Ouvrir le menu principal

Ligue des champions masculine de l'EHF 2017-2018

Ligue des champions masculine
de l'EHF 2017-2018
Description de l'image Ligue des champions masculine de l'EHF logo.svg.
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) EHF
Édition 58e
Lieu(x) Finale à quatre :
Lanxess Arena
Cologne, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Date du
au
Participants 31 clubs européens
Matchs joués 200
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Macédoine du Nord Vardar Skopje
Vainqueur Drapeau : France Montpellier Handball (2)
Finaliste Drapeau : France HBC Nantes
Troisième Drapeau : France Paris Saint-Germain
Buts 11 263 (56,3 par match)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Allemagne Uwe Gensheimer (92)

Navigation

La saison 2017-2018 de la Ligue des champions masculine de l'EHF est la 58e édition de la compétition, anciennement Coupe d'Europe des clubs champions. Organisée par l'EHF, elle met aux prises 31 équipes européennes.

Pour la première fois, un même pays, la France, parvient à placer trois clubs aux trois premières places. Il s'agit également de la première fois depuis la création de la Finale à quatre en 2010 qu'un même pays est représenté par trois clubs. Ainsi, le Montpellier Handball, pourtant issu des poules basses, remporte son deuxième titre dans la compétition après 2003 en battant en finale le Handball Club de Nantes dont il ne s'agit que de la deuxième participation à la compétition. Comme lors des précédentes finales à quatre, le favori, le Paris Saint-Germain n'est pas parvenu à remporter le titre et doit se contenter de la troisième place après sa victoire face au tenant du titre, le Vardar Skopje.

Sommaire

FormuleModifier

ParticipantsModifier

Un total de 43 clubs issus de 26 pays sont qualifiés ou ont fait une demande pour obtenir une invitation. Ainsi, conformément au coefficient EHF établi pour la saison 2017/2018[1], 24 équipes représentant 22 champions nationaux ainsi que les vices-champions d'Allemagne et de Hongrie sont qualifiés[2] :

Rang[1] Pays Équipe Statut Répartition[3]
1   Allemagne Rhein-Neckar Löwen 1er du Championnat d'Allemagne   Poule haute
SG Flensburg-Handewitt 2e du Championnat d'Allemagne   Poule haute
2   Hongrie Veszprém KSE 1er du Championnat de Hongrie   Poule haute
SC Pick Szeged 2e du Championnat de Hongrie   Poule haute
3   Espagne FC Barcelone 1er du Championnat d'Espagne   Poule haute
4   France Paris Saint-Germain 1er du Championnat de France   Poule haute
5   Pologne KS Kielce 1er du Championnat de Pologne   Poule haute
6   Danemark Aalborg Håndbold 1er du Championnat du Danemark   Poule haute
7   Slovénie RK Celje 1er du Championnat de Slovénie   Poule haute
8   Macédoine Vardar Skopje 1er du Championnat de Macédoine   Poule haute
9   Croatie RK Zagreb 1er du Championnat de Croatie   Poule haute
10   Portugal Sporting CP 1er du Championnat du Portugal    Tournoi de qualification
11   Suède IFK Kristianstad 1er du Championnat de Suède   Poule haute
12   Roumanie Dinamo Bucarest 1er du Championnat de Roumanie   Poule basse
13   Suisse Kadetten Schaffhausen 1er du Championnat de Suisse   Poule basse
14   Ukraine HC Motor Zaporozhye 1er du Championnat d'Ukraine   Poule basse
15   Biélorussie HC Meshkov Brest 1er du Championnat de Biélorussie   Poule haute
16   Russie Medvedi Tchekhov 1er du Championnat de Russie   Poule basse
17   Norvège Elverum Handball 1er du Championnat de Norvège   Poule basse
18   Serbie RK Vojvodina Novi Sad 1er du Championnat de Serbie   Non participant*
19   République tchèque Dukla Prague 1er du Championnat de République tchèque   Non participant*
20   Slovaquie HT Tatran Prešov 1er du Championnat de Slovaquie    Tournoi de qualification
21   Belgique Achilles Bocholt 1er du Championnat de Belgique   Non participant*
22   Finlande Riihimäen Cocks 1er du Championnat de Finlande    Tournoi de qualification
23   Pays-Bas OCI Lions 1er du Championnat des Pays-Bas   Non participant*
24   Turquie Beşiktaş JK 1er du Championnat de Turquie   Poule basse
25   Autriche Alpla HC Hard 1er du Championnat d'Autriche    Tournoi de qualification
26   Grèce DIKE.AS. Nea Ionia 1er du Championnat de Grèce   Non participant*
27   Islande Valur Reykjavik 1er du Championnat d'Islande   Non participant*

