Dries Mertens

footballeur belge

Dries Mertens
Image illustrative de l’article Dries Mertens
Dries Mertens lors de la Coupe du monde 2018.
Situation actuelle
Équipe Galatasaray SK
Biographie
Nationalité Belge
Naissance (35 ans)
Louvain (Belgique)
Taille 1,69 m (5 7)
Poste Attaquant, ailier
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1996-1998 K Stade Louvain
1998-2003 RSC Anderlecht
2003-2005 KAA La Gantoise
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2005-2006 SC Eendracht Alost014 00(4)
2006-2009 AGOVV Apeldoorn112 0(32)
2009-2011 FC Utrecht086 0(21)
2011-2013 PSV Eindhoven088 0(45)
2013-2022 SSC Naples397 (148)
2022- Galatasaray SK000 00(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004 Belgique -17 ans 004 00(0)
2011- Belgique103 0(21)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Dries Mertens (prononcé en néerlandais : [ˈdris ˈmɛrtəns]), né le à Louvain en Belgique, est un footballeur international[1] belge, qui évolue au poste d'attaquant au Galatasaray.

En 2020, il devient le meilleur buteur de l'histoire du SSC Naples en dépassant le Slovaque Marek Hamšík.

Étymologie

Le patronyme néerlandophone Mertens indique une filiation par le suffixe -s de quelqu'un qui se dénommait Maarten (version néerlandaise de Martin).

Dries est le diminutif du prénom néerlandais Andries, équivalent d'André en français.

Biographie

Enfance et formation en Belgique (1996-2005)

Dries Mertens est le fils d'Herman Mertens, professeur de sport[2], et de Marijke Van Kampen, professeure de neurologie à Louvain[3]. Il commence à jouer au football à l'âge de 10 ans au K Stade Louvain.

Il continue ensuite sa formation au RSC Anderlecht, en compagnie de son ami Denis Odoi, mais en raison de son petit gabarit, son avenir est incertain. En effet, Dries est considéré comme trop faible pour intégrer, à 17 ans, l'équipe première du club.[réf. nécessaire]

Il file alors à la KAA La Gantoise, alors entraînée par Georges Leekens. Encore une fois, c'est dans la réserve qu'il fait ses marques et ne joue aucun match pour l'équipe première gantoise.

Débuts professionnels en Belgique (2005-2006)

Il s'engage donc en 2005 avec l'équipe première du KAA La Gantoise. Il est alors immédiatement prêté à l'Eendracht Alost en troisième division, en compagnie d'autres joueurs gantois. Cette division est peu suivie et réputée physique, pourtant la taille du Louvaniste ne le handicapera pas trop. En effet, il s'impose comme un joueur phare de l'Eendracht Alost, en écrasant toute la concurrence. Il inscrit, cette saison-là, 4 buts en 14 matchs avec son club, et reçoit le Soulier d'or, attribué pour le meilleur joueur de son club.

C'est ainsi que, jugeant qu'il ne devait pas s'enterrer en troisième division, La Gantoise le rappelle, mais encore une fois, il n'est pas conservé en raison de son trop mince gabarit. Dries doit donc trouver un autre club.

Exil aux Pays-Bas (2006-2013)

 
Mertens avec le PSV en 2012.

Il signe à dix-neuf ans au AGOVV Apeldoorn, un club de seconde division néerlandaise. Il y fait une rencontre capitale dans sa carrière de footballeur, celle de John van den Brom, entraîneur d'Apeldoorn qui deviendra plus tard entraîneur d'Anderlecht. Le coach néerlandais va lui accorder une confiance qu'il n'aura jamais connue auparavant. Cela sera une étape charnière dans son développement. Il rencontre également son compatriote Nacer Chadli en 2007. En trois saisons, Mertens possède plus d'une centaine de matchs à son actif, pour plus de trente buts inscrits. En 2009, il est nommé capitaine de l'équipe et est choisi comme « talent de l'année » dans la première division des Pays-Bas[4].

