Ouvrir le menu principal
Bataille de Sarrine

Informations générales
Date 6 -
Lieu Sarrine
Issue Victoire des YPG, de l'ASL et de la coalition
Belligérants
Flag of Rojava.svg PYD

Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre

Seal of Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve.svg Coalition

Drapeau de l'État islamique État islamique
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
20 morts[1]20 à 80 morts[1],[2]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 36° 35′ 15″ nord, 38° 17′ 59″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Bataille de Sarrine

La bataille de Sarrine a lieu pendant la guerre civile syrienne. Le , après trois semaines des combats, les YPG et leurs alliés prennent à l'État islamique la petite ville de Sarrine.

Sommaire

DéroulementModifier

 
Carte de la bataille de Sarrine :

Après avoir repoussé l'organisation État islamique hors de Kobané le , les Kurdes des YPG progressent dans les villages environnants et atteignent les abords de la petite ville de Sarrine en avril[3].

Après plusieurs mois d'affrontements dans les villages près de Sarrine, les YPG lancent l'assaut sur la ville le 6 juillet avec le soutien des frappes aériennes de la coalition. Les combats durent trois semaines, et le 27 juillet les djihadistes sont repoussés hors de la ville[4],[5].

Les pertesModifier

20 Kurdes des YPG et plusieurs dizaines de combattants de l'État islamique ont été tués selon l'OSDH[1]. Le commandement de Burkan al-Furat affirme de son côté qu'au moins 80 djihadistes ont été tués[2].

Suites et conséquencesModifier

Avec cette prise, les Kurdes coupent l'autoroute M4, utilisé par les djihadistes pour faire transiter armes et combattants entre le gouvernorat d'Alep et celui de Raqqa. Ils s'emparent aussi d'une place qui servait de base pour attaquer les YPG dans la province d'Alep[4].

L'OSDH indique également qu'après les combats, au moins 150 personnes accusées d'avoir coopérées avec l'État islamique sont arrêtées par le YPG[1].

Cependant le 30 juillet, un groupe de djihadistes lance une attaque à Sarrine, sur une école occupée par les YPG. Huit hommes de l'EI sont tués, dont un kamikaze, tandis que les Kurdes ont 10 morts et 15 blessés. Après cet ultime combat, les djihadistes prennent la fuite[6],[1].

RéférencesModifier