Ouvrir le menu principal

SV Roda JC Kerkrade

club néerlandais de football
Roda JC
Logo du Roda JC
Généralités
Nom complet Sportvereniging Roda Juliana Combinatie Kerkrade
Surnoms La Fierté du Sud
De Koempels
De Limburgers (
Les Limbourgeois)
Noms précédents Roda Juliana Combinatie
Fondation
Statut professionnel Oui
Couleurs Noir et jaune
Stade Parkstad Limburg Stadion
(20 000 places)
Siège Postbus 1156
6460 BD Kerkrade
Championnat actuel 2e division
Propriétaire Drapeau : Russie Aleksei Korotaev
Président Drapeau : Pays-Bas Wim Collard
Entraîneur Drapeau : Pays-Bas Jean-Paul de Jong
Site web (nl) www.rodajc.nl
Palmarès principal
National[1] Championnat des Pays-Bas (1)
Coupe des Pays-Bas (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Jupiler League 2018-2019
0

Le Sportvereniging Roda Juliana Combinatie Kerkrade, le plus souvent abrégé Roda JC, est un club de football néerlandais situé à Kerkrade et qui évolue en deuxième division néerlandaise. Il est fondé le , né de la fusion de Roda Sport et du Rapid JC.

HistoriqueModifier

C'est le que le SV Juliana, le premier club de football amateur de la ville de Kerkrade, dans le Limbourg, voit le jour. Il lui faudra toutefois patienter jusqu'en 1913 pour obtenir l'autorisation de rejoindre le championnat néerlandais.

Dans cette même ville où le football fait partie de la culture populaire dès la première moitié du XXe siècle, d'autres clubs seront ensuite fondés : le SV Bleijerheide (1914), le SV Kerkrade (1926) et, en 1954, le Rapid '54. L'apparition de ce dernier est immédiatement suivie de sa fusion avec le doyen des clubs de la ville, le SV Juliana, pour former le Rapid JC (Rapid Juliana Combinatie). Cette dernière entité est inscrite au Championnat des Pays-Bas dès 1956, deux ans après la création de la compétition unifiée sur l'ensemble du pays. Seulement devancé par Elinkwijk, une composante fondatrice de l'actuel FC Utrecht, dans son groupe de Première classe, le Rapid JC se qualifie puis remporte le tournoi final, pour s'adjuger le seul et unique titre d'un des clubs de Kerkrade à ce jour, face à NAC Breda, Elinkwijk et le Sparta Rotterdam.

De leur côté, également en 1954, le SV Bleijerheide et le SV Kerkrade donnaient naissance à un club concurrent du Rapid JC : Roda Sport, qui ne connaît d'abord pas le même succès que son rival. Toutefois, au fil du temps, les résultats des deux équipes convergent, et, au terme de la saison 1961-1962, alors que le Rapid JC est relégué en Deuxième division et que Roda Sport y est promu, les deux équipes fusionnent pour donner naissance, le à Roda JC, actuelle dénomination du club.

Roda JC végète quelques années en Deuxième ou Troisième division, avant d'être sacré en 1973, championnat de Deuxième division, et ainsi accéder à l'élite, un niveau que Roda JC ne quittera plus, malgré un maintien à la différence de buts lors de sa première saison. Le club a depuis atteint cinq fois la finale de la Coupe des Pays-Bas, la remportant deux fois, en 1997 et en 2000.

Bien que les dernières mines de charbon fussent fermées dans les années 1960, cette province du Limbourg, la plus au sud des Pays-Bas, jouxtant la Belgique, est souvent appelée Mijnstreek, la « région des mines ». La plupart des héritiers des familles de mineurs conservent la tradition et la culture de leurs aïeux ; le soutien au club local de football, Roda JC, en fait largement partie. Dix des onze champions de Rapid JC de 1956 étaient eux-mêmes mineurs. C'est ainsi que les rivalités étaient et restent nombreuses avec les supporteurs de MVV, le club de Maastricht, la capitale de la province, traitant souvent avec condescendance et mépris les Jaunes et Noirs. Roda JC est pourtant aujourd'hui le dernier club limbourgeois de Première division, puisque VVV Venlo, MVV Maastricht ou encore Fortuna Sittard évoluent à l'échelon inférieur.