Plusieurs clubs néerlandais se montrent intéressés par ses services, comme le FC Utrecht, club dans lequel il signe jusqu'en 2012 et où il reçoit le numéro 11[5]. Ce sera la première fois que Dries jouera dans la première division d'un pays. Il montre ses qualités en Eredivisie. En effet, sa première saison à Utrecht est étincelante, et Dries est nommé deuxième meilleur joueur du championnat en 2010, juste derrière l'Uruguayen Luis Suarez. Il confirme ses bonnes performances la saison suivante. Il se fait remarquer en réalisant un triplé lors de la dernière journée de championnat, le contre l'AZ Alkmaar. Il participe ainsi à la large victoire de son équipe ce jour-là, qui s'impose par cinq buts à un[6]. Il inscrit en tout dix buts championnat et délivre pas moins de douze passes décisives. Le FC Utrecht termine à la neuvième place du championnat.

Il est très convoité mais son club prolonge son contrat de trois saisons, pour pouvoir le vendre à bon prix. Des clubs comme l'Ajax, le PSV, Tottenham, ou quelques clubs espagnols veulent le faire signer. Il y a aussi sur la liste quelques clubs belges, dont Anderlecht, son club formateur. Le , Dries Mertens rejoint les rangs du PSV Eindhoven[7]. Très vite, il s'affirme comme un leader au sein du club du Brabant-Septentrional. Lors de sa première saison, il découvre la Ligue Europa. Il inscrit d'ailleurs son premier but dans cette compétition lors de la première journée de la phase de groupes contre le Legia Varsovie, offrant ainsi la victoire à son équipe (1-0). Il termine meilleur buteur et meilleur passeur de son club (27 buts, 22 passes décisives toutes compétitions confondues). Il est sans doute l'un des principaux artisans de la troisième place du PSV en championnat.

Il poursuit son aventure avec le PSV pour la saison suivante. Il termine la saison avec un total de 16 buts et 17 passes décisives, meilleur passeur du championnat[8]. Cette fois-ci, le PSV termine deuxième du championnat.

SSC Naples (2013-2022)

Le 24 juin 2013, il signe un contrat de cinq ans au SSC Naples. Le transfert est estimé à environ 9 millions d'euros. Il inscrit son premier but en Serie A le 30 octobre 2013 contre la Fiorentina (victoire 1-2)[9]. Il marque son deuxième but le 15 décembre suivant contre l'Inter de Milan, son premier but au Stade San Paolo de Naples, et son équipe s'impose (4-2 score final)[10]. La deuxième partie de saison commence de la meilleure des manières pour Dries. En effet, il marque son premier doublé avec Naples contre la Sampdoria Gênes (victoire 2-0), le 6 janvier. La semaine suivante, sur le terrain du Hellas Vérone, il marque le premier but de son équipe (victoire 0-3). Il marque plusieurs buts et délivre plusieurs passes décisives importantes jusqu'à la fin de la saison. Le 3 mai 2014, Naples gagne la Coupe d'Italie, et Mertens marque un but dans le temps additionnel (victoire 3-1 contre la Fiorentina). Le 18 mai 2014, il inscrit un doublé et délivre deux passes décisives face au Hellas Vérone dans le compte de la dernière journée de championnat. Il terminera la saison avec 11 buts et 5 passes décisives en championnat. Naples termine à la troisième place de la Serie A. Le 19 avril 2016, il inscrit son premier triplé en Serie A face au Bologna en marquant 3 buts en seulement 30 minutes. Le 18 décembre 2016, il réalise son premier quadruplé en Série A, dont 3 buts en à peine 9 minutes, face au Torino. Il terminera la saison 2016-2017 avec 34 buts inscrits, dont 28 en championnat terminant second meilleur buteur de Serie A derrière Edin Džeko, auteur d'un but de plus. Il s'agit à ce jour de la meilleure saison de sa carrière tant il se sera montré décisif. Toujours considéré par son entraineur et la direction de son club italien, il arrive en fin de contrat à la fin de la saison 2019-2020 : au-delà d'une possible prolongation avec le Napoli Mertens se trouve annoncé dans plusieurs clubs, dont Dortmund ou l'Inter de Milan[11] ou encore en avril 2020 l'AS Monaco[12].

