Ouvrir le menu principal

Issam Tej
Portrait, le 3 décembre 2014.
Portrait, le 3 décembre 2014.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Tunisie Tunisie
Naissance (40 ans)
Lieu Tunis, Tunisie
Taille 1,88 m (6 2)[1]
Masse 110 kg (242 lb)[1]
Poste Pivot
Situation en club
Club actuel Drapeau : France US Créteil
Parcours junior
Saisons Club
1991-1994 Drapeau : Tunisie CO Transports
1994-1995 Drapeau : Tunisie Stade tunisien
1995-1997 Drapeau : Tunisie ES Tunis
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1997-2003 Drapeau : Tunisie ES Tunis
2003-2006 Drapeau : France SC Sélestat
2006-2015 Drapeau : France Montpellier AHB
2015-2017 Drapeau : Qatar El Jaish SC
dep. 2017 Drapeau : France US Créteil
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
1999-2017Drapeau de Tunisie Tunisie 316 (824)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Issam Tej (arabe : عصام تاج), né le 29 juillet 1979 à Tunis, est un handballeur tunisien jouant au poste de pivot. Il évolue en équipe nationale de Tunisie de 1999 et joue à l'Union sportive de Créteil depuis 2017.

BiographieModifier

Après huit saisons à l'Espérance sportive de Tunis, il rejoint en 2003 la France et le club du SC Sélestat où il rejoint un autre Tunisien, Heykel Megannem.

En Alsace, il est élu meilleur pivot du championnat de France durant deux saisons de suite, en 2005[2] et 2006[3] ; il est alors considéré comme le joueur de base après le départ d'Heykel Megannem pour l'USAM Nîmes en 2005. Sollicité par les plus grands clubs européens comme le VfL Gummersbach, leader de la Bundesliga, ou le FC Barcelone, il choisit toutefois de rester en France et de signer au club de Montpellier Handball en 2006.

Avec l'équipe montpelliéraine, il remporte cinq titres de champion de France, cinq coupes de France et six coupes de la Ligue française. Il est par ailleurs à trois nouvelles reprises le meilleur pivot du championnat de France en 2009-2010[4], 2011-2012[5] et 2012-2013[6].

En mai 1999, il rejoint les rangs de l'équipe nationale tunisienne. Il gagne avec elle la championnat d'Afrique des nations après que l'équipe a fini quatrième au championnat du monde 2005. Toutefois, à la suite du championnat du monde 2009, la fédération l'écarte temporairement pour « indiscipline, insolence et récidive »[7]. Il remporte par la suite deux fois le championnat d'Afrique des nations, en 2010 et 2012.

Le 4 avril 2015, il annonce prendre sa retraite internationale pour passer plus de temps avec sa famille et se concentrer sur les objectifs de son club[8]. Toutefois, il est rappelé pour jouer dans l'équipe qualifiée pour les Jeux olympiques de 2016.

Le 10 juillet 2015, il est reconnu coupable d'escroquerie par le tribunal de Montpellier dans l'affaire des paris suspects liés au match présumé truqué de mai 2012 entre Cesson et Montpellier[9].

Le 9 août 2015, il annonce qu'il quitte Montpellier pour rejoindre le club qatarien d'El Jaish[10].

À l’intersaison 2017, son retour en France est annoncé à l'Union sportive de Créteil qui vient d’être relégué en deuxième division[11].

PalmarèsModifier

ClubsModifier

 
Issam Tej durant la Schlecker Cup 2007 à Ehingen (Allemagne).
 
Issam Tej, maillot blanc, au cœur de la défense de Cesson-Rennes MHB.

Sélection nationaleModifier

Jeux olympiques[12]
Championnat du monde de handball
Coupe du monde de handball
  •   Médaillé d'argent à la coupe du monde 2006 (  Suède)
Championnat d'Afrique
Autres

Récompenses individuellesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Profil d'Issam Tej », sur lnh.fr (consulté le 19 février 2014)
  2. a et b « Trophées du hand 2005 », sur sport365.fr, (consulté le 19 février 2014)
  3. a et b « Trophées du Hand 2006 », sur handzone.net, (consulté le 19 février 2014)
  4. a et b « Trophées du handball : Et les vainqueurs sont… », sur handzone.net, (consulté le 19 février 2014)
  5. a et b « Récompenses à la Meilleurs handballeurs de l'année en France », sur handzone.net, (consulté le 19 février 2014)
  6. a et b « Récompenses à la Meilleurs handballeurs de l'année en France 2012-2013 », sur handzone.net, (consulté le 19 février 2014)
  7. « Ménage dans l'équipe tunisienne après son échec au Mondial en Croatie », sur jeuneafrique.com, (consulté le 27 mai 2013)
  8. « Issam Tej prend sa retraite internationale », sur handnews.fr, (consulté le 6 avril 2015)
  9. « Nicolas Karabatic écope de 10.000 euros d'amende pour escroquerie », sur challenges.fr, (consulté le 14 juillet 2015)
  10. « Issam Tej met fin à son épopée montpelliéraine », sur handzone.net, (consulté le 5 juillet 2017)
  11. « Issam Tej de retour en France, à Créteil », sur handzone.net, (consulté le 5 juillet 2017)
  12. (en) « Profil olympique d'Issam Tej », sur sports-reference.com (consulté le 29 juillet 2014)
  13. « Récompenses aux Trophées du handball 2014-2015 », sur lesechos.fr, (consulté le 6 juin 2015)
  14. « Meilleurs joueurs du CAN 2012 », sur cahbonline.info, (consulté le 27 mai 2013)
  15. L'Équipe, no 21714, 28 décembre 2013, p. 9

Liens externesModifier