Bataille de Zabadani (février 2012)

Bataille de Zabadani

Informations générales
Date 4 -
Lieu Zabadani
Issue Victoire des loyalistes
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienne
InfoboxHez.PNG Hezbollah
Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre
Commandants
Maher el-Assad
Forces en présence
15 000 hommes[1]
40 chars[1]
3 000 hommes[1]
Pertes
inconnuesinconnues
250 prisonniers

Guerre civile syrienne

Coordonnées 33° 43′ 30″ nord, 36° 05′ 50″ est
Géolocalisation sur la carte : Syrie
(Voir situation sur carte : Syrie)
Bataille de Zabadani

La deuxième bataille de Zabadani a lieu pendant la guerre civile syrienne. Après des premiers combats en janvier, Zabadani était devenue la première ville de Syrie à tomber aux mains des rebelles. Le , l'armée syrienne lance une offensive qui aboutit à la prise de la ville le .

Force en présenceModifier

Le , selon l'opposition l'armée bombarde des quartiers de la ville tandis que la banlieue de la ville est prise d'assaut par l'infanterie[2],[3],[4]. Les comités locaux de coordination annoncent que 300 véhicules blindés dont 100 chars participent à l'assaut, mais cette information n'est pas vérifiable de manière indépendante[5] . Selon les comités locaux de coordination, l'armée aurait rassemblé 300 véhicules blindés et 30 000 soldats, mais ces chiffres sont invérifiables[6]. Selon Alfred de Montesquiou, envoyé spécial de Paris Match, les forces déployées par le régime syrien sont de 15 000 hommes des 4e et 10e brigades appuyés par 40 chars et commandés par Maher el-Assad[1].

DéroulementModifier

 
Redéploiement de forces loyalistes au sud de Az Zabadani entre le 11 et le 13 février 2012.

Le , l'opposition annonce qu'au moins dix habitants de la ville ont été tués par le bombardement des derniers jours et que quatre membres des forces spéciales ont été tués à l'extérieur de la ville tandis qu'un grand nombre d'insurgés auraient été tués durant cet affrontement[7] ; un djihadiste étranger aurait été tué lors de ces affrontements[8]. Deux jours plus tard, plusieurs sources d'opposition signalent que l'armée syrienne a repris le contrôle de Madaya, une ville située à quelques kilomètres au sud de Zabadani[9].

Les comités locaux de coordination annoncent que depuis six jours de suite l'armée bombarde la ville, tuant sept personnes et en blessant quarante autres. L'armée syrienne serait d'après eux à 300 mètres au sud de l'entrée de la ville[6]

Le , après des bombardements l'armée entre dans certaines parties de la ville[10],[11]. Cent personnes auraient été tuées dans le bombardement de la ville[12].

Le , l'armée procédait à des arrestations à Zabadani et à Madaya selon certains opposants[13]. Selon un contact du Irish Times, l'armée a arrêté de nombreux insurgés, mais d'autres ont réussi à s'enfuir vers Bludan[14].

Le , un reportage de la télévision d'État montre à Zabadani des saisies de cache d'armes ainsi que des interviews de résidents de la ville[15].

Le journaliste John Ray a fait un reportage sur la bataille où l'on peut voir l'armée syrienne avancer dans la ville et vers les pentes où se cachaient les insurgés, prenant ainsi au piège les rebelles contre la frontière libanaise[16].

Les comités locaux de coordination annoncent que 250 membres de l'opposition ont été arrêtés[17]. Un contrebandier libanais déclare que l'armée syrienne a coupé avec succès les voies d'approvisionnement des insurgés[18].

RéférencesModifier

  1. a b c et d Alfred de Montesquiou, Syrie : La chute de Zabadani, Paris Match, 16 février 2012.
  2. « http://news.monstersandcritics.com/middleeast/news/article_1688965.php/Syrian-troops-launch-attack-on-Zabadani-near-Damascus »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. « https://www.youtube.com/watch?v=rGTVCCbTMh8 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. (en-US) « U.S. floats coalition against Syria », sur www.cbsnews.com (consulté le 21 mars 2020)
  5. http://www.lccsyria.org/6102
  6. a et b (en) Ben Quinn et Matthew Weaver, « 5.31pm: In a lengthier report than usual, the Local Co-ordination Committees group paints a dire picture of the situation in Zabadani, the rebel-held town close to the Lebanese border. It says seven people are known to have been killed there today », the Guardian, (consulté le 21 mars 2020)
  7. « http://english.alarabiya.net/articles/2012/02/08/193298.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  8. (en) A. F. P., « Jihadist forums say fighters going to Syria », sur www.asiaone.com, (consulté le 21 mars 2020)
  9. (en) « The Coalition of Free Damascenes for Peaceful Change have this update on the situation in Madaya, adding details to what we've previously reported: », sur www.enduringamerica.com (consulté le 21 mars 2020)
  10. « http://www.boston.com/news/world/middleeast/articles/2012/02/11/syrian_army_general_assassinated_in_damascus/?page=1 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  11. « http://wtvr.com/sns-rt-us-syria-zabadanitre81a0jv-20120211,0,7917184.story »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  12. (en) « Syrian Forces Rocket Homs As Arab League Meets In Cairo », sur HuffPost, (consulté le 21 mars 2020)
  13. (en) « Several sources are reporting that Syrian security forces are conducting attacks, arresting and shooting in the Damascus towns of Zabadani and Madaya, 20 miles north of the capital. », sur www.enduringamerica.com (consulté le 21 mars 2020)
  14. « http://m.irishtimes.com/newspaper/world/2012/0214/1224311745911.html?via=rel »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  15. « http://www.sana.sy/eng/21/2012/02/14/400490.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  16. « http://www.bing.com/videos/watch/video/under-siege-in-syria/63aqoew »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  17. http://www.lccsyria.org/6479
  18. (en) David Enders, « Syrian forces retake Zabadani as rebels withdraw, refugees say », Miami Herald,