Dries Mertens est aussi le meilleur buteur de SSC Naples, en effet le 13 juin 2020 il marque son 122e but avec le Napoli contre l’Inter Milan en demi-finale de coupe d’Italie (1-1). Il dépasse alors le record de Marek Hamšík (121 buts)[13] et permet au club napolitain d’atteindre face à la Juventus, la finale de la coupe d’Italie pour la dixième fois de son histoire.

Galatasaray SK (2022-)

Son contrat n'ayant pas été prolongé au Napoli, où il avait pourtant acquis un statut d'icône historique, Mertens signe un contrat d'une saison, assorti d'une option pour une deuxième, au Galatasaray en Turquie[14] dont les supporteurs l'ont accueilli avec beaucoup de ferveur[15].

En sélections nationales

En octobre 2010, il est appelé pour la première fois chez les Diables Rouges sans pour autant entrer en jeu. Il honore sa première sélection avec l'équipe nationale de Belgique le 9 février 2011 lors d'un match amical face à la Finlande au Stade Jules-Otten de Gand. Il entre en jeu à la place de Nacer Chadli ce jour-là et les deux équipes font match nul (1-1)[16].

Le 15 août 2012, il contribue largement à la victoire 4-2 de la Belgique contre les Pays-Bas, en marquant un but et en délivrant deux passes décisives. Il fait partie de la génération dorée belge avec notamment Kevin De Bruyne, Thibaut Courtois, Jan Vertonghen, Toby Alderweireld, Vincent Kompany, Eden Hazard, Axel Witsel et Romelu Lukaku.

Le 17 juin 2014, il participe à son premier match de coupe du monde en entrant à la mi-temps et marque en fin de match pour offrir la victoire aux Diables rouges face à l'Algérie. Il réalise également une très bonne coupe du monde et les Diables ne sont éliminés qu'en quarts de finale par l'Argentine, sur un but de son coéquipier à Naples Gonzalo Higuaín.

En 2018, il est sélectionné dans l'équipe nationale de Belgique pour participer à la Coupe du monde de football 2018 en Russie[17]. Il joue six des sept matchs des Diables Rouges durant ce tournoi. Il marque le premier but des Belges face au Panama à la 47e minute de jeu. Cette reprise de volée figure dans les meilleurs buts de la Coupe du monde 2018 en Russie selon la FIFA. Les Diables Rouges finissent à la troisième place du tournoi, en battant l’Angleterre 2-0 lors de la "petite finale".

Statistiques

En club

Statistiques de Dries Mertens au [18],[19]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Autres compétitions   Belgique Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2005-2006   SC Eendracht Alost Division 3 14 4 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - 14 4 0
Sous-total 14 4 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - 14 4 0
2006-2007   AGOVV Apeldoorn Jupiler League 35 2 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - 35 2 0
2007-2008 Jupiler League 38 15 6 2 1 0 - - - - - - - - - - - - - - 40 16 6
2008-2009 Jupiler League 35 13 7 2 1 1 - - - - - - - - - - - - - - 37 14 8
Sous-total 108 30 13 4 2 1 - - - - - - - - - - - - - - 112 32 14
2009-2010   FC Utrecht Eredivisie 34 6 5 1 0 0 - - - - - - - PO 4 1 5 - - - 39 7 10
2010-2011 Eredivisie 31 10 17 4 1 2 - - - C3 12 3 5 - - - - 2 0 0 49 14 24
Sous-total 65 16 22 5 1 2 - - - - 12 3 5 - 4 1 5 2 0 0 88 21 34
2011-2012   PSV Eindhoven Eredivisie 33 21 15 5 3 1 - - - C3 11 3 6 - - - - 8 0 4 57 27 26
2012-2013 Eredivisie 29 16 17 3 1 0 1 0 1 C3 6 1 3 - - - - 8 2 4 47 20 25
Sous-total 62 37 32 8 4 1 1 0 1 - 17 4 9 - - - - 16 2 8 104 47 51
2013-2014   SSC Naples Serie A 33 11 8 4 2 1 - - - C1+C3 6+4 0+0 2+1 - - - - 11 2 1 58 15 13
2014-2015 Serie A 31 6 9 4 0 0 1 0 0 C1+C3 2+13 0+4 0+3 - - - - 8 3 1 59 13 13
2015-2016 Serie A 33 5 5 2 1 0 - - - C3 5 5 2 - - - - 13 1 3 53 12 10
2016-2017 Serie A 35 28 9 3 1 0 - - - C1 8 5 4 - - - - 7 4 5 53 38 18
2017-2018 Serie A 38 18 6 2 1 1 - - - C1+C3 8+1 3+0 5+0 - - - - 16 3 6 65 25 18
2018-2019 Serie A 35 16 10 1 0 0 - - - C1+C3 6+5 3+0 0+2 - - - - 10 2 4 57 21 16
2019-2020 Serie A 31 9 9 3 1 0 - - - C1 8 6 2 - - - - 5 1 0 47 17 11
2020-2021 Serie A 29 9 8 1 0 0 1 0 0 C3 7 1 1 - - - - 12 3 3 50 13 12
2021-2022 Serie A 30 11 2 1 1 0 - - - C3 6 1 0 - - - - 3 0 0 40 13 2
Sous-total 295 113 66 21 7 2 2 0 0 - 79 28 22 - - - - 85 19 23 482 167 113
2022-2023   Galatasaray SK Süper Lig - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 0 0 0
Sous-total - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 0 0 0
Total sur la carrière 544 200 133 38 14 6 3 0 1 - 108 35 36 - 4 1 5 103 21 31 800 271 212

En sélections nationales

Statistiques de Dries Mertens au [1]
Saison Sélection Campagne Phases finales Éliminatoires Matchs amicaux Total
Sél. Cap. Buts Sél. Cap. Buts Sél. Cap. Buts Sél. Cap. Buts
2010-2011   Belgique Euro 2012 - 3 1 0 1 1 0 4 2 0
2011-2012 3 3 0 6 5 0 9 8 0
2012-2013 Coupe du monde 2014 7 5 0 3 3 2 10 8 2
2013-2014 5 5 1 3 0 0 6 6 1 14 11 2
2014-2015 Euro 2016 - 6 5 2 3 3 1 9 8 3
2015-2016 5 5 0 4 4 0 4 4 1 13 13 1
2016-2017 Coupe du monde 2018 - 6 5 4 3 2 0 9 7 4
2017-2018 7 6 1 4 4 1 6 6 1 17 16 3
2018-2019 Ligue des nations 2019 - 4 4 0 2 2 1 6 6 1
Euro 2020 4 4 1 - 4 4 1
2019-2020 6 5 1 6 5 1
2020-2021 5 4 0 - 2 2 0 7 6 0
Ligue des nations 2021 - 4 4 3 - 4 4 3
Coupe du monde 2022 3 2 0 3 2 0
2021-2022 2 1 0 2 1 0
2022-2023 0 0 0 - 0 0 0 0 0 0
Ligue des nations 2023 - 3 2 0 - 3 2 0
Total sur la carrière 22 20 2 62 49 12 36 34 7 120 103 21

Matchs internationaux

Buts internationaux

Palmarès

En club

 

  PSV Eindhoven

 

  SSC Naples

En sélections nationales

 

  Belgique

Distinctions personnelles

Notes et références

Notes

  1. La FIFA a déclassé et requalifié cette rencontre comme match d’entraînement le car la Roumanie a effectué 8 remplacements au lieu des 6 autorisés lors de rencontres amicales[20].
  2. La FIFA a déclassé et requalifié cette rencontre comme match d’entraînement le car la Belgique a effectué 7 remplacements au lieu des 6 autorisés lors de rencontres amicales[21].
  3. Les fédérations respectives n'ayant pas rempli les démarches nécessaires, la FIFA et l'UEFA ne considèrent pas cette rencontre comme officielle, les deux entraîneurs s'étaient néanmoins engagés à ne pas effectuer plus de six remplacements[22]
  4. Dries Mertens fut honoré avant la rencontre pour sa 100e sélection pour les Diables Rouges, atteinte selon elle lors de la rencontre de Championnat d'Europe du face au Danemark, cependant la fédération belge prend en compte la participation de Mertens à deux (le contre la Roumanie et le contre la Tchéquie) parmi trois matchs qui ont été reconnus non officiels par l'UEFA et la FIFA (outre les rencontres précitées, le contre le Luxembourg, à laquelle il a participé mais n'a pas quitté le banc) et le joueur comptabilise dès lors à ce moment-là 98 caps officielles... mais bien 100 caps officielles à l'occasion de la rencontre du face à l'Italie où il évolue depuis 2013.

Références

  1. a b c et d « Fiche de Dries Mertens », sur RBFA.be.
  2. (nl) « Pa van Dries Mertens danst op Stromae », sur nieuwsblad.be (consulté le )
  3. « La maman de Dries Mertens en guest-star à l'université de Naples (PHOTO) », sur dhnet.be (consulté le )
  4. (nl) Een Gouden Stier Voor Mertens, Voetbalkrant
  5. Un Belge de plus à Utrecht, Voetbalkrant
  6. « Feuille du match FC Utrecht - AZ Alkmaar », sur transfermarkt.fr
  7. « Dries Mertens rejoint le PSV », sur rtbf.be,
  8. « Belges à l'étranger: doublé de Mirallas, but pour Mertens, Chadli et Witsel », dhnet.be, 12 mai 2013.
  9. « Feuille du match AC Fiorentina - SSC Naples », sur transfermarkt.fr
  10. « Feuille du match SSC Naples - Inter Milan », sur transfermarkt.fr
  11. Après avoir dit non à un grand club européen, Dries Mertens pourrait (finalement) rester à Naples, lalibre.be, 26 décembre 2019, par Aurélie Herman
  12. INFO - AS Monaco : une grosse offre formulée pour Mertens, onzemondial.com, 18 avril 2020
  13. « Dries Mertens devient le meilleur buteur de l'histoire de Naples », sur lequipe.fr,
  14. « Il a signé son contrat: Dries Mertens est bien un joueur du Galatasaray (photos) », sur rtl.be, .
  15. « Dries Mertens accueilli en héros à Istanbul par les fans de Galatasaray », sur rtbf.be, .
  16. « Feuille du match Belgique - Finlande », sur transfermarkt.fr
  17. (en) « Belgium 2018 World Cup squad: Nainggolan left out », sur en.as.com,
  18. (nl) « Fiche du joueur », sur Belgian Soccer Database
  19. « Fiche de Dries Mertens », sur transfermarkt.fr
  20. « Roumanie-Belgique du 14 novembre 2012 n'est pas reconnu par la FIFA », RTBF, (consulté le ).
  21. « Le 5-1 face au Luxembourg est rayé des tablettes », Le Soir (consulté le ).
  22. « Jan Vertonghen fâché d'apprendre que le match contre la République tchèque n'était pas officiel (vidéo) », sur rtl.be, RTL-TVI, (consulté le )

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :