Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Incidents de frontière turco-syriens

Incidents de frontière turco-syriens
Description de l'image Turkey-syria.svg.
Informations générales
Date en cours
(5 ans, 1 mois et 15 jours)
Lieu Syrie et Turquie
Issue En cours
Belligérants
Drapeau de la Syrie Syrie Drapeau de la Turquie Turquie
Pertes
14 soldats tués
23 soldats blessés
(selon l'opposition syrienne)[1]
12 soldats tués
(selon la Turquie[2])
1 Mi-17 abattu
1 MiG-23 abattu
2 pilotes tués.
5 civils tués
13 civils et policiers blessés
1 RF-4E abattu
2 pilotes tués

Guerre civile syrienne

Batailles

1re Deraa · Homs · Banias · Telkalakh · 1re Rastane · Talbiseh · 1re Jisr al-Choghour · 1re Jabal al-Zawiya · 1er Hama · Lattaquié · 2e Rastane · 1er Zabadani · Douma · 3e Rastane · 2e Zabadani · 1er Qousseir · 2e Deraa (en cours) · 1re Azaz · 1re Idleb · Taftanaz · 4e Rastane · Nobl et Zahraa · Tremseh · Damas · Ghouta orientale (en cours) · Alep · Al-Tel · Menagh · 1er Régiment 46 · 1re Maarat al-Nouman · Cheikh Souleimane · 2e Taftanaz · 2e Hama · 1re Al-Chaddadeh · 1re Raqqa · 2e Qousseir · Ras al-Aïn · Daraya · 1re Maaloula · 2e Azaz · Mahin et Sadad · 1re Tall Hamis · 2e Raqqa · 1re Jarablus · Al-Manajir · Otaybah · Yabroud · Markada · Kessab · Rankous · 1re Boukamal · Tall al-Jabiyah · 1re Deir ez-Zor · 1re Kobané · Ras al-Maara · 2e Deir ez-Zor · Al-Chaer · Division-17 · 1re Tabqa · Djezaa · 2e Kobané · Mabrukah · 2e Jabal al-Zawiya · Wadi al-Deïf · 2e Tall Hamis · Tall Tamer · 2e Régiment 46 · Bosra · Cheikh Hilal · 2e Idleb · Foua et Kafraya (en cours) · Bousra al-Harir · Qalamoun · 2e Jisr al-Choghour · 1re Palmyre · Al-Amr · 1re Tall Abyad · Suran · 1re Hassaké · Brigade 52 · Aïn Issa · 2e Hassaké · 3e Zabadani · Sarrine · Sahl al-Ghab · Malkiyé · Al-Qaryatayn · 1re Marea · Abou Douhour · 3e Hama · Al-Hol · Tichrine · Cheikh Meskin · 1re Tall Rifaat · 2e Al-Chaddadeh · Khanasser · 2e Tall Abyad · 2e Palmyre · 2e Maarat al-Nouman · 1re Tasil · Qamichli · 2e Tall Rifaat · Khan Touman · 3e Raqqa · 2e Marea · 1re Manbij · 2e Tabqa · 2e Boukamal · 3e Hassaké · Opération Bouclier de l'Euphrate · 2e Jarablus · 4e Hama · 4e Raqqa · 3e Palmyre · Al-Bab · Wadi Barada · 4e Palmyre · 1re Poche d'Idleb · 2e Tasil · 5e Hama · 3e Tabqa · Badiya (en cours) · al-Tanaf (en cours) · Aqareb et Maboujé · 5e Raqqa · 2e Poche d'Idleb · Al-Soukhna · Ouqayribat · 3e Deir ez-Zor (en cours) · 6e Hama (en cours) · Mayadine · Rahjan · 3e Boukamal (en cours)



Massacres de la guerre civile syrienne

Houla · Al-Koubeir · Daraya · al-Bayda et Baniyas · Barouda · Ghraneidj et d'al-Keshkeyyi · Kobané · Khan Cheikhoun · Al-Qaryatayn



