Ouvrir le menu principal

Patrice Canayer

joueur de handball français

Patrice Canayer
Patrice Canayer, le 27 août 2012.
Patrice Canayer, le 27 août 2012.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (58 ans)
Lieu Nîmes
Poste Entraîneur
Situation en club
Club actuel Montpellier Handball
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1982-1985 Drapeau : France Stade Pessacais UC (SPUC)
1985-1989 Drapeau : France Paris-Racing-Asnières
1989-1990 Drapeau : France Paris-Asnières
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Stat
1988-1990 Drapeau : France Paris-Racing-Asnières (Espoir)
1990-1994 Drapeau : France Paris-Asnières
1994- Drapeau : France Montpellier Handball
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
Au milieu de ses joueurs lors de la rencontre du championnat de LNH entre l'US Ivry et Montpellier. A Ivry, le 17 mars 2016.

Patrice Canayer, né le à Nîmes, est un entraîneur de handball français possédant le plus grand palmarès de club en France.

BiographieModifier

L’enfance de Patrice Canayer tourne autour du bar familial, où il observe «la vie des gens qui travaillent dur» [1]. Baccalauréat en poche, il part pour Bordeaux pour des études de prof de gym et est joueur de handball[1] au Stade Pessacais UC (SPUC) entre 1982 et 1985. Il est ensuite joueur au Paris-Racing-Asnières jusqu'en 1990, année où le club remporte la finale du Championnat de France de Nationale 1B, Canayer marquant 4 buts sur l'ensemble des deux matchs[2].

Mais notamment du fait d’un niveau de jeu moyen, il se dirige rapidement vers des responsabilités d'entraîneur, tout d'abord auprès de l'équipe espoir du Paris Racing Asnières entre 1988 à 1990 puis l'équipe première en 1990, année où le club retrouve l'élite après une saison en D2. Il a notamment sous ces ordres deux joueurs en devenir, Jackson Richardson et Patrick Cazal. Il est également Conseiller technique Régional Île-de-France entre 1990 et 1992. En 1992, le club passe sous le contrôle du Paris Saint-Germain Omnisports, sous la direction de Charles Biétry et Michel Denisot, mais le club ne progresse pas avec trois 6e place puis une 5e place en championnat et une demi-finale de Coupe d'Europe des Villes en 1994.

En 1994, il retrouve son Languedoc en rejoignant le Montpellier Handball, jeune club français plein d’ambitions. Et dès sa première saison, il remporte le premier titre de Champion de France du club dans les dernières secondes du dernier match de championnat contre l'OM Vitrolles. À Montpellier, il participe à l'évolution du club vers le plus haut niveau français. Cette évolution s'appuie sur principes de continuité, tant du côté des dirigeants que du côté des joueurs. Montpellier fournit depuis des années une grande partie de l'effectif de l'équipe de France, les joueurs trouvant à Montpellier les structures d'un grand club européen, participant chaque année à la Ligue des Champions, compétition remportée en 2003. Ils y trouvent également un entraîneur exigeant et privilégiant le groupe, tout en préservant les individualités.

Entre 1998 et 2012, Montpellier a remporté treize des quinze titres de champion de France, étant vice-champion en 2000-2001 derrière Chambéry et en 2006-2007 derrière Ivry. Pendant la même période, il a remporté onze fois la Coupe de France et huit fois la Coupe de la Ligue. Malgré une concurrence accrue à compter de 2012, en particulier de la part du Paris S-G, du Dunkerque HGL ou encore du HBC Nantes, il parvient à remporter ses 9e et 10e Coupes de la Ligue.

En 2018, il permet à Montpellier de remporter sa deuxième Ligue des champions, 15 ans après le titre de 2003. Il est ainsi le premier entraîneur à remporter la Ligue des champions après avoir été engagé dans les poules basses. Avant même le Finale Four, il est élu meilleur entraîneur de la Ligue des champions[3] puis est nommé à l'élection du meilleur entraîneur de l'année d'une équipe masculine en 2018 en handball#Entraîneurs en 2018

PalmarèsModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

Sauf précision, le palmarès est celui acquis avec le Montpellier Handball

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Distinctions individuellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Antoine Guiral, « Portrait - Patrice Canayer, pris à contre-pied », sur Libération.fr =date=15 octobre 2012 (consulté le 30 mars 2016)
  2. « Hand-ball : bulletin fédéral n°251-252 : Paris-Asnières champion », Fédération française de handball, (consulté le 28 octobre 2017), p. 47
  3. a et b (en) « Seven new names blow fresh wind in 2017/18 All-star Team », sur Site officiel de la'EHF, (consulté le 10 juillet 2019)
  4. « Médaille d'or pour Patrice Canayer ! », (consulté le 29 mars 2016)

Liens externesModifier