Depuis son entrée dans l'élite en 1973, Roda JC a terminé plus de vingt fois dans les dix premiers, dix-sept fois au moins sixième, dix fois dans les cinq premiers et, en 1995, dauphin de l'Ajax Amsterdam, qui remportait cette année-là la Ligue des champions et a battu toutes les autres équipes du Championnat... sauf Roda JC. Cette régularité a permis au club de durablement s'inscrire dans le paysage des coupes d'Europe de football.

Les premiers pas de Roda JC sur la scène continentale s'effectuent lors de la Coupe des clubs champions européens 1956-1957, sa deuxième édition, grâce au titre de champion conquis la saison précédente (il s'agissait du Rapid JC). Le double confrontation face aux Yougoslaves de l'Étoile Rouge de Belgrade au premier tour est assez douloureuse et se solde par deux défaites : 3-4 à l'aller à Kerkrade, 0-2 au retour à Belgrade. Roda JC participera ensuite trois fois à la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe et six fois à la Coupe UEFA. Sa plus belle campagne européenne a lieu lors de la Coupe des coupes 1988-1989. Après avoir éliminé le Vitória Guimarães (2-0, 0-1) et le Metalist Kharkov (1-0, 0-0), Roda JC est opposé au CFKA Sofia, mené par deux futures vedettes du football européen : Hristo Stoichkov et Emil Kostadinov. Ce sont les tirs au but qui décideront de l'élimination des Néerlandais, après deux matches remportés sur le score de 2-1 par chacune des deux équipes.

Enfin, le a lieu le huitième de finale retour de Coupe UEFA face au Milan AC à San Siro. Alors que les Italiens gagnent le match aller 1-0 au Parkstad Limburg Stadion, Roda JC crée la surprise en s'imposant sur le même score à Milan. Chevtchenko, Rui Costa, Inzaghi et leurs partenaires sont contraints à une séance de tirs au but qu'ils remportent de justesse (3-2), pour finalement échouer en demi-finale, face au Borussia Dortmund (0-4, 3-1).

Depuis cette frustrante élimination, Roda JC n'a plus joué un match de Coupe d'Europe à partir de septembre, devant se contenter de deux campagnes infructueuses en Coupe Intertoto en 2004 et 2005, et oscille en Championnat entre la sixième et la neuvième place du classement.

Devant les difficultés financières qu'ils rencontrent, le , les dirigeants du club annoncent sa fusion avec le Fortuna Sittard, club de Deuxième division, à partir de la saison 2009-2010[2]. Le Parkstad Limburg Stadion demeurera le stade où évoluera l'équipe première, tandis que le Fortuna Stadion de Sittard servira à la formation des jeunes.

PalmarèsModifier

StadeModifier

 
Vue aérienne sur le Parkstad Limburg Stadion.

Après avoir joué pendant les premières décennies au Sportpark Kaalheide, Roda JC occupe désormais le Parkstad Limburg Stadion, souvent abrégé « PLS », dont les travaux de construction ont été achevés en 2000 pour environ 40 millions d'euros. Le match d'inauguration du stade opposa le Roda JC aux Espagnols du Real Saragosse.

Le stade possède actuellement environ 20 000 places et a accueilli en 2005 le match d'ouverture de Coupe du monde des moins de 20 ans.

Joueurs et personnalités du clubModifier

EntraîneursModifier

Thomas (1962-63)   Pfeiffer (1963-65)   Coerver (1965-66)   Fischer (1966-68)   Weyzen (1969-1971)   Koole (1971-1972)   Hollink (1972-1974)   Pliska (1974)   Jacobs (1974-1980)   de Visser (1980-83)   Eijkenbroek (1984)   Gerards (1984)   Körver (1984-86)   Baan (1986-87)   Jacobs (1987-88)   Reker (1988-91)   Koster (1991-93)   Stevens (1993-96)   Achterberg (1996)   Jol (1996-98)   Vonk (1998)   Vergoossen (1998-01)   van Dijk (2001)   Leekens (2001)   Vloet (2002-05)   Stevens (2005-07)   Atteveld (2007-08)   van Veldhoven (2008-2012)   Brood (2012-déc. 2013)   Dahl Tomasson (déc. 2013-2014)   Trost (2014-avr. 2015)   Plum (avr. 2014-juin. 2015)   Kalezic (2015-2016)   Anastasíou (2016-aujourd'hui)  

Joueurs célèbresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Roda JC Kerkrade et Fortuna Sittard vont fusionner », sur FIFA.com, .

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :