Ouvrir le menu principal

Azerat

commune française du département de la Dordogne
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Azérat.

Azerat
Azerat
La mairie d'Azerat.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Haut-Périgord noir
Intercommunalité Communauté de communes du Terrassonnais en Périgord Noir Thenon Hautefort
Maire
Mandat
Josiane Léviski
2014-2020
Code postal 24210
Code commune 24019
Démographie
Gentilé Azeracois
Population
municipale
445 hab. (2016 en augmentation de 4,22 % par rapport à 2011)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 09′ 00″ nord, 1° 07′ 24″ est
Altitude Min. 128 m
Max. 317 m
Superficie 20,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Azerat

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Azerat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Azerat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Azerat
Liens
Site web azerat.com

Azerat est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

GénéralitésModifier

 
Retenue du Cern dans le village d'Azerat.

À l'est du département de la Dordogne, la commune d'Azerat est arrosée par un petit affluent de la Vézère : le Cern (ou Douime).

L'altitude minimale, 128 mètres, se trouve à l'est, là où le Cern quitte la commune pour entrer sur celle de La Bachellerie, en amont du lieu-dit le Moulin du Jarry. L'altitude maximale avec 317 mètres est localisée à l'extrême nord-est, près du lieu-dit la Queyrelie.

Le village d'Azerat, traversé par la route départementale 6089, se situe, en distances orthodromiques, quatre kilomètres à l'est-nord-est de Thenon et huit kilomètres à l'ouest-nord-ouest du Lardin-Saint-Lazare. Trois kilomètres plus à l'est, sur la commune de La Bachellerie, se situe l'échangeur no 17 de l'autoroute A89 (axe Bordeaux - Lyon) qui traverse le territoire communal d'ouest en est.

La commune est également desservie par la route départementale 67 au nord-ouest.

Communes limitrophesModifier

Villages, hameaux et lieux-ditsModifier

  • Chaumond
  • Chavagnac
  • Chez Péron
  • Combe Boucher
  • Combe Redon
  • Fond de Boulaud
  • Grézous
  • la Barboissie
  • la Chênaie
  • la Chènevière
  • la Contarie
  • la Fondelnaud
  • la Garme
  • la Grèze
  • la Peyre
  • la Plansonnie
  • la Queyrelie
  • la Terrière
  • la Vigerie
  • Labouret
  • Lacoste
  • Lastours
  • Laubaro
  • le Chauze
  • le Clauzel
  • le Cros
  • le Douime
  • le Douzillet
  • le Gît
  • le Mas
  • le Moulin du Douime
  • le Poirier
  • le Puy
  • le Rascle
  • le Souchou
  • le Tuquet
  • le Var
  • les Cabanes
  • les Champagnes
  • les Combes
  • les Escures
  • les Rebières
  • les Sicardies
  • Linard
  • Malencontre
  • Nineyrolle
  • Paley
  • Roule-Dîner
  • Rousset
  • Servolle
  • Sur le Roc
  • Veyre

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous la forme Azerat et en latin Aseracum en 1365[1].

Le nom de la commune vient du nom d'un personnage gallo-roman, Acer suivi du suffixe -acum[2], correspondant au « domaine d'Acer ».

En occitan, la commune porte le nom d'Aserat[3].

HistoireModifier

La construction de la chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Espérance date du XIIIe siècle[4]. Les premières mentions écrites connues du lieu remontent au XIVe siècle sous les formes Aseracum et Azaracum[2].

En 1864 la commune se nommait Azerac.

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Dès 1790, la commune d'Azerat est rattachée au canton de Thenon qui dépend du district de Montignac jusqu'en 1795, date de suppression des districts. En 1801, le canton dépend de l'arrondissement de Périgueux[5].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, le canton de Thenon disparaît aux élections départementales de mars 2015[6]. La commune est alors rattachée électoralement au canton du Haut-Périgord noir.

En 2017, Azerat est rattachée à l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda[7],[8].

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
  mars 1944 Émile Coulon[Note 1]    
1945 1982 Robert Lacoste PS Député (1945-1958 puis 1962-1967)
Sénateur (1971-1980)
    Guy Bonnelie    
juin 1995
(réélu en mars 2014)
septembre 2014 Claude Claret de Fleurieu[Note 2] SE Retraité
septembre 2014[9] En cours Josiane Léviski   Institutrice à la retraite

DémographieModifier

Les habitants d'Azerat se nomment les Azeracois[10].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[12].

En 2016, la commune comptait 445 habitants[Note 3], en augmentation de 4,22 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2081 1631 2051 3101 3641 3201 3391 3631 384
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4101 3521 3401 2841 3291 4341 1951 0591 037
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0161 004930807780726682633572
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
509495454419407409421423424
2013 2016 - - - - - - -
437445-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

EmploiModifier

En 2015[14], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 195 personnes, soit 43,4 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (vingt-sept) a fortement augmenté par rapport à 2010 (dix-sept) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 13,7 %.

ÉtablissementsModifier

Au , la commune compte quarante-cinq établissements[15], dont quatorze au niveau des commerces, transports ou services, onze dans la construction, onze dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, cinq dans l'industrie, et quatre relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[16].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine naturelModifier

Le réseau Natura 2000 distingue les grottes d'Azerat comme site important pour la préservation de six espèces de chauves-souris et notamment du Grand murin (myotis myotis) et du Petit murin (myotis blythii) qui s'y reproduisent. C'est également un site d'hivernage du Grand murin, du Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum) et du Petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros)[18].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Émile Coulon a été arrêté puis fusillé par les Allemands le . Source : Guy Penaud, Les crimes de la Division « Brehmer », éditions la Lauze, mars 2004, (ISBN 2-912032-65-2), p. 216-217.
  2. Démissionnaire, tout en restant conseiller municipal.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 1 - Page 448.
  2. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 37
  3. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 2 février 2014.
  4. a et b « Chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Espérance », notice no PA00082330, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 10 mai 2011.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Légifrance, « Décret no 2014-218 du portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 1er février 2016).
  7. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  8. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  9. Hervé Froidefond, Un nouveau maire élu, Sud Ouest édition Périgueux du 18 septembre 2014, p. 22.
  10. Nom des habitants des communes françaises sur le site habitants.fr, consulté le 4 décembre 2016.
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. Dossier complet - Commune d’Azerat (24019) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 5 août 2018.
  15. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 5 août 2018).
  16. Dossier complet - Commune d’Azerat (24019) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 5 août 2018.
  17. Abbé Carles, Dictionnaire des paroisses du Périgord, éditions du Roc de Bourzac, Bayac, 2004, (réédition à l'identique de celle de 1884 : Les titulaires et patrons du diocèse de Périgueux et de Sarlat), (ISBN 2-87624-125-0), p. 69.
  18. Grottes d'Azerat sur le réseau Natura 2000, consulté le 10 mai 2011.
  19. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, p. 376, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4)
  20. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, p. 525, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4)