Ouvrir le menu principal

Melvyn Richardson

handballeur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richardson.

Melvyn Richardson
Melvyn Richardson en 2018
Melvyn Richardson en 2018
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (22 ans)
Lieu Marseille
Taille 1,90 m (6 3)[1]
Masse 87 kg (191 lb)[1]
Poste Arrière droit, demi-centre
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Montpellier Handball
Numéro 22
Parcours junior
Saisons Club
2005-2015 Drapeau : France Chambéry SMBH
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
2015-2017 Drapeau : France Chambéry SMBH 61 (225)
2017- Drapeau : France Montpellier Handball
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
 ?-? Drapeau : France France jeunesMédaille d'or, EuropeMédaille d'or, monde[2]
 ?-? Drapeau : France France junior
2017- Drapeau : France France 7 (16)[3]
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.
Melvyn Richardson au tir face à Luka Karabatic, le 1er mars 2018.

Melvyn Richardson, né le à Marseille[4], est un joueur international français de handball évoluant au poste d'arrière droit ou de demi-centre (gaucher) au Montpellier Handball et en équipe de France.

Il est le fils de Jackson Richardson.

BiographieModifier

Melvyn Richardson commence le handball à 8 ans, lorsque son père, Jackson Richardson, est rentré en France pour évoluer au Chambéry Savoie Handball[5]. Trois ans plus tard, lorsque son père joue en mai 2008 le dernier match de sa carrière devant les 3 500 spectateurs de la Halle Olympique d'Albertville, Melvyn entre en jeu et marque le dernier but de la rencontre, comme un passage de flambeau[6].

En 2014, il intègre le centre de formation du Chambéry Savoie Handball après deux ans au pôle espoirs[6]. Dans le même temps, son père devient entraîneur adjoint puis entraîneur principal par intérim de Chambéry à la suite du départ de Mario Cavalli. Le , Melvyn joue ses premières minutes en D1 avec l'équipe professionnelle à l'occasion d'une victoire d'un but à Nantes.

Parallèlement, il s'impose comme un pilier de l'équipe de France jeunes et devient champion d'Europe jeunes en 2014 puis championnat du monde jeunes en 2015, compétition à laquelle Melvyn est élu meilleur joueur[7].

Présent de plus en plus régulièrement en LNH[1], il signe son premier contrat professionnel le [8].

En janvier 2017, il signe un contrat au Montpellier Handball à partir de l'intersaison 2017[9].

Puis le , en compagnie de Julien Meyer, il connait sa première sélection en France à l'occasion du dernier match de qualification pour l'Euro 2018 et marque à cette occasion son premier but[10].

En mai 2018, il joue un rôle décisif dans la victoire du Montpellier Handball lors de la Finale à quatre de la Ligue des champions. Ce titre est obtenu dix-sept ans après celui remporté par son père en 2001.

En 2019, il entre en cours de compétition au Championnat du monde et réalise des prestations convaincantes[11]. Il remporte à cette occasion sa première médaille internationale, le bronze. Auteur d'une saison 2018-2019 très convaincante en Championnat, il est élu meilleur joueur et meilleur arrière droit.

PalmarèsModifier

En clubModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

En équipes nationalesModifier

France A
France junior et jeunes

Distinctions individuellesModifier

Compétitions senior
Compétitions jeunes

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Profil de Melvyn Richardson en championnat de France », sur Site officiel de la LNH (consulté le 19 janvier 2017)
  2. « Profil de Melvyn Richardson en équipes de France », sur Site officiel de la FFHB (consulté le 21 avril 2016)
  3. Statistiques avant le Championnat du monde 2019.
  4. « Profil de Melvyn Richardson en Coupes d'Europe », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 21 avril 2016)
  5. « A la découverte de Melvyn Richardson », sur Site officiel de la LNH, (consulté le 21 avril 2016)
  6. a et b « Richardson, au nom du père », sur ledauphine.com, (consulté le 21 avril 2016)
  7. « Vingt ans après, Richardson junior lui aussi champion du monde », sur ledauphine.com, (consulté le 21 avril 2016)
  8. « Melvyn Richardson jusqu'en 2017 », sur handnews.fr, (consulté le 21 avril 2016)
  9. « Melvyn Richardson vers Montpellier, Dolenec vers Barcelone », sur handzone.net, (consulté le 5 février 2017)
  10. « EDF M : Willy est sauvé ! », sur handzone.net, (consulté le 19 juin 2017)
  11. « Mondial de handball : Melvyn Richardson, l’envol du fils prodige », Le Monde, (consulté le 23 janvier 2019)

Liens externesModifier