*Les champions de Serbie (RK Vojvodina Novi Sad), de République tchèque (Dukla Prague), de Belgique (Achilles Bocholt), des Pays-Bas (OCI Lions), de Grèce (DIKE.AS. Nea Ionia) et d'Islande (Valur Reykjavik) ont abandonné leur place attribuée d'office.

Équipes ayant sollicité une invitationModifier

Parallèlement aux clubs directement qualifiés, les clubs qualifiés pour la Coupe de l'EHF ont la possibilité de déposer un dossier auprès de l'EHF pour obtenir une qualification sur invitation (Wild-Card). Ainsi, un total de 15 clubs issus de 10 pays et 4 clubs champion de leur pays mais n'ayant pas de place automatique ont fait une demande pour obtenir une invitation[2] :

Rang[1] Pays Équipe Statut Répartition[3]
1   Allemagne THW Kiel 3e du Championnat d'Allemagne   Poule haute
2   Hongrie Tatabánya KC 3e du Championnat de Hongrie   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
3   Espagne CB Ademar León 2e du Championnat d'Espagne   Poule basse
CB Ciudad de Logroño 3e du Championnat d'Espagne   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
4   France HBC Nantes 2e du Championnat de France   Poule haute
Montpellier Handball 3e du Championnat de France   Poule basse
5   Pologne Wisła Płock 2e du Championnat de Pologne   Poule haute
6   Danemark Skjern Håndbold 2e du Championnat du Danemark   Poule basse
Bjerringbro-Silkeborg 3e du Championnat du Danemark   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
7   Slovénie RK Gorenje Velenje 2e du Championnat de Slovénie   Poule basse
8   Macédoine RK Metalurg Skopje 2e du Championnat de Macédoine   Poule basse
9   Croatie RK Nexe 2e du Championnat de Croatie   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
10   Portugal FC Porto 2e du Championnat du Portugal   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
12   Roumanie CSM Bucarest 2e du Championnat de Roumanie   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
15   Biélorussie SKA Minsk 2e du Championnat de Biélorussie   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
28   Estonie Põlva Serviti 1er du Championnat d'Estonie   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
30   Luxembourg HB Esch 1er du Championnat du Luxembourg   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
31   Israël Maccabi Rishon LeZion 1er du Championnat d'Israël   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF
38   Lituanie HC Klaipėda Dragūnas 1er du Championnat de Lituanie   Non retenu, reversé en Coupe de l'EHF

Répartition des équipesModifier

La répartition des équipes entre les poules hautes, les poules basses et les tournois de qualifications est dévoilée le . Elle est obtenue à partir d'un classement établi selon huit critères[4] :

  • qualité de la salle (capacité, qualité du terrain, commodités pour les supporters et les médias, loges VIP...) ;
  • contrats de diffusion TV des pays concernés ;
  • classement dans le championnat national ;
  • spectateurs (nombre, ambiance...) ;
  • performances dans les compétitions européennes sur les trois années précédentes ;
  • respect du cahier des charges de l'EHF ;
  • utilisation des réseaux sociaux.

CalendrierModifier

Nom Tirage au sort Dates Nombre de
participants
Phase de qualification (2017)
Tournoi de qualifications - 1 au 3 septembre 4
Phase de groupes (2017-2018)
Poules basses 30 juin 13 septembre au 4 mars 12
Poules hautes 30 juin 13 septembre au 4 mars 16
Phase finale (2018)
Demi-finales de poules basses - 21 fév.-4 mars 4
Huitièmes de finale - 21 mars au 1er avril 12
Quarts de finale - 18 au 29 avril 8
Final Four 2 mai 26 et 27 mai 4

Tournoi de qualificationModifier

Dans ce tournoi de qualification, quatre équipes championnes de leur ligue respective tentent de gagner l'une des deux places qualificatives mises en jeu.

Le vainqueur de ce tournoi est qualifié en Poules basse (Groupe D). Les équipes classées 2e et 3e sont reversées au troisième tour de qualification de la Coupe de l'EHF et l’équipe classée 4e est reversée au deuxième tour de qualification de la Coupe de l'EHF.

Le tournoi s'est déroulé à Prešov en Slovaquie.

Demi-finales Finale
 2 septembre      3 septembre
   Sporting CP  31
   Riihimäen Cocks  27  
   Sporting CP  35ap
 2 septembre
     Alpla HC Hard  34
   HT Tatran Prešov  25
   Alpla HC Hard  26  
Troisième place
 3 septembre
   Riihimäen Cocks  27
   HT Tatran Prešov  30
Pl. Équipe
1   Sporting CP
2   Alpla HC Hard
3   HT Tatran Prešov
4   Riihimäen Cocks

Phase de groupeModifier

Poules hautesModifier

L'équipe terminant première sa poule est directement qualifiée pour les quarts de finale, les équipes classées de la 2e à la 6e place sont qualifiées pour les huitièmes de finale et les équipes classées aux 7e et 8e places sont éliminées.

Groupe AModifier

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
1   Vardar Skopje 21 14 9 3 2 390 341 49 /
2   FC Barcelone 20 14 9 2 3 408 377 31 +2
3   HBC Nantes 20 14 9 2 3 402 382 20 -2
4   Rhein-Neckar Löwen 17 14 6 5 3 416 391 25 /
5   SC Pick Szeged 13 14 6 1 7 421 411 10 /
6   IFK Kristianstad 8 14 3 2 9 355 418 -63 /
7   Wisła Płock 7 14 2 3 9 380 408 -28 /
8   RK Zagreb 6 14 2 2 10 349 396 -47 /
Légende


  • Source : Site de l'EHF
  • Remarque : Barcelone devance Nantes
    à la différence de buts particulière (56-54)

Groupe BModifier

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
1   Paris Saint-Germain 23 14 11 1 2 424 378 46 /
2   Veszprém KSE 18 14 8 2 4 407 378 29 +1
3   SG Flensburg-Handewitt 18 14 7 4 3 410 391 19 -1
4   THW Kiel 16 14 7 2 5 366 361 5 /
5   KS Kielce 15 14 6 3 5 418 408 10 /
6   HC Meshkov Brest 10 14 4 2 8 374 406 -32 /
7   RK Celje 7 14 3 1 10 398 434 -36 /
8   Aalborg Håndbold 5 14 2 1 11 364 405 -41 /
Légende


  • Source : Site de l'EHF
  • Remarque : Veszprém devance Flensburg
    à la différence de buts particulière (59-58)

Poules bassesModifier

Les deux premières équipes de chaque poule se qualifient pour des demi-finales de qualification en format croisé (premier contre deuxième de l'autre poule) à l'issue desquelles les vainqueurs sont qualifiés pour les huitièmes de finale. Les équipes classées de la 3e à la 6e place sont quant à elles éliminées.

Les premiers matchs auront lieu le 13 septembre 2017.

Groupe CModifier

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
1   Skjern Håndbold 16 10 8 0 2 326 252 74
2   CB Ademar León 12 10 6 0 4 270 270 0 +3
3   Gorenje Velenje 12 10 6 0 4 271 271 0 -3
4   Elverum Håndball 10 10 5 0 5 287 304 -17
5   Kadetten Schaffhausen 8 10 4 0 6 263 274 -11
6   Dinamo Bucarest 2 10 1 0 9 278 324 -46