Attaques chimiques de la guerre civile syrienne

Ghouta · Uqayribat, Jrouh, Slaliyah, Al-Qastal et Hamadi Omar · Khan Cheikhoun



Attentats de la guerre civile syrienne

1er Damas · 2e Damas · 3e Damas · Jaramana · 4e Damas · 5e Damas · 1er Homs · 2e Homs · Hassaké · Tall Tamer · 1er Sayyida Zeinab · 3e Homs · 2e Sayyida Zeinab · Tartous et Jablé · Qamichli · Azaz · Soussiane · 4e Homs · 6e Damas · 7e Damas · Rachidine · Al-Tojjar



Débordements du conflit

Incidents frontaliers Syrie-Turquie · Incidents frontaliers Syrie-Israël · Conflit au Liban · Crise russo-turque de 2015



Interventions internationales

Intervention de l'Iran · Coalition arabo-occidentale · Opérations aériennes de la coalition · Intervention de la Russie · Opération Inherent Resolve · Opération Chammal · Opération Impact · Bombardement de la base aérienne d'Al-Chaayrate


Les incidents de frontière turco-syriens ont lieu depuis la dislocation de l'Empire ottoman et sont relativement nombreux depuis la guerre civile syrienne.

Sommaire

L'incident du F-4 PhantomModifier

Le , un avion RF-4 Phantom II de reconnaissance turc a été abattu par la défense anti-aérienne syrienne alors qu'il survolait la Méditerranée. La Turquie a déclaré que le Phantom volait dans l'espace aérien international lorsqu'il a été abattu, tandis que les autorités syriennes ont déclaré qu'il se situait au dessus des eaux territoriales syriennes. L'incident avait provoqué une grave crise diplomatique entre le gouvernement turc de Recep Tayyip Erdoğan et le régime syrien de Bachar el-Assad[3].

Tirs d'artillerieModifier

Le , l'artillerie syrienne ouvre le feu en direction du territoire turc, tuant 5 civils turcs et en blessant 10 autres dans le village frontalier de Akçakale situé dans la province de Şanlıurfa en Turquie. Les forces armées turques réagissent en bombardant les troupes du régime syrien à l'aide de leur unités d'artillerie[4].

Réponse de l'OTANModifier

 
Camp de réfugiés syriens en Turquie, 3 septembre 2012.

Ankara invoque l'article 4 des accords de Washington, le Conseil de l'Atlantique nord « exige l'arrêt immédiat de ces actes d'agression contre un allié [de l'Alliance], et exhorte le régime syrien à mettre un terme aux violations flagrantes du droit international[2]… »

Le , le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, déclare que l'Alliance atlantique a mis au point des plans afin de défendre la Turquie des attaques syriennes[5].

Interception d'un avion suspecté de transporter des armesModifier

Le , les F-16 de l'Armée de l'air turque interceptent un Airbus A320 de la Syrian Arab Airlines dans l'espace aérien turc, vol RB442 de Moscou à Damas et le forcent à atterrir à l'aéroport international Esenboğa, suspectant l'avion de transporter des armes russes[6]. Les inspecteurs ont trouvé des munitions, du matériel de communication et des pièces de missile. Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a dénié ces affirmations, déclarant que l'avion ne transportait que des radars[7]. En conséquence, l'espace aérien turc a été fermé à la Syrie et le gouvernement syrien a procédé de même aux vols turcs.

Attaque contre un bus de pèlerins turcsModifier

Le , trois autocars transportant des pèlerins turcs qui revenaient du pèlerinage annuel de La Mecque, en Arabie saoudite, essuient des tirs qui blessent deux personnes, tandis que des missions turques sont attaquées par des manifestants pro-gouvernementaux[8].

Attentat du poste frontière de CilvezogluModifier

Le 11 février 2013, une voiture piégée explose à proximité du poste-frontière de Cilvezoglu faisant plusieurs morts du côté turc et syrien[9]. Le 10 mars 2013 une opération est menée par les forces spéciales turques avec la coopération des rebelles syriens dont le Front Al-Nosra pour capturer les auteurs de l'attaque en territoire syrien, 5 suspects sont arrêtés[10],[11].

Attentat de ReyhanlıModifier

Le 11 mai 2013, un double attentat à la voiture piégée fait 46 morts dans le centre de Reyhanlı, petite ville de la province de Hatay fréquentée par de nombreux réfugiés syriens. Le premier ministre turc accuse les services secrets syriens d'être à l'origine de cet attentat, ce que le gouvernement syrien dément[12],[13].

Article détaillé : Attentat de Reyhanlı.

Neutralisation d'un avion de chasse syrienModifier

Le 23 mars 2014, des avions de combat turcs abattent un avion de guerre syrien. Le pilote de l'appareil réussit à s'éjecter. La République arabe syrienne dénonce un acte « d'agression flagrante » et affirme que l'avion évoluait dans l'espace aérien syrien et se préparait à mener un raid contre une position tenue par les rebelles près de Kessab dans la province de Lattaquié lorsqu'il a été abattu[14],[15]. Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan déclare que les F-16 turcs ont abattu l'avion en réponse à la violation de l'espace aérien turc et que « notre réponse sera forte si vous violez notre espace aérien[16] ».

Destruction d'un bombardier russeModifier

Article détaillé : Crise russo-turque de 2015.

Le 24 novembre 2015, un bombardier russe basé à Lattaquié et participant à l'intervention militaire russe dans la guerre civile syrienne est abattu par deux chasseurs turcs près de la frontière turco-syrienne, entraînant une crise diplomatique entre la Russie, alliée du régime syrien, et la Turquie, qui soutient les rebelles.

Bilan humainModifier

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, au moins 145 civils, dont 13 femmes et 29 enfants, ont été tués à la frontière par les Jandarma entre le 1er janvier et le 27 septembre 2016[17].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Turkey Strikes Syria, Adds War Powers, The Wall Street Journal, 5 octobre 2012
  2. a et b (en) Turkey strikes targets in Syria in retaliation for shelling deaths, CNN, 4 octobre 2012
  3. (en) Bodies of Turkish jet crew shot down by Syria found, BBC News, 4 juillet 2012
  4. Guillaume Perrier, « La Turquie riposte pour la première fois à des tirs d'obus syriens sur son territoire », sur Le Monde.fr, .
  5. (en) NATO says plans in place to defend Turkey from Syrian attacks, Fox News, 9 octobre 2012
  6. (en) Turkey, Seeking Weapons, Forces Syrian Jet to Land, The New York Times, 10 octobre 2012
  7. (en) Turkey: Syrian plane was carrying ammunition, SFGate, 14 octobre 2012
  8. http://www.france24.com/fr/20111121-turquie-pression-ancien-allie-syrien-assad-bachar-erdogan-repression
  9. http://www.bfmtv.com/international/frontiere-turquie-syrie-lexplosion-dune-voiture-piegee-fait-7-morts-445738.html
  10. http://www.hurriyetdailynews.com/al-nusra-helped-turkey-capture-border-gate-bombing-suspects-report.aspx?PageID=238&NID=42816&NewsCatID=338 Hürriyet Daily News (en)
  11. http://www.hurriyetdailynews.com/five-arrested-over-syria-border-gate-attack-.aspx?pageID=238&nID=42795&NewsCatID=338
  12. "Damas dément être derrière les attentats en Turquie, neuf suspects arrêtés", Le Monde, 12 mai 2013
  13. L’attentat de Reyhanlı, début d’un engrenage syrien pour la Turquie ? par Jean Marcou, OVIPOT, 15 mai 2013
  14. Avion abattu: la Syrie dénonce l'"agression flagrante" de la Turquie, BFMTV, 23 mars 2014
  15. La Turquie abat un avion de chasse syrien, Le Monde, 23 mars 2014
  16. La Turquie abat un avion syrien, Le Figaro, 23 mars 2014
  17. Turkish Jandarma kills 12 citizens today, raises the number of people killed by their fire to about 150 since the beginning of the year 2016, OSDH, 27 septembre 2016.

Voir aussiModifier