Melvyn Richardson

handballeur français

Melvyn Richardson
Melvyn Richardson en 2018
Melvyn Richardson en 2018
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (23 ans)
Lieu Marseille
Taille 1,90 m (6 3)[1]
Masse 87 kg (191 lb)[1]
Poste Arrière droit, demi-centre
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Montpellier Handball
Numéro 22
Parcours junior
Saisons Club
2005-2015 Drapeau : France Chambéry SMBH
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
2014-2017 Drapeau : France Chambéry SMBH 71 (246)
2017- Drapeau : France Montpellier Handball
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
 ?-? Drapeau : France France jeunesMédaille d'or, EuropeMédaille d'or, monde[2]
 ?-? Drapeau : France France junior
2017- Drapeau : France France 7 (16)[3]
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.
Melvyn Richardson au tir face à Luka Karabatic, le 1er mars 2018.

Melvyn Richardson, né le à Marseille[4], est un joueur international français de handball évoluant au poste d'arrière droit ou de demi-centre (gaucher) au Montpellier Handball et en équipe de France.

Il est le fils du handballeur Jackson Richardson.

BiographieModifier

Melvyn Richardson commence le handball à 8 ans, lorsque son père, Jackson Richardson, est rentré en France pour évoluer au Chambéry Savoie Handball[5]. Trois ans plus tard, lorsque son père joue en le dernier match de sa carrière devant les 3 500 spectateurs de la Halle Olympique d'Albertville, Melvyn entre en jeu et marque le dernier but de la rencontre, comme un passage de flambeau[6].

En 2014, il intègre le centre de formation du Chambéry Savoie Handball après deux ans au pôle espoirs[6]. Dans le même temps, son père devient entraîneur adjoint puis entraîneur principal par intérim de Chambéry à la suite du départ de Mario Cavalli. Le , Melvyn joue ses premières minutes en D1 avec l'équipe professionnelle à l'occasion d'une victoire d'un but à Nantes.

Parallèlement, il s'impose comme un pilier de l'équipe de France jeunes et devient champion d'Europe jeunes en 2014 puis championnat du monde jeunes en 2015, compétition à laquelle Melvyn est élu meilleur joueur[7].

Présent de plus en plus régulièrement en LNH[1], il signe son premier contrat professionnel le [8].

En , il signe un contrat au Montpellier Handball à partir de l'intersaison 2017[9].

Puis le , en compagnie de Julien Meyer, il connait sa première sélection en France à l'occasion du dernier match de qualification pour l'Euro 2018 et marque à cette occasion son premier but[10].

En , il joue un rôle décisif dans la victoire du Montpellier Handball lors de la Finale à quatre de la Ligue des champions. Ce titre est obtenu dix-sept ans après celui remporté par son père en 2001.

En 2019, il entre en cours de compétition au Championnat du monde et réalise des prestations convaincantes[11]. Il remporte à cette occasion sa première médaille internationale, le bronze. Auteur d'une saison 2018-2019 très convaincante en Championnat, il est élu meilleur joueur et meilleur arrière droit.

PalmarèsModifier

En clubModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

En équipes nationalesModifier

France A
France junior et jeunes

Distinctions individuellesModifier

Compétitions senior
Compétitions jeunes

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Profil de Melvyn Richardson en championnat de France », sur Site officiel de la LNH (consulté le 19 janvier 2017)
  2. « Profil de Melvyn Richardson en équipes de France », sur Site officiel de la FFHB (consulté le 21 avril 2016)
  3. Statistiques avant le Championnat du monde 2019.
  4. « Profil de Melvyn Richardson en Coupes d'Europe », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 21 avril 2016)
  5. « A la découverte de Melvyn Richardson », sur Site officiel de la LNH, (consulté le 21 avril 2016)
  6. a et b « Richardson, au nom du père », sur ledauphine.com, (consulté le 21 avril 2016)
  7. « Vingt ans après, Richardson junior lui aussi champion du monde », sur ledauphine.com, (consulté le 21 avril 2016)
  8. « Melvyn Richardson jusqu'en 2017 », sur handnews.fr, (consulté le 21 avril 2016)
  9. « Melvyn Richardson vers Montpellier, Dolenec vers Barcelone », sur handzone.net, (consulté le 5 février 2017)
  10. « EDF M : Willy est sauvé ! », sur handzone.net, (consulté le 19 juin 2017)
  11. « Mondial de handball : Melvyn Richardson, l’envol du fils prodige », Le Monde, (consulté le 23 janvier 2019)

Liens externesModifier