Source : Site de l'EHF

Groupe DModifier

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
1   Montpellier Handball 16 10 8 0 2 309 267 42
2   HC Motor Zaporijia 15 10 6 3 1 294 263 31
3   Beşiktaş JK 11 10 5 1 4 293 296 -3
4   Sporting CP 8 10 4 0 7 293 297 -4
5   RK Metalurg Skopje 5 10 2 1 7 262 293 -31 +2
6   Medvedi Tchekhov 5 10 2 1 7 271 306 -35 -2


Source : Site de l'EHF

Demi-finales de qualificationModifier

Le vainqueur de chacune des deux demi-finales de qualification obtient sa qualification pour les huitièmes de finale. Les matchs se déroulent le 24 février 2018 (aller) et le 4 mars 2018 (retour) :

Match Club Aller Score
total
Retour Club
Date Score Score Date
K1 CB Ademar León   24 février 2018 24 – 28 43 – 48 19 – 20 4 mars 2018   Montpellier Handball
K2 HC Motor Zaporijia   24 février 2018 32 – 30 58 – 63 26 – 33 4 mars 2018   Skjern Håndbold

Phase finaleModifier

Douze équipes, dix issues des poules hautes et deux issues demi-finales de qualification des poules basses, jouent des matchs à élimination directe en matchs aller et retour. Les 6 équipes victorieuses rejoignent en quarts de finale les deux équipes ayant terminé premières des poules hautes. Concernant la Finale à quatre, un tirage au sort détermine les équipes qui s'affrontent en demi-finales.

Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales
(tirage au sort)
Finale
B6   HC Meshkov Brest 24 28
A3   HBC Nantes 32 28    
A3   HBC Nantes 33 27
K2   Skjern Håndbold 27 27    
K2   Skjern Håndbold 32 29
B2   Veszprém KSE 25 34
A3   HBC Nantes 32
    B1   Paris Saint-Germain 28    
B5   KS Kielce 41 36
A4   Rhein-Neckar Löwen 17 30    
B5   KS Kielce 28 32
B1   Paris Saint-Germain 34 35
A3   HBC Nantes 27
    K1   Montpellier Handball 32
B4   THW Kiel 29 27
A5   SC Pick Szeged 22 28    
B4   THW Kiel 28 28
A1   Vardar Skopje 29 27    
A1   Vardar Skopje 27
    K1   Montpellier Handball 28
A6   IFK Kristianstad 22 24
B3   SG Flensburg-Handewitt 26 27    
B3   SG Flensburg-Handewitt 28 17 Troisième place
    K1   Montpellier Handball 28 29
K1   Montpellier Handball 28 28
B1   Paris Saint-Germain 29
A2   FC Barcelone 25 30
A1   Vardar Skopje 28

Huitièmes de finaleModifier

Les huitièmes de finale se déroulent entre le 18 et 25 mars (aller) et entre le 28 mars et le 1er avril (retour).

Club Match
aller
Total Match
retour
Club
THW Kiel   29 – 22 56 – 50 27 – 28   SC Pick Szeged
KS Kielce   41 – 17 77 – 47 36 – 30   Rhein-Neckar Löwen
IFK Kristianstad   22 – 26 46 – 53 24 – 27   SG Flensburg-Handewitt
Montpellier Handball   28 – 25 56 – 55 28 – 30   FC Barcelone
HC Meshkov Brest   24 – 32 52 – 60 28 – 28   Handball Club de Nantes
Skjern Håndbold   32 – 25 61 – 59 29 – 34   Veszprém KSE

0

Remarque

Les huitièmes de finale aller doivent se dérouler entre le 21 et 25 mars, le club recevant choisissant la date et l'heure du match en fonction notamment de ses contraintes sportives et des droits de diffusion locaux. Or, au cours de ce même week-end, Kiel doit affronter Rhein-Neckar Löwen en championnat d'Allemagne : dans le cadre de son accord avec la Sky, détentrice des droits de diffusion du championnat, l'ARD, première chaîne d'Allemagne, impose que le match soit joué le 24 mars à 16 h du fait qu'elle n'a pas de match de football en Allemagne à diffuser ce jour-là lors de son émission sportive hebdomadaire[5],[6],[7]. Les adversaires de Kiel et des Löwen, respectivement le SC Pick Szeged et le KS Kielce, ayant choisi cette même date pour jouer leur match de Ligue des champions[5] et les différentes parties (clubs recevants, diffuseurs TV, fédérations allemande et européenne) se montrant peu conciliants, les deux clubs allemands se retrouvent à devoir disputer deux matchs le même jour :

  • le THW Kiel a accepté la proposition de l'EHF d'échanger la réception du match retour avec celle du match aller, perdant ainsi le bénéfice (supposé) du match retour à domicile que son classement (4e de la poule B) lui avait octroyé : ainsi Kiel – Szeged est disputé le mercredi 21 mars et Szeged – Kiel le dimanche 1er avril.
  • en revanche, les Rhein-Neckar Löwen ont refusé cette même proposition de l'EHF et ont décidé d'aligner leur équipe réserve face à Kielce. En conséquence, la très lourde défaite 41 à 17 en Pologne annihile tout espoir de qualification en quart de finale[8].

Quarts de finaleModifier

Les quarts de finale se déroulent entre les 18 et 22 avril (aller) et entre les 28 et 29 avril (retour).

Club Match
aller
Total Match
retour
Club
THW Kiel   28 – 29 56 – 56 28 – 27   Vardar Skopje
KS Kielce   28 – 34 60 – 69 32 – 35   Paris Saint-Germain
SG Flensburg-Handewitt   28 – 28 45 – 57 17 – 29   Montpellier Handball
HBC Nantes   33 – 27 60 – 54 27 – 27   Skjern Håndbold

0

Finale à quatreModifier

La Finale à quatre (ou en anglais : Final Four) a lieu les 26 et dans la Lanxess Arena de Cologne en Allemagne.

Demi-finales, 26 mai 2018 Finale, 27 mai 2018
       
   HBC Nantes  32
   Paris Saint-Germain  28  
   HBC Nantes  27
 
     Montpellier Handball  32
   Vardar Skopje  27
   Montpellier Handball  28  
Match pour la 3e place, 27 mai 2018
 
   Paris Saint-Germain  29
   Vardar Skopje  28

Les champions d'EuropeModifier

Statistiques et récompensesModifier

Équipe-typeModifier

L'équipe-type de la compétition, désignée à la veille de la Finale à quatre, est[9] :

Poste Joueur Club
Gardien de but   Arpad Šterbik   RK Vardar Skopje
Ailier gauche   Uwe Gensheimer   Paris Saint-Germain
Arrière gauche   Sander Sagosen   Paris Saint-Germain
Demi-centre   Nikola Karabatic   Paris Saint-Germain
Pivot   Bjarte Myrhol   Skjern Håndbold
Arrière droit   Dika Mem   FC Barcelone
Ailier droit   David Balaguer   HBC Nantes
Défenseur   Luka Karabatic   Paris Saint-Germain
Espoir   Romain Lagarde   HBC Nantes
Entraîneur   Patrice Canayer   Montpellier Handball
MVP de la Finale à 4   Diego Simonet[10]   Montpellier Handball

Joueur du moisModifier

Chaque mois, un collège de journalistes internationaux élit les meilleurs joueurs du mois (en) :

Mois Joueur n°1 Joueur n°2 Joueur n°3 Joueur n°4 Joueur n°5
Septembre[11]   Máté Lékai (Veszprém KSE)   Rasmus Lauge (Flensburg)   Mattias Andersson (Flensburg)   Žiga Mlakar (RK Celje)   Sander Sagosen (Paris SG)
Octobre[12]   Arpad Šterbik (Vardar Skopje)   Andy Schmid (RN Löwen)   Sander Sagosen (Paris SG)   Vuko Borozan (Vardar Skopje)   Momir Ilić (Veszprém KSE)
Nov./Décembre[13]   Arpad Šterbik (Vardar Skopje)   David Balaguer (HBC Nantes)   Uwe Gensheimer (Paris SG)   Thierry Omeyer (Paris SG)   Vuko Borozan (Vardar Skopje)
Février 2018 [14]   Andy Schmid (Rhein-Neckar Löwen)   Raul Entrerríos (FC Barcelone)   Melvyn Richardson (Montpellier Handball)   Matthias Musche (SC Magdebourg)   Dika Mem (FC Barcelone)
Mars 2018 [15]   Tibor Ivanišević (Skjern Håndbold)   Melvyn Richardson (Montpellier Handball)   Cyril Dumoulin (HBC Nantes)   Marko Vujin (THW Kiel)   Niklas Landin Jacobsen (THW Kiel)
Avril 2018 [16]   Nedim Remili (Paris Saint-Germain)   Jonas Truchanovičius (Montpellier Handball)   Nicolas Tournat (HBC Nantes)   Dominik Klein (HBC Nantes)   Alex Dujshebaev (KS Kielce)
Mai 2018 [17]   Diego Simonet (Montpellier Handball)   Kiril Lazarov (HBC Nantes)   Cyril Dumoulin (HBC Nantes)   Nicolas Tournat (HBC Nantes)   Vincent Gérard (Montpellier Handball)

StatistiquesModifier

À l'issue de la compétition, les meilleurs buteurs, hors tours de qualification, sont[18] :

Rang Joueur Club Buts MJ Moy.
1   Uwe Gensheimer   Paris Saint-Germain 92 16 5,75
2   Markus Olsson   Skjern Håndbold 88 16 5,5
3   Andy Schmid   Rhein-Neckar Löwen 83 15 5,5
4   Nedim Remili   Paris Saint-Germain 80 18 4,4
5   Alex Dujshebaev   KS Kielce 79 18 4,4
6   Nicolas Tournat   HBC Nantes 76 19 4
7   Eduardo Gurbindo   HBC Nantes 75 18 4,1
8   Máté Lékai   Veszprém KSE 75 16 4,7
9   Bjarte Myrhol   Skjern Håndbold 74 17 4,4
10   Michał Jurecki   KS Kielce 74 17 4,4

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « European Cup 2017/2018 Men (Classement européen des clubs pour la saison 2017/2018 » [PDF], sur Site officiel de l'EHF, EHF, (consulté le 1er juillet 2017)
  2. a et b (en) « Record high demand for the jubilee season », sur Site officiel de l'EHF, EHF, (consulté le 1er juillet 2017)
  3. a et b (en) « EXEC confirms the 2017/18 starting grid », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 1er juillet 2017)
  4. « Les critères de sélection connus », sur Handnews.fr, (consulté le 10 juin 2016)
  5. a et b « Kiel et les Löwen, victimes du conflit Bundesliga-EHF », sur handnews.fr, (consulté le 25 mars 2018)
  6. « Handball : une équipe va jouer deux matches en deux heures à cause d'un caprice du diffuseur », sur La Provence.com, (consulté le 25 mars 2018)
  7. « Rhein Neckar Löwen aligne sa réserve », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 25 mars 2018)
  8. « Paris connaît déjà son adversaire en quarts », sur handnews.fr, (consulté le 25 mars 2018)
  9. (en) « Seven new names blow fresh wind in 2017/18 All-star Team », sur Site officiel de la'EHF, (consulté le 10 juillet 2019)
  10. (en) « Diego Simonet – a proud Argentinian with two trophies », sur Site officiel de la Ligue des champions, (consulté le 23 juillet 2018)
  11. (en) « Two playmakers top the rankings », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 28 novembre 2017)
  12. (en) « Outstanding Gros and Sterbik claim October awards », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 28 novembre 2017)
  13. (en) « Czech shooter and Spanish legend take monthly awards », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 12 février 2018)
  14. (en) « Consistency earns Ungureanu and Schmid February awards », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 18 février 2019)
  15. (en) « Russian debutant and Serbian penalty-killer debutant on top », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 18 février 2019)
  16. (en) « Görbicz and Remili earn april’s player of the month awards », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 18 février 2019)
  17. (en) « Simonet and Amorim earn best player awards in may », sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 18 février 2019)
  18. (en) « Meilleurs buteurs de la Ligue des champions 2017-2018 », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 5 mars 2018)

Voir aussiModifier