Ouvrir le menu principal

Diego Simonet
En 2018
En 2018
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l'Argentine Argentine
Naissance (29 ans)
Lieu Vicente López
Taille 1,90 m (6 3)[1]
Poids 88 kg (194 lb)[1]
Poste Demi-centre
Surnom(s) Chino
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Montpellier Handball
Numéro 4
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
0000-2008 Drapeau : Argentine SAG Ballester
2008-2009 Drapeau : Brésil São Caetano HC
2009-2011 Drapeau : Espagne CB Torrevieja
2011-2013 Drapeau : France US Ivry 38 (147)[1]
2013- Drapeau : France Montpellier Handball 61 (240)
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
2010- Flag of Argentina.svg Argentine 84 (242)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.


Diego Esteban Simonet Moldes[2], né le à Vicente López, est un joueur de handball international argentin. Il joue au poste de demi-centre au Montpellier Handball depuis 2013[3].

Sommaire

BiographieModifier

Ses parents, Luis Simonet et Alicia Moldes sont tous deux anciens joueurs de l'équipe nationale de l'Argentine. Malgré l'omniprésence du football, Diego et ses deux frères, Sebastián et Pablo, se tournent donc vers le handball. Fer de lance de la génération « en or » du sport argentin en compagnie de Juan Pablo Fernández et Federico Vieyra, Diego Simonet est considéré comme l'une des plus grandes promesses du handball à travers le monde. Ainsi, au championnat du monde jeunes 2007, l'Argentine atteint les demi-finales de la compétition, un résultat totalement inattendu et jamais atteint jusqu'alors. Défaits par le Danemark, futur vainqueur, puis la Suède, ils devront se contenter de la quatrième place. Deux ans plus tard, la même équipe participe au championnat du monde junior 2009. Si elle est la seule équipe à battre l'Allemagne (futur vainqueur), elle termine finalement à la sixième place, une nouvelle fois battue par la Suède.

Au championnat du monde 2011, Diego et sa génération s'installe dans l'équipe senior où il retrouve son frère ainé Sebastián. L'Argentine se révèle alors aux yeux du monde : après un match nul face à la Corée du Sud et une défaite de un but face à la Pologne, elle bat alors successivement la Slovaquie (23 - 18), la Suède (27 - 22, la Suède évoluant pourtant à domicile) et le Chili (35 - 25), terminant troisième de sa poule et étant ainsi qualifié pour le tour principal. Si l'Argentine s'incline à trois reprises, dont une très lourde défaite 38 - 18 face à la Croatie, et termine à la douzième place après poussé l'Allemagne à deux prolongations.

En avril 2011, Diego et son frère Sebastian signe à l'US Ivry[4]. Avec le club francilien, il atteindra la finale de la Coupe de France 2012 mais, malgré un Diego Simonet étincelant (7 buts dont un magnifique kung-fu en première temps[5]), Montpellier AHB s'impose pour la 11e fois.

Aux Jeux olympiques 2012 de Londres, l'Argentine ne parvient pas à sortir de la phase de poule et termine à la dixième place[2]. Le championnat du monde 2013 en Espagne est l'occasion de réunir pour la première fois dans une compétition officielle les trois frères, Diego, Sebastián et Pablo. Malgré une victoire lors du premier match face au Monténégro où Diego finit meilleur buteur du match avec 7 buts, l'Argentine perd ses 4 autres matchs de poules et termine finalement à la 18e place. Contacté par Montpellier Agglomération Handball pendant le championnat du monde, sa signature est annoncée le 7 février 2013 pour les trois saisons suivantes en vue de remplacer Nikola Karabatic[3]. C'est son petit frère, Pablo, qui le remplace à l'US Ivry.

A Montpellier, il remporte deux Coupes de la Ligue en 2014 et 2016 ainsi qu'une Coupe de France en 2016. En 2018, s'il doit concéder le titre de champion de France au Paris Saint-Germain après une cruelle défaite lors de l'avant dernière journée, Simonet joue un rôle majeur dans la victoire en Ligue des champions, étant d'ailleurs élu meilleur joueur de la finale à quatre de Ligue des champions 2018[6].

PalmarèsModifier

En clubModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

En équipe nationaleModifier

Récompenses individuellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Profil de Diego Simonet en Championnat de France », sur Site officiel de la LNH (consulté le 23 juillet 2018)
  2. a b et c (en) « Profil de Diego Simonet aux Jeux olympiques », sur Sports-Reference.com (consulté le 23 juillet 2018)
  3. a et b « Simonet remplacera Karabatic à Montpellier », sur handnews.fr, (consulté le 30 août 2013)
  4. « Les frères Simonet arrivent à Ivry », sur handzone.net, (consulté le 30 août 2013)
  5. a et b « Coupe de France 2012 : Montpellier à l'expérience », sur handzone.net, (consulté le 30 août 2013)
  6. a et b (en) « Diego Simonet – a proud Argentinian with two trophies », sur Site officiel de la Ligue des champions, (consulté le 23 juillet 2018)
  7. « Diego Simonet récompensé en Argentine », sur Handnews.fr, (consulté le 11 mai 2016)
  8. « Diego Simonet reçoit le Prix Olimpia en Argentine », sur Handnews.fr, (consulté le 11 mai 2016)
  9. « Nuit du handball - saison 2013-2014 », sur Site officiel de la LNH, (consulté le 18 décembre 2014)
  10. « Trophées LNH 2015 : Mikkel Hansen seul contre Montpellier », sur Handzone.net, (consulté le 5 juin 2015)
  11. « Diego Simonet, meilleur joueur du mois de mars 2012 », sur handnews.fr, (consulté le 18 décembre 2014)

Liens externesModifier