Vincent Kompany

footballeur belge

Vincent Kompany
Image illustrative de l’article Vincent Kompany
Kompany lors de la coupe du monde 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique RSC Anderlecht (entraîneur)
Biographie
Nom Vincent Jean Mpoy Kompany
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (35 ans)
Lieu Uccle (Belgique)
Taille 1,93 m (6 4)
Période pro. 2003-2020
Poste Défenseur central
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2000-2003Drapeau : Belgique RSC Anderlecht
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2003-2006Drapeau : Belgique RSC Anderlecht 103 0(6)
2006-2008Drapeau : Allemagne Hambourg SV 051 0(4)
2008-2019Drapeau : Angleterre Manchester City 360 (20)
2019-2020Drapeau : Belgique RSC Anderlecht 018 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2001-2002Drapeau : Belgique Belgique -16 ans003 0(0)
2002-2003Drapeau : Belgique Belgique -17 ans002 0(0)
2004-2020Drapeau : Belgique Belgique086 0(4)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2020-Drapeau : Belgique RSC Anderlecht12v 11n 5d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 10 janvier 2020

Vincent Kompany, né le à Uccle en Belgique, est un ancien footballeur international belge reconverti en entraîneur qui évoluait au poste de défenseur central. Il est actuellement l'entraîneur du RSC Anderlecht.

Capitaine emblématique de Manchester City et de l'équipe nationale belge durant les années 2010, il remporta notamment avec ces deux équipes 4 titres de Premier League et une médaille de bronze à la Coupe du monde 2018.

Malgré ses très nombreuses blessures, Vincent Kompany est considéré comme l'un des meilleurs défenseurs belges de tous les temps et plus généralement comme un des meilleurs défenseurs de sa génération.

Il est le fils du bourgmestre de Ganshoren, Pierre Kompany.

BiographieModifier

Vincent Kompany est belge par sa mère et d'origine congolaise par son père, Pierre Kompany, qui a fui la République démocratique du Congo en 1975[1], [2]. Il a un frère, François, qui est également footballeur et une sœur, Christel, présidente du BX Brussels[3], [4].

RSC Anderlecht (2003-2006)Modifier

Le 1er juillet 2003, alors qu'il n'a que 17 ans, il signe son premier contrat professionnel à Anderlecht. Cette année-là, Glen De Boeck, le capitaine de l'équipe, se blesse à la cuisse et est indisponible pour plusieurs mois. Vincent a alors la chance de jouer dans l'axe central aux côtés d'Hannu Tihinen. Il devient un pilier de l'équipe et un des meilleurs espoirs du football belge. Il remporte le championnat de Belgique et est élu meilleur joueur du championnat. Il dispute la Ligue des champions de l'UEFA contre l'Inter Milan et Valence CF.

Hambourg SV (2006-2008)Modifier

 
Kompany à l'entraînement avec Hambourg.

Kompany signe ensuite un contrat avec le Hambourg SV pour 10 millions d'euros[5]. Malheureusement, durant sa première saison en Allemagne, il se blesse au tendon d'Achille et est indisponible pendant 4 mois. Lors de la saison 2007-2008, Vincent est titulaire. En , il participe aux Jeux olympiques de Pékin avant d'être rappelé en Allemagne par Hambourg. Il tente alors un bras de fer avec le club afin de rester le plus longtemps possible aux Jeux olympiques mais Hambourg ne cède pas. Furieux, Vincent affirme que l'équipe nationale est sa priorité. Il casse alors son contrat avec Hambourg.

Manchester City (2008-2019)Modifier

Le , le club de Manchester City confirme le transfert de Kompany pour un contrat de 4 ans pour un montant de 8,5 M€. Le joueur portera le maillot numéro 33. Durant sa première saison, il est titulaire grâce notamment à sa polyvalence et à ses bonnes prestations. Il marque son premier but face à Wigan.

Le début de saison suivante est difficile pour le défenseur belge à cause des nouvelles arrivées de Kolo Touré et de Joleon Lescott qui lui sont préférés. Mark Hughes ne lui fait plus confiance et Kompany se retrouve ainsi sur le banc. Le Kompany signe un nouveau contrat qui lui permet de rester jusqu'en 2014[6].

Dès l'arrivée de Roberto Mancini, Kompany joue tous les matchs et fournit d'excellentes prestations, reléguant sur le banc un Joleon Lescott décevant. Kompany marque deux buts en Premier League contre Portsmouth et Burnley. Il porte le maillot numéro 4 pour la saison 2010-11 après que Nedum Onuoha soit prêté à Sunderland. Il dispute la meilleure saison de sa carrière en confirmant les bonnes prestations de l'année dernière et progresse régulièrement. Il est élu "homme du match" face à Chelsea le . Depuis qu'il est un titulaire indiscutable au côté de Kolo Touré, il est considéré comme l'un des meilleurs défenseurs centraux d'Angleterre et d'Europe.

Le , il devient le premier Belge à remporter la Coupe d'Angleterre[7]. Il joue l'intégralité du match qui voit Manchester City l'emporter 1-0 face à Stoke City.

 
Kompany avec Manchester City contre Chelsea.

Le , Vincent Kompany est élu joueur de l'année par les supporters de Manchester City. Il arrive en tête des suffrages devant l'Espagnol David Silva et l'Argentin Carlos Tévez. Le Diable Rouge fait également l'unanimité dans le vestiaire des Citizens, ses coéquipiers, l'ayant également désigné "Joueur de l'année".

Lors de la saison 2011-2012, il est promu capitaine de l'équipe à la place de Carlos Tévez[8]. Le , Kompany marque le but de la victoire face à Manchester United sur un corner tiré par David Silva à la 45e minute de jeu et offre à City une très bonne occasion de gagner le titre.

Le , Vincent Kompany reçoit le trophée Barclays du meilleur joueur de Premier League 2011-2012, grâce à son énorme saison dans la peau du capitaine de Manchester City, et notamment grâce à son but face aux Red Devils, décisif pour la course au titre[9]. La saison 2012-2013 Kompany joue en défense central aux côtés du joueur prometteur Matija Nastasić.

En 2014, il remporte son second titre en Premier League avec les Citizens. Il remporte un troisième titre de champion d'Angleterre le , à la suite de la défaite de Manchester United à domicile contre West Brom (0-1) conjuguée à la victoire des Citizens sur la pelouse de Tottenham la veille (3-1).

RSC Anderlecht (2019-2020)Modifier

Le , Vincent Kompany annonce sur les réseaux sociaux son départ de Manchester City après 11 saisons passées au club. Il annonce dans la foulée son retour au RSC Anderlecht en tant qu'entraîneur-joueur[10].

Mais après quatre journées, il redevient uniquement joueur et hérite du brassard de capitaine[11]. Il continuera d'épauler Simon Davies. Cependant, le , suite à la nouvelle contre-performance face à Waasland-Beveren (0-0) et un début de saison difficile (bilan de 6 points sur 27 après neuf journées de championnat), le duo formé par le « joueur-manager » et Simon Davies est remplacé par un autre nom bien connu dans la maison mauve : Franky Vercauteren qui permettra de mener le Sporting aux portes des playoffs 1[12], [13].

Le lundi , Vincent Kompany met un terme à sa carrière de joueur afin de devenir l'entraîneur principal d'Anderlecht, remplaçant ainsi Franky Vercauteren qui venait de signer un 4/6 pour les deux premiers matchs de championnat[14].

Pour son premier match en tant qu’entraîneur officiel, le Sporting partage l'enjeu face à Mouscron (1-1)[15], suivi d'un excellent 2-2 face à Ostende[16].

Diables Rouges (2004-2020)Modifier

Aimé Anthuenis le sélectionne en équipe nationale dès 2004, ce qui fait de lui l'un des plus jeunes joueurs de l'équipe de toute l'histoire du football belge. À cette époque, l'équipe de Belgique souffre d'un manque de joueurs de talent et surtout de défenseurs. Kompany est donc, depuis l'année de ses 18 ans et jusqu'en 2020, titulaire en club comme en équipe nationale pour tous les matchs[réf. souhaitée].

Une blessure aux adducteurs droits survenue au début du mois de lors de la demi-finale retour de la Ligue des champions l'amène à renoncer à participer à l'Euro 2016[17]. Il passe plus de temps sur le banc que sur le terrain, ce qui fait de lui le recordman du joueur sélectionné pour des grandes compétitions avec le moins de temps de jeu[réf. nécessaire].

Lors de la Coupe du monde 2018 en Russie, Vincent Kompany remporte la petite finale contre l'Angleterre et décroche, avec les « diables rouges », la troisième place[18]. À la suite de sa défaite en demi-finale contre l'Équipe de France de football, il déclare : « on saura que l'équipe gagnante de ce tournoi ne sera pas une équipe qui était nécessairement plus forte que la nôtre »[19].

StatistiquesModifier

Statistiques de Vincent Kompany au 19 mars 2020[20]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
  Belgique Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
2003-2004   RSC Anderlecht Jupiler League 29 2 5 0 - - - - C1 9 0 4 0 47 2
2004-2005   RSC Anderlecht Jupiler League 32 2 1 0 - - 1 0 C1 7 0 7 0 48 2
2005-2006   RSC Anderlecht Jupiler League 12 1 1 0 - - - - C1 6 1 3 0 22 2
Sous-total 73 5 7 0 - - 1 0 - 22 1 14 0 117 6
2006-2007   Hambourg SV Bundesliga 6 0 - - 2 1 - - C1 5 0 2 0 15 1
2007-2008   Hambourg SV Bundesliga 22 1 4 0 - - - - C4+C3 2+9 1+1 7 0 44 3
2008-2009   Hambourg SV Bundesliga 1 0 - - - - - - C3 - - - - 1 0
Sous-total 29 1 4 0 2 1 - - - 16 2 9 0 60 4
2008-2009   Manchester City Premier League 34 1 1 0 1 0 - - C3 9 0 5 0 50 1
2009-2010   Manchester City Premier League 25 2 3 0 4 0 - - - - - 3 1 35 3
2010-2011   Manchester City Premier League 37 0 5 0 - - - - C3 8 0 8 0 58 0
2011-2012   Manchester City Premier League 31 3 1 0 - - 1 0 C1+C3 6+3 0 8 1 50 4
2012-2013   Manchester City Premier League 26 1 4 0 - - 1 0 C1 6 0 7 2 44 3
2013-2014   Manchester City Premier League 28 4 2 0 3 0 - - C1 4 1 8 0 45 5
2014-2015   Manchester City Premier League 25 0 1 0 - - - - C1 7 0 5 0 38 0
2015-2016   Manchester City Premier League 14 2 - - 1 0 - - C1 7 0 3 0 25 2
2016-2017   Manchester City Premier League 11 3 2 0 2 0 - - C1 - - 1 0 16 3
2017-2018   Manchester City Premier League 17 1 1 0 1 1 - - C1 2 0 8 0 29 2
2018-2019   Manchester City Premier League 17 1 1 0 3 0 1 0 C1 4 0 7 0 33 1
Sous-total 265 18 21 0 15 1 3 0 - 56 1 63 4 423 24
2019-2020   RSC Anderlecht Jupiler Pro League 15 1 3 0 - - - - - - - 0 0 18 1
Sous-total 15 1 3 0 - - - - - - - 0 0 18 1
Total sur la carrière 382 25 35 0 17 2 4 0 - 94 4 86 4 618 35

Buts en sélectionModifier

no  Date Lieu Adversaire Score final Compétition
1er Stade Roi Baudouin, Bruxelles (Belgique)   Bulgarie V 2-1 Match amical
2e Stade Roi Baudouin, Bruxelles (Belgique)   Kazakhstan V 4-1 Éliminatoires de l'Euro 2012
3e Cardiff City Stadium, Cardiff (Pays de Galles)   Pays de Galles V 0-2 Éliminatoires Coupe du monde 2014
4e Stade Roi-Baudouin, Bruxelles (Belgique)   Écosse V 2-0 Éliminatoires Coupe du monde 2014

PalmarèsModifier

ClubsModifier

 
Kompany, fêtant le titre de champion d'Angleterre 2012.

Avec le RSC Anderlecht, il est champion de Belgique à deux reprises en 2004 et en 2006.

Il remporte la Coupe Intertoto en 2007 sous les couleurs du Hambourg SV.

Avec Manchester City, il est champion d'Angleterre à quatre reprises en 2012, 2014, 2018 et en 2019 et remporte la FA Cup à deux reprises en 2011 en battant Stoke City ainsi qu'en 2019 en battant Watford. Il remporte également quatre League Cup : en 2014 contre le Sunderland AFC, en 2016 contre Liverpool, en 2018 contre Arsenal et en 2019 contre Chelsea. Il a aussi remporté deux fois le Community Shield, en 2012 et en 2018, les deux fois contre Chelsea.

Sélection nationaleModifier

Distinctions personnellesModifier

En 2004, il est élu Soulier d'or belge ainsi que Soulier d'ébène belge. La même année il remporte également les distinctions de Jeune Pro de l'année et le Trophée du 12e homme décerné par le public. En 2005, il remporte le Zinneke de Bronze, qui récompense le meilleur ambassadeur de Bruxelles et le prix du Footballeur Pro de l'année. Il remporte pour la seconde année consécutive le Soulier d'ébène belge, le prix du Jeune Pro de l'année et le Trophée du 12e homme.

En Angleterre, il est élu meilleur joueur de la saison de Manchester City par les supporters du club en 2009. L'année suivante, il est élu meilleur joueur belge évoluant à l'étranger. En 2011, il est membre de l'équipe type de Premier League et de nouveau meilleur joueur de la saison de Manchester City. En 2012, il est membre de l'équipe type de Premier League pour la seconde saison consécutive ainsi que meilleur joueur de la saison. L'année suivante, il est dans le onze type "L'Équipe". Il est membre de l'équipe type de Premier League pour la troisième fois de sa carrière en 2014.

Vie personnelleModifier

En , Kompany se marie à la Britannique, Carla Higgs. Vincent Kompany est père de trois enfants: Sienna, Kai et Caleb Kompany.

En , Kompany est diplômé de la Business School de Manchester et décroche une Maîtrise en administration des affaires ou MBA avec mention. Il a étudié à mi-temps pendant cinq ans en parallèle avec son activité de footballeur.

Kompany et Bart De WeverModifier

Après sa victoire aux élections communales d'Anvers le , Bart De Wever déclare : « Anvers est à tous, mais ce soir surtout à nous. »

Le , après la victoire 2-0 de la Belgique contre l’Écosse, Vincent Kompany pastiche De Wever en déclarant sur Twitter : « La Belgique est à tout le monde, mais ce soir elle est surtout à nous ! »[21].

De Wever réagit en se disant « amusé » par le tweet de Kompany mais en précisant que ce n'est « pas une bonne idée de mélanger sport et politique. »

RéférencesModifier

  1. Jean-Louis Donnay, « Ligue des champions - Coup d'envoi, ce mercredi soir, d'une nouvelle aventure européenne pour le Sporting bruxellois », sur lesoir.be, (consulté le 20 février 2021)
  2. Marie-Laure Mathot, « Pierre Kompany, de réfugié politique à bourgmestre », sur rtbf.be, (consulté le 20 février 2021)
  3. « Fiche de François Kompany », sur transfermarkt.fr
  4. « "Ce club, c'était un rêve d'enfant pour Vincent" », sur rtbf.be, (consulté le 20 février 2021)
  5. « Kompany confirmé à Hambourg », sur dhnet.be, (consulté le 19 février 2021)
  6. « Vincent Kompany prolonge jusqu'en 2014 avec Manchester City », lavenir.net.
  7. Kompany du devoir, 15 novembre 2011, par Swann Borsellino
  8. « Vincent Kompany reste capitaine de Manchester », lameuse.be.
  9. « Historique: Kompany joueur de l’année en Angleterre », dhnet.be.
  10. « Vincent Kompany quitte Manchester City pour devenir entraîneur-joueur d'Anderlecht », sur L'ÉQUIPE (consulté le 19 mai 2019)
  11. Kompany n'est plus entraîneur-joueur d'Anderlecht, www.eurosport.fr, 22 août 2019.
  12. Guillaume Raedts, « Anderlecht: Vincent Kompany en quête d’un entraineur expérimenté », sur lesoir.be, (consulté le 19 février 2021)
  13. Damien Tréfois, « Arnesen remercié à Anderlecht, Vercauteren arrive », sur rtbf.be, (consulté le 19 février 2021)
  14. Vincent Kompany arrête sa carrière et devient entraîneur d'Anderlecht, www.goal.com, 17 août 2020.
  15. Lancelot Meulewaeter, « Anderlecht concède un partage dans les dernières secondes face à dix Mouscronnois pour la première de T1 Kompany », sur rtbf.be, (consulté le 19 février 2021)
  16. Pierre Lambert, « Un Anderlecht à deux visages ramène un point d'Ostende », sur rtbf.be, (consulté le 19 février 2021)
  17. Agence France-Presse, « Vincent Kompany, capitaine de la Belgique, annonce son forfait », sur Eurosport, (consulté le 1er avril 2021)
  18. « Coupe du monde 2018. La Belgique bat l'Angleterre et prend la troisième place », sur Ouest France, (consulté le 1er avril 2021)
  19. Emmanuel Magdelaine, « France-Belgique : après la défaite, Hazard, Courtois et Kompany mauvais perdants », sur France 3, (consulté le 1er avril 2021)
  20. « Fiche de Vincent Kompany », sur footballdatabase.eu
  21. « De Wever : « Kompany ne devrait pas mélanger sport et politique » », Le Soir,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :