Pascal Mahé

handballeur français

Pascal Mahé, né le à Saint-Martin-de-Fontenay (Calvados), est un handballeur international français reconverti entraîneur.

Pascal Mahé
Pascal Mahé en décembre 2014
Pascal Mahé en décembre 2014
Fiche d’identité
Nationalité français
Naissance (60 ans)
Lieu Saint-Martin-de-Fontenay (Calvados)
Poste Arrière gauche/Défenseur
Entraîneur
Surnom(s) Kalou
Situation en club
Club actuel Caen Handball
Parcours junior
Saisons Club
0000-1982 ASPTT Caen
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1982-1985 Paris UC
1985-1992 US Créteil
1992-1996 Montpellier Handball
1996-1999 AS Monaco (N2)
1999-2003 TSV Bayer Dormagen
*Statistiques en compétitions nationales et continentales.
Sélections en équipe nationale
Année(s)Équipe M. (B.)
1984-1996 France 297 (739)
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Com.
1997-1999 AS Monaco
1999-2013 TSV Bayer Dormagen rés.
2013-2015 Chartres MHB
04/2018-02/2019 Caen Handball
2019-2023 Caen Handball (U18)

Pionniers des Barjots, il est notamment médaillé de bronze aux JO de 1992 puis Champion du monde en 1995. Vingt ans plus tard, son fils Kentin est également Champion du monde.

Biographie

modifier

Parcours de joueur

modifier

Un des pionniers des Barjots qui décrochent la première médaille de l’histoire du handball français, à savoir le bronze aux Jeux olympiques de 1992, Pascal Mahé était alors considéré comme l'un des tout meilleurs défenseurs du monde, ce qui ne l'empêchait pas d'être un bon attaquant puisqu'il a marqué 739 buts au cours de ses 297 sélections en équipe de France entre 1984 et 1996, étant notamment le tireur attitré des jets de 7 mètres. Cette première pour le handball français se confirme l'année suivante avec le titre de vice-champion du monde en 1993 puis c'est la consécration en 1995 avec le titre mondial.

En club, il débute à l'ASPTT Caen avant de rejoindre le Paris UC en 1982. Aux côtés de Philippe Gardent et de Nicolas Cochery, il est un des artisan de la remontée du club parisien en Nationale 1 en 1983 malgré la défaite en finale face au FC Mulhouse[1].

En 1985, il rejoint US Créteil[2] qui vient d'être promu en Nationale 1. Avec le club cristollien, il réalise notamment une extraordinaire saison 1988-89 avec un doublé Championnat-Coupe et surtout la première finale européenne d'un club français lors de la Coupe des vainqueurs de coupe. En 1992, il quitte Créteil pour le Montpellier Handball qui vient d'accéder à la première division[3] où il remporte un deuxième titre de champion de France en 1995. À l'issue des Jeux olympiques de 1996, celui que Daniel Costantini surnommait affectueusement "la momie vivante" compte tenu de ses multiples blessures durant sa carrière[4], met un terme à sa carrière de joueur de haut niveau.

Parcours d'entraîneur

modifier
 
Mahé au milieu des joueurs de Chartres en mars 2014.

Suivant les conseils de Daniel Costantini[5], il entame sa reconversion en devenant entraîneur-joueur à l'AS Monaco et responsable du centre de formation et de la politique sportive du club qui évolue alors en Nationale 2[6]. Si le club a des moyens, Mahé ne parvient pas à travailler sur le long terme avec les jeunes joueurs locaux, vite démotivés[7].

Trois ans plus tard, il débarque en Allemagne, à Dormagen sur la rive gauche du Rhin. Entraîneur-joueur, Pascal Mahé le reste jusqu’en 2003, avant de se consacrer entièrement à son travail de technicien. Il s'occupe de différents groupes, de l’équipe d’Allemagne juniors à la préparation physique des joueurs du TSV Bayer Dormagen qui évoluent à l’époque en D1 en passant par la réserve et les jeunes.

Quatorze ans après avoir quitté le sol français, l’ancien champion du monde est de retour et rejoint le Chartres Métropole HB 28 en 2013[8]. À l’issue de la saison 2014-2015, il permet au club chartrain d'accéder pour la première fois de son histoire en Division 1. Après un début de saison difficile en championnat, il est remercié fin [9].

En , il est nommé entraîneur provisoire du Caen Handball et revient ainsi dans son club formateur plus de trente ans après l'avoir quitté[10]. Après avoir coaché les cinq derniers matchs du Championnat de France de D2, il signe officiellement un contrat pour 2 saisons[11]. Cependant, le club termine bon dernier de D2 en 2018/19 et en , Pascal Mahé s'est mis en retrait pour laisser son adjoint Philippe Breysacher dicter les consignes durant les matchs[12].

Palmarès

modifier

En clubs

modifier

Compétitions internationales

Compétitions nationales

En équipe nationale

modifier

Ses résultats en compétitions internationales sont :

Référence

modifier
  1. « Mahé-Cochery-Gardent, le trio d'avenir du PUC .... », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 190,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Mahé Pascal... vous reçoit sept sur sept », Hand mag n°9, Fédération française de handball, (consulté le ), p. 22
  3. « Le rouge et noir de Papy Thiebaut », sur L'Humanité.fr, (consulté le )
  4. « Pascal Mahé, patraque jusqu'au bout des doigts : Le corps de l'ex-international de handball ressemble à un champ de bataille », Libération, (consulté le )
  5. « Daniel Costantini : « je serai omniprésent » », Hand mag n°13, Fédération française de handball, (consulté le )
  6. « Pascal Mahé, portrait », dans Laurent Moisset, La grande saga du hand français, Hugo et compagnie, , 235 p. (ISBN 2755627549, lire en ligne)
  7. « Monaco, my sport is rich », L'humanité, (consulté le )
  8. « Pascal Mahé, un "Barjot" arrive à Chartres », sur handzone.net, (consulté le )
  9. « Handball: l'entraîneur Pascal Mahé écarté de Chartres », sur L’Equipe.fr, (consulté le )
  10. « Pascal Mahé, le colosse de retour au pays », Ouest-France, (consulté le )
  11. « Mahé signe à Caen pour 2 saisons », sur handnews.fr, (consulté le )
  12. « Caen HB : sur le banc, les rôles se sont inversés », Ouest-France, (consulté le )

Liens externes

modifier