Bataille d'Azaz (2012)

bataille de 2012 de la guerre civile en Syrie
Bataille d'Azaz
Description de l'image Azaz, Syria.jpg.
Informations générales
Date -
Lieu Azaz
Issue Victoire des rebelles
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienneFlag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre
Commandants
Amar al-Dadikhi
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
inconnues
7 à 17 chars détruits[1]
inconnues

Guerre civile syrienne

Batailles

Coordonnées 36° 35′ 10″ nord, 37° 02′ 41″ est
Géolocalisation sur la carte : Syrie
(Voir situation sur carte : Syrie)
Bataille d'Azaz

La bataille d'Azaz a lieu pendant la guerre civile syrienne. Elle débute en par l'attaque de la ville par les rebelles et se termine en par la victoire de ces derniers.

DéroulementModifier

Le , l'armée syrienne libre, qui contrôle plusieurs villages au nord d'Azaz, lance une offensive pour prendre la ville[2],[3],[4]. Pendant plusieurs semaines, les loyalistes sont encerclés par les rebelles dans le centre-ville[5].

Le , la ville d'Azaz est entièrement contrôlée par l'Armée syrienne libre[6],[7]. Les insurgés affirment avoir détruit 17 chars et en avoir capturé 1 mais un journaliste de Sky News sur place dit avoir vu seulement 7 carcasses de chars[1].

VidéographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Stuart Ramsay, « Syria: The Arab Spring Arrives In Azaz », Sky News, (consulté le )
  2. (en) Matthew Weaver, « Syria: atrocities recalled by those fleeing Homs - Tuesday 6 March 2012 », The Guardian, (consulté le )
  3. (en) « Russia: Annan mission 'last chance' for Syria », sur www.aljazeera.com, (consulté le )
  4. (en-US) « "Damascus here we come" – Clashes intensify as rebels target Syrian capital », Ya Libnan, (consulté le )
  5. Adrien Jaulmes, « Syrie: les rebelles lancent des raids jusqu'au cœur des villes », Le Figaro, (consulté le )
  6. Julie Schneider, « REPORTAGE. Azaz, ville syrienne "libérée" », Le Point, (consulté le )
  7. (en) Matthew Weaver, « Syria crisis: chemical weapon warning - Monday 23 July 2012 », sur the Guardian, (consulté le )