnefoi Gardien de but jusqu'en 2024

Effectifs et parcours lors des titres en Ligue des ChampionsModifier

Ligue des champions 2003Modifier

Phase de groupe
  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (dom.\ext.)        
1   Montpellier Handball 10 6 5 0 1 166 160 6   Montpellier Handball 28-24 25-24 32-30
2   RD Prule 67 8 6 4 0 2 179 169 10   RD Prule 67 29-24 34-28 34-27
3   Medvedi Tchekhov 4 6 2 0 4 182 170 12   Medvedi Tchekhov 30-31 32-22 40-23
4   HC Baník Karviná 2 6 1 0 5 167 195 -28   HC Baník Karviná 23-26 29-36 35-27
Phase finale
Tour Club Aller Total Retour Club
1/4 RK Zagreb   28 – 28 53 – 62 25 – 34   Montpellier Handball
1/2 RD Prule 67   29 – 27 60 – 63 23 – 29   Montpellier Handball
Finale PSA Pampelune   27 – 19 46 – 50 19 – 31   Montpellier Handball

L'effectif du Montpellier Handball, vainqueur de la Ligue des champions 2002-2003, était[15] :

Gardiens de but
Ailiers
Pivots
Demi-centres
Arrières
Entraîneur

Ligue des champions 2018Modifier

Groupe D (Poule basse)
  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Montpellier Handball 16 10 8 0 2 309 267 42
2   HC Motor Zaporijia 15 10 6 3 1 294 263 31
3   Beşiktaş JK 11 10 5 1 4 293 296 -3
4   Sporting CP 8 10 4 0 7 293 297 -4
5   RK Metalurg Skopje 5 10 2 1 7 262 293 -31
6   Medvedi Tchekhov 5 10 2 1 7 271 306 -35
Phase finale
Tour Club Aller Total Retour Club
1/16   CB Ademar León 24 – 28 43 – 48 19 – 20   Montpellier Handball
1/8   Montpellier Handball 28 – 25 56 – 55 28 – 30   FC Barcelone
1/4   SG Flensburg-Handewitt 28 – 28 45 – 57 17 – 29   Montpellier Handball
1/2   Vardar Skopje 27 – 28   Montpellier Handball
Finale   HBC Nantes 27 – 32   Montpellier Handball

L'effectif du Montpellier Handball, vainqueur de la Ligue des champions 2017-2018, était :

Grands joueurs liés au clubModifier

Recruté alors que le club évolue alors au 4e niveau national, le gardien de but internationale Philippe Médard est la première recrue phare du club en 1987. Il porte le maillot du club pendant deux saisons comme l'espoir et futur « barjot » Stéphane Stoecklin, au club entre 1988 et 1990.

Parmi les grands joueurs ayant évolué au club, ceux-ci inscrit au « Hall of fame » du club sont[17] :

Modifier

Pour le logo actuel, les 2 étoiles, positionnées à l’extérieur, symbolisent les deux victoires en Ligue des champions. L'étoile orange est une référence au Cosmos, club sur lequel le MHB a construit ses fondations depuis 1982. L’étoile est d'ailleurs couramment associée à la performance et l’exigence du haut niveau quand elle utilisée dans un logo ou un blason comme c’est le cas ici[18],[19].

RéférencesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a et b « Le MAHB devient MHB - Montpellier Handball ! », sur Site officiel du club, (consulté le )
  3. « La Trilogie du Montpellier P.S.C », Hand-ball : bulletin fédéral n°242, Fédération française de handball,‎ , p. 58-59 (lire en ligne, consulté le )
  4. « Louis Nicollin : « le handball mérite mieux » », Hand-ball : bulletin fédéral n°242, Fédération française de handball,‎ , p. 60-61 (lire en ligne, consulté le )
  5. (en) « Finale de la Ligue des champions 2003 - Match aller », (consulté le )
  6. (en) « Finale de la Ligue des champions 2003 - Match retour », (consulté le )
  7. « Montpellier devient métropole et dévoile son identité », sur logonews.fr, (consulté le )
  8. « Focus sur l'effectif 2020/2021 », sur Site officiel du Montpellier Handball (consulté le )
  9. « Fiche du Montpellier Handball », sur Site officiel de la LNH (consulté le )
  10. « Marko Panic rejoint Montpellier pour 3 saisons », sur montpellierhandball.com, (consulté le )
  11. « Karl Wallinius signe pour 4 saisons », sur montpellierhandball.com, (consulté le )
  12. « Conférence de presse : de l'ambition pour 2021 ! », sur montpellierhandball.com, (consulté le )
  13. « Jonas Truchanovicius part pour Zaporozhye », sur handnews.fr, (consulté le )
  14. « Toulouse dévoile son effectif pour la saison prochaine », sur handnews.fr, (consulté le )
  15. « Finale Pampelune-Montpellier : les joueurs, l'entraîneur, les coulisses, les deux matchs » (consulté le )
  16. Mathieu Grébille faisait partie de l'effectif pour la saison 2017-2018 mais n'a joué aucun match, étant blessé toute la saison.
  17. « Hall of fame », sur Site officiel du Montpellier Handball (consulté le )
  18. « Un logo 2 étoiles », sur Site officiel du Montpellier Handball, (consulté le )
  19. « Le MHB, club deux étoiles qui n’oublie pas son Cosmos d’origine », sur e-metropolitain.fr/, (consulté le )

Liens externesModifier