Ouvrir le menu principal

Radja Nainggolan
Image illustrative de l’article Radja Nainggolan
Nainggolan avec l'AS Rome.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie Inter Milan
Numéro 14
Biographie
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (30 ans)
Lieu Anvers (Belgique)
Taille 1,76 m (5 9)
Période pro. 2005 -
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
2000-2005Drapeau : Belgique Germinal Beerschot
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2005-2010Drapeau : Italie Plaisance FC074 0(4)
2010-2014Drapeau : Italie Cagliari Calcio 137 0(7)
2014Drapeau : Italie AS Rome020 0(2)
2014-2018Drapeau : Italie AS Rome 183 (31)
2018-Drapeau : Italie Inter Milan028 0(4)
Total 442 (48)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004Drapeau : Belgique Belgique -16 ans001 0(0)
2007Drapeau : Belgique Belgique -19 ans002 0(0)
2008-2009Drapeau : Belgique Belgique -20 ans002 0(0)
2007-2010Drapeau : Belgique Belgique espoirs013 0(1)
2009-2018Drapeau : Belgique Belgique030 0(6)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 4 avril 2019

Radja Nainggolan, né le à Anvers en Belgique, est un footballeur international belge évoluant actuellement à l'Inter Milan au poste de milieu de terrain.

Sommaire

BiographieModifier

Radja a une mère belge flamande avec qui il a grandi et un père d'origine indonésienne (batak) qui l'a abandonné peu après la naissance.

Carrière en clubModifier

Germinal Beerschot (2000-2005)Modifier

Formé en Belgique au K Germinal Beerschot, Nainggolan quitte le pays pour l'Italie en 2005.

Plaisance FC (2005-2010)Modifier

Lors de sa première saison pour le club de Piacenza Calcio, en Serie B, il ne fait qu'une apparition. Même chose la saison suivante. En 2007-08, par contre, il participe à 10 matchs pour totalement exploser en 2008-09, saison durant laquelle il marque trois buts.

Cagliari Calcio (2010-2014)Modifier

Après un nouveau bon début de saison en 2009-10, il est prêté en janvier au club de Cagliari Calcio, en Serie A. Il débute face à l'Inter Milan. Ses deux seules titularisations ont lieu lors des deux derniers matchs de la saison.

À partir de la saison 2010-11, il reste en Sardaigne et y devient même titulaire assez rapidement. Placé dans un rôle de médian défensif, il est loué pour plusieurs qualités qui plaisent, entre autres, au Milan AC, à Naples et à la Juventus.

AS Roma (2014-2018)Modifier

En janvier 2014, il devient un joueur de l'AS Rome sous forme de prêt pour les six premiers mois avant d'être définitivement transféré[1]. Il devient vite un élément indispensable dans le milieu romain de Rudi Garcia, enchaînant les bonnes performances.

Inter Milan (depuis 2018)Modifier

Il est transféré en juin 2018 à l'Inter Milan pour environ 38 millions d'euros et un contrat jusqu'en 2022[2]. Il inscrit son premier but lors de son premier match en Serie A avec l'Inter Milan face à Bologne. Le 3 octobre 2018 lors de la deuxième journée de phase de poule de la ligue des champions, il permet à l'inter de revenir au score en egalisant d'une lourde frappe du droit face au PSV. L'inter s'imposera finalement 2-1 aux Pays-Bas.

Carrière internationaleModifier

Nainggolan, après 9 matches et 1 but chez les espoirs, obtient sa première sélection internationale le , lors d'un match amical contre le Chili (1-1). Ce match amical entre dans le cadre d'un tournoi au Japon, la Coupe Kirin de 2009, pour lequel Frankie Vercauteren, alors sélectionneur, sélectionne bon nombre de nouveaux joueurs inexpérimentés comme Ritchie De Laet (qui arrive en équipe première de Manchester United) ou Kevin Roelandts (Zulte-Waregem). La plupart de ces joueurs n'ont plus été sélectionnés depuis.

Georges Leekens le rappelle pour les matchs amicaux du 11 et contre la Roumanie et la France ayant pour but de préparer la campagne de qualification pour la coupe du monde au Brésil en 2014. Il n'est par contre pas repris par le coach suivant Marc Wilmots pour disputer la Coupe du monde 2014. Son nom est cité parmi les 7 réservistes convoqué par Marc Wilmots en cas de blessure d'un des 23 sélectionnés.

Cela dit, la retraite internationale de Timmy Simons et ses excellentes prestations à l'AS Roma font de lui un titulaire récurrent en équipe nationale, notamment grâce à son but important qui permet aux Diables d'égaliser contre la Bosnie (1-1) dans un match de qualification pour l'Euro 2016, et son but somptueux contre la France en match amical, le 7 juin 2015 au Stade de France (victoire belge 3-4). Lors de ce tournoi, il est avec Axel Witsel le patron de l’entre-jeu belge. Le 22 juin 2016, il inscrit contre la Suède (victoire 1-0) son premier but lors d'une phase finale, d'une frappe lointaine. Malheureusement, son équipe est éliminée le 1er juillet après un match décevant face au Pays de Galles qui se solde par une défaite 3-1. Nainggolan inscrit son second but dans le tournoi d'une superbe frappe des 30 mètres.

À la suite de cet Euro décevant de la part des Diables Rouges, Marc Wilmots est remercié par l'Union Belge de Football. C'est Roberto Martínez qui lui succède. Radja Nainggolan connait des débuts difficiles avec le nouvel entraîneur, celui-ci ne le sélectionnant pas, ni pour le match amical face aux Pays-Bas ainsi que le match face à l'Estonie dans le cadre des Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018, ni pour la Coupe du monde 2018, et ce malgré les belles performances du joueur avec l'AS Roma.

Suite à sa non-sélection pour la Coupe du monde, il décide de mettre un terme à sa carrière internationale le 21 mai 2018[3].

Vie personnelleModifier

Né d'un père indonésien (d'ethnie batak protestante) et d'une mère belge catholique[4],[5],[6], en juin 2013, il visite pour la première fois l'Indonésie, pays de son père[7],[8], où il est reçu par Roy Suryo (en), le ministre indonésien de la jeunesse et des sports[9].

Après une longue maladie, sa mère Lizy Bogaerts décède le à l'âge de 55 ans[10]. Pour lui rendre hommage, Radja se tatoue deux ailes dans le dos avec ses dates de naissance et de décès[11],[12]. Il a reçu une éducation catholique et est polyglotte. Il parle en effet couramment le néerlandais, l'anglais et l'italien et possède un bon niveau de compréhension du français[13],[14].

Marié à Claudia Lai[15] depuis 2011, il a eu deux filles avec cette dernière : Aysha (née en 2012) et Mailey (née en 2016)[16]. Sa sœur jumelle, Riana Nainggolan, est également footballeuse et joue avec l'équipe féminine de l'AS Roma[17].

ControversesModifier

Nainggolan est connu pour être un fumeur de cigarettes[18]. Dans la nuit du (réveillon de la Saint-Sylvestre) au (Jour de l'an), il diffuse un live sur son compte Instagram dans lequel il s'alcoolise, fume et peste, ce qui créée une importante polémique en Italie[19].

Style de jeuModifier

Surnommé « El Guerro » ou « Ninja », il est parfois comparé à l'Italien Gennaro Gattuso, pour sa combativité et son tempérament sur le terrain, n'hésitant pas à tacler parfois violemment l'adversaire. Réputé pour être très bon balle au pied, il possède également une superbe frappe de balle (lui assurant quelques buts spectaculaires) et est un joueur très mobile, couvrant des distances importantes[réf. nécessaire].

StatistiquesModifier

Statistiques de Radja Nainggolan au 4 avril 2019[20]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
  Belgique Total
Division M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2005-2006   Plaisance FC Serie B 1 0 - 0 0 - - - - - - - - 1 0 0
2006-2007   Plaisance FC Serie B 1 0 - 0 0 0 - - - - - - - 1 0 0
2007-2008   Plaisance FC Serie B 10 0 - 1 0 0 - - - - - - - 11 0 0
2008-2009   Plaisance FC Serie B 38 3 4 1 0 0 - - - - 1 0 0 40 3 4
2009-2010   Plaisance FC Serie B 21 1 2 1 0 0 - - - - - - - 22 1 2
Sous-total 71 4 6 3 0 0 - - - - 1 0 0 75 4 6
2009-2010   Cagliari Calcio Serie A 7 0 0 - - - - - - - - - - 7 0 0
2010-2011   Cagliari Calcio Serie A 36 2 1 2 0 0 - - - - - - - 38 2 1
2011-2012   Cagliari Calcio Serie A 37 1 2 2 0 0 - - - - 2 0 0 41 1 2
2012-2013   Cagliari Calcio Serie A 34 2 2 1 0 0 - - - - 1 0 0 36 2 2
2013-2014   Cagliari Calcio Serie A 17 2 0 1 0 0 - - - - - - - 18 2 0
Sous-total 131 7 5 6 0 0 - - - - 3 0 0 140 7 5
2013-2014   AS Rome (prêt) Serie A 17 2 1 3 0 1 - - - - 1 1 0 21 3 2
2014-2015   AS Rome Serie A 35 5 2 2 0 0 C1+C3 6+3 0 2+0 7 2 1 53 7 5
2015-2016   AS Rome Serie A 35 6 1 0 0 0 C1 7 0 1 12 3 1 54 9 3
2016-2017   AS Rome Serie A 37 11 5 4 2 0 C1+C3 2+10 0+1 0+2 4 0 0 57 14 7
2017-2018   AS Rome Serie A 31 4 9 0 0 0 C1 11 2 2 1 0 0 43 6 11
Sous-total 155 28 18 9 2 1 - 39 3 7 26 6 2 229 39 28
2018-2019   Inter Milan Serie A 21 3 3 1 0 0 C1+C3 4+2 1+0 0+0 - - - 28 4 3
Sous-total 21 3 3 1 0 0 - 6 1 0 - - - 28 4 3
Total sur la carrière 378 42 32 19 2 1 - 45 4 7 30 6 2 472 54 42

Buts internationauxModifier

Liste des buts en sélection de Radja Nainggolan
00 Date Lieu Compétition Résultat Adversaire Détail Sél.
1er Stade Roi Baudouin, Bruxelles, Belgique Match amical N 2-2   Côte d’Ivoire   51e du pied gauche 2-0 5e
2e Stade Bilino-Polje, Zenica, Bosnie-Herzégovine Éliminatoires Euro 2016 N 1-1   Bosnie-Herzégovine   51e du pied droit 1-1 8e
3e Stade de France, Saint-Denis, France Match amical V 3-4   France   50e du pied droit 0-3 11e
4e Estadi Comunal, Andorre-la-Vieille, Andorre Éliminatoires Euro 2016 V 1-4   Andorre   19e du pied droit 0-1 15e
5e Stade de Nice, Nice, France Premier tour de l'Euro 2016 V 0-1   Suède   84e du pied droit 0-1 22e
6e Stade Pierre-Mauroy, Villeneuve-d'Ascq, France Quart de finale de l'Euro 2016 P 3-1   Pays de Galles   13e du pied droit 0-1 24e

PalmarèsModifier

 

  AS Rome

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. Officiel : Radja Nainggolan signe à l’AS Rome
  2. « Un "Ninja" à l'Inter : Nainggolan a signé pour quatre ans », sur Eurosport, (consulté le 26 juin 2018)
  3. « Belgique : Radja Nainggolan met fin à sa carrière internationale après sa non-sélection pour la Coupe du monde », sur L'Equipe.fr, (consulté le 21 mai 2018).
  4. (it) « Scheda - Radja Nainggolan », cagliaricalcio.net,
  5. (it) «Ho sbagliato un gol fatto, col Palermo ci riproverò», La Nuova Sardegna,
  6. (it) « Alle 15 c'è Cagliari-Genoa: Ballardini contro Marino e Gila », Il Secolo XIX,
  7. (it) « Radja prima volta in Indonesia », cagliarinews24.com, (consulté le 17 juin 2013)
  8. (it) « Nainggolan, quanti fan in Indonesia », La Gazzetta dello Sport,
  9. (it) « Nainggolan in Indonesia, una visita colorata di rossoblù », cagliarinews24.com,
  10. (it) Niccolò Schirru, « Grave lutto per Nainggolan », sur TuttoCagliari.net, (consulté le 3 mars 2019)
  11. (it) Lucas Barbon, « La GdS racconta Nainggolan: cresciuto senza padre, salvato dalla madre », sur IlVeroMilanista.it, (consulté le 3 mars 2019)
  12. Fabio Casati, « 5 cose da sapere su Radja Nainggolan », sur Squer.it, (consulté le 3 mars 2019)
  13. (it) Paolo Casti, « Radja Nainggolan, serramannese d’adozione », sur Asseramanna.it, (consulté le 3 mars 2019)
  14. (it) « Sorpresa Nainggolan:|'A Firenze meglio che a Lecce' », sur CalcioMercato.com, (consulté le 3 mars 2019)
  15. (it) Barbara Carere, « ... Radja Nainggolan », sur TuttoMercatoWeb.com, (consulté le 3 mars 2019)
  16. (it) Luca Valdiserri, « Radja Nainggolan, il Ninja col vizio delle sigarette e il tattoo alla mamma », sur Roma.Corriere.it, (consulté le 3 mars 2019)
  17. « La sœur jumelle de Radja Nainggolan signe aussi à Rome! »
  18. (en) « Nainggolan has a room with a balcony so he can smoke - Wilmots », sur FourFourTwo.com, (consulté le 3 mars 2019)
  19. (it) « Nainggolan ubriaco in un video, bestemmia e fuma sigarette », sur LaStampa.it, (consulté le 3 mars 2019)
  20. « Fiche de Radja Nainggolan », sur footballdatabase.eu

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :