Camélia Jordana

chanteuse et actrice française
Camélia Jordana
Description de cette image, également commentée ci-après
Camélia Jordana lors de la cérémonie des Globes de Cristal 2018.
Informations générales
Nom de naissance Camélia Jordana Aliouane
Naissance (29 ans)
Toulon, France
Activité principale
Genre musical
Instruments
Années actives Depuis 2009
Labels Sony Music (Jive Epic)
Site officiel cameliajordana.fr

Camélia Jordana Aliouane, dite Camélia Jordana, née le à Toulon (Provence-Alpes-Côte d'Azur), est une auteure-compositrice-interprète, musicienne et actrice française.

Révélée en 2009 par l'émission Nouvelle Star de M6, où elle finit en troisième position, elle sort son premier album Camélia Jordana en 2010.

Également actrice depuis 2013, elle remporte le César du meilleur espoir féminin en 2018 pour son rôle dans Le Brio.

En 2019, lors de la 34e cérémonie des Victoires de la musique, elle remporte la récompense de l'album de musiques du monde avec son album Lost.

BiographieModifier

Jeunesse et formation (1992 – 2008)Modifier

Camélia Jordana Aliouane naît dans une famille bourgeoise[1] le à Toulon. Petite-fille d’immigrés algériens, baignée dans cette culture[2], elle est la fille d'un chef d'entreprise de transport de béton et d'une thérapeute en développement personnel[3]. Sa grand-mère, aînée d'une fratrie pauvre de neuf enfants, vient vivre en France avec son mari, travaillant ensemble pour cultiver des pêches dans le Var dans les années 1950. En Algérie, son grand-père était un référent local du Front de libération nationale (FLN), parti politique indépendantiste[4].

Camélia Jordana grandit à La Londe-les-Maures[5]. Elle suit ses études au lycée Jean-Aicard de Hyères jusqu'en première littéraire. Elle tient son goût pour le chant de sa mère, chanteuse lyrique amatrice[6]. Elle l'inscrit à des cours de piano, qu'elle suit pendant sept ans, et de théâtre[4].

Révélation médiatique (2009)Modifier

À 16 ans, Camélia Jordana décide de passer le casting de la septième saison de Nouvelle Star à Marseille en interprétant What a Wonderful World de Louis Armstrong. Elle séduit le jury et le public avec son look années 1970 et sa voix jazzy[7].

Elle accède aux primes en direct, et finit troisième de la compétition. Elle est éliminée en demi-finale face à Leila et Soan. Son départ a beaucoup été commenté, puisqu'elle était la favorite de la saison. Dans Télérama, un journaliste écrit : « Toute la France parle de vous ce matin […]. A star is born », promettant de ne pas regarder la finale : « Sans vous, quel intérêt ? »[4].

En juin 2009, après la fin de l'émission, elle signe un contrat avec le label Sony Music lui permettant d'enregistrer son premier album (Camélia Jordana, sorti le )[8].

Premier album (2010 – 2011)Modifier

 
Camélia Jordana en concert en 2011.

Dès le lendemain de sa diffusion sur l'iTunes Store, le premier single intitulé Non, non, non (Écouter Barbara) se classe à la troisième place des ventes[9]. L'album est à la première place des ventes sur iTunes Store dès le 31 mars[réf. souhaitée]. La première semaine, son album s'est écoulé à 10 169 exemplaires selon le Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP) et GFK Music, ce qui le propulse à la 9e place du classement albums[10].

Après Non, non, non (Écouter Barbara), les titres Calamity Jane et Moi c'est ont fait l'objet de singles transmis aux stations de radios et de clips vidéo parus sur YouTube respectivement le et le .

Mi-novembre 2010, soit huit mois après sa sortie, son premier album est certifié disque de platine avec plus de 110 000 exemplaires vendus[11].

Afin de soutenir les droits de l’enfant dans le monde, le 20 novembre 2010, l’UNICEF France s'est associée à Camélia Jordana. La chanson Non, non, non (Écouter Barbara) a été réécrite pour l'occasion et présentée sous forme de flashmobs à travers la France[12][source insuffisante] et d'un clip participatif[13][source insuffisante].

Camélia Jordana a été nommée[14] deux fois aux Victoires de la musique 2011 dans les catégories « Artiste révélation du public » et « Artiste révélation scène ». Elle a également été nommée aux NRJ Music Awards dans la catégorie « Révélation française de l'année » et aux Globes de cristal dans la catégorie « Meilleure interprète féminine ».

Un an après sa parution, son premier album s'est vendu à plus de 160 000 exemplaires, faisant de celui-ci une des meilleures ventes de l'année pour un artiste débutant[15],[16],[17],[4].

Consécration comme actrice et deuxième album (2012 – 2017)Modifier

 
La comédienne et son César 2018 du meilleur espoir féminin, pour Le Brio.

La jeune femme fait ses premiers pas en tant qu'actrice en 2012 avec deux projets : tout d'abord avec un second rôle dans la comédie dramatique La Stratégie de la poussette, de Clément Michel. Puis à la télévision, elle donne la réplique à Daniel Prévost dans le téléfilm Les Mauvaises Têtes.

En 2014, la production internationale Bird People, de Pascale Ferran, l'emmène au 67e Festival de Cannes.

L'année suivante, elle défend trois autres seconds rôles : au cinéma dans les comédies dramatiques Je suis à vous tout de suite et Nous trois ou rien, aux côtés de Leila Bekhti. Elle apparaît également à la télévision, sur Canal+, dans l'unique saison de la série internationale Panthers, où elle joue la petite sœur du personnage de Tahar Rahim.

Parallèlement, la jeune femme sort un deuxième album réalisé par Babx : un premier extrait est dévoilé le 22 mai 2014, et un album, intitulé Dans la peau, sort le 8 septembre 2014.

Au printemps 2016, elle tourne dans le premier long-métrage de Sou Abadi, Cherchez la femme. Elle signe la chanson Ce qui nous lie est là pour le drame familial Ce qui nous lie, de Cédric Klapisch, sorti la même année.

En 2017, elle tient le premier rôle féminin du drame initiatique Le Brio face à Daniel Auteuil et sous la direction d'Yvan Attal. Sa performance lui vaut le César du meilleur espoir féminin[18].

Le magazine américain Variety annonce en janvier 2017 que Camélia Jordana doit jouer dans le film de Caroline Fourest Sœurs d'armes sur les combattantes kurdes[19],[20].

Troisième album (2018 – 2019)Modifier

Lost est le troisième album de Camélia Jordana, paru en novembre 2018 sur le label Arista. Il est conçu avec Laurent Bardainne. Elle choisit d’y présenter ses engagements : « Je ne peux pas faire des chansons pour raconter mes vacances ou mes histoires d’amour, même si j’adore ça »[21].

Avec la chanson Dhaouw, elle évoque le massacre du 17 octobre 1961 : « Dans la Seine, le poids des os. Ils coulent, depuis le grand saut »[21]. Camélia Jordana rend hommage à Freddie Gray dans un clip et dénonce les violences policières. Elle fait aussi référence à l'affaire Adama Traoré[22]. En 2019, elle remporte une Victoire de la musique pour cet album dans la catégorie Musiques du monde.

Comme actrice, elle joue dans la comédie sociale Chacun pour tous, réalisée par Vianney Lebasque, où elle seconde Ahmed Sylla et Jean-Pierre Darroussin. Elle double aussi Gwen Stacy dans l'acclamé film d'animation Spider-Man: New Generation, mis en scène par Peter Ramsey. Début 2019, elle joue dans le drame historique Curiosa, réalisé par Lou Jeunet. L'actrice y côtoie Noémie Merlant, Niels Schneider et Benjamin Lavernhe.

Poursuite du cinéma et quatrième album (depuis 2020)Modifier

En 2020, alors que sortent les films Parents d'élèves de Noémie Saglio, puis Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait d'Emmanuel Mouret, elle tourne l'adaptation en film de Vous n'aurez pas ma haine d'Antoine Leiris et enregistre le double album Facile x fragile[23]. En décembre 2020, elle manifeste contre la proposition de loi relative à la sécurité globale et y inteprète Le Chant des partisans[23].

Après le succès de son single Facile en 2020, elle sort son quatrième album Facile x Fragile, en [24],[25].

Prises de positionModifier

Société dans laquelle elle ne se « reconnaît pas »Modifier

En , elle affirme que sa génération ne se reconnait pas dans la société française, dirigée par des « vieux blancs riches »[26]. Cette déclaration suscite des réactions contrastées, lui valant notamment des accusations de racisme antiblanc[27]. Pour sa part, Lucas Bretonnier, journaliste à Marianne, écrit que ses différentes déclarations font le « marketing des origines » et dépeint une génération passée « d’un extrême (la honte) à un autre (la revendication criarde) »[28].

L’année suivante, dans un entretien accordé à La Provence, Camélia Jordana déclare à propos du conflit kurde en Turquie que « si c'étaient des blancs catholiques qui se faisaient massacrer, on trouverait des solutions »[29],[30].

Association de racisme aux violences policièresModifier

Le , interrogée par Philippe Besson dans l'émission On n'est pas couché, elle déclare au sujet des violences policières : « Je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau, c’est un fait. » Elle ajoute : « Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j’en fais partie. Aujourd’hui j’ai les cheveux défrisés, quand j’ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France. Vraiment. Vraiment »[31],[32].

Ces propos entraînent de vives réactions. Christophe Castaner, ministère de l'Intérieur, écrit sur Twitter : « Non madame, « les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue » ne se font pas « massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau ». Ces propos mensongers et honteux alimentent la haine et la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve. »[33],[32]. Des personnalités de droite et d'extrême droite désapprouvent également ses déclarations, les jugeant haineuses et passibles de poursuites judiciaires[34],[35]. Le syndicat Alliance Police nationale annonce saisir le procureur de la République[36],[37].

Des personnalités de gauche et d'extrême gauche (dont Manon Aubry, Manuel Bompard, Rokhaya Diallo ou Aurélien Taché) approuvent cependant les propos de la chanteuse[38],[39]. L’association SOS Racisme lui apporte son soutien et fait état d'une impossibilité de traiter le sujet et d’un supposé racisme des forces de l’ordre[38],[31]. Assa Traoré — sœur d’Adama Traoré, mort en 2016 après une interpellation — apporte son soutien à la chanteuse et lance le hashtag « #MoiAussiJaiPeurDevantLaPolice », qui est utilisé plus de 40 000 fois sur le réseau social au 25 mai[40].

Face à la polémique, Camélia Jordana publie un tweet le  : affirmant être « épatée par toutes ces réactions », elle indique qu’elle n’entend plus s’exprimer dans les médias, mais invite Christophe Castaner à débattre avec elle à la télévision[41] et accorde un entretien au journal Le Monde[42].

Responsabilités des hommes blancsModifier

Le , dans le cadre de la présentation de son nouveau double album, elle déclare à L'Obs : « L’ensemble de ces chansons disent que si j’étais un homme, je demanderais pardon, je questionnerais les peurs, et je prendrais le temps de m’interroger. Car les hommes blancs sont, dans l’inconscient collectif, responsables de tous les maux de la terre[43],[44]. » La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme dénonce cette déclaration, qu'elle estime « inconsciente »[45],[46].

Pour Claire Pian du HuffPost, ces phrases sont sorties de leur contexte. Elle indique que Camélia Jordana explique à L'Obs qu'elle tente dans cet album de se mettre à la place d’un homme et s'imagine qu'« elle demanderait pardon, questionnerait « les peurs » et prendrait le temps de s’interroger ». Le titre Les Garçons serait en fait selon elle « une déclaration d’amour aux hommes » qui s'inscrirait dans le but de donner tort à ce qu’elle dit être de l’ordre de l’inconscient collectif, à savoir que « les hommes blancs » seraient « responsables de tous les maux sur Terre », ce qu'elle entend également montrer par la suite dans un documentaire féministe où elle donne la parole aux hommes[47].

DiscographieModifier

AlbumsModifier

Année Album Meilleure position Ventes Certification
  France
[48]
  Belgique
(WAL)
[49]
  Suisse
[50]
  Suisse
(ROM)
[51]
2010 Camélia Jordana 7 12 36 9 160 000[52] * SNEP :   Platine
2014 Dans la peau 15 29 70 10 13 000[53]
2018 Lost 133 4 000[53]
2021 Facile x Fragile 3 25 25 000[54]
Sorøre (avec Amel Bent et Vitaa) 13 13 46

SinglesModifier

Année Single Meilleure position Album Certification
  France
(Ventes)
[48],[55]
  Belgique
(WAL)
[49]
  Suisse[50]   Suisse
(ROM)
[51]
2010 Non non non (Écouter Barbara) 3[56] 3 48 10 Camélia Jordana
Calamity Jane
2011 Moi c'est 35
2013 Je ne t'ai jamais aimé (Babx & Camélia Jordana) Drones personnels (Babx)
2014 Dans la peau 95 Dans la peau
2015 La Fuite
2018 Gangster 178 Lost
Freddy Gray
2020 Facile 56 10 20 Facile x Fragile * SNEP :   Platine[57]
Silence 123 23
2021 Le Monde en main
Marine (avec Amel Bent et Vitaa) Sorøre
Ma Sœur (avec Amel Bent et Vitaa) 159

Autres participations musicalesModifier

Elle a participé à divers projets depuis lors :

  • So in Love, album d'André Manoukian, sorti le , sur lequel elle interprète la chanson qu'elle avait chantée lors de son casting pour la nouvelle star, What a Wonderful World ;
  • Pourquoi battait mon cœur, album d'Alex Beaupain, paru le , et sur lequel elle interprète en duo avec ce dernier le titre Avant la haine ;
  • l'album La bande des mots, paru le , sur lequel elle interprète l'un des poèmes Spleen de Charles Baudelaire qu'elle a mis elle-même en musique ;
  • Elles et Lui d'Alain Chamfort dans lequel elle interprète en 2012 Bambou en duo avec le chanteur.
  • Autour de Chet, album d'hommage à Chet Baker paru en avril 2016, où elle interprète The Thrill is gone avec le trompettiste Eric Truffaz.

Le , elle participe discrètement à une réunion du monde culturel organisée au Bataclan par Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidence de la République française, qu'elle reconnaît beaucoup apprécier[58]. Le , elle a chanté pour la victoire de François Hollande lors de l'élection présidentielle.

En 2013, elle interprète Les Boîtes sur le projet Le Soldat rose 2 aux côtés d'artistes comme Nolwenn Leroy, Laurent Voulzy ou encore Élodie Frégé. Elle partage le titre Je ne t'ai jamais aimé sur l'album Drones personnels de Babx.

Elle est présente sur le nouvel album de Franck Monnet, Waimarama, sur une chanson intitulée Plus rien à me mettre.

En 2015, elle chante deux titres de l'album Les Gens dans l'enveloppe, chansons écrites et composées par Alex Beaupain pour accompagner le livre éponyme d'Isabelle Monnin (éd. JC Lattès).

Le , elle participe à l'hommage national rendu, aux Invalides, aux victimes de l'attentat du 13 novembre 2015 à Paris, en chantant avec Nolwenn Leroy et Yael Naim Quand on n'a que l'amour de Jacques Brel[59].

Fin 2015, elle pose en Marianne, un sein dénudé, sur la une de l'hebdomadaire L'Obs pour le dernier numéro (double) de l'année consacré à ceux qui « vont faire 2016 »[4].

À partir de 2015, elle chante régulièrement pour les réfugiés de la crise migratoire[4].

En 2017, elle reprend Septembre sur l'album hommage à Barbara, intitulé « Barbara » et réalisé par le pianiste Alexandre Tharaud.Toujours en 2017, Camélia Jordana forme le duo Lost avec Laurent Bardainne (du groupe Poni Hoax). Le , le groupe dévoile Fi 3Lemi (Mon drapeau), un premier extrait de leur projet. Le sort FLIP, premier album du rappeur parisien Lomepal dans lequel le duo Lost participe au titre Danse.

En 2020, elle partage le titre Kudia Kuetu[60] avec l'artiste angolais Bonga sur son nouvel album à paraître en 2021.

TournéesModifier

Année Nom de la tournée
2010-2011 Camélia Jordana
2014-2015 Dans la peau

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

DoublageModifier

ThéâtreModifier

DistinctionsModifier

Année Catégorie Prix ou cérémonie Résultat
2010 Aucune Prix Constantin Nomination
2011 Révélation française de l'année NRJ Music Awards Nomination
Meilleure interprète féminine Globe de cristal Nomination
Artiste révélation du public Victoires de la musique Nomination
Artiste révélation scène Nomination
Chanson de l'année pour Non Non Non (Écouter Barbara) La Chanson de l'année Nomination
2015 Aucune Prix Talents W9 Nomination
2018 Aucune Prix Romy-Schneider Nomination
Lumière de la révélation féminine pour Le Brio 23e cérémonie des Lumières Nomination
César du meilleur espoir féminin pour Le Brio 43e cérémonie des César Lauréat
2019 Album de musiques du monde pour LOST Victoires de la musique Lauréat
2020 Chanson de l'année pour Facile La Chanson de l'année Nomination
Artiste féminine francophone de l'année NRJ Music Awards Nomination
Chanson francophone de l'année pour Facile Nomination
2021 Lumière de la meilleure actrice pour Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait 26e cérémonie des Lumières Nomination
César de la meilleure actrice pour Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait 46e cérémonie des Césars Nomination
Chanson originale pour Facile Victoires de la musique Nomination[65]
Chanson de l'année pour Silence La Chanson de l'année Nomination

Parcours dans Nouvelle StarModifier

Date Titre Interprète original Notes
7 avril 2009 Quelqu'un m'a dit Carla Bruni 4 bleus
14 avril 2009 Heart of Glass Blondie 4 bleus
21 avril 2009 I Wanna Be Loved by You Marilyn Monroe 2 bleus
28 avril 2009 Womanizer Britney Spears 4 bleus
5 mai 2009 Le Coup de soleil Richard Cocciante 3 bleus (sur 3)
12 mai 2009 Anyone Else but You (en) The Moldy Peaches 4 bleus
12 mai 2009 Que reste-t-il de nos amours ? Charles Trenet 3 bleus
19 mai 2009 Ton invitation Louise Attaque 4 bleus
19 mai 2009 Back to Black Amy Winehouse 2 bleus
26 mai 2009 Killing Me Softly Lori Lieberman 4 bleus
26 mai 2009 La Madrague Brigitte Bardot 3 bleus
2 juin 2009 (demi-finale) Foundations (en) Kate Nash 4 bleus
2 juin 2009 (demi-finale) Mistral gagnant Renaud 4 bleus
2 juin 2009 (demi-finale) Paint It Black The Rolling Stones 4 bleus

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. « Camélia Jordana plus LOST que jamais », sur proximus.be, (consulté le ).
  2. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/09/30/le-bon-arabe-c-est-celui-qui-choisit-d-etre-le-meilleur-en-francais-plutot-qu-en-arabe_6054144_3232.html.
  3. Marie Piquemal, « Camélia Jordana, à tout bout de chant », sur liberation.fr, (consulté le ).
  4. a b c d e et f « De la Nouvelle Star au cinéma, la métamorphose de Camélia Jordana », Vanity Fair,‎ (lire en ligne)
  5. On n'est pas couché, « Camélia Jordana et Yvan Attal - On n'est pas couché 18 novembre 2017 #ONPC », (consulté le ).
  6. https://www.programme-tv.net/news/cinema/120458-cherchez-la-femme-connaissez-vous-vraiment-camelia-jordana/, Télé-loisir du 1er mars 2018.
  7. Camelia Jordana Radio Neo, 2016.
  8. « Les choix Musiques de Camélia Jordana », France Culture,‎ (lire en ligne)
  9. Ventes de CD : un Top 10 pour l'album de Camélia Jordana.
  10. Disques : Maé en tête, Camelia surprend, Alizée déçoit.
  11. TF1, journal télévisé de 20 heures du 23 novembre 2010.
  12. flashmobs à travers la France.
  13. clip participatif.
  14. Les nommés pour les Victoires de la Musique 2011, L'Express.fr.
  15. Hugo Brown, « Camélia Jordana, "Dans la peau" », sur Un cinéphile dans la ville., (consulté le ).
  16. « Camélia Jordna », sur Radio Swiss Pop (consulté le ).
  17. « Camélia Jordana », sur Premiere.fr (consulté le ).
  18. Yvan Attal et Camélia Jordana, Le brio, (lire en ligne).
  19. (en-US) Elsa Keslassy, « Rising Stars Topline French Debut Feature About Female Kurdish Warriors (Exclusive) », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. « Sœurs d'armes (ex Red Snake) », sur scriptoclap.fr (consulté le )
  21. a et b Avec “Lost”, Camélia Jordana trouve le juste ton France Inter, 27 novembre 2018.
  22. Camélia Jordana dénonce les violences policières dans son nouveau clip “Freddie Gray”.
  23. a et b Vanessa Schneider, « Un apéro avec Camélia Jordana : « On se prend toutes des trucs hyperviolents dans la gueule » »  , sur lemonde.fr, (consulté le )
  24. Fara C., « Camélia Jordana : « Je parle de ce qui me révolte » »  , sur L'Humanité, (consulté le )
  25. Olivier Horner, « "Facile x fragile", le féminisme chanté selon Camélia Jordana », sur rts.ch, (consulté le )
  26. « La France, un "pays de vieux blancs riches": les Grandes Gueules réagissent à la polémique », sur rmc.bfmtv.com, (consulté le ).
  27. « Les GG veulent savoir : Une société de "vieux blancs riches", Camélia Jordana a-t-elle raison ? », sur rmc.bfmtv.com, (consulté le ).
  28. Lucas Bretonnier, « Camélia Jordana et le marketing des origines », sur marianne.fr, (consulté le ).
  29. « Camélia Jordana sur la tragédie kurde : "Si c'étaient des blancs catholiques qui se faisaient massacrer, on trouverait des solutions !" », sur laprovence.com, (consulté le ).
  30. « "Blancs catholiques", "vieux blancs riches"... quand Camélia Jordana versait dans le racialisme », sur valeursactuelles.com, (consulté le ).
  31. a et b AFP, « Castaner dénonce des propos « honteux » de la chanteuse Camélia Jordana », sur mediapart.fr, (consulté le ).
  32. a et b Émilie Geffray, « « Je ne me sens pas en sécurité face à un flic »: Camélia Jordana dénonce les violences policières », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le ).
  33. « Violences policières : Camélia Jordana attaque, Castaner riposte », sur Le Point, (consulté le ).
  34. « "Je ne me sens pas en sécurité face à un flic", la Varoise Camélia Jordana déclenche la colère d'Éric Ciotti et Christophe Castaner », sur Var-Matin, (consulté le )
  35. « Camélia Jordana assure «ne pas se sentir en sécurité face à un flic» », sur Le Parisien, (consulté le ).
  36. « Vidéo. Camélia Jordana ne se sent "pas en sécurité face à un flic en France", Christophe Castaner réplique », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  37. « VIDEO. Camélia Jordana accuse les policiers de "massacrer" des hommes et des femmes à cause de leur couleur de peau, Christophe Castaner condamne fermement », sur FranceTv Info, (consulté le ).
  38. a et b « Castaner dénonce des propos « honteux » de la chanteuse Camélia Jordana », sur 20 Minutes, (consulté le ).
  39. Rokhaya Diallo, « Camélia Jordana : quand le symbole bouscule la République », sur regards.fr, (consulté le ).
  40. Irène Ahmadi, « #MoiAussiJaiPeurDevantLaPolice, un hashtag pour soutenir Camélia Jordana », sur lesinrocks.com, (consulté le ).
  41. Christophe Gazzano, « Propos contre la police de Camelia Jordana : La chanteuse demande un débat télé à Christophe Castaner », sur ozap.com, (consulté le ).
  42. Camélia Jordana : « J’ai le goût du débat », Le Monde, 13 juillet 2020.
  43. « "Si j’étais un homme, je demanderais pardon" », sur nouvelobs.com, (consulté le ).
  44. « Camelia Jordana vivement attaquée après une déclaration sur les hommes blancs », sur laprovence.com, (consulté le ).
  45. « Les propos de Camélia Jordana ne passent pas », sur lci.fr, (consulté le ).
  46. « Les propos de Camélia Jordana sur les « hommes blancs » qui devraient « demander pardon » épinglés par la Licra », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  47. « Les propos de Camélia Jordana sur "les hommes blancs" remis dans leur contexte », sur huffingtonpost.fr, 15 janvier 2021 auteur=claire pian (consulté le ).
  48. a et b « Discographie de Camélia Jordana (France) », sur lescharts.com.
  49. a et b « Discographie de Camélia Jordana (Wallonie) », sur ultratop.be/fr.
  50. a et b « Discographie de Camélia Jordana (Suisse) », sur hitparade.ch.
  51. a et b « Discographie de Camélia Jordana (Suisse Romande) », sur lescharts.ch.
  52. HREF, « Camélia Jordana : "Lost" est-il son meilleur album ? »
  53. a et b « Les ventes faciles de Camélia Jordana », Chartsinfrance,‎ (lire en ligne)
  54. « Camélia Jordana continue l'exploitation de son album avec le titre Le monde en main », Virgin Radio,‎ (lire en ligne)
  55. « Discographie de Camélia Jordana (France, ventes seules) », sur chartsinfrance.net.
  56. Ventes numériques uniquement
  57. « Camélia Jordana facile et fragile », France Inter,‎ (lire en ligne)
  58. Bloc-Notes 2012 de l'Express du 11 avril 2012, p. 62.
  59. Emeline Cazi et David Revault d'Allonnes, « Hommage aux morts des attentats aux invalides », sur lemonde.fr (consulté le ).
  60. David Bola, « Bonga et Camélia Jordana, un duo apaisant », Nova,‎ (lire en ligne)
  61. https://alternatiba.eu/2020/11/desobeissant-es-documentaire-mouvements-climats/
  62. Doublé par Hailee Steinfeld en version originale.
  63. Doublé par Cassandra Steen en version originale.
  64. « callisto et arcas • Théâtre National de Nice », sur www.tnn.fr (consulté le )
  65. « Nominations des 36es Victoires de la Musique » (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier